* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Jym Cymbala


UN GRAND DEFI by Jim Cymbala

Le-grand-défi-de-la-Bible--620x400.jpg

 

Malheureusement, le fait de rechercher Dieu de tout son coeur ne nous protège pas des attaques extérieures. Après 10 ans de paix, le petit monde d'Asa a soudain été envahi par une grande armée Kouchite, sans raison apparente. Asa était l'arrière petit-fils de Salomon, mais sa sainteté ne lui a pas garanti une route sans problème pour le reste de sa vie.

Dans de tels moments, ceux qui cherchent Dieu se sont construits une réserve de foi toute prête à affronter de nouveaux problèmes. Ils savent exactement quoi faire.

“Asa invoqua l’Éternel, son Dieu. Il dit : Éternel, tu peux tout aussi bien venir en aide à un fort qu’à un faible : viens à notre aide, Éternel, notre Dieu ! Car c’est sur toi que nous nous appuyons, et nous sommes venus en ton nom contre cette multitude. Éternel, tu es notre Dieu : que ce ne soit pas l’homme qui l’emporte sur toi !” -2 Chroniques 14:11).

La foi d'Asa n'était pas une sorte de préparation pour gâteau instantané n'ayant qu'à être sortie de la boîte. Lui et son peuple en appelait déjà à Dieu depuis 10 ans. C'est pour cette raison qu'il n'y a pas eu de panique. Ils ont crié au Seigneur pour qu'Il se lève, et Il l'a fait. Les Kouchites (les éthiopiens) ont été balayés de façon décisive, malgré leur surnombre flagrant “car la frayeur de l'Éternel était sur elles” (verset 14 version Darby).

C'est un exemple classique d'un principe qui régit les rapports de Dieu avec l'humanité. Hébreux 11:6 l'exprime très bien : “ celui qui s’approche de Dieu doit croire qu’il existe et qu’il récompense ceux qui le cherchent.” Je ne le dirais jamais assez : si nous recherchons Dieu, Il nous bénira. Mais, lorsque nous arrêtons de Le rechercher… tous les paris sont ouverts, peu importe qui nous sommes. Peu importe à quel point nous sommes talentueux, combien de diplômes nous avons sur le mur, quelle prophétie a été proclamée à notre sujet, ou quoi que ce soit d'autre.

Sur le chemin de retour d'Asa après la bataille, un prophète l'a arrêté, ainsi que son armée, afin de bien appuyer ce qui venait de se passer : “Écoutez-moi... L’Éternel est avec vous quand vous êtes avec lui ; Si vous le recherchez, vous le trouverez ; Mais si vous l’abandonnez, il vous abandonnera” (2 Chroniques 15:2).


09/05/2015
0 Poster un commentaire

UN MESSAGE QUI TRANSPERCE by Jim Cymbala

934879_739361789471278_8101659143334640866_n.jpg

Les apôtres n'ont jamais essayé d'être délicats avec les gens à qui ils présentaient l'Evangile. Ce qu'ils disaient n'étaient pas sensé être “cool” ou apaisant. Ce qu'ils visaient, c'était de transpercer le cœur, en convainquant de péché. Ils n'avaient pas la moindre intention de se demander : “que veulent entendre les gens ? Comment attirer plus de gens à l'église le dimanche ?” C'était la dernière chose qu'ils avaient à l'esprit. Une telle approche leur était complètement étrangère.

Au lieu d'essayer d'amener les hommes et les femmes à Christ à la manière biblique, nous sommes entièrement absorbés par les concepts de “croissance d'église” qui sont étrangers à la Bible. La Bible ne dit pas que nous devons essayer de croître en nombre, mais nous presse de proclamer le message de Dieu avec l'assurance que donne le Saint-Esprit. C'est ça qui va construire l'Eglise de Dieu à Sa manière.

Malheureusement, certaines églises font continuellement des sondages pour savoir si les gens sont satisfaits des différents services et demandent ce qu'ils aimeraient d'autre. Mais nous n'avons pas la permission d'ajuster le message de l'Evangile ! Qu'il semble populaire ou pas, que ce soit dans l'air du temps ou pas, nous devons proclamer fidèlement et avec assurance que le péché est réel mais que Jésus pardonne à ceux qui le confessent.

Nul part Dieu n'a demandé à quelqu'un de lui donner une grande église. Il nous appelle seulement à faire Son œuvre, à proclamer Sa Parole à un peuple qu'Il aime, sous l'onction et la puissance du Saint-Esprit, afin d'obtenir des résultats que Lui seul peut produire. La Gloire va alors à Lui seul, pas à une dénomination, à une église locale, à un pasteur ou à un consultant en croissance d'église. C'est le seul plan de Dieu et tout le reste n'est qu'une déviance de l'enseignement du Nouveau Testament.

Aujourd'hui, il y a un esprit anti-autorité en Amérique, qui dit : “Personne ne peut me dire que je dois changer. N'essaye même pas.”

Que ce soit du haut de la chair ou dans le conseil pastoral, nous avons trop souvent cédé à cette mentalité et nous avons peur de dire la vérité à propos du péché. Nous ne cessons d'en appeler au verset de Paul qui dit : “Je me suis fait tout à tous” (1 Corinthiens 9:22), sans remarquer que le paragraphe suivant dit : “Courez de manière à remporter le prix” (verset 24). Le fait d'adapter notre style pour que les gens écoutent est une bonne chose, mais le message, lui, ne peut jamais changer sans nous laisser les mains vide devant le Seigneur.


27/11/2014
0 Poster un commentaire

ANNONCER LA PAROLE AVEC ASSURANCE by Jim Cymbala

téléchargement.jpg

 
Qu'est-ce qui devrait être important dans une église semblable à celle des Actes ? La prière des apôtres nous donne une indication claire : “donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance” (Actes 4:29).

On ne peut pas apprendre l'assurance. L'assurance ne peut être donnée que par le Saint-Esprit. On ne peut pas l'obtenir en participant à des séminaires. Dans la deuxième lettre à Timothée, on peut lire : “ En effet, ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse” (2 Timothée 1:7).

Les prédicateurs du Nouveau Testament étaient audacieux, même lorsqu'ils rencontraient l'opposition, confiant dans le fait que le Saint-Esprit produirait la conviction nécessaire à la conversion. Ils n'avaient pas peur.

Écoute Pierre le jour de la Pentecôte : “vous l'avez fait mourir sur une croix par l’intermédiaire d’hommes impies” (Actes 2:23). C'était la dernière chose que la foule désirait entendre. Si David Letterman avait une liste des 10 choses les plus importantes à ne pas dire à un auditoire juif, la n°1 serait : “Devinez quoi : avec vos propres mains, vous avez tué le Messie, celui qu'Israël attend depuis des siècles.”

Mais l'audace de Pierre n'a pas fait fuir ces gens. Au contraire, ça a touché leur conscience. Avant la fin de la journée, un grand nombre de personne s'étaient repentis de leurs péchés et s'étaient convertis.

Dans le chapitre suivant, Pierre a été tout aussi direct avec la foule qui s'était rassemblée après qu'il ait guéri l'infirme : “ Mais vous, vous avez renié celui qui était saint et juste et vous avez demandé qu'on vous accorde la grâce d'un meurtrier. Vous avez fait mourir le Prince de la vie...Changez donc d’attitude et convertissez-vous pour que vos péchés soient effacés ! Alors, des temps de rafraîchissement viendront de la part du Seigneur” (Actes 3:14-15,19-20).

Quand Paul a prêché à Éphèse quelques années plus tard, sa confrontation avec l'idolâtrie païenne a été tellement forte qu'une émeute a éclaté. “ A ces mots, ils furent remplis de colère et se mirent à crier : « Grande est l'Artémis des Éphésiens ! » Toute la ville fut dans l'agitation” (Actes 18:28-29). Cela ne me semble ni délicat ni cordial.

Mais une église forte a quand même été établie. L'apôtre a réalisé que sans une attitude audacieuse et agressive en proclamant la Parole de Dieu, ils ne pourraient pas bâtir l'église attendue par Jésus. Chaque église dans chaque ville du monde doit en arriver à la même conclusion.


 

11/10/2014
0 Poster un commentaire

" PLUS PROFOND, PAS PLUS ETENDU "

100003178670570pizapw1410589709.jpg

 

 

Les choses de Dieu ont un contour délimité puisqu’elles sont préservées dans une enveloppe écrite de vérité. Mais comme pour un puits sans fond, personne n'a jamais pu concevoir les profondeurs de la vérité de Dieu.

Entrer dans la puissance de l'évangile, ou de la prière, ou du Saint-Esprit, ou de l'amour divin, c'est plonger toujours plus profondément dans le puits de Dieu. Tous les hommes et femmes que Dieu a utilisé sont allés dans ce vaste réservoir.

Mais la tendance actuelle est de simplement patauger un peu dans la vérité pendant un moment...puis de sauter en dehors du puits, sur le sol qui l'entoure. “Regarde : Dieu accomplit quelque chose de nouveau !” proclament les gens. En l'espace de 6 mois, la nouveauté s'épuise et ils sautent sur un nouveau carré d'herbe. Ils passent toute leur vie à sautiller d'un côté à l'autre du puits de Dieu, sans jamais sonder réellement les profondeurs de l'eau vive qui est à l'intérieur.

A l'intérieur du puits, il n'y a pourtant pas de raison de vouloir le quitter ni de sauter à l'extérieur. Qui pourra jamais concevoir la plénitude de l'amour de Dieu ? Qui pourra jamais épuiser la richesse de sa miséricorde en faveur des êtres humains déchus ? Qui pourra jamais comprendre la réelle puissance de la prière ?

Plus particulièrement depuis les années soixante, des modes sont venues puis sont reparties dans les églises d'Amérique du Nord, simplement pour être remplacées par de nouvelles modes. Léonard Ravenhill, le prédicateur de réveil et auteur en Angleterre m'a dit peu avant de mourir : « les gens disent que l'église, “grandit et s'étend” aujourd'hui. Oui, elle fait 15 km de diamètre maintenant, mais à peu près 1 cm de profondeur ».

Si nous nous aventurons dans un gymnase, nous risquons fort de rencontrer des hommes qui ressemblent à des super-stars dans leurs belles baskets de marque. Le seul problème, c'est qu'ils ne peuvent pas mettre un seul ballon dans le panier. Ils ont tout l'équipement dernier cri, mais ils sont incapables de jouer au basket.

En tant que peuple de Dieu, nous avons tout l'équipement dont nous avons besoin : il est disponible depuis deux mille ans. Dieu nous a donné tout ce qui était nécessaire pour marquer des points et remporter des victoires en Son nom. Alors allons de l'avant avec une pleine confiance dans ce que nous avons reçu.

Rien de ce qui concerne Dieu ne va changer. Demain, Il ne sera pas plus désireux de nous aider, d'aider nos familles et nos églises qu'Il ne l'est aujourd'hui. Si nous nous emparons simplement de Ses promesses, nous allons Le voir faire des choses que nous n'aurions jamais imaginées ou demandées, tout comme Il l'a fait dans le Nouveau Testament.
                                                                       Jim Cymbala

13/09/2014
0 Poster un commentaire