* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Claude et Julia Payan


NE PAS CONFONDRE L'APPEL ET L'ENVOI ( CLAUDE & JULIA PAYAN )

Aussi grand ou original que soit votre appel, vous avez besoin de recevoir UN ORDRE DE MISSION, de la part de Dieu, pour y entrer. Et en attendant ne perdez pas votre temps !  

Vous pouvez recevoir ou réaliser quel est l'appel de Dieu sur votre vie, ça ne fait pas que vous devez ou pouvez y entrer aussitôt. Il y a le moment voulu de Dieu où vous allez être "commissionné", être envoyé pour entrer dans cet appel. Essayer d'y entrer avant d'avoir été envoyé peut détruire votre ministère. Aussi grand ou original que soit votre appel, vous avez besoin de recevoir UN ORDRE DE MISSION pour y entrer. Imaginez un policier qui part régler une affaire, sans qu'on lui ait donné l'ordre de le faire. Le seul fait qu'il soit réellement policier ne suffit pas. Nous avons souvent ce défaut, chez les chrétiens évangéliques, c'est de sauter sur tout ce qui se présente, sans avoir obligatoirement entendu Dieu nous parler. On se met alors en grand danger, car les armes comme la protection de Dieu sont supposées être opérationnelles dans le plan et le temps de Dieu. Autre point aussi : en agissant précipitamment on peut prendre la place d'un autre à qui on n'a pas laissé le temps de réagir à l'ordre de mission qu'il a vraiment reçu pour lui. Je suis sûr que ces situations vous parlent. Recevoir cet ordre de mission plus ou moins rapidement dépend de notre attitude dans les deux points suivants.

Ne négliger pas ce que l'on peut appeler : "l'appel à court terme".

Rappelez-vous aussi que Dieu nous donne toujours un appel à court terme avant de nous donner un appel à long terme. Et que l'appel à court terme est beaucoup moins glorieux que l'appel à long terme. C'est quand on est fidèle dans l'appel à court terme ("les petites choses") que le Seigneur nous confie un jour l'appel à long terme. Le monde chrétien est rempli de ministères qui ont grillé les étapes et ont été rattrapés un jour par leurs carences. Vous allez me dire, mais alors pourquoi sont-ils dans le ministère et une onction se manifeste quand même sur eux. Plusieurs raisons : parce que Dieu utilise tout, y compris nos erreurs. Néanmoins celles-ci vont nous rattraper si on ne se réajuste pas en cours de route, parce que d'autres utilisent l'onction au lieu d'être utilisés par elle. Et un jour cette onction les détruit, là aussi, s'ils ne rectifient pas en cours de route. C'est comme avoir un examen en trichant dans une matière, vous vous faites embaucher à cause du diplôme que vous avez obtenu ainsi, ça va marcher un moment, mais le jour où vous allez être confronté à cette connaissance que vous n'avez jamais vraiment acquise, votre folie va apparaître aux yeux de tous. Beaucoup de gens, par exemple, se sont lancés dans le ministère alors qu'ils n'ont jamais passé l'examen qui consistait à manifester l'amour de Dieu à leur propre famille, puis un jour, alors qu'ils sont en train d'enseigner aux autres comment faire, leur propre manquement saute aux yeux de tous et plus personne ne leur fait confiance.

N'hésitez pas à descendre pour mieux remonter 

Certains veulent servir dans l'église, avoir une place d'ancien ou autre, mais respectent très peu de critères bibliques que doit avoir un ancien ou un diacre selon la Bible. Il semble que l'attrait de la fonction et des titres créent plus d'attirance que servir dans l'ombre, là où il y a vraiment un besoin, comme chercher à épauler quelqu'un. C'est une chose importante à comprendre, parce qu'elle coûte leur appel à beaucoup de personnes : avant de nous donner une promotion, Dieu nous demande toujours de nous rabaisser à faire quelque chose qui est humainement peu valorisante (bien que ce soit très valorisant vu du ciel). Et d'ailleurs où que nous en soyons arrivés, le processus va se reproduire pour chaque nouvelle promotion.

Il n'y aura jamais un jour où vous n'aurez plus à vous rabaisser pour être élevé. N'hésitez pas à vous rabaisser chaque fois que vous sentez que Dieu veut vous faire passer un cap, de peur qu'Il soit obligé de vous rabaisser Lui-même (ça fait plus mal). Avant de nous donner, Il nous demande toujours de donner. Avant de nous bénir, il nous demande toujours de bénir. Avant de gagner, il nous demande de perdre quelque chose.

Vérifiez si vos bases sont solides en ce début 2015 et si quelque chose doit être rectifié, rectifiez-le ! Affermi ? Affermissez-le ! Pardonné ? Pardonnez-le ! Rétabli ? Rétablissez-le ! Etc. Avant de vouloir monter à cheval et partir au combat au galop, cherchez un chevalier de qui vous pouvez devenir l'écuyer. Plusieurs d'entre vous attendez UN ORDRE DE MISSION. N'attendez pas sans rien faire : cherchez un appel à court terme, qui n'est pas loin de vous. Il risque d'être la réponse de Dieu, le chemin pour vous mener au moment où vous recevrez cet ordre de mission.


04/02/2015
0 Poster un commentaire

FAITES UN PAS DE PLUS EN 2015 ( CLAUDE & JULIA PAYAN )

 

Manifester l'Amour de Dieu

Ma pensée pour vous cette année : en toutes choses, faites un pas de plus que nécessaire ! Amenez ainsi tout ce que vous faites à un niveau plus élevé. 

Qu'est-ce que je veux dire par là ? Prenez plaisir à faire plus que le minimum dans chaque situation ! C'est quand nous ajoutons ce « petit » plus dans tout ce que nous faisons, que nous voyons alors Dieu le Père faire des miracles autour de nous. C'est une question d'attitude, de mentalité, d'amour inconditionnel vis-à-vis des autres. C'est, par exemple, de rendre un travail que l'on nous avait confié, pas seulement bien fait, mais plus que bien fait, de rendre un endroit plus propre que lorsqu'on l'a trouvé. De prendre l'habitude de donner aux autres, quand c'est possible, « une bonne mesure, serrée, secouée ET QUI DEBORDE.» (Luc 6 : 38) Et Dieu le fera pour nous en retour !

Je sais bien que nous sommes souvent fatigués et que nous devons faire de plus en plus de choses en l'espace de moins en moins de temps. Je sais combien c'est difficile de prendre le temps de bien faire les choses, d'apprécier les moments et les personnes quand on est pressé, mais quand je regarde à Jésus : Il a pris Son temps pour me parler et me sauver, Il n'est pas passé devant moi sans s'arrêter. Il a fait pour moi, le pas de plus pour m'amener « jusqu'à l'auberge pour que je sois bien soigné », je me dis que j'ai encore du travail à faire pour Lui ressembler.

Et je veux marcher sur Ses traces et ne pas expédier ni les choses, ni les gens. Nous aimons tous rencontrer des personnes qui s'intéressent à nous, passer du temps avec des gens qui sont concernés par ce que l'on vit, qui nous écoutent, qui sont attentives et qui nous ne nous expédient pas. Parfois il faut juste que les gens nous donnent cinq minutes de plus, pour que l'on voit, à travers eux, le coeur du Père qui bat pour nous.

Armez-vous en ayant la pensée de prendre le temps cette année de faire prospérer entre vos mains, tout ce qui vous est confié et que par la grâce de Dieu vous le rendiez ensuite avec un plus. Ne faites pas ou plus partie de ceux qui font toujours le minimum, juste ce qui est demandé ou est attendu de vous et pas plus. Est-ce que ça ne fait partie de la vie chrétienne de faire plus, que ce que l'on attend de nous, de faire un bout de chemin de plus pour accompagner quelqu'un, de donner au-delà de ce que l'on attend de nous ?

41 Si quelqu'un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui.
C'est ce qui doit marquer la différence entre ceux qui ne connaissent pas le Seigneur et ceux qui le connaissent.
Jésus a dit : « A ceci tous connaîtront... ». On doit donc voir quelque chose, la différence, le plus chez le chrétien (Jean 13 : 35). Ça coûtera toujours de faire aux autres ce que l'on aimerait qu'ils fassent pour nous
31 Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux.
S'il y a plus de plaisir à donner qu'à recevoir, alors donnez... donnez un peu plus de vous, donnez un peu plus de votre temps, donnez un peu plus de votre vie (Actes 20 : 35).

 

Que la faveur ainsi que la grâce de Dieu, qui est déjà sur vous et qui vous accompagnera tout au long de cette année 2015, soit vue par le monde au travers de votre vie et reçue comme un cadeau venant du Père. Faites le pas de plus que va faire la différence dans la vie des gens autour de vous en 2015 !!!

Julia


15/01/2015
0 Poster un commentaire

MANIFESTER L'AMOUR DE DIEU ENVERS LES SIENS '( CLAUDE & JULIA PAYAN )

Manifester l'Amour de Dieu

Comment mon conjoint, mes enfants peuvent-ils voir à travers moi l'amour de Dieu ? Qu'est-ce que je peux faire pour eux qui leur fera penser : " Ça c'est plus que l'action de mon mari, ma femme, que mon père, ma mère, mon fils, ma fille c'est l'oeuvre de Dieu qui se trouve derrière."

Le point principal des deux articles précédents était de nous faire comprendre que ce que Dieu veut faire dans l'Église et sur cette terre en général, Il a prévu de le faire au travers les membres de Son corps. Contrairement à un concept qui voudrait que Dieu fasse tout ce qu'Il veut, comme Il le veut et quand Il le veut, le Seigneur agit à travers Son Corps. Disons même qu'il ne peut le faire qu'au travers les membres de Son corps. Plus un membre du Corps est sensible à Son Esprit, plus Il peut agir. Quand ceux-ci sont à l'écoute de Son Esprit et agissent ils deviennent la réponse, le réconfort, le secours et la protection de Dieu pour une personne. Quand ils sont agressifs, médisants, égoïstes, par exemple, ils empêchent Dieu de se manifester et font blasphémer Son nom. 

Comment je sais que Dieu m'aime ? Quand quelqu'un, qui se réclame de ses enfants me témoigne cet Amour de manière concrète. Dans ce témoignage il y a un contexte bien précis où il doit être exprimé avant tout : c'est celui de la famille.

Je vois pas mal de gens essayer de servir Dieu sans le servir auprès de leur propre conjoint ou enfants. À la rigueur, plus ils ont du zèle pour Dieu plus ils sont désagréables avec leur conjoint ou leurs enfants. Cherchez le hic ! Comme si leur part était de servir Dieu et la part de Dieu de manifester Son amour. Votre conjoint doit voir un cadeau de Dieu en vous, qui manifeste l'amour de Dieu. En vous voyant à l'oeuvre Il doit voir Dieu à l'oeuvre. Chaque jour je sais que Dieu m'aime à travers ma femme, et cela depuis trente-six ans. Mais je rencontre tant de maris chrétiens qui ont coulé leurs femmes, ou tant de femmes qui ont détruit leur mari. Réfléchissez à cela : comment mon conjoint, mes enfants peuvent-ils voir à travers moi l'amour de Dieu ? Qu'est-ce que je peux faire pour eux qui leur fera penser : ça c'est plus que l'action de mon mari, ma femme, que mon père, ma mère, mon fils, ma fille c'est l'oeuvre de Dieu qui se trouve derrière. C'est tellement fort, original même, désintéressé que je dois reconnaître qu'il y a plus qu'un être humain dans cette affaire. Faites des actes d'amour hors normes ! Ne vous contentez pas de ce que fait la moyenne des chrétiens.
On doit commencer par témoigner à ceux qui vous sont les plus proches, les étonner dans le bon sens

Éphésiens 3:20 nous dit :

20 Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons,
Si l'Esprit de Dieu est supposé agir au travers nous, pour faire au delà de ce que nous demandons et pensons, cela peut nous concerner et concerner ceux qui nous entourent. Déjà je suis donc le facteur de ma propre bénédiction. Je suis aussi le récipient au travers lequel partira la puissance de l'Esprit pour bénir les autres. Pour les bénir AU-DELÀ de ce qu'ils demandaient ou pensaient. Avouons que cette forme de raisonnement nous ouvre à une autre dimension de la vie chrétienne. Je suis appelé à essayer de bénir les gens que Dieu me montre de bénir, en recherchant à le faire de plus en plus d'une manière qui dépasse le cadre dit « normal », d'une bénédiction qui dépasse ce à quoi ils s'attendent, infiniment au-delà de ce qu'ils pensaient et pourquoi ils avaient priéSi Jésus a dit « à ceci tous verront que vous êtes mes disciples » c'est parce que les actes d'un chrétien doivent dépasser ce qui se fait en général.

 

Parfois les gens sont surpris dans l'autre sens : ils ne pensaient pas qu'on avait dit autant de mal d'eux derrière leur dos. Dans mes voyages, en fonction des gens que je rencontre, je rectifie des choses par rapport à des bruits qui peuvent courir sur nous, et parfois je m'étonne d'apprendre que c'est allé si loin et que c'est si incohérent. Mais je le prends avec humour maintenant ! Jésus, à Nazareth fût surpris par tant d'incrédulité. La Bible dit qu'Il s'étonnait de leur incrédulité. En voyant certains pharisiens qui ne voulaient pas qu'on guérisse le jour du sabbat Il était étonné par tant de méchanceté. Mais la vocation du chrétien c'est d'étonner dans l'autre sens ! Le succès d'un couple c'est de continuer à étonner son propre conjoint ! Le secret de la vie chrétienne c'est même de continuer à s'étonner soi-même à la vue des trésors de Dieu placés en nous par le Saint-Esprit. Ces trésors que Paul dit à Timothée de les relaisser monter à la surface.

Je crois à une catégorie de chrétiens qui se lèvent pour inverser la vapeur. Mais pas pour l'inverser à moitié !

- Soyez un père qui dépasse ce que vos enfants attendaient d'un père !

- Soyez un mari, une femme qui dépasse ce que votre conjoint attendait. À la place de tous ces gens déçus après tant d'années de mariage, pourquoi ne pas être surpris dans le bon sens avec les années ?

- Soyez un pasteur qui surprend dans le bon sens. Soyez un membre d'église dont le pasteur dit : « Wouaw je ne m'attendais pas à tant de consécration et de gentillesse ».

Choisissez, dès aujourd'hui, de vivre à un niveau supérieur !!!

Ne vous attendez plus à ce que Dieu fasse ce qu'Il vous a demandé de faire. Ayez vos priorités à la bonne place : votre famille est votre priorité.
Si vous êtes un homme vous êtes la réponse de Dieu pour votre femme ! Si vous êtes une femme vous l'êtes pour votre mari. Ne lui compliquez pas la vie par vos reproches continuels. Vos enfants, au lieu de vous voir comme un mystique qui ne fait que leur bourrer le crâne de Jésus, doivent comprendre qui est Dieu le Père en vous voyant agir à leur égard. Ils doivent comprendre les entrailles de miséricorde de Dieu au travers maman. Voyez-vous, ce qui caractérise les gens religieux c'est qu'ils sont pleins de paroles et de grandes leçons, mais au niveau des actes on ne voit pas Christ en eux. Ne faites pas ou plus partie de ce club. Prenez la mesure de la responsabilité qui est la vôtre : soyez le secours de Dieu pour ceux qui en ont besoin, à commencer par votre famille.

Un exercice pratique :
Cherchez quelqu'un cette semaine pour qui vous pouvez être Dieu en action.


12/12/2014
1 Poster un commentaire

REGARD ET RÉFLEXIONS SUR LES PETITES ÉGLISES ( CLAUDE & JULIA PAYAN )

Nous aimons les petites églises ! Beaucoup d'entre elles ont résisté avec courage à l'adversité et sont toujours debout. Dieu en prépare plusieurs dans ces temps pour être un réservoir de Sa puissance et Sa gloire.

Nous sommes invités chaque mois comme orateurs avec Julia dans des rassemblements de tailles différentes, nous aimons nous adapter et être à l'aise dans différents contextes. Mais nous faisons plusieurs tournées où les églises que nous visitons sont des églises qui comptent entre quinze à cinquante membres. Et nous nous disions combien nous aimons visiter les petites églises et combien il est important de ne pas les mépriser sous prétexte qu'elles sont petites. Nous ne voulons pas faire partie de ces ministères qui acceptent d'aller prêcher qu'à  partir d'un certain nombre de personnes ou qui évaluent l'offrande qu'il toucheront au nombre de personnes qui est dans une église qui les invite. 

En France il n'y a pas énormément de grandes églises, et plusieurs de celles qui ont réussi à garder un nombre consistant de membres n'en sont pas pour autant des modèles de liberté et vie de l'Esprit. Il y a un souffle de l'Esprit de Dieu pour préparer de nombreuses petites églises à recevoir la gloire qui vient. D'ailleurs dans cette même période beaucoup de ''dites'' grandes églises risquent de disparaître en une nuit emportées par la vague de l'Esprit auquel elles auront ont résisté. Mais c'est un autre sujet.

Voici trois raisons d'encourager, honorer, visiter et soutenir des petites églises.

  1. Déjà parce que la Bible dit que Dieu ne méprise pas les petits commencements.

Il faut bien commencer quelque part. Certaines églises sont petites car elles démarrent à peine. C'est maintenant qu'elles ont besoin d'être encouragées et de ministères pour les aider à affermir correctement leurs fondations, pas dans dix ans où elles auront fait tout le travail.

     2. Parce que certaines églises sont petites suite aux tempêtes qui se sont abattues sur elles. Leur petitesse n'est qu'un leurre.

Elle n'est parfois qu'un témoignage de leur grandeur à avoir affronté et survécu à toutes ces tempêtes. Le fait qu'elles soient petites n'est pas toujours un témoignage de faiblesse. Elles sont petites mais tiennent des positions spirituelles importantes. Dans de nombreuses batailles, lorsque le gros des troupes finit par arriver, il peut vaincre car une petite poignée a tenu une position, une colline, au péril de sa vie et sous la mitraille. Elles sont petites mais si tous les gens qu'elles ont béni au cours des années étaient dans leur enceinte, elles serait grande. Elles sont donc grandes vues du ciel !

     3. Je rencontre de nombreux pasteurs ou couples pastoraux qui sont de vaillants guerriers qui s'ignorent ou... que l'on ignore.

Ce sont souvent des gens qui avaient une vision glorieuse au départ et qui ont été harassés de toute parts à un moment donné. Ils ont été laminés, eux et leur vision, par des chrétiens maladroits, jaloux, rebelles ou encore religieux. Je ne dis pas que c'est le cas de tous ceux qui sont à la tête de petites églises, chaque situation est différente. Mais plusieurs de ces couples pastoraux avaient un appel fort de Dieu, qui est toujours là d'ailleurs, indépendamment de la grosseur de l'église. Ils avaient bien, reçu la vision pour toucher une région, une ville et y bâtir une église puissante.

Leur vision a été stoppée dans son élan, ils ont été lâchés par beaucoup et regardés par plusieurs aujourd'hui comme des « ringards ». Ce n'est pas juste ! Surtout que la plupart ont payé les conséquences non pas d'avoir été trop méchants et manipulateurs mais d'avoir été trop gentil...Pourtant ils continuent à tenir leurs positions, croyant que ce que Dieu leur a promis Il finira quand même par l'accomplir d'une manière ou une autre dans le futur. Quand je pense à certains d'entre eux et certaines petites églises, il me vient ces deux passages d'Apocalypse 3 où Jésus dit à l'église de Philadelphie :

 

8 Je connais tes oeuvres. Voici, parce que tu as peu de puissance, et que tu as gardé ma parole, et que tu n'as pas renié mon nom, j'ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer. 9 Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds, et connaître que je t'ai aimé.

18/11/2014
0 Poster un commentaire

RACHETER LE TEMPS ( CLAUDE & JULIA PAYAN )

Claude & Julia Payan 

Selon le ou les domaines de notre vie nous avons tous le sentiment d'avoir perdu du temps ou celui d'avoir mal utilisé le temps. Mon message aujourd'hui est pour vous inciter à ne pas s'attrister ou s'apitoyer, mais voir ce que nous pouvons faire, avec l'aide et la direction de Dieu bien sûr, pour rattraper, voir racheter le temps.

Dieu veut nous faire racheter le temps. Qu'est-ce que cela signifie ?

Non pas, je vous rassure, que par toutes sortes d'efforts humains on va racheter quelque chose. Seul Christ, par Son sang, a payé pour nous. Néanmoins la « repentance » (qui signifie « retour ») dans l'Ecriture est indissociable de la réparation ou restitution. La repentance de beaucoup de gens ne fonctionne pas parce qu'elle n'est pas accompagné d'un désir et effort de réparation ; dans la mesure du possible ! J'emplois le mot « repentance » dans un sens large, mais lorsque nous regrettons quelque chose, voyons ce que nous pouvons faire, qui est à notre niveau bien sûr, pour éventuellement réparer, restituer ou rattraper. Ce peut être pour une chose grave, mais aussi pour des choses simples comme avoir été maladroits dans certaines situations ou avoir perdu du temps dans un domaine précis.

Le Seigneur peut nous faire rattraper des années perdues en quelques jours, semaines ou mois selon les situations.
Il y a un processus d'accélération dans l'air, vous avez remarqué ? Les journées s'envolent. De même Dieu veut agir rapidement et veut nous faire rattraper choses et temps. Non pas à votre manière, mais à la sienne. Exemple : vous vous rendez comptes que vous n'avez pas toujours été de si bonne humeur avec votre conjoint dans votre vie, à la place d'avoir le style de raisonnement: « Bon c'est comme ça » ou pire : « je vais pas changer maintenant » (summum de l'incrédulité), utilisez les années qui vous restent pour lui donner le meilleur de vous et de votre bonne humeur. Vous constatez que vous n'avez pas été pour vos parents la personne que vous auriez du être. Ils sont vieux maintenant. Bénissez-les autant que vous pouvez pendant le temps qu'il reste !
Vous n'avez pas suffisamment dit à certaines personnes que vous les aimiez ? Et bien, dites-le leur souvent maintenant, au lieu de rester bloqué sur hier. Rachetez le temps à la place de subir le temps !

J'ai certains regrets dans ma vie. Si je me focalise sur ces regrets c'est douloureux au bout d'un moment à l'intérieur. Pas vous ?!
Il y a des choses que j'aurai voulu faire que je n'ai pas pu faire. D'autres que j'aurai voulu mieux faire ! En échange de faire une fixation vous devriez plutôt vous poser la question: « Comment puis-je aider des gens plus jeunes, qui viennent après moi, à réussir ce que je n'ai pas réussi ». Je crois en un réveil qui vient ? Super !  

Mais, plus important je réfléchis à quel matériel – fruits de mon expérience - je peux mettre entre les mains de ceux qui sont plus jeunes et viennent derrière nous, pour leur simplifier la vie. Bref, pour leur simplifier le réveil. Il est plus important que je sois un instrument pour préparer le Réveil pour d'autres que je le vive moi-même. C'est une forme de rachat du temps que j'ai perdu moi.

Et puis, pas besoin que ce soit toujours le constat de quelque chose de négatif. Il y a les domaines où ça a bien fonctionné. 
Ne nous contentons pas de ce que ça a fonctionné. Faisons-le encore mieux fonctionner dans les années qui viennent. J'aurai eu un énorme privilège dans ma vie, qui est d'avoir profondément aimé une femme et d'avoir été aimé en retour avec la même intensité, et ça depuis 36 ans!
Néanmoins, quand je pense à des maladresses que j'ai pu avoir à son égard à des moments, je me dis que dans les années qui me restent je vais tout faire pour lui donner mieux que je ne lui ai donné dans le passé. La vie avec Dieu n'est pas faite pour stagner. Un meilleur futur doit être notre objectif !

Messieurs, ne devenez pas avec l'âge un vieux croûton que votre femme doit supporter.  Dieu n'a jamais prévu ça dans son plan. Notre être intérieur, dit l'Ecriture, est supposé se renouveler de jour en jour alors même que notre corps vieilli. Mesdames, ne devenez pas pénibles à vivre avec l'âge. Gardez et développez encore votre douceur ! Pour les couples qui lisent, ce que vous n'avez pas su ou voulu donner à l'autre dans les années passées, donnez le lui dans les années qui viennent. Ce peut-être la passion, le bon caractère, le temps, les cadeaux, une bonne sexualité, la joie, etc. Ce que vous n'avez pas donné comme il aurait fallu à l'autre, décidez de lui donner maintenant. Voyez tous ces chrétiens et ces couples qui empirent avec le temps,ne suivez pas le mouvement ! Vous... Rachetez le temps!

J'ai toujours eu une bonne relation avec mes enfants. Néanmoins je me rappelle des moments de ma vie où, parfois même à cause de notre conception du ministère de l'époque, je n'ai pas été à l'écoute comme j'aurai du, et des périodes où j'aurai pu davantage leur simplifier la vie.
Et bien aujourd'hui, je veux qu'ils sachent qu'ils ont un père. Toute occasion de les bénir est bonne ! Je suis choqué parfois d'entendre certains pères (chrétiens) parler à leurs enfants : « Maintenant tu te débrouille, ne comptes plus sur moi ». C'est fou le nombre de chrétiens qui empirent avec l'âge au lieu de racheter le temps. Ils vont dans la direction opposée au thème de ce message. Je veux que mes enfants sachent qu'ils pourront toujours compter sur moi. Et que face aux surprises de la vie on sera à leurs côtés, toujours prêts à les bénir !

Chercher comment vous pouvez racheter le temps au lieu de le subir. Demandez à Dieu  et il vous le montrera. Réparez, améliorez ce qui peut l'être. Soyez meilleur dans votre futur que dans votre passé. Tirez même un enseignement du passé pour un meilleur futur. Transcendez vos regrets et même vos erreurs. Là aussi le Saint-Esprit vous dirigera.


10/11/2014
0 Poster un commentaire