* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

antisémitisme, judéophobie, désinformation médiatique ISRAËL -


LA DANSE MACABRE DES LOUPS CONTRE ISRAËL, PAR RACHEL FRANCO

(70 loups se livrent à une danse macabre)

Mamie, raconte moi encore l’histoire de la danse des loups contre Israël !

« Tout était écrit depuis si longtemps et le Roi David lui -même l’avait chanté aux vibrations de sa harpe, tu sais…celle qui éveillait l’aurore !

Les loups au Nombre de 70 allaient se réunir pour danser une danse macabre qui annoncerait la mort de ce petit pays, de ce petit peuple, si seul au milieu de tous.

 

Bien sûr, les loups savent bien parler et de leurs langues mielleuses et avec de douces paroles, ils ont voulu endormir Israël ! C’est si facile d’endormir Israël quand on lui serine les mots Paix, Paix et Fraternité. Les loups ont une antique expérience et savent s’approcher de leur proie doucement, sans faire de bruit ! Ils savent montrer patte blanche, et baisser leurs oreilles et leurs queues en signe d’amitié ! Ils sont experts et chassent avec leurs gueules et leurs mots sont des pièges pour les enfants d’Israël !

Ce jour -là, les 70 étaient donc bien là dans une grande ville qui avait été dans le passé si jolie, si prestigieuse et où de nombreux enfants d’Israël avaient vécu dans l’insouciance, avant que les jeunes loups, moins habiles et cachottiers que leurs ancêtres, ne s’attaquent à leurs victimes d’Israël, et exercent leurs talents avec leurs griffes, leurs pattes et leurs grandes gueules.

 

C’était un jour bien triste et quelques uns des enfants d’Israël, n’écoutant que leurs cœurs étaient partis danser, une petite danse de l’espoir ! Mais les loups étaient puissants et nombreux et ils ont décidé de la mort programmée de ce petit peuple ! Ils ont parlé et encore parlé et se sont félicités grandement et ont présenté leurs conclusions devant les télévisions du monde et se sont embrassés avec des sourires entendus.

Mais le Roi l’avait écrit « Il ne dort ni ne sommeille le Gardien d’Israël », et que peuvent les loups contre ce peuple qui a traversé l’histoire ? Ils font des plans et décident comme si le Maître des mondes ne se moquait pas d’eux et de leurs danses macabres.

Les enfants d’Israël ne craignent que leur D.ieu, et s’en remettent à Lui, à chacun de leurs pas. Aussi sont-ils aimés de Lui, qui ne retire pas son regard de la terre d’Israël !

Les loups sont comme la nuit qui vient mais ce petit peuple, si seul et si petit parmi les 70 loups, sait avec certitude que l’aurore va se lever et que le Nom de l’Éternel va enfin être Un pour l’ensemble des familles de la terre, et la danse macabre est justement le signe de la fin des temps.

L’histoire se terminera bien pour ce petit peuple et ses amis, mais les loups seront engloutis par la terre du Saint Béni soit IL.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rachel Franco pour Dreuz.info.

À LIRE AUSSI

Pourquoi Dreuz n’est pas contre les musulmans


16/01/2017
0 Poster un commentaire

« JE RÉTABLIRAI LA SOUKKA DE DAVID », PAR LE PASTEUR GÉRALD FRUHINSHOLZ

Israël est en fête, et personne ne pourra troubler la joie de Soukkot, pas même les discours et folles déclarations de l’UNESCO. 

Lors de sa 200e session à Paris, le Conseil de l’UNESCO, qui comprend 58 pays, a en effet adopté ce 13 octobre une résolution niant tout lien entre le peuple juif et le Mont du Temple – les Musulmans en seraient les propriétaires !

(Irina Bokova et le Rabbi Marvin au centre Simon Wiesenthal, témoignant du lien trois fois millénaire du peuple juif à la terre d’Israël)
 
Au cours du vote, 24 pays se sont abstenus, 24 ont approuvé le texte et six s’y sont opposés (deux absents). Les États-Unis, la Grande-Bretagne, la Lituanie, les Pays-Bas, l’Estonie et l’Allemagne ont voté contre, tandis que la Russie et la Chine ont voté pour. La France s’est abstenue.
Irina Bokova, la directrice de l’UNESCO, a cependant déclaré que « son organisation combattrait la délégitimation d’Israël, tout comme elle continuera à promouvoir l’héritage juif dans le monde et combattra le négationnisme ». 
 
Un discours sans concession du chef de l’Etat

Bibi diktatLe discours de Binyamin Netanyahou prononcé le 22 septembre 2016 à l’ONU, vaut son pesant d’or. Aucun autre chef d’Etat n’a parlé avec autant de vérité. 

Écoutons quelques paroles (voir le pdf de son discours)  : 

[…] L’ONU mérite chaque mot cinglant pour la conduite honteuse de cette Assemblée. Elle a osé voter l’année dernière une vingtaine de résolutions contre l’Etat démocratique d’Israël contre seulement trois résolutions contre tous les autres pays de la planète.
 

Eh bien oui, Israël vingt, et le reste du monde, trois !

 

Et puis, cette plaisanterie, appelée Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, qui condamne chaque année Israël plus que l’ensemble de tous les pays du monde.

 
Tandis que des femmes sont systématiquement violées, assassinées, vendues comme esclaves, le seul pays que cette commission de l’ONU a choisi de condamner… Eh oui, vous l’avez deviné : Israël et encore Israël. Dans ce pays démocratique où les femmes sont des pilotes de chasse, dirigent des grandes entreprises et universités, président la Haute Cour de Justice et notre parlement, la Knesset, et furent Premier ministre.
 
Tout ce cirque se poursuit à l’UNESCO, au sein de cet organisme de l’ONU chargé de la sauvegarde du patrimoine mondial. Incroyable mais vrai, récemment, l’UNESCO a dénié le lien qui existe depuis 4000 ans entre le peuple Juif et son site le plus sacré, le Mont du Temple. C’est aussi absurde que de nier le lien entre la Grande Muraille de Chine avec le peuple chinois, avec la Chine »[…] 
 

« Je rétablirai la soukka de David »

Le prophète Amos a déclaré ces paroles il y a 28 siècles à propos d’Israël – la maison de David… 
 

« … JE la rebâtirai comme autrefois… JE les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que JE leur ai donné »

 
1948, 1967 étaient des dates inscrites de toute éternité. C’est le temps de l’accomplissement.
 
Bien évidemment, le Destructeur/Amalek/satan ne reste pas dans l’oisiveté, il s’active dans la bouche de tous les détracteurs d’Israël. Et bien, ces choses étaient prédites ! Le prophète Ezéchiel a écrit : 
 

« … parce qu’on a voulu vous dévaster, et vous engloutir, pour que vous soyez la propriété des autres nations, parce que vous avez été l’objet des discours mensongers (de l’UNESCO), des propos (mensongers) des peuples » (Ez 36:3)…

 
A ces menaces, Dieu répond : 
 

« Ainsi, parle le Seigneur, l’Eternel : Voici, JE parle dans ma jalousie et ma fureur… ce sont les nations qui vous entourent qui porteront elles-mêmes leur ignominie » (Ez:36:6-7). 

 

« Hag samea’h soukkot, Israël ! »

La fête de Soukkot a bien lieu une nouvelle fois, et les cabanes fleurissent sur les balcons et dans les rues. 

Jeudi, nous verrons également lors de la Marche de Jérusalem, plus de 4 000 chrétiens sionistes venus du bout du monde bénir le pays et anticiper la venue du Mashia’h. 
Dieu est en contrôle !

« Toutes les nations monteront chaque année pour adorer le Roi/Melekh, l’Eternel des armées/Adonaï Tseva’ot, et pour célébrer soukkot/la fête des Tabernacles » – Zacharie 14:16. 

Faisons monter nos louanges et notre joie vers le Saint d’Israël.


19/10/2016
1 Poster un commentaire

LE 3 JUIN 2016 L’OCCIDENT VENDRA L’ETAT D’ISRAËL, PAR VICTOR PÉREZ


Le 3 juin 2016 l’occident vendra l’Etat d’IsraëlVendredi 3 Juin 2016 sera, semble t-il, la fête à la Huppe fasciée israélienne grillée à la sauce piquante du Proche et Moyen-Orient. Une conférence sera organisée par la France car, si l’on en croit le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault, « Nous sommes dans une situation de crise particulièrement inquiétante, la situation sur le terrain se dégrade chaque jour ».

Pour le Président François Hollande, il faut créer « (…) avec l’ensemble des acteurs, les grands pays et les pays voisins, les paramètres qui permettront aux Israéliens et aux Palestiniens de se retrouver à la table des négociations ».

Rien de moins !

Tout quidam, naïf évidemment, ne pourra que souscrire à cette quête généreuse entreprise par, ce qui reste dans l’imaginatif populaire, la Patrie des droits de l’Homme !

La conférence s’engage, si l’on s’en tient donc à l’objectif déclaré, à concevoir les « paramètres » devant permettre la solution à « DEUX états ».

Nul, attentif à la politique arabe occidentale, ne s’attendra, cependant, à ce que l’exigence israélienne de base d’une solution à « DEUX états pour DEUX peuples » ne soit même soulevée lors de cette réunion pour la ‘’Paix’’ ! Pas même par les USA !

Si chacun des membres participants y constatera, à qui mieux mieux, les ‘’droits du peuple palestinien’’, y voir l’Etat d’Israël reconnu comme étant celui du peuple juif restera dans le domaine de la fiction.

Un droit élémentaire écarté d’entrée dans le seul but de permettre d’inclure, lors de la rédaction des conclusions de ce sommet pour la ‘’Paix’’, une « juste solution » pour les « réfugiés ».

Une exigence intangible de la Ouma qui, si elle demeurait inconsidérée par les Occidentaux, ferait capoter la ‘’Paix’’ ! Pas moins !

Une revendication qui ne restera donc pas lettre morte, mais que les Occidentaux noieront, avec éloquence, sous le verbe. Sans préciser toutefois que la seule solution acceptée, envisagée par l’Ouma n’est autre que le « droit au retour » de millions d’étrangers, « réfugiés » de pères en fils, au sein même de l’Etat d’Israël. Ce qui, par le jeu démographique, modifiera la nature du seul état du peuple juif au monde, pays refuge contre un antisémitisme incurable.

L’Occident a les courages qu’il peut ! Contrarier et s’élever contre le Juif est sans danger !*

Lors de cette conférence, il sera, bien sûr, déclaré le besoin d’un ‘’état viable pour les Palestiniens vivant en paix au côté d’Israël’’. Les « colonies » seront inévitablement condamnées, déclarées « illégales », « freins à la Paix », et chacun comprendra que celles-ci devront être démantelées. Il s’agira ici du deuxième paramètre dont les conséquences abjectes seront, là encore, camouflées par le verbe ‘’droit de l’hommiste’’ dont se targue l’Occident.

Ce dernier, de fait, concédera sans lutter à ce que la future « Palestine » soit officiellement judenrein, nettoyée de la présence de tout juif, tel que le conçut, pour l’EuropeAdolphe Hitler.

Une requête de plus de l’Ouma satisfaite en sous-main sur une terre qui n’a d’autres noms, depuis des millénaires, que Judée et Samarie et qu’aucune loi internationale n’a jamais attribuée à d’autres que le peuple juif !

Le troisième sujet d’importance sera de déclarer Jérusalem-est « Capitale de la Palestine ». Cela sera fait par une phrase généreuse du type « Jérusalem Capitale des deux états ». Mais peu douteront que la Jérusalem-Est sera prévue pour être la ‘’Capitale palestinienne’’.

Autre sommation de l’Ouma, l’Autorité palestinienne en tête !

C’est ainsi que les lieux saints et historiques du Judaïsme, parmi lesquels le premier d’entre eux le Mont du Temple, ne se trouveront plus entre des mains du peuple juif, celui-ci devra se contenter du bon vouloir des nouveaux propriétaires du terrain. L’occupation jordanienne de 1948 à 1967 restant un très mauvais souvenir chacun doutera que le peuple israélien y acquiesce !

Mais qu’importe aux conférenciers de la ‘’Paix’’ !

Au terme de cette triste causerie parisienne, la résultante de ces trois ‘’paramètres’’, de ces trois oukases de la communauté musulmane devant, paraît-il, servir la négociation de ‘’Paix’’ sera, de fait : deux états pour le seul peuple ‘’palestinien’’, l’un ethniquement épuré de tout juif, et la fin de tout lien du Judaïsme avec Jérusalem.

L’idée de la démarche française est, selon Paris, de remobiliser la communauté internationale autour du conflit : « Il s’agit de redonner un horizon politique pour que les négociations puissent donner quelque chose ». A n’en pas douter, ce ‘’quelque chose’’ n’est rien de moins que la paix des cimetières pour les Israéliens et, à travers eux, au peuple juif.

Imaginer que l’Etat d’Israël négociera son éradication par le jeu démographique, permettra à ses côtés une « Palestine » judenrein créée dans le berceau du Judaïsme, ou que Jérusalem soit la Capitale d’un autre état, relève du seul fantasme. L’Occident le sachant pertinemment.

Le ‘’comique’’ de cet échec programmé étant que celui-ci, mais pas seulement, accusera alors l’Etat d’Israël d’avoir assassiné la ‘’Paix’’ ! Mais de sa part rien de nouveau !

Victor PEREZ  son blog

Source: //www.europe-israel.org/2016/06/le-3-juin-2016-loccident-vendra-letat-disrael/, transmis par Daniel Steen

  • * Note MAV Sauf que ce que prophétise la bible, c’est tout le contraire: la malédiction, jusqu’à la destruction totale, pour les pays s’attaquant à Israël. Nous Chrétiens, pouvons demander pardon à Dieu dans les larmes pour nos leaders politiques aveugles, esclaves de l’Oumma pour des raisons purement électoralistes à court terme, et absolument inconscients, par ignorance de qui est le Dieu d’Israël, des conséquences dramatiques que cela prépare pour la France. Mais nous pouvons crier à Dieu pour qu’il déchaîne la confusion lors de cette rencontre; Oui, notre Dieu trois fois saint, tu ne changes pas, fais ce que tu as fait à Babel uand les hommes s’étaient ligué pour un projet que tu n’approuvais pas: TU AS CONFONDU LEUR LANGAGE !

01/06/2016
1 Poster un commentaire

L’UNESCO REJETTE LE TÉMOIGNAGE DE LA BIBLE, « DOUTEUX » , ET ENTÉRINE CELUI DU CORAN, « SCIENTIFIQUEMENT FIABLE » , PAR ALON GILAD

Transmis par hohn – source : Dreuz-info: L’Unesco rejette le témoignage de la Bible, douteux, et entérine celui du Coran, scientifiquement fiable

 

image001Si l’Unesco laisse plus tard, dans un avenir lointain, un souvenir, ce sera probablement quelque chose ayant malheureusement un goût d’amertume, sous la forme d’une plaie, à la manière de celles laissées par la défunte URSS.

Théoriquement, l’URSS devait être une république socialiste fédérative de conseils (Soviets) élus.

Pratiquement, elle n’aura été qu’un système totalitaire : le pouvoir s’y est concentré à l’extrême entre les mains d’un seul homme, Staline (puis ses duplications de plus en plus pâlottes), au moyen d’une police politique terroriste sur laquelle le tyran rouge avait la mainmise absolue.


Cette république fédérative, centralisée politiquement, devait construire l’égalité sociale : elle produisit, en fait, sous une égalité sociale théorique, une inégalité extrême.

Et l’Unesco ?

Née après la seconde guerre mondiale, en tant qu’outil des Nations-Unies dans les domaines visant à favoriser l’accès universel à la culture et au développement scientifique, cette agence devient le contraire de sa raison sociale.

Procès d’intention ?

C’est ainsi que pour complaire au lobby des gouvernements membres de la conférence des Etats islamiques (OCI), l’exécutif de l’Unesco a commencé à voyager dans le temps. Il est parti dans le passé pour y faire le ménage, effaçant des pans entiers d’Histoire. Les évènements passés, gommés par nos chrononautes de l’Unesco, étant, plus particulièrement, ceux ayant trait à la présence des douze tribus hébreues sur le territoire de Canaan.

L’exploit le plus récent des voyageurs du temps de l’équipe de Madame Bokova a consisté à proclamer :

  • que le Temple de Salomon-Hérode n’avait pas existé ;
  • que le puissant mur de soutènement, bâti par Hérode-le grand pour le Temple remanié, n’avait rien à voir avec le Temple
  • et qu’il n’était en rien une construction ayant un lien quelconque avec les Juifs…
  • il ne serait, et rien d’autre qu’un mur dont on ne saurait rien, sauf qu’il n’aurait aucun lien avec le Temple remanié par Hérode et rien à voir avec les Juifs.

En vertu de quoi, cette affirmation « scientifique » péremptoire ?

Mystère et boule de gomme : cette conclusion obligatoire fait partie de ces intuitions qui rendent poétiques les hypothèses scientifiques.

Ce qui est sûr et certain, pour nos scientifiques unescuesques-voyageant dans le temps pour débusquer les mythes hébreux sans fondement, c’est que le brave Mahomet y a attaché, à ce mur et pas un autre, sa monture ailée mi-cheval, mi-on-ne-sait-pas-quoi (une mule disent certaines traditions, une femme disent d’autres).

Pour l’exécutif de l’Unesco et pour ses équipes de chercheurs, c’est un fait historique, et c’est le seul recevable : (que) Bourak ayant été attaché, quelques instants d’une même nuit, à ce mur et pas à un autre, il serait lieu saint d’une religion née des siècles après qu’il ait été construit, ce mur dont on ne sait pas à quoi il servait, si ce n’est « qu’il n’était pas le mur de soutènement du Temple d’Hérode, et si ce n’est qu’il n’était pas un vestige du Temple d’où Jésus chassa les marchands ».

Bref, ce mystérieux mur sans utilité connue, -cette énorme construction de gros blocs non édifiée par les arabes ou par les Byzantins, non bâtie par les romains, non érigée par les Grecs d’Alexandre-, n’aurait pas été construit non plus par les Hébreux ni avant eux par les Jébuséens.

Alors qui est l’auteur de cette construction, « sans lien avec un Temple n’ayant jamais existé »?L’Unesco ne veut pas le savoir. Et pour cause…

L’Unesco se contente donc de décréter ; on est en démocratie n’est-ce pas : puisque le livre saint musulman dit que la monture fantastique du fondateur de l’islam a été attachée à un mur de « la mosquée lointaine » (qui doit être Jérusalem, même si le coran ne le dit pas), ce mur est lieu saint musulman. il n’est à plus personne d’autre et c’est le mur occidental (Kotel en hébreu) ; donc les juifs ne sauraient le revendiquer ; et si c’est eux qui l’ont bâti, il suffit de dire : que ce n’est pas le cas et le débat est clos !

Nous vivons de drôles de temps

L’Unesco a décidé que ce mur était un lieu sans rapport avec le Temple, mais qu’il est en rapport physique avec une créature étrange envoyée du ciel et s’appelant Bourak. En d’autres termes, par ce bref contact avec une cavale volante éphémère (que le fondateur de l’islam ne chevauchera qu’une nuit et plus jamais ensuite), le mur ne pourrait plus être ce qu’il était pour les juifs de partout depuis la destruction du Temple en l’an 70 de l’ère actuelle.

Comme le plomb que les alchimistes changeaient en or, le mur a changé de nature et d’origine, au 7ème siècle : de plomb hébreu, il est devenu or, or de l’exclusive sainteté coranique.

Et il n’y a pas à objecter, c’est ainsi : l’exécutif de l’Unesco vote et sanctionne cette décision… « culturelle et scientifique ».

C’est évident que nous sommes là en présence d’une décision purement  « scientifique », et qu’il serait malvenu de critiquer le représentant du gouvernement français, qui n’a fait que se ranger à des arguments objectifs, à de purs arguments scientifiques…. c’est sûr.

Les témoins de l’Histoire

 

Comme je le rappelais plus haut, le mur et le Temple ont des témoins.

Le mur a notamment Flavius Josèphe. Le Temple en a un, de taille, que je voudrai citer ici.

L’Unesco a décrété l’inexistence du Temple, dont le mur occidental est un mur de soutènement, et l’absence de liens entre les juifs et Jérusalem.

Ouvrons la Bible, au hasard. Voici Ezra, un « Prophète ».

Nous pouvons y lire : (7-27)

«  béni soit le Dieu de nos pères, qui a mis ainsi au cœur du roi le désir de glorifier le Temple de l’éternel à Jérusalem » (tiens, un sioniste, Ezra, et un sioniste, ce roi ?)

La parole d’Ezra, qu’elle soit prophétique ou purement humaine et politique, témoigne : elle réfute l’assertion spoliatrice et totalitaire de l’exécutif de l’Unesco approuvée par le gouvernement français.

Cette parole d’Ezra est datée

Elle parle des « anciens », « Yehoudaï » en hébreu (Judéens, habitants de Juda, territoire et groupe ethnique).

Ezra poursuit :

« les anciens parmi les Judéens poursuivent les travaux de construction –encouragés- par les prédications du prophète Haggaï et de Zacharie, fils d’Iddo. Ils bâtirent jusqu’à complet achèvement, par la volonté du Dieu d’Israël et celle de Cyrus, de Darius et d’Artahchasta, roi de Perse. Le Temple fut terminé le troisième jour du mois d’adar, dans la sixième année du règne du roi Darius ».

Ezra précise :

« Ils offrirent, pour cette inauguration du Temple de Dieu (6-7) (…) comme sacrifice expiatoire pour tout Israël, selon le nombre des tribus d’Israël ».

Alors, mesdames et messieurs les historiens et les chefs de l’Unesco : Israël n’a aucun lien, plusieurs fois millénaires, avec Jérusalem ?

Aucun « Temple de Dieu » n’y a été bâti, par les hébreux de Juda, puis rebâti jusqu’à la destruction de 70 ?

Israël et la Perse

(Ezra 5-16) :

« Dans la première année de son règne, Cyrus roi de Babylone, le roi Cyrus rendit un édit prescrivant de rebâtir le Temple de Dieu (Beit Elaha ; Elaha s’épelant en hébreu : alef, lamed, hè, alefcomplété de points diacritiques servant de voyelles, d’où peut aussi provenir la forme arabe Allah).

On voit ici que les méchants faux-témoins sionistes sont nombreux et influents.

la tradition coranique, ça c’est de la preuve historique et scientifique

Dans sa très grande sagesse, l’exécutif de l’Unesco les a écartés : pensez, un prophète hébreu de la tribu de Juda et trois rois Perses du 6ème siècle avant l’ère chrétienne, sont-ce des témoignages crédibles et recevables, pour des savants, pour des experts scientifiques ?!….

Pensez donc, Ezra, il était juge et partie ; tandis que la tradition coranique, ça c’est de la preuve historique et scientifique ; ça c’est du témoignage fiable, objectif et impartial, s’imposant à tous et à chacun sans discuter, sans pinailler en perdant son temps en datation des blocs du mur occidental, et sans investigations dans les carrières dépôts d’ordures de Jérusalem-Est, où les responsables palestiniens s’en sont allés jeter des tonnes de gravats formés de vestiges archéologiques de toutes tailles, traités au marteau piqueur, à l’excavatrice et au camion poubelle, à l’occasion du creusement d’une vaste salle de prière sous l’esplanade dite des mosquées …

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alon Gilad pour Dreuz.info.


02/05/2016
0 Poster un commentaire

A LA DEMANDE DES PAYS ARABES ET LE VOTE DE LA FRANCE, L’UNESCO A VOTÉ UNE RÉSOLUTION REMETTANT EN CAUSE L’EXISTENCE DE JÉSUS. CHRÉTIENS RÉVEILLEZ VOUS !

Transmis par Cécile -Source: www.europe-israel.org/2016/04/demande-des-pays-arabes-et-le-vote-de-la-france-lunesco-a-vote-une-résolution-remettant-en-cause-l'existence-de-Jesus-chretiens-reveillez-vous MAV: Nous devons prendre conscience que tout va très vite  désormais, et que notre sort est directement lié à celui du peuple juif, qui est notre racine si nous sommes de vrais Chrétiens ! Il y a quelque jours nous annoncions que l’Unesco avait voté en majorité (France incluse) pour proclammer que le Mont du Temple appartenait aux Musulmans. Maintenant, ils se préparent à s’attaquer directement aux Chrétiens …

jesus-marchands1Il ne s’agit pas d’un canular : L’UNESCO, sur proposition des pays arabes, a voté une résolution négationniste remettant en cause l’existence même de Jésus, voire du Christianisme, le 18 avril 2016. 

Avec l’Espagne, la Slovénie, la Suède et la Russie, la France a voté favorablement cette résolution.

 

 

Cette résolution proposée par plusieurs pays arabes, efface purement et simplement tout «lien entre les juifs, le Mur occidental et le Mont du Temple à Jérusalem ».

Ce révisionnisme musulman vise non seulement à la négation pure et simple du Judaïsme en Terre Sainte mais aussi à l’existence même du Christianisme et de Jésus Christ.

En effet, si le Monde accepte qu’il n’y ait aucun lien entre les Juifs et Jérusalem, entre les Juifs et le Mont du Temple, alors Jésus ne serait plus qu’une légende inventée.

Selon le Nouveau Testament, Jésus était Juif et c’est à Jérusalem qu’il se rendit pour prier au Temple. 

Dès les évangiles de Matthieu et de Luc, nous sommes transportés à Jérusalem où sont relatées les dernières années du règne d’Hérode le Grand. Nazareth, Bethléem et, bien sûr, Jérusalem.

La capitale de David est le lieu de plusieurs épisodes des évangiles de l’enfance : la vision de Zacharie dans le Temple (Lc 1,5-23), la venue des Mages auprès d’Hérode (Mt 2,1-12) et la présentation de Jésus au Temple à 40 jours (Lc 2,22-38). Douze ans plus tard, c’est la rencontre du jeune Jésus avec les docteurs de la Loi (Lc 2,41-52).

Jésus lance en public, dans le Temple, les paroles prophétiques qui annoncent la chute de la ville et la destruction du Temple.

Le Temple est le cœur du peuple Juif : le grand lieu de la prière, des sacrifices et des grandes fêtes liturgiques. Les disciples s’extasient devant son architecture imposante : “ Maître, regarde : quelles pierres, quelles constructions ! ” (Mc 13,1).

Luc, “ Jésus passait le jour dans le Temple à enseigner et il sortait passer la nuit sur le mont des Oliviers ” (Lc 21,37).

Quand Jésus monte à Jérusalem, c’est pour se rendre au Temple, l’un des lieux importants de l’évangile. Jean mentionne des montées de Jésus pour les fêtes de Pâque (2,13; 11,55), des Tentes (7,2), de la Dédicace (Hanoukka : 10,22) et pour une fête Indéterminée (5,1). Jésus va prier au Temple.

L’importance de Jérusalem, ville juive, et du Temple Juif sont au centre des évangiles.

Il est donc pour le moins étrange qu’aucune autorité religieuse Chrétienne ne se soit élevée contre cette résolution révisionniste qui remet en cause tous les fondements du Christianisme et du Judaïsme.

Cette résolution s’inscrit dans la volonté de l’Islam et du monde Arabe de s’imposer en effaçant progressivement toute trace du Judaïsme et du Christianisme en Terre Sainte.

Déjà le 21 octobre 2015, l’Unesco avait classé le Caveau des patriarches et la Tombe de Rachel, deux lieux saints juifs en Israël, comme des sites musulmans de l’État palestinien.

Les pays arabes ont même accusé Israël de fabriquer de fausses tombes juives à Jérusalem !

Ce sont les fondements de la civilisation Judéo-Chrétienne qui sont remis en cause avec la complicité de la diplomatie française. 

Cette résolution infâme, soutenue par la France, devrait soulever l’indignation de l’Eglise et des Chrétiens qui jusque là restent bien silencieux.

Une fois de plus, seuls les Juifs dénoncent cette manipulation de l’histoire opérée par le monde arabe…

Le Dr Françis Weill écrivant au Préfet du Doubs suite au vote de cette résolution résume bien les faits:

« Ce vote est insensé : le Temple juif de Jérusalem, dont ce mur est un vestige, a été édifié environ mille ans avant notre ère. Le mur a été bâti au plus tard au -1er siècle par Hérode le Grand. 

L’islam est apparu en l’an 622 de notre ère : sept siècles plus tard. Cette résolution est donc scientifiquement stupide et moralement malveillante. Elle reprend une thèse négationniste constante de l’islam, qui, pour de raisons de politique actuelle, nie toute présence juive (et donc primo-chrétienne) antique en Israël.  Il y a vingt ans déjà j’ai entendu personnellement le grand mufti de Jérusalem exprimer cette position : pour lui, le Mur est le mur de soutènement de sa mosquée. 

Ainsi, même si la science a prouvé qu’un objet est noir, il suffit que l’islam désire qu’il soit qualifié de blanc pour que le gouvernement français accepte de se plier à sa volonté. A cet égard la plasticité de notre gouvernement n’est pas sans rappeler celle qu’affichait le gouvernement de Vichy face aux thèses totalitaires de l’époque. Ce faisant, nos gouvernants ont installé tous les Français dans un statut de dhimmis. Ce fait est lourd de danger pour l’avenir. Ce vote n‘est pas seulement insensé ; il est indigne.

Nos forces de défense se battent contre l’islamisme conquérant. Et voilà qu’à l’Unesco notre pays à concédé à l’Etat islamique une immense victoire culturelle. 

Notre gouvernement a toujours proclamé sa détermination à lutter contre l’antisémitisme ; mais en l’occurrence il a  apporté, sur la scène internationale, son soutien à un certain antisémitisme. »

Les Chrétiens doivent absolument dénoncer cette manipulation de l’histoire qui remet en cause l’existence même du Christ.

Chrétiens réveillez vous !

© Christian De Lablatinière pour Europe Israël News


25/04/2016
0 Poster un commentaire