* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Evangélisation


COMMENT AMENER QUELQU’UN AU SEIGNEUR – PAUL WASHER –


19/10/2016
0 Poster un commentaire

Jugement Divin Sur L'église ( par Victoria N. )

ob_b92ad042e352124da3fe9de1d4000fdd_telechargement.jpg

 

Charles Spurgeon écrivait qu’au jour du jugement dernier les pécheurs seront  aussi coupables de ne pas avoir cru que les chrétiens de ne pas avoir prêché l’Evangile. Cette assertion mérite qu’on lui accorde toute la plus grande attention. Qu’est-ce que cela signifie d’être aussi coupables que ceux qui n’ont pas cru ? D’abord cela pourrait signifier qu’en ce jour, nous serons inexcusables ; mais cela pourrait signifier aussi que nous aurons la même destination que les pécheurs qui n’ont pas cru. Voilà les deux pensées qui se cachent derrière cette assertion. Celles-ci pourraient sembler inappropriées, mais l’objet de cette manne est de présenter sous un rideau leur fondement biblique et d’amener les saints à saisir leur responsabilité.

 

« Jésus leur répondit : N’est-il pas écrit dans votre loi : « Vous êtes des dieux ? » (Si) elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée et (si) l’écriture ne peut-être anéantie…. » Jean 10 : 34-35

Dans cet extrait de l’Evangile de Jean, Jésus dans sa discussion avec les pharisiens se réfère au Psaumes 82.  «  J’avais dit : « Vous êtes des dieux, vous êtes tous fils du Très-Haut, cependant, vous mourrez comme des hommes ; vous tomberez comme un prince quelconque. » Psaume 82 :6-7

 

Qui sont les dieux ? Qui sont les Fils du Très-Haut ? Selon  les propos du Christ, il s’agit des hommes : ceux à qui la parole de Dieu a été adressée, et qui ont reçu cette parole, et cru en elle. Le psaume 82 débute par la phrase suivante : « Dieu se tient dans l’assemblée de Dieu ». L’assemblée de Dieu est l’assemblée de ses fils : c’est l’Eglise.  Ceux que Dieu appelle Fils, c’est tous ceux à qui la parole a été adressée, qui l’ont reçue, et qui l’ont cru selon que l’apôtre Jean a écrit : « Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en Son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu. »  Le Psaume 82 dans ces versets 6 -7 met en évidence le tragique destin des dieux, des fils du Très-Haut : Ils meurent comme les hommes. Au Fils de Dieu est destiné le paradis, le ciel, la félicité pourtant, voilà le jugement que Dieu prononce à leur endroit : « J’avais dit vous êtes des dieux, vous êtes tous fils du Très-Haut, cependant, vous mourrez comme des hommes. » Ceux qui ne sont pas fils sont des hommes qui ont rejeté la grâce de Dieu, et ils destinés à l’enfer. Pourtant, le même sort semble être réservé aux fils de Dieu. Pourquoi ? La réponse se trouve dans le verset 2 de ce psaume : Nous avons égard à la personne des méchants. Avoir égard à une personne signifie considérer cette personne. La raison pour laquelle Dieu condamne les fils du Très-Haut, c’est parce qu’ils considèrent la méchanceté des méchants au détriment de la justice divine. Nous ne rendons pas la justice de Dieu c’est-à-dire prêcher la croix et le sang de Jésus-Christ, et nous ne sommes pas préoccupés à la rendre.  « Vraiment, est-ce en vous taisant que vous rendez la justice ? » nous interroge le psalmiste au psaume 58. Combien de ceux qui récitent Matthieu 6:331 le vivent vraiment ? Qu’est-ce que je fais au quotidien pour amener à l’existence la volonté de Dieu qui est inscrite dans les cieux ? Est-ce que je prêche l’Evangile ? Est-ce que je prends bien soin de me souvenir des pauvres comme Jacques, Jean et Pierre l’avaient recommandé à l’apôtre Paul? Comment est-ce que j’œuvre pour témoigner la lumière dans un monde englouti par les ténèbres ? Est-ce que je saisis pleinement les responsabilités de ma foi ?

 

Un homme de Dieu exhortait un jour les fidèles de son Eglise sur la parabole des talents et il leur a posé cette grande question : «  A la fin de la parabole des talents, le maître (le Seigneur Jésus) dit du serviteur méchant et paresseux, Jetez-le dehors là où il y aura des larmes et des grincements de dents. Croyez-vous frères, que ces « ténèbres du dehors » sont les mêmes que ceux qui sont destinés aux pécheurs ?  Pour ma part, je ne pense pas. Beaucoup de ceux qui sont dans la maison du maître pourraient connaître ce triste sort. »  Oui, des  fils du Très-Haut qui meurent comme les hommes par ce qu’ils se sont exclus de leur responsabilité. Le jugement divin sur l’Eglise n’est pas une condamnation mais un appel à chacun d’entre nous à saisir nos responsabilités ; de peur qu’au du jugement dernier nous ne soyons déclarés coupables.

 


 

1Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu et les autres choses vous seront données en plus.


15/09/2016
0 Poster un commentaire

PASSONS DU TEMPS À ÉDIFIER LES GENS, ET NON À LES DÉMOLIR ! ( Joël Osteen )

 

 

 

 
 le_poeme_de_lame_-_le_toit_paternal-huge.jpg
 
 
 
 
 
 

 


Le Seigneur dit que lorsque vous honorez les autres, vous serez aussi honoré. Bénissez les autres et vous serez bénis. Si nous laissons des discordes et des conflits s’introduire dans nos relations, ces liens précieux seront endommagés. Cela prend du temps de construire la paix; c’est une chose à laquelle nous devons travailler chaque jour.Voici une idée pour vous aider à débuter. Lorsque vous commencez à sentir des tensions et des discordes, arrêtez un instant… respirez profondément et considérez le chemin sur lequel vous vous aventurez !

La Bible nous encourage à « amener toute pensée captive » (2 Corinthiens 10.5). Peut-être avez-vous besoin de quitter la pièce pour une minute-prendre une pause et revenir plus tard ? Quelles qu’en soient les exigences, prenez la décision d’être un conciliateur !

Prière

Seigneur, merci de prendre tellement soin de moi. Tu m’as donné la force d’aimer les autres et de faire la paix avec ceux que tu as placés dans ma vie. Je m’engage à être un conciliateur, et non une personne qui fait naître des dissensions. Je prie que ma relation avec les autres t’honore. Au nom de Jésus. Amen.

Joel Osteen

 


01/08/2016
0 Poster un commentaire

JÉSUS – FILM

Le film Jésus maintenant en entier sur Facebook : Evangélisons ensemble la francophonie !

Voir films en cliquant

 ici:


16/05/2016
0 Poster un commentaire

MORT À MA PLACE !

 

btv1b6950532xDe juin 1793 à fin juillet 1794, période qui suivit l’exécution du roi Louis XVI, un régime de fer pesa sur la France. Cette sombre période fut nommée « la Terreur ». Un simple suspect était jeté en prison.

Au plus fort de cette sanglante époque, un jeune homme nommé Loiserolles comparut devant le tribunal révolutionnaire et fut condamné à mort. Alors qu’il était en prison en attendant la guillotine, par une faveur inespérée, son vieux père obtint l’autorisation de le voir. Il trouva son fils accablé, désespéré.

 

 

 

 

 

Dans le tumulte de la prison, le père réussit à rester dans la cellule de son fils sans que les gardiens s’en aperçoivent. Au petit jour, le geôlier accompagné de soldats se présente, une liste à la main, et appelle les malheureux dont le dernier jour est arrivé. « Loiserolles ! » Mais le jeune homme, accablé de fatigue, dormait. « Loiserolles ! » répéta le geôlier. Le père se leva en répondant : « Présent ! » et se plaça dans la file des condamnés en partance pour l’échafaud.

Quelques instant plus tard, juste avant la chute du couperet sur la nuque du vieillard, celui-ci murmura ces derniers mots : « Seigneur, veille sur mon fils ! »

Quand le jeune homme se réveilla dans la cellule, il se trouva seul et il vit la porte ouverte. Il sortit et se présenta au greffe. On lui répondit : « Loiserolles, vous ? C’est impossible. Loiserolles vient d’être exécuté ce matin même. Allez-vous-en, la justice ne vous connaît pas ! ». Le jeune homme comprit. Peut-on imaginer ce qu’il éprouva pour son père qui s’était ainsi offert en victime à sa place ?

Notre histoire ne ressemble-t-elle pas à celle de ce jeune Loizerolles ? Nous ignorons si celui-ci méritait une condamnation. Mais vous et moi nous la méritons à cause de nos péchés que Dieu dont « les yeux sont trop purs pour voir le mal » (Habakuk 1 vers.13) ne peut admettre. Christ est descendu du ciel, venant jusqu’à nous et avec nous (Emmanuel = Dieu avec nous) pour nous sauver. Il s’est offert lui-même en sacrifice pour subir le jugement divin à notre place. Il est mort pour nous. Mesurons-nous la grandeur de son amour ? Qu’éprouvons-nous pour le Seigneur Jésus qui a porté le jugement que nous méritions ? Et comment considérons-nous l’amour de Dieu qui donne son propre Fils afin qu’il soit frappé à notre place ?

A la différence de ce père qui a donné sa vie pour que son fils reste en vie sur la terre, Jésus a donné sa vie pour que nous ayons la vie éternelle.

« Celui qui croit au Fils (de Dieu) a la vie éternelle » Jean 3 vers.36

« Personne n’a un amour plus grand que celui-ci : que quelqu’un laisse sa vie pour ses amis. » Jean 15 vers.13

Étions-nous des amis du Seigneur ? Certainement pas ! Nous étions autrefois étrangers et ennemis quant à nos pensées, dans les mauvaises œuvres (Colossiens 1 vers.21) mais

« Christ, alors que nous étions encore sans force, au temps convenable, est mort pour des impies. A peine pour un juste, quelqu’un mourra-t-il, (car pour l’homme de bien quelqu’un consentirait peut-être à mourir) ; mais Dieu met en évidence son amour à lui envers nous en ceci : lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous. » Romains 5 vers. 6 à 8

Il nous appelle ses amis parce qu’il nous aime et nous le sommes si nous croyons qu’il est mort pour nous.

Cher Lecteur, êtes-vous un ami de Jésus, et pouvez-vous dire en toute sincérité et du plus profond de votre cœur :

« Le Fils de Dieu m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi. »  Galates 2 vers. 20

 

 

« Car Dieu a tant aimé le monde (tous les hommes) qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque (donc vous) croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » Jean 3 vers.16

 

Transmis par Michèle H – Source: //www.la-verite-sure.fr/page2.html


16/05/2016
1 Poster un commentaire