* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

exhortations, prière Prophéties


ILS SE RASSEMBLENT ! (LES FAUX SERVITEURS, LES HOMMES DE CE MONDE)

Ceci date du 19 Octobre 2009, par Naomie, de la part du Seigneur.

« Ils se rassemblent, ils se rassemblent !

Tous ensemble, ils espèrent opérer des prodiges et accomplir des miracles, ils se concertent, ils s’interrogent, ils espèrent en leur capacité et leurs systèmes confondus.

Ils pensent ainsi obtenir autre chose que ce qu’ils possèdent, mais ce qu’ils possèdent n’est que du vent !

J’ai soufflé puissamment sur leurs fruits et il n’en reste rien !

Ils considèrent avoir le pouvoir d’obtenir la guérison de mon peuple ? Ils ne possèdent rien !

Ils s’imaginent, dans leur organisation, avoir mon approbation ? Ils ne l’ont pas et ne l’obtiendront pas !

Si j’agis, c’est afin de soutenir le cœur défaillant de mon église qui se croit abandonnée alors qu’elle ne l’est pas !

Tels des enfants capricieux, les hommes veulent, exigent, tapent du pied et se déchirent violemment.

Qu’ils ouvrent les yeux, tous, et cessent de lever le poing vers les cieux, car, seuls, leurs méfaits et leurs péchés les ont conduits dans ce désastre, tout comme Israël [sortie d’Egypte par Moïse] dut subir le fruit de sa méchanceté et récolter son sort !

  • Terre ! Je suis Dieu couronné sur son trône !

  • Hommes ! Je suis Dieu, Dieu vivant, celui que tu rejettes encore et toujours mais qu’il va te falloir apprendre à connaître parce que proche est mon retour !

  • Terre ! Tu veux agir seule, comme si tu avais acquis toute autorité ! Tu te soumettras à celui qui vient t’asservir et c’est alors, seulement, que tu te revêtiras d’humilité et que tu comprendras ton péché.

  • Terre ! Le temps t’est compté !

  • Hommes ! Le temps vous est compté et tous ensemble vous avez été pesés et jugés comme peu devant moi.

  • Détachez le lien de votre cou, libérez-vous de vos entraves avant d’entrer dans l’enclos réservé aux esclaves d’un maître méchant !

 

  • Moi, je vous ai rachetés afin de vous affranchir de vos liens avilissants, acceptez que je vous ôte vos fers et vos colliers de forçats des esclavagistes qui veulent encore vous affliger.

 

  • Terre ! Accepte de recevoir ceux que je t’envoie et écoute-les parce qu’en les écoutant, tu écoutes ma voix. Ils sont porteurs de ma volonté et veulent te la révéler simplement.

 

  • Dévastations sur dévastations !

 

  • Injustices sur injustices !

 

  • Manquements sur manquements !

 

  • Pauvreté sur pauvreté et le monde ne bouge pas !

 

  • Cataclysmes sur cataclysmes !

 

  • Dérisions sur dérisions !

 

  • Méchancetés sur méchancetés et les hommes ne changent pas !

 

L’homme ne vivra pas de pain seulement mais aussi de ma parole !

L’homme ne s’est pas contenté de la manne, il voulut aussi de la viande, et je la lui donnais à ses risques, parce que le peuple n’était pas capable d’absorber autre chose que la manne !

Vanité ! Tout n’est que vanité et l’homme n’a engendré que du vent !

Ses mains sont vides et sans espérance aucune !

Éternel ! Ma bannière ! Que flotte sur les nations ton drapeau !

Que les hommes de foi se lèvent et se préparent à la guerre, que s’ouvrent les yeux devant l’état de ce monde et qu’ils reconnaissent la vérité dans ma parole en action, dans l’action de ma parole !

La terre sait reconnaître lorsqu’elle est visitée par « Le Saint », pourquoi l’homme demeure-t-il étranger à cela ?

Son envie de posséder l’a conduit à la démesure, et j’ai soufflé sur ses mains, et ses doigts n’ont pas su, n’ont pas pu retenir le fruit de la convoitise.

 

J’ai fais des promesses et pourtant vous vous débattez dans la pauvreté qui vous tient hors de ma maison, vous en êtes arrivés à me rendre coupable de toutes vos démesures et vous m’accusez de mensonges.

  • Terre ! J’ai fais des promesses !

  • Homme ! Je t’ai fais des promesses, j’ai parlé et mon bras a concrétisé le fruit de ma bouche. Me croyez-vous insensible à ce qui est ? Comment, pouvez-vous de la sorte me juger ? Seul, votre désir de posséder vous a conduit à cet état !

  • Terre ! Tu as voulu expulser du milieu de toi mes enfants comme d’une mauvaise maladie, comme d’un virus mortel, le rendant coupable de tous tes maux !

  • Homme ! Tu as raidi ton cou et tes genoux n’ont pas fléchi devant moi. Tu as préféré te prosterner devant tes dieux ! Tu as oublié que je suis Dieu jaloux.

 

C’est pourquoi, actuellement, tu baignes dans ma colère et pèse sur toi mon joug qui te tient courbé et affaibli.

Je te le dis : accepte de reconnaître ton péché ; accepte de reconnaître ma main pesante sur ton dos ; accepte de considérer ton état et c’est seulement alors que j’ouvrirai mes mains pour toi, telle ma promesse décrite par mon prophète Joël.

 

Bientôt, je vous conduirais tous dans la vallée de Josaphat où j’exercerai sur vous mon jugement, mais en attendant ce jour, revenez à moi et je reviendrai à vous.

 

Je ne suis pas homme pour me repentir de mes promesses, et je veux encore exercer sur l’homme, sur la terre, le fruit de ma justice et de ma bonté, de ma miséricorde ! Encore !  »

(fin du message du Seigneur)

 

Frères et sœurs ! Ne soyons pas des enfants désireux d’entendre seulement des paroles agréables à nos cœurs, mais entendons l’appel éternel qui nous est adressé à chacun : que chacun pleure sur son propre péché. Jérémie 23/20 – La colère de l`Éternel ne se calmera pas, Jusqu’à ce qu`il ait accompli, exécuté les desseins de son cœur. Vous le comprendrez dans la suite des temps.

Jérémie 51/29 – La terre s`ébranle, elle tremble; Car le dessein de l`Éternel contre Babylone s`accomplit; Il va faire du pays de Babylone un désert sans habitants.

 

Voici ce qui est à ce jour, encore caché mais qui commence à être dévoilé :

Ezéchiel 22/9 – Il y a chez toi des calomniateurs pour répandre le sang; chez toi, l`on mange sur les montagnes; on commet le crime dans ton sein.  22/25 –  Ses prophètes conspirent dans son sein; comme des lions rugissants qui déchirent leur proie, ils dévorent les âmes, ils s`emparent des richesses et des choses précieuses, ils multiplient les veuves au milieu d`elle.  22/27 – Ses chefs sont dans son sein comme des loups qui déchirent leur proie; ils répandent le sang, perdent les âmes, pour assouvir leur cupidité.

Attention ! Dieu avertit encore et encore, mais pour combien de temps ? J’ignore encore le temps qui se tient devant nous, mais vous pouvez être certains de cela : il y a bien plus de temps derrière nous que devant nous.

Ezéchiel 33/2 – Fils de l`homme, parle aux enfants de ton peuple, et dis-leur: Lorsque je fais venir l`épée sur un pays, et que le peuple du pays prend dans son sein un homme et l`établit comme sentinelle, si cet homme (femme) voit venir l’épée sur le pays, sonne de la trompette, et avertit le peuple ; et si celui qui entend le son de la trompette ne se laisse avertir, et que l’épée vienne le surprendre, son sang sera sur sa tête…..

Femmes ! Frappez-vous le sein, prenez le deuil ! Cessez vos danses et arrêtez de préparer des gâteaux à la reine du ciel ! (Jérémie 7/18)

Yéshua revient bientôt, triomphant, revêtu de la gloire du très haut ! Il revient chercher les siens !

Jérémie 6/26 – Fille de mon peuple, couvre-toi d`un sac et roule-toi dans la cendre, Prends le deuil comme pour un fils unique, Verse des larmes, des larmes amères! Car le dévastateur vient sur nous à l`improviste.

Jacques 4/9 – Sentez votre misère; soyez dans le deuil et dans les larmes; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse.

Après cela, pour ceux qui auront cru : Apocalypse 21/4 – Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n`y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu.

AMEN !

Naomie


10/02/2017
0 Poster un commentaire