* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

ACTUALITÉ politique, élections, guerre civile, attentats


LA BÊTE EST ARRIVÉE, PAR COLETTE RUAULT, ET L’ARTICLE DE PATRICK

Le 9 mai 2017 : Suite à l’élection pour l’Église

Depuis lundi matin le Seigneur me taraudait avec cette parole, je disais au Seigneur qu’Il n’arrêtait pas de leur parler (aux croyants) et que je ne croyais pas que ça servait à grand chose, mais Il me dit : «  PARLE ! » . Alors je vous l’apporte et je le fais sans discuter. (Ce qui est entre parenthèse vient de moi)

Alors la bête n’est-elle pas arrivée à l’Élisée ?

Ne vous l’avais-je pas dit ?*

  • Note voir la prophétie donnée   ici    le 26 avril dernier.

 

Vous avez vu tous les signes pour le confirmer.

(La pyramide du Louvre avec ses 666 facettes, le pourcentage de 66,06%, (même si après l’avoir validé, il a été ramené à 66,01 % suite à de nombreuses vidéos sur sur le net), l’homme debout devant la pyramide les mains en l’air, sa tête en haut de la pyramide sur les images, cela ne vous rappelle-t’ il pas les signes francs-maçons et illuminatis ?)

Et aujourd’hui la bête va traiter alliance avec le faux prophète.

Votre pays va subir des plaies pour sa position envers Israël, ses nombreux péchés d’idolâtrie, ses lois iniques et son rejet du Dieu tout Puissant. Vous n’en connaissez pas le temps. Car Je suis patient et lent à la colère. Mais le péché n’est pas loin d’être à son terme sur votre nation.

Qu’allez-vous faire maintenant ?

Allez-vous rester incrédules ?

Ne pas croire qu’aujourd’hui encore Je parle par mes prophètes et que Je ne fais rien sans leur annoncer ? (c’est vrai que beaucoup ont annoncé ces choses pendant les élections et pour les temps d’après)

Je vois dans le cœur de certains qu’ils auraient cru si cela était venu de la part de ce que vous appelez « les grands ministères », ceux qui ont un nom, qui sont sur le devant de la scène.

Mais je vais rassembler ceux de mes fils et filles qui ont un cœur pur, des simples, sans grande instruction, sans position sociale, pour vous parler, pour vous montrer Ma puissance. Heureux celui qui croira !

Allez-vous rester incrédules longtemps encore ?

Si tout cela arrive sur mon Église, c’est à cause d’un péché que vous prenez plaisir à commettre et à commettre encore, votre antisémitisme, votre manque d’amour pour Israël. Vous dites m’aimez, mais vous n’aimez pas la prunelle de mon œil, mon fils aîné.

Combien de fois ne vous ais-je pas dit ? Revenez de cette mauvaise voie. Mais beaucoup persévèrent dans ce péché.

Vos églises fourmillent de doctrines erronées, l’amour de l’argent vous conduit toujours plus dans le péché, vos maisons lambrissées vous retiennent dans ce monde, l’amour du prochain n’est plus qu’une ombre. Vos conducteurs sont aveugles.

J’arrive très bientôt, aujourd’hui Je suis vraiment à la porte.

Que celui qui se souille se souille encore, que celui qui se sanctifie, se sanctifie encore plus, que celui qui prie, prie plus ardemment, que celui qui m’attend remplisse son vase d’huile, épurée par le feu de mon Esprit.

Revenez dit le Seigneur, dans la repentance, avec un cœur contrit et vous pourrez supporter les plaies qui ne manqueront pas d’arriver sur ce pays.

Colette Ruault

Source: //www.lefeudetapresence.com/suite%20a%20election.html


L’ARTICLE DE PATRICK RUAULT: 

Le petit reste mis à part

(époux de Colette)

La majorité des hommes est en accord pour reconnaître que les élections Française 2017, étaient historiques, elles ont pris une ampleur rare pour ne pas dire unique.

Cette élection a pris un poids spirituel inouï pour beaucoup de croyants, et certains ont vu, tel le serviteur d’Élisée, l’enjeu de la bataille que leur dévoilait des prophètes qui avaient une vision claire pour la nation :

2 Rois 6 :14 Il y envoya ( Le roi de Syrie ) des chevaux, des chars et une forte troupe, qui arrivèrent de nuit et qui enveloppèrent la ville.
15 Le serviteur de l’homme de Dieu se leva de bon matin et sortit; et voici, une troupe entourait la ville, avec des chevaux et des chars. Et le serviteur dit à l’homme de Dieu: Ah ! mon seigneur, comment ferons -nous?
16 Il répondit: Ne crains point, car ceux qui sont avec nous sont en plus grand nombre que ceux qui sont avec eux.
17 Élisée pria, et dit: Éternel, ouvre ses yeux, pour qu’il voie. Et l’Éternel ouvrit les yeux du serviteur, qui vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Élisée.
18 Les Syriens descendirent vers Élisée. Il adressa alors cette prière à l’Éternel: Daigne frapper d’aveuglement cette nation ! Et l’Éternel les frappa d’aveuglement, selon la parole d’Élisée.

Cette élection aura donc été pour certain une révélation très profonde dans l’Esprit, un véritable électrochoc spirituel, le climat d’oppression fut si lourd que dans le déploiement acharné des puissances des ténèbres des frères & sœurs se sont ouverts dans leur esprit suite à des révélations et dans une remise en question profonde et en toute humilité.

Même si nos paupières spirituelles étaient appesanties à cause d’un certain confort que nous offre ce monde de Babel, un petit nombre croissant de frères et sœurs au fil des jours ont ouvert les yeux passant ainsi d’une vision du monde terrestre à une vision céleste, pouvant discerner ainsi les enjeux spirituels et intervenir dans cette situation afin d’inverser le cours de la bataille et la remporter !

Mais il était clair pour ceux qui se confient en Dieu et Son Esprit que dans ces candidats, un seul camp des deux était en accord avec la Parole sur certains points :

Deutéronome 32:8 Quand le Très-Haut donna un héritage aux nations, Quand il sépara les enfants des hommes, Il fixa les limites des peuples D’après le nombre des enfants d’Israël,

Actes 17 :26 Il a fait que tous les hommes, sortis d ’un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure;
27 il a voulu qu’ils cherchassent le Seigneur, et qu’ils s’efforçassent de le trouver en tâtonnant, bien qu’il ne soit pas loin de chacun de nous,

Dieu nous laissait libre de nos choix, mais il est clair que nous étions au pied du mur et notamment au deuxième tour des élections, nous étions devant un test de Dieu pendant lequel Il mettait à part un reste, une véritable armée de gédéons !

Car il est évident que les Chrétiens ne représentent pas un poids électoral numérique important mais un poids spirituel qui peut faire bouger le bras de Dieu afin que les puissances spirituelles reculent et soit vaincues !

Lévitique 26:8 Cinq d’entre vous en poursuivront cent, et cent d’entre vous en poursuivront dix mille, et vos ennemis tomberont devant vous par l’épée.

Par ce choix et par ce combat nous avions (j’écris avant le deuxième tour) une chance que Dieu offrait à tous croyants en Jésus, soit de nous préparer au réveil avant la persécution ou bien nous préparer pendant cette persécution.

Sachant qu’en anticipant ce temps, nous avançons le jugement sur l’Église :

1Pierre 4:17 Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de Dieu ?

Mais une chose est certaine, c’est que ceux qui ont été suffisamment humbles pour se remettre en question pourront, devant les menaces et les attaques dirigées contre eux, voir le secours de l’Éternel :

Sophonie 3:12 Je laisserai au milieu de toi un peuple humble et petit, Qui trouvera son refuge dans le nom de l’Éternel.

Et surtout ce temps aura été le temps où cette armée de Gédéon des derniers temps aura entendu le Shofar de l’Esprit de Dieu pour rassembler son reste de vaillants héros pour le dernier combat

Dieu ne veut pas un peuple qui marche selon son propre cœur et avec des raisonnements humains, s’appuyant sur leur sagesse humaine et leur position sociale, mais Il veut un peuple qui marche par la foi, dans l’humilité et par l’Esprit comme voyant l’invisible comme Élisée et bien d’autres:

Hébreux 11 :32 Et que dirai-je encore ? Car le temps me manquerait pour parler de Gédéon, de Barak, de Samson, de Jephthé, de David, de Samuel, et des prophètes,

33 qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions,

Cette bataille était et sera encore spirituelle car ce n’est pas le Royaume de Dieu que nous amenons dans une élection, mais nous avons à lutter contre des puissances spirituelles qui ne sont pas de chair et de sang, mais de principautés de dominations et d’autorités :

Éphésiens 6:12Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.

Nous sommes ici comme les vaillants héros d’Israël qui livraient toujours bataille aux hommes manipulés par des dieux étrangers, même si nous ne livrons pas toujours nos combats avec un fusil, notre ennemi reste toujours le même, un lion rugissant autour de nous.

1Pierre 5:8 Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.

Le combat doit toujours être mené afin que nous soyons le plus possible en paix avec les autorités de notre nation afin d’annoncer l’évangile avec la plus grande liberté possible :

1Timothée 2:1 J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes,
2 pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté.


Ce que je souhaite par ce message c’est me réjouir et encourager tous ceux qui au cours de cette bataille ont vu leur entendement spirituel s’ouvrir incroyablement en l’espace de quelques jours et semaines.

Nous nous sommes laissés chamboulés par l’Esprit-Saint et je n’en reviens toujours pas moi-même !

Révélation 1:3 Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie, et qui gardent les choses qui y sont écrites ! Car le temps est proche.


Révélation 2:7 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises: À celui qui vaincra je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu.


Révélation 2:11 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises: Celui qui vaincra n’aura pas à souffrir la seconde mort.


Révélation 2:17 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises: À celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit.


Révélation 2:29 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises !
Révélation 3:6 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises !
Révélation 3:13 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises !
Révélation 3:22 Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises !
Révélation 13:9 Si quelqu ‘un a des oreilles, qu’il entende !

Que toute la Gloire en revienne à notre Dieu Tout Puissant AMEN !


Patrick Ruault


10/05/2017
0 Poster un commentaire

TERRORISME ISLAMIQUE : LA FRANCE EST DÉSARMÉE, PHYSIQUEMENT, INTELLECTUELLEMENT ET MORALEMENT, PAR GUY MILLIÈRE

 
 

L’attentat qui a coûté la vie à un policier et en a grièvement blessé un autre, sur les Champs Elysées, à Paris, vient montrer une fois de plus que le danger constitué par le terrorisme islamique est un danger majeur, et, même, le danger majeur, aujourd’hui, non seulement pour la France, mais pour le monde occidental.

 

Il vient de montrer une fois de plus à quel point les années de la présidence de l’islamo-gauchiste Barack Hussein Obama, sans qui l’Etat Islamique n’aurait pu naitre et prospérer, ont été délétères.

Il vient montrer que, comme les autres pays d’Europe occidentale, la France est désarmée, physiquement, intellectuellement et moralement.

L’islamiste assassin abattu, Karim Cheurfi était fiché S, connu des services de police, menaçant, à l’évidence dangereux. Il avait été condamné à vingt ans de prison pour avoir tiré sur trois policiers, en 2001. Il apparaissait sur des fichiers de l’Etat Islamique sous son nom de combat Abu Yusuf al-Baljiki. C’était, comme on dit aux Etats Unis, un “loup connu” (known wolf), pas du tout un “loup solitaire”.

Qu’il ait été en liberté, sans surveillance, est une preuve de plus du laxisme accablant de la justice française, de l’incompétence du gouvernement et du fait que la police est inefficace et débordée.

L’attentat ayant eu lieu pendant une émission de fin de campagne électorale, il a permis de voir le vrai visage des candidats face à une situation d’urgence.

Quatre candidats sont en lice pour le deuxième tour.

—> Les deux candidats de gauche ont parlé en hommes de gauche, autrement dit en employant des mots vides destinés à éviter de regarder la réalité en face.

—>  Jean-Luc Mélenchon a opposé les “violents” aux “républicains” : il aurait pu faire pire. Il n’a, bien sûr, pas utilisé le mot “islamiste”. Il n’a pas non plus utilise le mot “terrorisme”. Que ceux qui pensent que le terrorisme islamique est simplement “violent” et qui pensent que Mélenchon est “républicain” votent pour lui.

—>  Emmanuel Macron a dit que l’ »impondérable” ferait partie du “quotidien” des prochaines années tout en parlant vaguement de la nécessité de “protéger”. Que ceux qui pensent que ce qui s’est passé est “impondérable”, et qui veulent cela dans leur quotidien, et que ceux qui pensent que l’efficace protection assurée par François Hollande depuis cinq ans peut se prolonger sous la présidence du fils spirituel de François Hollande votent Macron.

—>  Marine Le Pen a parlé de manière précise, digne, à hauteur de la situation, a appelé le terrorisme islamique par son nom, et a proposé des mesures que ne désavouerait pas Donald Trump. Si elle n’était pas la candidate du Front National, et si elle n’avait pas le programme économique qui est le sien, je dirais qu’elle a parlé en femme d’Etat et a eu des accents thatchériens. Elle a été aussi la seule à évoquer ces derniers jours l’antisémitisme islamique. Dommage qu’elle soit la candidate du Front National et qu’elle ait ce programme économique.

—>  François Fillon a lui aussi évoqué le terrorisme islamique. Il a été plus flou dans la façon de lutter contre celui-ci. Il a, hélas, évoqué une grande coalition pour lutter contre le terrorisme islamique dans laquelle il a inclus la Russie de Poutine, et, surtout l’Iran. Ou bien Fillon ne sait pas que l’Iran est un pays gouverné par des antisémites, financiers du terrorisme islamique, soutiens, outre le Hezbollah, que Fillon étrangement ne déteste pas, et du Hamas, et s’il ne sait pas il est incompétent. Ou bien il sait et il est complice. Dans les deux cas, c’est consternant.

Dois-je dire que je crains que la France ait un très mauvais Président pour les cinq années à venir ? Dois-je dire qu’il me semble possible d’affirmer, avec tristesse, qu’il y aura d’autres attentats islamiques en France ?

Une présidence Macron serait logique, au point où nous en sommes. Sous une présidence Fillon, l’ayatollah Khamenei serait-il invité aux festivités d’inauguration ?

Hollande a fait une belle déclaration. “Nous sommes convaincus que les pistes sont d’ordre terroriste”, a-t-il dit. Quel fin limier! « Nous serons d’une vigilance absolue”, a-t-il ajouté.

Au bout de cinq années de vigilance absolue, c’est rassurant.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Note MAV: je ne suis pas tout à fait d’accord avec Guy Millière, tout en reconnaissant que François Fillon aurait pu parler beaucoup plus fermement de ce problème majeur – De fait, il l’a fait (20 avril, sur France 2):

François Fillon, alors en direct sur France 2 pour l’émission “15 minutes pour convaincre”, a rappelé que la lutte contre le terrorisme sera sa priorité absolue s’il est élu

Il est vrai que ces réactions « à chaud » sont assez révélatrices. Vu la précipitation des évenements, Guy Millière n’avait pas le temps d’écouter ou lire tous les médias. J’ignore ce que sera le résultat des élections, mais j’ai déjà et depuis longtemps mal à la France: ce pays est gravement malade.


22/04/2017
0 Poster un commentaire

L’ÉCHEC D’HAMAN… PAR LE PASTEUR GÉRALD FRUHINSHOLZ

Logo Shalom

 

Nous voyons déjà les premiers fruits des promesses de 2017… avec l’échec d’Haman ! Tout observateur sensé comprend que l’établissement d’un Etat palestinien (islamique) au coeur d’Israël est une forme déguisée de la volonté de mettre un point final à la « question juive ». C’était autrefois la volonté de l’Haman biblique, qui, au temps d’Assuérus, avait tramé un plan machiavélique pour détruire « le peuple de Mardochée » (selon le livre d’Esther).
 

 

 
Alors que jusqu’à présent pour l’Etat hébreu, les ennemis étaient surtout ses voisins arabes, nous voyons qu’aujourd’hui est mise en lumière la complicité des nations au travers des instances internationales, comme l’Unesco, l’ONU ou les Droits de l’Homme. Deux événements majeurs ont changé la donne, qui ont tellement surpris les médias, les sondages et le monde des bien-pensants: le Brexit et l’élection de Donald Trump.
 
Ces deux événements sont importants pour la survie d’Israël.
 
– Le Brexit a donné à la Grande-Bretagne d’être libéré de l’assujettissement d’une Europe profondément opposée à Israël, et le nouveau PM anglais, Theresa May, a pris une position favorable à l’Etat hébreu, notamment contre la décision de l’Unesco en octobre dernier d’islamiser les sites juifs à Jérusalem. En 2015, Theresa May avait souligné la contribution des Juifs britanniques au royaume : « Sans les Juifs, la Grande-Bretagne ne serait pas la Grande-Bretagne », lors du 67e anniversaire d’Israël.
 
– L’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis est le coup de massue qui met par terre toutes les velléités d’une gauche américaine incarnée par Hussein Obama (1) ressemblant  fort à Haman, brillant, humaniste, et au double langage.
 

Réalisons ce timing incroyable, qui a mis en échec la tentative de François Hollande au Congrès de Paris de janvier 2017 en accord avec Obama, pour créer unilatéralement un Etat palestinien.

 
Échec pour Haman 
 
– Échec, car après que l’Unesco ait mis de l’huile dans les rouages de la machine à tuer Israël en islamisant les sites juifs, un petit caillou a bloqué la machine !… comme « la pierre » qui a fait tomber la statue de Nebucanetsar, selon Daniel (Dan 2:34-35). Cette pierre, comme les prophéties l’affirment, deviendra « une grande montagne », évoquant le Royaume messianique sur terre.
 
– Échec à l’ONU, avec la nouvelle ambassadrice à l’ONU, Nikki Haley (chrétienne évangélique) qui, contrairement à sa prédécesseur Samantha Power, sait dire la vérité: « L’envoyée choisie par Trump pour représenter Washington à l’ONU a fustigé la résolution anti-implantations du Conseil de sécurité et soutient « absolument » le déplacement de l’ambassade à Jérusalem » (LIEN).
 

– Enfin échec avec la fin tant attendue des Accords d’Oslo, signés en 1993 (2). Ces accords ayant pour base le concept de « la terre contre la paix » pour deux Etats, étaient pernicieux. Yasser Arafat, président de l’Autorité Palestinienne et instigateur des Accords, avait déclaré : 

 « le Djihad continuera […] Je vois cet accord comme n’étant pas plus que l’accord signé entre notre Prophète Muhammad et les Qurayshites à La Mecque », faisant ainsi référence à un accord conclu, puis révoqué par Mahomet à la suite de la violation de cet accord par la partie adverse » (wikipedia).
 
Les Intifadas et attentats meurtriers qui ont suivi ces « Accords d’Oslo » faisant des milliers de morts et envenimant profondément les relations entre Arabes et Israéliens, ont prouvé la folie de ce concept (anti-biblique). Ce sera un fossé difficile à combler, mais rien n’est impossible. Comme le disait Ben Gourion,
 

« celui qui ne croit pas aux miracles en Israël, n’est pas réaliste ».

 
Croyons qu’il existe une autre forme de coexistence entre Arabes et Juifs, les Arabes chrétiens le démontrent déjà, notamment en voulant s’engager dans Tsahal. Maintenant que le venin des Accords maudits a été extirpé, prions que tombe l’idéologie mortifère et sanguinaire de l’islam (LIEN), et la PAIX viendra avec le Messie « Mardochée »!
 
Pourim samea’h – Joyeuses fêtes de Pourim !
 
note1(1) Certains ont vu dans la Résolution 2334, par le biais de la gematria, le mot « trahison », en hébreu BAGAD : pour la première fois, les Etats-Unis trahissaient Israël en ne mettant pas leur veto (LIEN).
note2(2) Notons que Shimon Peres, le promoteur des Accords d’Oslo, est décédé le 28 sept 2016, et son enterrement s’est déroulé devant 70 nations réunies pour l’occasion à Jérusalem.

Note MAV: Je crois que l’acharnement politico-juridico-médiatique actuel contre François Fillon est bien le fruit de la rage de Satan contre Israël: deux pays pro palestiniens ont basculé en pays pro-Israël: l’Angleterre et les USA. Si F.Fillon était élu, ce serait un troisième pays, la France,  et pas des moindres, qui se joindrait aux deux premiers. Ce qui musellerait désormais toutes les instances internationales. Alors, qu’une armée se lève dans la prière pour contrer les plans machiavéliques de la clique Hollande/Macron, nos Haman français. Souvenons-nous qu’Ester et Mardochée ont renversé le complot contre le peuple Juif. Celui-ci, comprenant l’enjeu, les a suivis dans le jeûne et la prière.

Que les vrais chrétiens, qui ont l’amour d’Israël, se lèvent dans l’intercession. L’enjeu est capital, tant pour Israël que pour nous, chrétiens …

L’ennemi croit avoir triomphé et enterré politiquement F.Fillon en créant de toutes pièces des scandales gigantesques, et à répétition, face à des faits relativement mineurs (je sais que ce mot en choquera certains qui ne savent pas ce que sont les moeurs politiques habituelles, même si l’amoralité de ces moeurs a de quoi en écoeurer beaucoup – et de surcroit Fillon s’en est excusé) en regard des levées de fond très glauques en faveur, par exemple, de Macron (lire Dreuz-info).

Mais c’est Dieu qui aura le dernier mot, et notre intercession peut faire basculer l’avenir !


09/03/2017
1 Poster un commentaire

FRANÇOIS FILLON N’A PAS CÉDÉ, PAR SZYJA WALDMAN

Source: dreuz-info – François Fillon n’a pas cédé

Note MAV: Je me réjouis que l’acharnement politico-judiciaire dont fait l’ojet F. Fillon commence à soulever l’indignation des Français et démasque l’hypocrisie flagrante de la meute de loups politico/juridico/médiatique qui a cru ne pouvoir faire qu’une bouchée de F. Fillon. LA VÉRITÉ VA ÉCLATER, car bien des Chrétiens, non dupes, prient pour cela  !

Marée humaine… Épilogue ? En tout cas, fin du premier acte, dimanche après-midi. François Fillon n’a pas capitulé. Victime choisie des putschistes macrono-juppeistes, il ne lâche pas prise. 

 

Des « rats » quittent son navire, me direz-vous. Ils s’en vont courtiser, qui Macron, qui Juppé qui fait encore sa coquette — disposant d’un bon matelas de signatures de maires alors qu’il n’était pas officiellement candidat. Il sera intéressant de regarder les appartenances et les dates de ces parrainages non sollicités, si cela est légalement possible. 

Depuis hier après-midi, Juppé s’est déclaré non-candidat : «  c’est trop tard »… Après ce non-cadeau de sa personne, Alain Juppé — virant lui aussi à Machiavel-le petit —, y est allé de son coup de griffe, reprochant à François Fillon : d’avoir parlé « d’assassinat politique ». 

Ce faisant, François Fillon tomberait, et c’est très mal et irresponsable selon lui, dans le « complotisme » ; parce que tout est normal dans ses malheurs judiciaires ; tout est normal, quand un procureur met en route une procédure contre un candidat qui est le candidat qui a toute chance d’être le nouveau président, le lendemain de la publication d’un article par un journal satirique, pour des faits prescrits. 

Parce que c’est normal que la police descende, pour ces faits-là, perquisitionner l’appartement de ce candidat ; parce que c’est normal que l’homme donnant le grain à moudre au journal satirique soit un condisciple et un proche d’un autre candidat ayant lui les faveurs des médias et de plusieurs ministres du parti gouvernemental, et que la veille de sa venue chez le journal satirique ce délateur soit passé par l’Élysée ; parce que c’est tout à fait par hasard que le procureur, étonnamment réactif à une information parue la veille, soit par ailleurs le bénéficiaire d’une récente nomination par son ancien ministre devenu porte-parole d’un des candidats… 

Parce que c’est normal que ce Coincoin, autoproclamé hebdomadaire satirique à prétentions investigatrices, ne soit pas encore allé investigué à Versailles, à la « Lanterne », une résidence présidentielle ou fiston Royal-Hollande invitait des potes autour de la piscine et à rester, en toute modestie, à dormir aux frais de la gueuse.

Bref, pour Alain Juppé, tout ceci n’est qu’accumulation types Prévert, — de pures coïncidences sans rapport entre elles —, et il faut avoir le cerveau dérangé d’un « complotiste » pour y trouver de curieuses et étranges relations et surtout, prendre l’initiative de critiquer l’institution de la justice, en s’interrogeant sur les motivations de ceux des magistrats (un procureur et un juge) qui selon François Fillon s’acharnent contre lui et son épouse. 

Une observation au passage : 

Le juge de l’affaire d’Outreau n’a pas été sommé de s’expliquer ? 

N’est-il pas passé devant ses Pairs, pour répondre de décisions judiciaires qui ont brisé des dizaines de familles innocentes ? 

S’interroger et marquer alors son désaccord avec ce juge débutant, était-ce être « complotiste » ? 

Pour Alain Juppé oui. 

Une observation ici : Ce reproche et cette soumission inconditionnelle au judiciaire ne doit-il pas nous mettre en garde contre sa conception de la démocratie ? 

La séparation des pouvoirs, selon Montesquieu, ne signifie pas qu’un des pouvoirs, le judiciaire, soit placé au-dessus de la critique et de l’avis des citoyens qui – selon lui et, plus tard, les démocrates de 1792 — doivent rester souverains. Mais pour Alain Juppé, le pouvoir non-électif des juges doit toujours rester placé hors de portée de l’avis et de la critique populaire. 

Etait-ce avoir l’esprit dérangé et mettre illégitimement en cause les institutions, — des institutions sacrées selon lui —, que de s’interroger dans cette affaire ? 

Si nous suivons ici la critique féroce d’Alain Juppé : Clemenceau et ses amis n’étaient que des complotistes, ils refusaient le jugement rendu contre le capitaine Dreyfus… Ridicule, grotesque, lâche et irresponsable, la pitoyable argutie d’Alain Juppé.

Nous aurons encore des surprises

Le machiavélisme du putschiste en chef déroule les anneaux d’un jeu complexe, bien trop alambiqué pour que des comparses, juges ou journalistes ne se prennent pas les pieds : 

—>L’indulgence judiciaire pour le couple Macron-Bayrou cessera-t-elle, et si oui, quand ? 

—>Madame de Sarnez va-t-elle être appelée devant les juges pour répondre, elle aussi, pour son « attaché parlementaire européen » travaillant au siège parisien du Modem ? Apparemment pas, d’autant que la délatrice fait partie du staff de campagne Macron-Bayrou.

—>L’argent de poche, pour frais de bouche, finançant le mouvement du sieur Macron, des fonds du ministère des Finances, ne donnera pas lieu à réprimandes publiques ? 

Tout cela vire à la comédie sinistre

Personne n’est dupe, n’en déplaise aux bourreurs de crânes des médias publics et privés. De plus en plus de citoyens se rendent compte que les irréprochables assassins politiques de Fillon baignent eux-mêmes dans un jus saumâtre d’emplois fictifs, de sinécures et d’autres motifs à largesses publiques. 

Refusant la candidature du « plan B », Alain Juppé donne à François Fillon un coup de pied de l’âne. Il fait sa modeste… pour camoufler sa piteuse capitulation devant un coup de force judiciaire contre les élections d’avril 2017 et contre l’alternance démocratique.

François Fillon n’a pas cédé. Marine Le Pen a envoyé paître les juges…

François Fillon a défié les irréprochables, des hommes et des femmes dont les juges refusent encore de regarder et examiner de près les turpitudes. 

Une marée humaine de dizaines de milliers de gens simples est venue dire la réalité démocratique de la primaire de la droite, renvoyant Juppé-Sarkozy à leurs fourneaux ou à la rédaction de leurs mémoires. Ce qui ne les empêche pas de mitonner de petits plats épicés pour confisquer et éliminer les effets de la souveraineté populaire déclinée dans les quatre millions de voix de la primaire investissant François Fillon. Au demeurant, ils sont fidèles à eux-mêmes, agissant ici comme après le refus massif et majoritaire du traité constitutionnel européen.

Les putschistes macrono-juppeistes veulent passer par-dessus la volonté populaire, au moyen de la judiciarisation des élections.

Répétons-le : Ils veulent passer par-dessus les primaires qu’ils ont organisées, comme ils ont fait avec le référendum et le vote contre le traité constitutionnel européen, besognant comme s’il n’avait pas eu lieu, puis comme si le Brexit lui aussi n’avait pas eu lieu. 

Des démocrates, je vous dis, mais ce sont des démocrates qui donnent au mot démocratie un sens absolument opposé à celui que les Grecs lui ont donné. On comprend au passage l’intérêt politique qu’il y a à ne plus enseigner le grec au lycée…

Si les élections d’avril devaient consacrer le succès des putschistes, éliminant par une machination journalistico-judiciaire la majorité politique existant dans le peuple depuis la seconde année de l’actuelle présidence, nul doute que la France serait grosse de quelque chose ressemblant, dans ses fondements, au 21 août 1792. Il ne s’agira pas là du petit jeu de collégiens et d’étudiants gauchistes harcelant la police, le jeu politique appelé « provocation-mobilisation… ». Là, il s’agira du Peuple lui-même, du Peuple souverain, du Peuple redressé et s’avançant de manière irrésistible. Il ne s’agira pas d’une « révolution arabe » à Paris, mais d’un second juin-juillet 2013 égyptien, dans toute la France. 

À jouer avec le feu, on se brûle.

Peut-être que parmi les slogans populaires on entendra alors : « à la lanterne !».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Szyja Waldman pour Dreuz.info.


08/03/2017
0 Poster un commentaire

QUI EST DERRIÈRE EMMANUEL MACRON ? LA PISTE GOLDMAN SACHS ET LE THINK TANK « LES GRACQUES », PAR JEAN-PATRICK GRUMBERG

 

 

Les Gracques, think tank socialiste non affilié

Source: Dreuz Info

Les Français attirés par la candidature d’Emmanuel Macron ne sont pas très regardants sur les possibles conflits d’intérêts créés par le refus de Macron de dévoiler qui le finance, et qui paye le coût de sa campagne — on parle en millions d’euros.

Des Français vont voter pour Macron sans demander à qui il devra renvoyer l’ascenseur s’il est élu. Pourtant, les renvois d’ascenseur, ce n’est jamais dans l’intérêt de la population.

 

Goldman Sachs : près de 13 millions d’euros

  • En avril 2016, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a délivré l’agrément permettant au mouvement de Macron, qui porte les initiales de son nom (dans le genre mégalo…), de récolter des dons.
  • Dans la foulée, lors de son déplacement à Londres pour inaugurer le French Tech Hub, et selon Paris Match, Emmanuel Macron aurait levé près de 10 millions de livres sterling, soit environ 12,75 millions d’euros, auprès d’hommes d’affaires. Pour Europe 1, Macron aurait levé plus de 12 millions d’euros auprès de donateurs de chez Goldman Sachs, affirmait Europe 1 le 6 mai 2016.

Avec un argument qui ne tiendrait pas une minute devant des journalistes sérieux s’il en existait encore, l’entourage de Macron niait, et affirmait « C’est complètement absurde. Cela aurait nécessité de rencontrer 1 700 personnes qui auraient donné chacune 7 500 euros. c’est physiquement impossible ». 

Il est vrai qu’à l’ère de PayPal et d’internet, il faut physiquement rencontrer les gens pour recevoir de leurs mains les pièces d’or qui financeront la campagne. Et qui aurait l’esprit assez tordu pour imaginer qu’une poignée de donateurs, et non 1700, aient apporté les fonds, quelle idée saugrenue….

Ce qu’Europe 1 ne demandait pas non plus, c’est quel(s) avantage(s) les donateurs de Goldman Sachs attendent-ils en retour ? La prise de contrôle sur la négociation de la modification des rapports d’actionnaires entre Renault et Nissan que Macron, bloquée en novembre 2014 par Macron (voir dépêche de Reuters) contre l’avis de son PDG Carlos Ghosn ? C’est un mobile assez probable pour expliquer le crime, et en tous cas enquêter.

Les Gracques

Ils doivent bien rigoler, les fondateurs du groupe de pression les Gracques, quand ils entendent les conspirationnistes se focaliser sur Bilderberg et Terra Nova ! Ca leur laisse de l’oxygène pour pousser leur poulain Macron jusqu’au pouvoir suprême et mettre en pratique leur programme.

Le 4 février, The Spectator posait la question : « qui est derrière la mystérieuse progression d’Emmanuel Macron ? » (les quotidiens britanniques ont le droit de ne pas adhérer à la pensée unique, alors ils posent de vraies questions)

Le journaliste  relève assez justement : « jusqu’à il y a peu, il n’affichait aucun engagement politique visible. Pourtant, il est en train de détruire le parti socialiste ».

Entrent en jeu Les Gracques. Prenez du papier calque. Superposez leurs propositions à celles de Macron, elles sont identiques.

  • 1ere coïncidence : Les Gracques, né peu avant la présidentielle de 2007, prône le rapprochement entre la gauche et le centre. Obéissant, Bayrou s’est rallié à Macron. « L’alliance de la gauche avec Bayrou, ce sont des idées qu’on distille depuis dix ans… » expliquait René Silvestre, fondateur de L’Étudiant et membre depuis 2007.
  • Les Gracques se présentent comme une association lancée par des personnalités, anciens membres de cabinets des différents gouvernements de gauche. Comme Macron.
  • Ce sont d’anciens membres du parti socialiste. Comme Macron, qui avait sa carte de 2006 à 2009.
  • Comme Macron, les Gracques est un collectif d’anciens énarques.
  • Denis Olivennes, nouveau patron d’Europe 1 et ancien conseiller de Fabius, politiquement à la gauche du PS, est un des membres des Gracques. Il était également l’invité du « Lundi de Macron » consacré au travail et à l’emploi à l’heure numérique.
  • Quand Martine Aubry étrille Emmanuel Macron et « ses recettes du passé » sur Europe 1, le 4 mars 2017, ce n’est pas qu’il est moins socialiste qu’elle, c’est parce que Les Gracques, il y a un an jour pour jour, dans Le Point, étrillaient Martine Aubry sur sa loi travail !
  • Emmanuel Macron fait campagne pour une réforme de la gauche française ? L’idée n’est pas de lui. Les Gracques, dans Le Point du 7 juillet 2016 affirmaient : « souhaiter une rénovation de la gauche française ».
  • Pour le reste du programme d’Emmanuel Macron, je vous renvoie vers l’original, Les Gracques, développé lors de son université d’été en juin 2012.
  • Et le 21 novembre 2015, l’université des Gracques, qui compte parmi ses membres quelques personnalités dont les noms et les positions expliquent la foudroyante montée de Macron (François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France et membre du conseil des gouverneurs de la banque centrale européenne ; Mathieu Pigasse, patron de la banque Lazard ; Bernard Spitz, président de la Fédération française des sociétés d’assurances ; Alexandre Wickham, directeur de collection chez Albin Michel ; Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de la Présidence de la République, européiste dur et prince de l’idéologiquement correct ; Mathilde Lemoine, économiste et directrice des études économiques et de la stratégie marchés d’HSBC, etc.) se termine par le discours d’un ministre de l’économie du nom… d’Emmanuel Macron.

Conclusion

 

J’ai un cerveau stratégique, et pour moi, la manœuvre n’est pas très difficile à comprendre :

  • Le PS a été détruit par François Hollande, qui a emporté avec lui le parti dans les abysses de son impopularité, et à l’effet de continuer sa politique, il faut impérativement remplacer l’étiquette et l’emballage.
  • Afin d’éviter la division de l’électorat, ils ont placé un extrémiste qui se situe juste à droite de Mélenchon à la tête du PS (Benoît Hamon), afin de pousser les sympathisants et la gauche majoritaire, celle qui a le cœur à gauche et le portefeuille à droite vers un Macron plus modéré. Et pour solidifier le tout, ils se sont assuré que Hamon et Mélenchon ne feront pas alliance au premier tour, des fois que cela laisse une chance à Hamon.

Que ceux qui doutent de quel bord Macron se situe vraiment, se laissent tourner la tête par ses propos contradictoires, regardent quelques-uns de ses soutiens : Ségolène Royal. Si elle ne sait pas ce que fera vraiment Macron, croyez-moi, elle le sait.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.


05/03/2017
0 Poster un commentaire