* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Sa Parole pour aujourd'hui


Petit traité de gestion financière de Salomon (2) ( Bob Gass )

“Le riche domine sur les pauvres ; celui qui emprunte est l’esclave de celui qui prête.” Pr 22. 7

le-riche-et-le-pauvre-1.jpg

U

n deuxième principe : méfions nous du crédit. Notre société encourage l’utilisation du crédit, non seulement pour certains achats importants, comme l’acquisition d’une maison ou d’une voiture, mais aussi pour obtenir le plus vite possible toutes sortes de biens dont nous avons souvent peu besoin. Salomon met l’accent sur la relation qui s’établit entre celui qui prête et celui qui emprunte : ce dernier devient vite l’esclave du premier. Aux temps bibliques Dieu interdisait à Son peuple de prêter avec intérêt. Néhémie s’emporta ainsi contre les Juifs qui prêtaient à leurs frères et mettaient en esclavage les enfants des plus pauvres (Ne 6. 1-13). Il exigea la libération immédiate de ces derniers et obligea les prêteurs à rembourser les intérêts déjà payés ! Est-ce à dire que s’endetter va à l’encontre de la sagesse divine ? Pas vraiment. Salomon voulait surtout prouver que la situation de débiteur est fragile et qu’il risque des ennuis s’il ne peut rembourser sa dette. David a écrit : “Le méchant emprunte, et il ne rend pas ; le juste fait grâce, et il donne” (Ps 37. 21). C’est la responsabilité du débiteur de rembourser, et c’est la responsabilité du créancier de se montrer compatissant. James Merritt conclut : ne vous endettez pas, 1- au-delà de votre capacité à rembourser, 2- si votre dette vous empêche de donner à Dieu ce qui Lui est dû, 3- Si votre dette ne vous permet pas d’économiser pour l’avenir, 4- si vous mettez en danger l’équilibre de votre famille (Larry Burkett affirme que l’endettement est la cause de presque 80% des divorces). Pour faire court, ne vous endettez que pour acquérir des biens qui vous sont nécessaires, jamais pour des produits de luxe dont vous n’avez pas vraiment besoin. De bons conseils intemporels que nous serions sages de suivre !


15/12/2017
0 Poster un commentaire

Petit traité de gestion financière de Salomon (1) ( Bob Gass )

“ Honore l’Éternel avec tes biens et avec les prémices de tout ton revenu…” Pr 3. 9

 

49_proverbes_3_9-10.png

L

e pasteur James Merritt a développé un petit traité de gestion financière en prenant le livre des Proverbes comme exemple. Après tout, s’est-il dit, Salomon était l’homme le plus riche de son temps, tout en affichant la plus grande sagesse ! Quatre principes clés se détachent de la lecture des Proverbes. Examinons-les l’un après l’autre, et surtout enseignons-les à nos enfants. 1- Si donner est plus important que recevoir, n’hésitons pas à donner. “Honore l’Éternel avec tes biens et avec les prémices de tout ton revenu: alors tes greniers seront abondamment remplis, et tes cuves regorgeront de vin nouveau” (Pr 3. 9-10). Offrir à Dieu les “prémices” de tout nos revenus (ou le dixième), revient à dire à Dieu qu’Il est plus important que nos biens. Tout ce que nous avons vient de Lui et Lui appartient. En retour nous sommes assurés que Dieu nous procurera tout ce dont nous avons besoin. Le premier principe de gestion effective, c’est que nous devons d’abord donner à Dieu le meilleur de ce que nous possédons, y compris notre temps, mais jamais les restes ! Beaucoup d’églises sont remplies de fidèles qui boivent le lait des bénédictions divines, et se nourrissent de la richesse de Sa bonté, sans même Lui laisser un pourboire de 10%! Pourtant n’a-t-Il pas promis de remplir nos greniers et nos cuves (v. 10) ? Certes Dieu n’est pas une “machine à sous” céleste qui nous garantit le jackpot dès que nous lui donnons la dîme de nos revenus. Sa promesse peut se réaliser sous diverses formes ici-bas, comme une bonne santé, un emploi stable, une famille unie, de la sagesse pour gérer nos biens, ou encore sous la forme d’une récompense céleste que nous ne pouvons pas imaginer. Ce qui est certain, c’est qu’Il a promis de nous bénir au-delà de nos rêves les plus fous. Au lieu de discuter du bien-fondé de la dîme à notre époque, accepterez-vous le défi de Malachie 3. 10 : “Mettez-Moi donc à l’épreuve à ce propos, dit le Seigneur de l’univers, pour voir si Je n’ouvre pas pour vous les écluses du ciel et si Je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance” ?


14/12/2017
0 Poster un commentaire

Regardez et vivez ! ( Bob Gass )

“Quiconque croit en Lui aura la vie éternelle…” Jn 3. 15

 

1280x720-qs4.jpg

Q

uand Jésus dit à Nicodème : “Tu dois naître de nouveau”, l’érudit Juif ne comprit rien du tout. Jésus lui expliqua alors que contrairement à la naissance naturelle, dans le processus de la naissance spirituelle “l’enfant” doit laisser la place à l’Esprit, il ne peut rien faire de lui-même. Nicodème se demanda ce que tout cela signifiait. Se servant du livre favori de l’érudit qui était venu Lui rendre visite, la Torah, Jésus continua : “Comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut, de même, que le Fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en Lui ait la vie éternelle” (Jn 3.14-15). Nicodème comprit enfin ce que Jésus voulait dire ! Le jour où Dieu en eut assez d’entendre les jérémiades de son peuple, Il “envoya contre eux des serpents venimeux ; ils mordirent un grand nombre d’Israélites qui en moururent” (Nb 21. 6). Les survivants demandèrent à Moïse d’implorer la clémence de Dieu à leur égard. Alors Dieu dit à Moïse : “Façonne un serpent de métal et fixe-le sur une perche. Quiconque aura été mordu et le regardera aura la vie sauve” (Nb 21. 8). Les Israélites qui avaient été mordus devaient simplement lever les yeux vers le haut de la perche. De même les pécheurs reçoivent le salut divin en levant simplement les yeux vers Jésus sur la croix. Regardez et vivez ! La solution au problème du péché est tellement simple que nous trouvons difficile de la comprendre. Nous cherchons une solution beaucoup plus compliquée. Moïse et les enfants d’Israël s’attendaient peut-être à un remède plus sophistiqué : l’élaboration d’une pommade spéciale, ou une stratégie particulière pour éradiquer les serpents. Après tout nous disons souvent : “Aide-toi et le Ciel t’aidera.” Mais Jésus affirme : “Crois seulement.” Nous croyons que la chaise supportera notre poids, si nous nous asseyons dessus. Nous croyons que l’interrupteur fera jaillir la lumière lorsque nous l’actionnons. Nous acceptons qu’une force invisible accomplisse pour nous certaines tâches que nous ne pouvons accomplir tout seuls. Aujourd’hui Jésus vous demande de faire la même chose !


13/12/2017
0 Poster un commentaire

Faites-Lui confiance ! ( Bob Gass )

“Célébrez le Seigneur Tout-Puissant, car Il est bon et Son amour dure à toujours.” Jr 33. 11

 

iloveimg_com-2.jpg

N’

aimeriez-vous pas voir de vos yeux humains la main de votre Dieu derrière les difficultés qui vous assaillent aujourd’hui ? Ou, comme le serviteur du prophète Elisée découvrir l’armée des anges assemblée sur les collines qui vous entourent, prête à vous protéger et vous secourir (Lisez 2 Ch 6. 17) ? Mais peut-être êtes-vous tellement accablé par les épreuves auxquelles vous devez faire face (perte d’un être cher, d’un emploi, chômage, retraite forcée, critiques et calomnies venant de proches, grave maladie, divorce…) que vos yeux embués par les larmes et le désespoir vous empêchent de voir clairement ! C’est le moment de puiser en votre foi les réserves de confiance que vous accumulées lorsque vous aviez pris l’habitude de célébrer le Seigneur quand tout allait bien. C’est le moment de dominer vos émotions par l’assurance que “Son amour dure à toujours”. C’est aussi l’heure de regarder plus loin que le présent, comme Jérémie avait appris à le faire. Si vous êtes effrayé par les événements de notre époque, sachez que Jérémie a vécu les années les plus troublées de l’histoire d’Israël. Les invasions assyriennes, puis babyloniennes n’avaient rien à envier aux génocides et aux attaques terroristes d’aujourd’hui. Le monde qu’il avait connu était sur le point de s’écrouler ; malgré tout il gardait confiance, persuadé que les promesses divines ne failliraient pas. Dieu avait promis : “Je connais les projets que Je forme pour vous. Je le déclare : ce ne sont pas des projets de malheur mais des projets de bonheur. Je veux vous donner un avenir plein d’espérance” (Jr 29. 11). Notez les mots : “un avenir plein d’espérance”. C’est un encouragement à regarder plus loin que le présent : Dieu a prévu un avenir pour vous et Il l’a tapissé d’espoir ! Pour Lui faire confiance, vous devez : 1- Croire vraiment ce que la Bible affirme (Dieu est bon et Son amour dure à toujours). 2- Dieu n’a pas de favori : ce qu’Il a fait pour Jérémie et les autres, Il peut et veut le faire pour vous aussi. 3- Vous devez faire le premier pas de foi et Lui dire : “J’ai confiance en Toi. Prends ma main et conduis-moi.”


12/12/2017
0 Poster un commentaire

Qui es-tu en Christ ? ( Bob Gass )

“Lève-toi, brille, car ta lumière paraît, et la gloire du Seigneur se lève sur toi.” Es 60. 1

 

1soleil.png

S

ouffrez-vous du mépris de vos collègues ou de quelqu’un de votre entourage ? Certains d’entre nous trouvent difficile d’avoir de l’assurance dans de telles circonstances. Essuyer régulièrement le mépris des autres peut vous paralyser. Ne laissez pas leur influence négative vous voler votre ministère, votre mission ou votre destinée. Le Seigneur a un plan de bonheur pour vous (Jr 29 . 11), même si le diable a d’autres projets bien à lui pour vous déstabiliser. En vérité, ce dernier veut spolier votre caractère et neutraliser les dons que le Seigneur vous a donnés. Stormie Omartian a écrit dans son livre “La Prière des Parents est efficace” : “Le prophète Jérémie répétait sans cesse au peuple d’Israël ce que Dieu voulait qu’ils entendent, mais ils refusaient d’écouter. Finalement le Seigneur a dit : Voici Je vais faire venir sur Juda et sur tous les habitants de Jérusalem tout le malheur que J’ai annoncé contre eux parce que Je leur ai parlé et qu’ils n’ont pas répondu” (Jr 35. 17). Si nous ne répondons pas à la voix de Dieu, parce que nous écoutons trop souvent les voix négatives des autres, nous aussi risquons de subir l’échec et la frustration. Aussi est-il important d’être attentif à la voix de Dieu, afin de Lui obéir. Nos oreilles humaines entendent les voix des autres, mais “Il y a des choses que les yeux ne voient pas, les oreilles ne les entendent pas, les êtres humains n’y ont jamais pensé. Eh bien, ces choses-là, Dieu les a préparées en faveur de ceux qui ont de l’amour pour Lui. (1 Co 2. 9). Pourquoi a-t-Il agi ainsi ? Parce qu’Il “nous a sauvés et nous a appelés pour que nous soyons à Lui. Il n’a pas fait cela à cause de nos actes, mais parce qu’Il l’a décidé. C’est un don gratuit qu’Il nous a fait dans le Christ Jésus, avant que le monde n’existe” (1 Tm 1.9). En Christ seul se trouve notre identité. Vous êtes-vous engagé à être celui que le Seigneur veut que vous soyez ?


11/12/2017
0 Poster un commentaire