* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Bob Gass


Quand Dieu nous fait attendre… (1)


"Le temps que David passa à Hébron comme roi de Juda fut de sept ans et six mois.” 2 S 2. 11
20479656_10213348013596856_5680335999167659359_n.jpg

Dieu avait envoyé Samuel oindre David et lui avait promis qu’un jour il deviendrait roi d’Israël, c’est-à-dire qu’il règnerait sur les douze tribus d’Israël. Pourtant à la mort de Saül, David ne parvint à régner que sur sa propre tribu, la tribu de Juda. Pourquoi Dieu ...le faisait-Il attendre encore ? Il avait attendu 15 ans avant de devenir roi de Juda à Hébron et il allait devoir attendre encore 7 ans avant de voir se réaliser pleinement la promesse divine. Dieu a tout le temps qu’Il veut. En fait, Il contrôle le temps. Il agit quand bon Lui semble, sans avoir à rendre de comptes à personne. Quand Il prépare et équipe celui ou celle qu’Il a choisi(e) pour accomplir Ses plans, le temps qu’Il prendra pour le faire est sans intérêt. Considérez ces détails : Abraham et Sara attendirent 25 ans avant de recevoir l’enfant promis. Dieu annonça le déluge à Noé plusieurs décennies avant l’événement. Jacob dut attendre 14 ans avant d’épouser la femme qu’il aimait. Le peuple hébreu vécut 430 années en Egypte avant d’en être délivré. Et que dire des milliers de croyants qui attendent depuis près de deux mille ans le retour du Seigneur ! Pourquoi Dieu nous fait-Il attendre ? Ce n’est pas pour nous punir. L’attente est un moyen divin de tester notre foi et notre obéissance : “si, après avoir fait le bien, vous souffrez avec patience, c’est là une grâce aux yeux de Dieu” (1 P 2.20). Attendre produit la patience. Remarquez combien d’échecs subis par des personnages bibliques étaient dus à leur impatience, leur refus d’attendre que s’accomplisse la volonté divine. Abraham accepta la suggestion de Sara et coucha avec Haggar dans le but d’obtenir un fils héritier parce que ni l’un ni l’autre ne voulaient attendre que Dieu se manifeste par un miracle (Gn 16). Les Israélites péchèrent aux pieds du Sinaï en faisant un veau d’or, parce qu’ils ne voulaient pas attendre le retour de Moïse après les 40 jours qu’il passa en présence de Dieu (Ex 32). Le roi Saül commit la même erreur en refusant d’attendre l’arrivée de Samuel (1 S 13). Ces exemples nous ont été donnés afin que nous ne tombions pas dans le même piège ! Afficher la suite

 

 

03/08/2017
0 Poster un commentaire

CHACUN D’ENTRE VOUS EST UN MEMBRE ESSENTIEL DU CORPS DE CHRIST - BOB GASS

 



“Chacun d’entre vous est un membre essentiel du corps de Christ.” 1 Corinthiens 12.27. Les disciples étaient originaires de milieux très différents. Un pêcheur, un médecin et un collecteur de taxes se trouvaient parmi eux. Quel étrange choix, pourrait-on penser ! Mais le Seigneur connaît chacune de nos faiblesses et chacune de nos qualités. Il ne se trompe jamais parce qu’Il a créé le plan ainsi que le rôle que vous êtes censé y jouer. L’important est de savoir que c’est Lui qui vous a choisi et que vous n’avez pas besoin de rechercher l’approbation des autres pour vous sentir bien dans votre peau.

 
Que vous soyez exubérant comme Pierre ou plus calme comme Jean, Il vous accepte tel que vous êtes et vous offre l’opportunité de vous épanouir et la grâce de réussir. Dans Son plan vous pouvez travailler aux côtés de personnes qui sont loin de vous ressembler tout en appréciant leur com- pagnie ! Paul a dit : “Le corps a des parties très différentes les unes des autres.
 
Dieu les a placées selon Sa volonté et elles forment ensemble un seul corps. Chacun d’entre vous est un membre essentiel du corps de Christ.” (1 Corinthiens 12.14,18, 27). Avez-vous compris ? Vous avez un rôle important à jouer comme tous les autres enfants de Dieu qu’Il place dans votre vie ; aucune partie du corps n’est inutile ! Ne vous laissez jamais convaincre d’abandonner votre individualité. Si deux enfants de Dieu étaient identiques, l’un d’eux serait inutile ! Admirez si vous le souhaitez le talent d’un autre, à condition de ne pas essayer de devenir une copie conforme de ce dernier ! Dieu prend plaisir à vous connaître tel que vous êtes ! Ecoutez : “Nous sommes devenus des offrandes pour Dieu et Il se plaît en nous... Nous avons été choisis par Lui dès la fondation du monde” (Ephésiens 1.11). Réjouissez-vous : vous avez été choisi personnellement !

12/10/2016
0 Poster un commentaire

Affaire de distance ! ( Bob Gass )

forger.jpg

La Bible nous raconte : “L'ange de Dieu, qui auparavant précédait les Israélites, alla se placer derrière leur camp. De même, la colonne de fumée qui était devant eux passa derrière eux ; elle se plaça entre le camp des Égyptiens et celui des Israélites.” (Exode 14.19-22). Imaginez la scène : le peuple de Dieu a quitté l’Egypte, mais il est poursuivi par l’armée du Pharaon et se retrouve dans le désert, acculé à la mer. L’ange de Dieu qui les guidait jusqu’alors prend place derrière les Israélites et protège leurs arrières. Et une barrière de fumée se dresse entre les deux peuples, les séparant pendant toute la nuit. D’un côté elle illumine le camp d’Israël, de l’autre elle plonge dans l’obscurité l’armée égyptienne. Remarquez que peu de distance sépare les deux camps, mais elle est suffisante ! Dieu peut empêcher Satan et ses sbires de vous nuire sans pour autant vous enfermer dans un monastère loin de tout.

Tout est affaire de distance ! Même si nous sommes accablés par les circonstances, Il ne permettra jamais à l’ennemi de prévaloir sur nous.

Ecoutez la fin de l’histoire : “Vers la fin de la nuit, le Seigneur... regarda l'armée égyptienne et la désorganisa. Il bloqua les roues des chars... Alors les Égyptiens s'écrièrent : Fuyons loin des Israélites, car le Seigneur combat avec eux contre nous !” Notre Dieu est tout-puissant : Il peut combattre devant nous tout en nous protégeant par derrière ! Quand nous sommes tentés par le découragement, souvenons-nous que “Toute arme forgée pour te nuire ne te fera aucun mal “ (Esaïe 54.17).


23/09/2016
0 Poster un commentaire

J'AI MIS MA CONFIANCE EN TOI, SEIGNEUR ! - BOB GASS

 
 
 



“Dieu connaît même le nombre de vos cheveux.” Matthieu 10.30. Dieu, en vous créant, a fait davantage que vous donner un corps extraordinairement complexe et merveilleux (Psaume 139.14). Il a promis de s’occuper de vous et de vous accompagner tous les jours. Son intérêt à votre égard concerne chaque détail de votre vie. Pour le prouver , Jésus a déclaré que Dieu connaissait le nombre exact de vos cheveux ! Avez-vous une idée de leur nombre ? Entre cent-vingt et cent-cinquante mille cheveux sont plantés sur votre tête. Et vous en perdez entre cinquante et cent chaque jour ! Or Jésus déclare aussi que “pas un seul cheveu de votre tête ne sera perdu” (Luc 21.18). Non seulement Dieu connaît le nombre exact de vos cheveux à n’importe quel moment de votre vie, mais Il sait quand et où chacun d’entre eux tombera.

 

Pour le dire autrement, aucun détail de votre vie ne Lui échappe. Si, comme l’affirme Job : “la durée de vie est limitée pour l'homme ; c'est [Dieu] qui a fixé le nombre de ses mois, il ne peut dépasser la ligne déterminée par Lui” (Job 14. 5), faitez-Lui confiance et déclarez : “Moi, j'ai mis ma confiance en Toi, Seigneur ! J'ai dit : Tu es mon Dieu ! Mes temps sont dans Ta main...” (Psaume 35.15-16). Dieu est minutieux, Il s’intéresse aux détails. Songez à la précision des instructions qu’Il donna à Moïse concernant l’aménagement du tabernacle ou les plans qu’Il transmit à David pour aider Salomon à construire le temple. Il remarque même le verre d’eau que nous offrons à quelqu’un qui a soif ou la marque de tendresse que nous adressons à notre frère ou notre sœur en proie à la déprime (Marc 9.41). De plus Il est capable de transformer les maux dont nous pouvons souffrir en bénédictions (Genèse 50.20).

 

Vous pouvez Lui confier les détails de chacune de vos journées : Il saura faire en sorte qu’ils contribuent tous à votre bien (Romains 8.28). Nietsche a écrit que “le diable était dans les détails”. Nous savons que le philosophe allemand est mort fou. Mieux vaudrait dire que Dieu est dans les détails ! Quand les orages éclatent dans votre vie, souvenez-vous qu’Il est au courant de leurs effets et qu’Il est prêt à vous aider à les traverser. L’existence de Joseph est une longue succession d’évènements contrôlés par Dieu en fonction du but final. Il en va de même pour la vôtre ! Ne perdez donc jamais confiance ! 


23/09/2016
0 Poster un commentaire

Vaincre la tentation (4) ( Bob Gass )

eve.jpg

« La femme vit que l'arbre était bon […]. Elle prit de son fruit et en mangea » Ge 3.6
Voyons ce que nous apprend la première tentation dans l’Écriture. La Bible dit : « Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que l’Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : […] ? » (v.1). Satan commencera par vous cacher toutes les bonnes choses que Dieu vous réserve. Puis il vous montrera l’alcool, la drogue, le mari de la voisine ou la femme du voisin, un site coquin, pour vous dire que ça ne vous fera pas de mal. Ne mordez pas à l’hameçon ! C’est un menteur ! Ne le croyez pas ! « Chacun est tenté, parce que sa propre convoitise l’attire et le séduit. Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, parvenu à son terme, engendre la mort. Ne vous y trompez pas, mes frères bien-aimés » (Ja 1.14-16). Chaque faiblesse que vous ne cessez de cautionner, excuser, nier ou cacher a la force de vous rendre esclave. Oubliez de reconnaître votre défaut et il se renforce. Ignorez vos domaines vulnérables et vous perdrez à coup sûr. Satan a confié à certains le soin de nourrir vos faiblesses. Soyez vigilant(e). Votre faiblesse sera attirée par tous ceux et toutes celles qui l’acceptent, s’en réjouissent et s’en abreuvent. Elle a son propre agenda, pour s’emparer de votre vie et saboter le plan de Dieu pour vous. Elle vous liera toujours avec les mauvaises personnes et vous serez gêné(e) en présence des bonnes. Et ça peut arriver à n’importe quel âge. Alors comment allez-vous surmonter votre faiblesse ? Par la force de la volonté ? Non, par la puissance de Dieu ! Aujourd’hui elle vous est disponible, alors saisissez-la !


30/08/2016
0 Poster un commentaire