* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Gael Eba-Gatse


SACRIFICATEUR ET SACRIFICE POUR DIEU ( GAEL EBA-GATSE )

 

Maintenant, il est aussi important de savoir qu'en dehors du fait d'être « Sacrificateurs pour Dieu » et d'avoir un service et des fonctions sacrés, nous sommes également , comme notre Souverain sacrificateur, des sacrifices vivants pour Dieu 
5 et de la part de Jésus-Christ, le témoin fidèle, le premier-né des morts, et le prince des rois de la terre ! A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang,
6 et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen !

Loué soit Dieu de ce que en Jésus Christ et à travers le voile déchiré, a fait de nous, qui avions cru, un royaume de sacrificateurs. C'est-à-dire que nous avons accès maintenant à la salle du trône de la grâce où le sceptre royal est perpétuellement tendu vers nous .C'est donc avec assurance que nous nous approchons de Dieu, le coeur en paix et l'esprit bien disposé.

En tant que sacrificateur, nous avons en Jesus Christ la communion avec le Père. Nous pouvons intercéder en faveur de nos proches avec l'assurance que Dieu est bel et bien le rémunérateur de ceux qui le cherchent avec foi.

Nous sommes heureux d'appartenir à un nouvel ordre de prêtrise qui ne se base pas sur le fait d'être membre d'une tribu quelconque, à l'instar de la tribu de Lévi à qui était réservé le sacerdoce en Israël.

Gloire soit rendue à Dieu qui nous a introduits en Christ à faire partie de l'ordre suprême de tous les ordres : l'ordre de Melchisédek. Nous sommes au service du plus grand de tous les prêtres et souverains sacrificateurs : JESUS-CHRIST. N'est-ce pas merveilleux !

Maintenant, il est aussi important de savoir qu'en dehors du fait d'être « Sacrificateurs pour Dieu » et d'avoir un service et des fonctions sacrés, nous sommes également , comme notre Souverain sacrificateur, des sacrifices vivants pour Dieu. En effet, Christ s'est donné sur l'autel du sacrifice (Golgotha) comme un agneau (sacrifice) sans défaut bien qu'étant lui-même le grand Souverain Sacrificateur.

1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.

Au travers ce passage de Romains, nous découvrons trois grandes vérités au sujet du sacrifice que nous devons être pour Dieu.

1- Un sacrifice vivant : Se donner volontairement à Dieu comme ce fut le cas d'Isaac qui accepta sans discuter d'être un sacrifice vivant pour Dieu.

2- Un sacrifice Saint : Avoir une vie de sainteté et de sanctification à l'égard du péché sous toutes ses formes (pensées, paroles, actions).

7 Car Dieu ne nous a pas appelés à l'impureté, mais à la sanctification.

3- Un Sacrifice agréable : une vie de foi et d'obéissance sans condition à la Parole de Dieu.

6 Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

Alors, mes amis pour cette fin d'année, n'oubliez pas que nous sommes pour Dieu des sacrificateurs et des sacrifices vivants.Toute notre vie doit être dédiée, consacrée à celui qui nous a aimés le premier et qui nous aime encore.

Sur ce, je vous souhaite à tous une excellente année 2015 avec la double pensée que vous êtes sacrificateurs et sacrifices pour Dieu.


27/12/2014
1 Poster un commentaire

" DIEU S'ENGAGE POUR TOI " ( GAEL EBA-GATSE )

100003178670570pizapw1412686557.jpg

Le Dieu qui t'a fait grâce n'est pas un bâtisseur d'oeuvres inachevées.Ce qu'il commence, il l'achève toujours. Ce qu'il a commencé dans ta vie, personne ne pourra l'arrêter.  
 
13 Maintenant, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, fais-moi connaître tes voies; alors je te connaîtrai, et je trouverai encore grâce à tes yeux. Considère que cette nation est ton peuple. 14 L'Eternel répondit : Je marcherai moi-même avec toi, et je te donnerai du repos. Lire la suite

Chers amis, combien j'ai été émerveillé en parcourant ce beau texte des écritures et de réaliser le privilège que nous avons en Jésus Christ d'être bénéficiaire de sa grâce. Nous découvrons, à travers ce passages que Dieu s'engage sérieusement en faveur de ceux à qui il a fait grâce.

Moïse a voulu, comme bon nombre d 'entre nous, se rassurer de ce que la grâce de Dieu pouvait lui apporter. C'est vrai que de façon generale, nous ne sommes pas en droit de revendiquer quoi que ce soit à Dieu. Cependant, c'est tout de même lui qui, dans sa miséricorde et son amour, a décidé de nous accorder sa faveur et tout ce qui y rattaché.

Déjà, il est important de savoir que la grâce de Dieu a permis que nous passions de la condamnation à la justification; de l'esclavage au rachat et à la liberté ; des ténèbres à la lumière ; de la puissance de Satan à la puissance de Dieu .Alléluia ! 
Dieu dans sa grâce nous a réconciliés avec lui même et nous a donné accès à la salle du trône pour pouvoir vivre une communion parfaite avec lui. 
Sa grâce nous a repositionnés et nous a conféré un nouveau statut, celui de fils et filles de Dieu.

Nous pouvons donc bénéficier de l'engagement de Dieu à :

  • Nous faire connaître ses voies
  • À marcher avec nous et pour nous
  • Nous donner du repos,
  • Nous distinguer et nous mettre au large comme il a distingué Israël au pays de Goshen en faisant en sorte qu'aucune plaie de l'Égypte ne les atteigne
  • À répondre à nos prières

 

1 Cantique de David. L'Eternel est mon berger : je ne manquerai de rien. 2 Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. Lire la suite

 

4 Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent. 5 Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde.
6 Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j'habiterai dans la maison de l'Eternel Jusqu'à la fin de mes jours.

Louez soit Dieu qui ne reviendra sur sa parole. Car en Christ qui est notre grâce, nous sommes considérés comme étant son peuple, ses enfants. Puisqu'il en est ainsi, alors, réjouissons nous de savoir que Dieu est avec nous et que tant que nous vivrons nul ne tiendra devant nous, car avec Dieu nous ferons des exploits et il écrasera nos ennemis. Alléluia !

Si comme Moïse, vous avez trouvé grâce aux yeux de l'Éternel, vous avez donc des raisons de continuer à espérer dans la vie. Le Dieu qui t'a fait grâce n'est pas un bâtisseur d' oeuvres inachevées. Ce qu'il commence, il l'achève toujours. Ce qu'il a commencé dans ta vie, personne ne pourra l'arrêter. Nous sommes tous, en Christ Jésus, destinés à l'éternité et à la gloire de Dieu.

Nous ne sommes pas monsieur « tout le monde » et notre destinée ne sera jamais commune à celle du commun des mortels. Nous sommes en Christ et ce que nous allons pleinement devenir n'a pas encore été manifesté. Une chose est certaine, Dieu fera toujours resplendir ses enfants dans ce monde comme des étoiles dans la nuit sombre et ténébreuse. Il le fera, à cause de la valeur ajoutée qui est en nous, à savoir : Christ. C'est Christ en nous qui est et qui sera toujours notre espérance dans les situations de désespérance et de détresse. Alors, mes amis, nous pouvons tous remercier Dieu pour sa grâce qui a été, pour chacun de nous qui avions cru, une source de salut.

 


07/10/2014
0 Poster un commentaire

ATTENTION À LA COLÈRE ( Gael Eba-Gatse )

Nous sommes vraiment appelés à être lent à la colère et non prompt à la colère.
100003178670570pizapw1411455652.jpg
7 L'Eternel parla à Moïse, et dit : 8 Prends la verge, et convoque l'assemblée, toi et ton frère Aaron. Vous parlerez en leur présence au rocher, et il donnera ses eaux; tu feras sortir pour eux de l'eau du rocher, et tu abreuveras l'assemblée et leur bétail. Lire la suite

A travers ce passage, nous voyons comment le grand prophète Moïse s'est mis en colère contre les enfants d'Israël. Malheureusement pour lui, dans cette forte émotion très explosive, il n'a pu honorer et sanctifier Dieu et sa Parole. 

Ce que nous devons savoir, mes amis, c'est que la colère et ses dégâts ne peuvent être justifiés, excusés ou encouragés .

Il est vrai que dans le flot de la réaction face à une action ou un comportement qui a fait « sauter le couvercle de notre cocotte minute émotionnelle », la maîtrise de soi devient un véritable challenge. Car, au plus profond de soi, nous n'aspirons qu'à vider notre sac et peu importe les dégâts que cela va occasionner. Pourtant, la Bible dit que si nous nous mettons en colère, nous devons éviter de pécher. Quel Challenge !

26 Si vous vous mettez en colère, ne péchez point; que le soleil ne se couche pas sur votre colère,

On se rend compte que face à nos émotions, même les plus explosives, Dieu nous appelle à nous maîtriser et à faire un travail sur soi en permanence en veillant sur nos faiblesses et manquements.

En effet, le jugement biblique sur la colère est irrévocable :

19 Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère; 20 car la colère de l'homme n'accomplit pas la justice de Dieu.

Nous sommes invités à travailler davantage sur ce qui va nous qualifier ou disqualifier, c'est à dire, notre caractère. Moïse à cause de son caractère n'a pas pu fouler de ses pieds le pays de Canaan. 
Nous sommes vraiment appelés à être lent à la colère et non prompt à la colère.

17 Celui qui est prompt à la colère fait des sottises, Et l'homme plein de malice s'attire la haine.

A titre de rappel, ce qui nous approuve devant Dieu ce ne sont pas nos dons, nos talents, notre charisme. Loin de là ! Dieu n'est pas impressionné par nos dons puisque c'est le travail de sa grâce dans notre vie et cela vient de lui même. Ainsi, l'activation et la manifestation de nos dons ne dépendent pas « toujours » de notre sanctification.
La preuve, bien que « hors de la volonté » de Dieu qui a demandé qu'on parle au rocher et non qu'on le frappe deux fois, l'eau est tout de même sortie du rocher, après qu'il ait été frappé. Oui, mes amis, les dons et l'appel de Dieu sont irrévocables.

29 Car Dieu ne se repent pas de ses dons et de son appel.

Pourtant, l'investissement de Dieu en nous, doit nous amener à travailler, à veiller davantage sur les différents traits de notre caractère qui souvent nous éloigne de la sainteté de Dieu.

Sachant donc que Dieu a fixé un jour où tous nous rendrons des comptes sur la manière dont nous avons apprécié et utilisé ses dons et ses grâces. Alors, face à une telle interpellation, comment ne pas faire cette prière du psalmiste:

23 Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur ! Eprouve-moi, et connais mes pensées ! 24 Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l'éternité !

23/09/2014
0 Poster un commentaire

LE DIEU DES DÉLIVRANCES...

87876006_o.jpg

Retenons mes amis que les différentes délivrances de Dieu à notre égard sont des fondements, des repères qui doivent susciter et affermir notre foi, de telles sortes que nous puissions toujours avoir des appuis et tenir fermes face à d'autres malheurs et persécutions.

Mes amis, saviez vous que depuis notre nouvelle naissance, grâce à Dieu, nous avons hérité par Jésus Christ d'une nouvelle nature et d'une nouvelle position. Nous ne sommes plus esclaves du péché ni de Satan. Cette nouvelle position qui est en Christ dans les lieux célestes ne peut être attaquée ou remise en cause, car elle est le fruit de l'oeuvre salvatrice de notre Seigneur à Golgotha. Cette position est spirituelle et personne ne peut la changer. Alléluia !

Cependant, n'ayant pas encore revêtus notre corps glorieux comme celui de notre Seigneur, après sa résurrection, nous sommes chaque jour en proie à différentes pressions, oppressions, persécutions et souffrances dans notre condition physique actuelle. Notre corps n'étant pas transformé, nous soumet chaque jour à des luttes incessantes. C'est à travers notre condition que nos plus grandes batailles se déroulent.

Les réalités de notre quotidien parlent souvent plus fort que la réalité de notre nouvelle position en Christ. Souvent, nous laissons la voix de notre condition crier plus fort que la voix de notre position. Nous écoutons la plupart du temps le mensonge qui est rattaché à la voix de notre condition et nous nous disons qu'il n' y a plus d'espoir, que c'est fini. C'est encore là un mensonge du diable.

Frères et soeurs, la réalité de nos difficultés ou souffrances n'est pas une fatalité. Nous souffrons certes dans notre condition, mais nous savons que la souffrance n'est pas la volonté de Dieu pour ses enfants. La souffrance et les malheurs sont des armes de prédilection du diable pour amener les enfants de Dieu à douter de l'amour de leur père céleste.

Lorsque Dieu permet, par contre la souffrance, comme ce fut le cas de Job ou Joseph, c'est toujours pour un but, une finalité glorieuse pour son serviteur. Les souffrances que Dieu permet ne sont que des "escales" à un terminus "glorieux" . Les souffrances ou malheurs que le diable utilise ont pour finalité notre destruction. Or, ce qui semble être une finalité pour le diable, n'est qu'un point de passage pour Dieu.

10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.
4 Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent.

Mes amis, c'est vrai que le malheur peut être manifesté par la maladie, des difficultés d'ordre financier, familial, social amenant avec lui toutes sortes de souffrances morales ou physique. Par ailleurs, face au malheur qui pourrait toucher sa condition, tout enfant de Dieu ne doit jamais baisser les bras et perdre son assurance en Dieu. Car, la bonne nouvelle est :

20 Le malheur atteint souvent le juste, Mais l'Eternel l'en délivre toujours.
8 Mieux vaut la fin d'une chose que son commencement; mieux vaut un esprit patient qu'un esprit hautain.

Saviez vous que l'apôtre Paul a expérimenté dans sa vie des saisons où il fut sérieusement exposé et touché dans sa condition par différentes souffrances ?

11 mes persécutions, mes souffrances. A quelles souffrances n'ai-je pas été exposé à Antioche, à Icone, à Lystre ? Quelles persécutions n'ai-je pas supportées ? Et le Seigneur m'a délivré de toutes.

Dans tous ses malheurs, Paul a vu agir en sa faveur le « Dieu des délivrances ».
Retenons, mes amis, que les différentes délivrances de Dieu à notre égard sont des fondements, des repères qui doivent susciter et affermir notre foi, de telles sortes que nous puissions toujours avoir des appuis et tenir fermes face à d'autres malheurs et persécutions.

En effet, le diable rodera toujours et il cherchera toujours à nous dévorer et nous séduire par son mensonge.Gloire soit rendue à Dieu, car en Christ nous sommes plus que vainqueursQue chaque jour et dans chacun de nos combats, puissions-nous toujours proclamer avec force et conviction ces paroles : "Je sais que mon rédempteur vit et il se lèvera le dernier. Alleluia !"

                                                                      Gael Eba-Gatse


06/09/2014
1 Poster un commentaire

* Sur quoi repose ta foi ? *

100003178670570pizapw1403848897.jpg

La force de notre foi dépend de l'objet sur lequel elle se repose. 
Ads by Keep NowAd Options
 

Beaucoup de personnes aujourd'hui aspirent à avoir une grande foi. Nombreux pensent que c'est à partir de la taille et de la dimension de leur foi, qu'ils pourront triompher dans la vie. Or, la Bible ne dit pas que nous déplacerons les montagnes de notre vie avec une grande foi. La Bible dit :  

20 C'est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : Transporte-toi d'ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible.

La foi en Dieu et de Dieu est suscitée par la Parole vivante et dynamique de ce dernier.

17 Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ.

En un mot, ce que nous voulons dire, c'est que la force de notre foi dépend de l'objet sur lequel elle se repose. Si le support, le socle d'appui de notre foi est instable, notre foi sera instable ; si son support est dur et ferme, notre foi sera ferme ; si les racines de notre foi sont en Christ le rocher des âges, alors nous vivrons une vie chrétienne stable et non ballottés de droite à gauche.

24 C'est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.
25 La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n'est point tombée, parce qu'elle était fondée sur le roc.

La connaissance de celui en qui nous avons cru est très importante. Car, plus on connaît une personne, plus nous découvrons qui elle est vraiment. De cette connaissance naîtra inévitablement une confiance aveugle et totale à son égard.

32 Il séduira par des flatteries les traîtres de l'alliance. Mais ceux du peuple qui connaîtront leur Dieu agiront avec fermeté,

Mes amis, ne cherchons plus à avoir une grande foi, mais cherchons plutôt à comprendre et connaître celui en qui nous avons cru. Lorsque nous saurons vraiment avec toutes les assurances possibles que Dieu est ce qu'il EST, Qu'il est le grand « JE SUIS », celui en qui il n'y a point d'ombre de variation ; celui qui se suffit à lui même et qui existe par lui même...Lorsque nous saisirons tout le mystère de "Christ en Nous" et de la nouvelle alliance dans laquelle nous sommes en Christ... Alors nous pourrons proclamer, peu importe les difficultés, ces paroles :

2 Je reconnais que tu peux tout, Et que rien ne s'oppose à tes pensées.
25 Mais je sais que mon rédempteur est vivant, Et qu'il se lèvera le dernier sur la terre.
14 Avec Dieu, nous ferons des exploits; Il écrasera nos ennemis.
1 Cantique de David. L'Eternel est mon berger : je ne manquerai de rien. 2 Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles.

Ces paroles nous concernent, et nous ne devons jamais en douter. Les circonstances de notre vies ne pourront jamais faire changer la Parole de Dieu. Ce que Dieu a dit et déclaré est arrêté dans les cieux et personnes ne pourra remettre en question ce que sa bouche a confessé.
Le fait de ne pas vivre une parole de Dieu dans notre vie ne signifie pas que cette parole est fausse. La problématique de la Parole de Dieu réside dans le seul fait que toute paroles divine est soumise à la loi du temps. Dieu a fixé un temps pour chaque parole qui sort de sa bouche. Ce qui est important, c'est que sa parole finit toujours par se faire « chair »dans notre vie. Alleluia !

Mes amis, soyons de ceux qui affirment, en dépit des difficultés et circonstances contraires de la vie, que nous savons en qui nous avons cru.

12 Et c'est à cause de cela que je souffre ces choses; mais j'en ai point honte, car je sais en qui j'ai cru, et je suis persuadé qu'il a la puissance de garder mon dépôt jusqu'à ce jour-là.
                                                            Gael Eba- Gatse

27/06/2014
0 Poster un commentaire