* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Charles Spurgeon


Si tu cherches, tu trouveras. ( Charles Spurgeon )

 


Si tu le cherches, il se fera trouver de toi. (1 Chroniques 28:9)


Femme_fenetre.jpg

Nous avons besoin de notre Dieu, et en le cherchant, nous le trouverons, car il ne se reniera pas lui-même en se dérobant à celui qui cherche sa face. Cela t'arrivera, non pas si tu t'en montres digne, ou si tu gagnes sa faveur, mais simplement si tu le cherches. Toi qui déjà connais le Seigneur, tu dois continuer à chercher sa face par la prière, en le servant diligemment, et dans une sainte gratitude. Il ne te refusera pas sa faveur et son amitié. Que ceux qui ne le connaissent pas encore pour le repos de leur coeur, commencent aussitôt à le chercher, jusqu'à ce qu'ils l'aient trouvé comme leur Sauveur, leur Ami, leur Père, leur Dieu.

Quelle ferme assurance donne à celui qui le cherche ainsi cette promesse : « Celui qui cherche trouve. » Toi, oui, toi, si tu cherches ton Dieu, tu le trouveras. En la trouvant, tu trouveras le pardon, la vie, la sainteté, la gloire. Cherche donc avec persévérance, puisque ce n'est pas en vain. Fais-le sans tarder ; c'est ici le lieu, et maintenant le temps favorable. Plie ton roide genou et ton cou plus roide encore, et crie à Dieu, au Dieu vivant ! Au nom de Jésus demande la purification et la justification. Elles ne te seront pas refusées. C'est le témoignage de David et son fils Salomon et l'expérience personnelle de l'auteur. Crois et agis pour l'amour de Christ.


18/08/2017
0 Poster un commentaire

Qui a la majorité ? ( Charles Spurgeon )

Ne crains point ; car ceux qui sont avec nous sont en plus grand nombre que ceux qui sont avec eux. (2 Rois 6:16)


craindre.jpg

Chevaux et chariots, avec une grande armée enferment le prophète à Dothan. Son jeune serviteur est alarmé. Comment échapper à un si grand corps de troupes ennemies ? Mais le prophète avait des yeux que son serviteur n'avait pas, et il pouvait voir une armée plus grande et mieux équipée qui le gardait de tout mal : des chevaux ardents plus puissants que les chevaux de chair, et des chariots de feu plus redoutables que les chars de fer.

Il en est encore de même à cette heure. Les adversaires de la vérité sont nombreux, influents, instruits, rusés, et ils la malmènent de leurs mains ; mais l'homme de Dieu n'a pas sujet de s'effrayer. Visibles ou invisibles, des agents puissants sont du côté de la justice. Dieu tient en réserve des armées qui apparaîtront à l'heure du besoin, et dont les forces destinées à appuyer le bien et la vérité dépassent de beaucoup les puissances du mal. C'est pourquoi ne nous décourageons pas, mais marchons au pas de ceux dont la joie et la confiance les élèvent au-dessus de la crainte. Nous sommes du côté de la victoire. Si la bataille est rude, nous en savons l'issue. La foi qui a Dieu avec elle est assurée du succès : « Ceux qui sont avec nous sont en plus grand nombre que ceux qui sont avec eux. »


17/08/2017
0 Poster un commentaire

La garantie que donne son Nom. ( Charles Spurgeon )

 


Quoi que vous demandiez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié par le Fils. (Jean 14:13)


c6f40ccc.gif

Tous les croyants ne savent pas demander au nom de Jésus ; prier, non seulement. Pour l'amour de lui, mais en son nom, comme y étant autorisé par lui, est un degré élevé de la prière. Il y a certaines choses que nous n'oserons pas de mander en ce Nom béni, car ce serait le profaner ; mais quand la requête est digne d'être appuyée par le nom de Jésus, elle sera acceptée et exaucée.

Il est d'autant plus sûr que cette prière réussira, qu'elle est pour la gloire du Père par le Fils. Elle glorifie sa vérité, son pouvoir, sa fidélité, sa grâce. L'exaucement de la prière, quand elle est présentée au nom de Jésus, révèle l'amour du Père pour son Fils bien-aimé, et l'honneur dont il l'a revêtu. La gloire de Jésus et du Père est si indissolublement liée l'un à l'autre, que la grâce qui glorifie l'un, glorifie l'autre aussi. Le canal est rendu célèbre par l'abondance de la source qui le remplit, et la source est honorée par le canal qui lui donne écoulement et répand ses eaux. Si le fait de répondre à nos prières devait déshonorer le Seigneur, nous n'oserions pas prier. Mais puisqu'il est glorifié en nous exauçant, nous demanderons sans cesse en ce Nom béni, que Dieu et son peuple aiment et chérissent ensemble, sachant que « si nous de mandons quelque chose selon sa volonté, il nous exauce. »


15/08/2017
0 Poster un commentaire

Avant et pendant l'appel ( Charles Spurgeon )


Il arrivera qu'avant qu'ils crient, je les exaucerai ; et lorsqu'ils parleront encore, je les aurai déjà entendus. (Ésaïe 65:24)

index.jpg



Oeuvre prompte que celle-ci ! Le Seigneur nous entend avant que nous appelions, et souvent, nous répond avec la même rapidité. Prévoyant nos besoins et nos prières, sa Providence dispose tout pour qu'avant que le besoin se soit fait sentir il y soit déjà pourvu, et qu'avant que l'épreuve nous ait atteints, nous soyons déjà armés. Cette promptitude est celle de la toute science, et plus d'une fois nous l'avons vue s'exercer. Avant que nous ayons eu le temps de songer à l'affliction, la puissante consolation destinée à nous soutenir était déjà venue. Quel Dieu que celui qui nous répond ainsi !

Sa manière d'entendre nous rappelle le téléphone, « Dieu est au ciel et nous sur la terre, » mais il fait voyager notre parole aussi rapidement que la sienne. Quand nous prions avec ferveur, nous atteignons l'oreille de Dieu. Notre charitable Médiateur présente aussitôt nos requêtes à son Père qui les écoute avec complaisance. Sublimité de la prière ! Qui ne se mettrait à demander avec ardeur, sachant que sa voix parvient à l'oreille du Roi des Rois ? Je prierai aujourd'hui avec foi, assuré, non seulement que je serai entendu, mais que je suis déjà entendu ; non seulement qu'il me sera répondu, mais que je reçois déjà la réponse, car « tu entends les requêtes. » Saint-Esprit, viens à mon aide !


13/08/2017
0 Poster un commentaire

La Parole du JOUR ! Charles Spurgeon

19780720_1498585430209332_2609997950314304724_o.jpg

« Car Dieu a tellement aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » - Jean 3.16.

De tous les astres du ciel, l’étoile polaire est la plus utile au marin. Ce texte est une étoile polaire, car il a conduit plus d’âmes au salut qu’aucun autre de l’Ecriture. Il est parmi les promesses, ce que la Grande Ourse est parmi les constellations.

Plusieurs des mots qui la composent y brillent d’un éclat particulier. Nous y voyons d’abord l’expression de l’amour de Dieu dont le terme TELLEMENT vient marquer la mesure infinie. Puis nous avons le don de Dieu dans sa grandeur et sa gratuité. Ce don, c’est celui du Fils de Dieu, don unique et sans prix de cet amour, qui jamais, ne s’était manifesté aussi complet, que quand ce Fils bien-aimé a été envoyé du ciel, pour venir vivre et mourir pour les hommes. Ce sont là les trois points les plus lumineux.

Puis vient l’unique condition demandée pour le salut, la seule accessible à tout homme coupable croire. Condition qui est largement offerte à tous, sans exception, appuyée qu’elle est par la locution « QUICONQUE. » Beaucoup ont trouvé place dans ce « quiconque, » qui auraient été exclus par tout autre terme moins général. Enfin, voici la grande promesse que celui qui croit en Jésus ne périra pas mais qu’il A LA VIE ÉTERNELLE. Celle-ci réjouit tout homme qui se voit près de périr et sent qu’il ne peut se sauver lui-même. Nous croyons au Seigneur Jésus et nous avons la vie éternelle.


06/07/2017
0 Poster un commentaire