* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Méditations ...


QUEL MESSAGE DOIT-ON PRÊCHER...? Pasteur Xavier Lavie

19467994_867601300055473_4734166601554688788_o.jpg

"Prêcher la Parole de Dieu, c'est prêcher ce qui est écrit dans la Bible. Ce n'est pas prêcher ses idées, ses impressions ou ses analyses sur des situations, des faits de société, des problématiques actuelles en s'aidant de la Bible pour justifier ce que l'on en pense.

Ce n'est pas non plus poser un regard critique sur la Bible en se permettant de la remettre en question afin d'en écarter tout ce qui nous gène ou encore mettre essentiellement l'accent sur ce qui nous intéresse...

La Bible est la Parole de Dieu, et elle se suffit à elle-même (sola scriptura) étant la semence qui porte du fruit pour la vie éternelle.

Avons-nous a rajouter quelque chose à la Bible..?
Avons-nous à la censurer...?

Comprenons que nous avons tout juste à la proclamer, la comprendre (en prenant en compte son contexte historique, la manière dont elle est construite grammaticalement et la terminologie qui compose ses écrits. Il est aussi essentiel de respecter la pensée de ses auteurs et les buts qu'ils recherchaient à l'époque de leur rédaction).

Enfin, forts de toutes ces informations, sans oublier la nécessaire inspiration de l'Esprit qui nous enseigne toutes choses, il ne nous reste plus qu'à nous conformer à ce que Dieu nous demande de vivre aujourd'hui dans le temps et l'époque qui est la notre en fonction de notre actualité prophétique."
Past. Xavier LAVIE


30/06/2017
0 Poster un commentaire

VIE OU CARRIÈRE...?

18301002_836179696530967_1964543853044441398_n.jpg

"Ne confondez jamais votre vie avec votre carrière. 
Ce que vous êtes est plus important que ce que vous faites. 
D'autres que vous obtiendront les mêmes diplômes, feront les mêmes tâches que vous, parfois mieux, mais vous avez reçu, chacun, la garde de votre propre vie, de votre cœur et de votre esprit.

Écrire un exposé sur la vie est plus facile que modeler un caractère ou former un esprit. Bien pauvre sera l’aide que pourra apporter un exposé philosophique à l’âme angoissée, brisée par la solitude ou par de mauvaises nouvelles.

Je ne me considère plus comme le centre de l’univers; au contraire je viens, je rends visite, j’écoute, j’essaie de rire et d’être de bonne humeur, je travaille au bonheur de mon mariage, je prie, je montre de la bonté à mes amis, car sans eux je ne serais qu’un personnage de fiction.

Vivez votre vie qui est beaucoup plus qu’une poursuite effrénée de promotions, de salaires exagérés, de maisons luxueuses.

Accorderiez-vous tant d’importance à ces choses si l’on venait de vous découvrir une tumeur cancéreuse ?

Vivez votre vie, mais une vie de générosité.

Vous voulez tous réussir dans la vie, mais une réussite sans générosité ne sera jamais une réussite suffisante.

Vivez bien votre vie, car la vie n’est pas une répétition: vous n’aurez droit qu’à une seule représentation. Découvrez la volonté de Dieu pour votre vie et vouez toute votre énergie à la suivre."

Conseils de la romancière Anna Quindlen donnés à des étudiants lors d’une remise de diplômes :


08/05/2017
0 Poster un commentaire

" Un homme vint un jour chez son pasteur. "

14947588_734255460056725_7883647604239369969_n.jpg

Il avait quelque chose sur la conscience, une chose qui pesait sur lui jour et nuit .

Qu'est-ce donc ? demanda le pasteur...
Je n'ose pas le dire. C'est trop pénible répondit l'homme.
Il faut cependant l'avouer ; sans cela, vous n'aurez pas de repos. Rétorqua le serviteur du Seigneur.

J'ai volé !

Quoi ?

Une corde.

Eh ! bien, rapportez la corde à qui vous l'avez prise, et demandez pardon ; l'affaire s'arrangera sûrement !

Peu de jours après, le voleur reparut. 
Il n'avait toujours pas retrouvé la tranquillité d'esprit.

Le pasteur lui demanda :
M'avez-vous tout dit ?
Non !
Eh bien, dites-moi toute la vérité, cette fois !

C'est que... il y avait quelque chose au bout de la corde.
Qu'est-ce qu'il y avait ?

Il, il... y... avait... une vache !

Cela se passe souvent comme ça, quand on se met à faire des aveux. On avoue la corde, mais on passe la vache sous silence. 
Voilà pourquoi il n'y a pas de paix dans nos cœurs, pas de victoires dans nos vies, pas de progrès dans nos vies chrétiennes.

Soyons sincères, devant Dieu et devant les hommes !


09/11/2016
2 Poster un commentaire

Peut-on critiquer la Bible sans l'avoir lue?

téléchargement (1).jpg

Un missionnaire qui traversait le Mexique s'arrêta dans un village pour y prêcher l'évangile. Dans l'après-midi, comme il faisait très chaud, il s'assit devant la maison où il devait passer la nuit, prêt à répondre aux questions que lui poseraient les passants. Un jeune homme s'approcha, regarda le missionnaire bien en face et lui dit: “Je viens discuter avec vous parce que je ne crois pas à ce que vous prêchez”. Pour toute réponse, le missionnaire lui tendit une Bible, en lui disant: “Ce livre est la Parole de Dieu. Lisez-la. Ensuite, si vous le désirez, nous pourrons en parler”. Très surpris, le jeune homme prit la Bible, s'assit à l'ombre d'un arbre, et commença à lire.

Le lendemain, le missionnaire prit congé de ses nouveaux amis. Le jeune homme était aussi là. Il voulut l'accompagner un bout de chemin. En arrivant au village suivant, il lui rendit la Bible en disant: “C'est un livre intéressant. Je n'ai pas de questions à vous poser sur ce que j'ai lu”. “Cela me fait plaisir, dit le missionnaire. La parole de Dieu doit être crue, non pas discutée. Continuez à l'étudier, et vous trouverez la vie éternelle”. Et il lui offrit la Bible.

Vingt ans plus tard, ce missionnaire retourna dans ce village et reconnut le jeune homme. Celui-ci fut heureux de raconter devant tous comment il avait été amené à la repentance et à la foi au Seigneur Jésus par la lecture de la Parole de Dieu. La Bible était devenue son plus grand trésor. Il ne désirait plus discuter son enseignement. Il le vivait.


02/11/2016
0 Poster un commentaire

VOUS AVEZ DIT VISION DU MONDE...? ( Pasteur Xavier Lavie )

14956059_730394197109518_9062232826962041412_n.jpg

"La vision du monde vue de l'intérieur de la sphère évangélique est parfois ingénue, naïve ou candide. Elle est hyper optimiste sur certains sujets et hyper pessimiste sur d'autres et elle n'hésite pas à s'enraciner au sein de paradoxes qui peuvent la placer dans une parfaite incohérence (en tout cas vu de l'extérieur).

Notre vision du monde ne se construit pas sur un idéalisme utopique ou une eschatologie cataclysmique mais sur les véritables fondements évangéliques qui nous permettent d'être particulièrement réalistes avec notre temps et nos circonstances qui s'inscrivent au sein d'une histoire.

Nous commentons trop souvent notre actualité après coup à l'aide de versets bibliques dont le sens est alors particulièrement tordu pour parvenir à les mettre en correspondance avec les faits à l'aide d'une apologie rétroactive et souvent peu objective.

Nous appliquons sur des situations précises certains versets comme des jugements tranchants comme le ferait un procureur avec son code pénal tandis que nous passons sous silence des injustices profondes pensant qu'elles sont hors du cadre ou de nos écrans radars laissant ainsi des domaines entiers démunis de la vision chrétienne dont ils auraient assurément besoin.

Plutôt que de construire dans l'incohérence qui s'établit toujours lorsqu'il y a décalage entre la réalité dans laquelle on s'inscrit et le message que l'on est sensé annoncer, il est préférable de suivre l'exemple du Christ dont la vision du monde était profondément pertinente car annoncée d'une manière contemporaine, non transmuable et exhaustive. 
Rien ne pouvait l'amener à lui faire changer sa vision du monde car il ne faisait pas de politique politicienne, ne défendait pas des intérêts personnels et ne visait pas un système adaptable aux goûts des uns et des autres. Aussi, son message avait une cohérence profonde et parfaite avec ce qu'il vivait et professait ce qui donnait du sens à ses paroles.

L’Évangile n'a pas changé même si le monde change, sa vision du monde demeure la même. Elle est toujours aussi réaliste et contemporaine car elle s'inscrit au coeur des besoins fondamentaux de la créature. Même si la foi seule permet d'envisager une telle vision du monde, elle n'en demeure pas moins un système souvent copié, adapté voir plagié par les philosophes et politiciens toujours en quête de propositions.

Indépendamment de tous ceux qui cherchent un système, tel un logiciel permettant d'assurer une certaine maintenance du monde, les chrétiens doivent bien connaitre la vision chrétienne du monde, celle que Christ annonçait et vivait afin de retrouver la mission pour laquelle l'Eglise a été édifiée.

L'Eglise se doit de vivre dans le "déjà et le pas encore" du Royaume à venir démontrant ainsi la parfaite cohérence de sa vision qui ne peut prendre place qu'au sein d'une humanité passée par la régénération. Une mission de sauvetage qui construit des arches et non des empires." 


02/11/2016
0 Poster un commentaire