* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

(Smith Wigglesworth


QUAND LE SEIGNEUR NOUS REVÊT DE SA PUISSANCE - SMITH WIGGLESWORTH

 
 

Ce message a été prononcé en août 1925 à Llarely, dans le sud du Pays de Galles. Il est toujours d'actualité !Si tu crois, tu verras le salut de Dieu ! Crois seulement !

Crois qu'il y a quelque chose qui peut nous transporter dans le Royaume de Dieu, hors de ce domaine naturel, et nous faire pénétrer dans le domaine divin, revêtus de la puissance divine et transformés par la puissance de Dieu, par un Autre qui est plus grand que nous !

 

La Bible dit :

"Elle (la lumière) est venue chez les siens, et les siens ne l'ont point reçue. Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu" (Jean 1 : 11-12).

 

Nous sommes dans une situation merveilleuse, quand nous ne pouvons plus nous tourner vers personne d'autre que Dieu ! S'il ne nous reste plus que Dieu qui puisse nous venir en aide, nous ne pouvons pas être dans une meilleure situation ! Car là, Dieu transformera cette situation qui nous tient liés. Qui le fera ? "Ce n'est pas moi, c'est Christ !" C'est ce que Paul nous rappelle dans Galates 2 : 20.

 

Un ordre divin entièrement nouveau nous attend, pour que nous y pénétrions. C'est dans ce lieu divin que Dieu fera le miracle dont nous avons besoin. Mais Dieu attend que nous agissions. Nous devons nous tourner vers Lui.

 

Certaines chaudières sont construites pour résister à une pression de 5 kilos, d'autres peuvent résister à une pression de 125 kilos, d'autres encore à 175 kilos. Quel bouchon, quel problème, voulez-vous faire sauter aujourd'hui ? Dieu veut vous aider dans votre problème. Il vous suffit de croire !

 

Tout est possible ! Croyez seulement !

 

"Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins" (Actes 1 : 8).

 

Qu'y a-t-il pour nous dans ce puissant baptême du Saint-Esprit ? Avec ce baptême, nous pouvons être tellement revêtus de puissance divine que tout Llarely et tout le sud du Pays de Galles pourront connaître à nouveau la puissance de Dieu ! Les gens sauront quel est leur immense héritage en Jésus-Christ. Et ils sauront que nous avons été avec Jésus, Celui qui les change !

 

Il en était de même quand les gens rencontraient Jésus, et nous sommes os de Ses os, chair de Sa chair. Il nous a donné Son Esprit, et grâce pour grâce. Jésus était plein de grâce, rempli de la puissance de l'Esprit. Par le Saint-Esprit, Il a donné Sa grâce aux hommes. En Lui a été manifestée la Trinité. Il nous a promis une puissance semblable à la Sienne. Il a connu l'agonie, mais l'œuvre devait se poursuivre. Ceux qu'Il a laissés derrière Lui devaient être revêtus de la même puissance. Ils devaient être chargés de la puissance divine, par l'action de l'Esprit de Dieu. Nous sommes participants de la nature divine ! Nous vivons un changement divin permanent, et tout notre être est enflammé de la même passion qui animait Jésus.

 

Cela ne s'arrêtera jamais !

 

Peut-être pensez-vous que ce merveilleux baptême dans le Saint-Esprit devait calmer les disciples ? Au contraire ! Cela me rappelle l'histoire de la première machine à vapeur. Quand Stephenson eut terminé de la construire, il fut tout excité de la montrer à sa sœur Mary. Quand Mary vit la machine, elle dit : "John, cela ne marchera jamais ! Cela ne marchera jamais !"

 

Stephenson dit à sa sœur : "Monte !" Elle monta, et il poussa un bouton. La machine s'avança. Quand Mary vit cela, elle dit : "John, cela ne s'arrêtera jamais ! Cela ne s'arrêtera jamais !"

 

Quand les disciples priaient dans la chambre haute, il pouvait leur sembler que le baptême de l'Esprit ne viendrait jamais. Mais il est venu, et maintenant nous savons que cela ne s'arrêtera jamais ! Ils ont eu raison d'attendre jusqu'à ce qu'il vienne !

 

Voulez-vous savoir ce que je pense quand je vois des gens attendre toujours que vienne le Saint-Esprit ? Bien-aimés, je crois qu'il n'est pas bon d'attendre que vienne le Saint-Esprit. C'est le Saint-Esprit qui attend que nous venions ! Le Saint-Esprit a déjà été répandu, et Il ne quittera pas la Terre tant que l'Eglise ne sera pas enlevée, pour être toujours avec le Seigneur. Quand je vois des Chrétiens attendre le Saint-Esprit, je sais que quelque chose ne va pas.

 

Le Saint-Esprit commence à nous révéler toute impureté. Il juge la dureté de cœur et tout ce qui est impur dans l'homme. Mais quand les corps sont purifiés et sanctifiés, Jésus est tellement heureux de les remplir de Son Saint-Esprit !

 

Je sais que cela ne s'arrêtera jamais !

 

Nous sommes entièrement à Dieu, quand le Saint-Esprit entreprend de purifier et de préparer notre corps pour être le temple du Saint-Esprit, et pour que nous soyons transformés à Son image. La volonté de Dieu, c'est notre sanctification, c'est que nous soyons remplis de toute la plénitude de Dieu, comme une armée revêtue du Seigneur. La Trinité est comme de la dynamite qui s'écoule au travers de vous, et qui œuvre en vous, dans votre nature humaine, par Sa sainte puissance.

 

Dieu veut que nous entrions dans Son ordre divin, que nous soyons engloutis en Lui, pour recevoir un corps nouveau, une âme nouvelle, une langue nouvelle ! Personne ne peut maîtriser cette langue ! Mais Dieu, par le Saint-Esprit, peut changer tout notre corps, y compris notre langue, pour le placer dans une position parfaite. Cet ordre divin implique une coopération avec Dieu : nous permettons à Christ d'occuper le trône dans notre cœur.

 

Remplis de la puissance divine.

 

Actes 1 : 8 dit que vous recevrez une puissance, quand le Saint-Esprit viendra sur vous, pour vous perfectionner, vous ajuster et vous mettre au point, avec une efficacité toute divine. La sanctification de l'Esprit permet la mise en œuvre du plan divin. C'est l'empreinte du mystère du plan divin, qui doit pleinement s'accomplir dans notre temps. Si vous avez reçu le Saint-Esprit, vous avez reçu une capacité et une puissance divines. Jésus était oint du Saint-Esprit et Il allait partout, faisant du bien, car Dieu était en Lui d'une manière corporelle, dans toute Sa plénitude (Actes 10 : 38).

 

Je vois, je connais l'ordre divin. Nous devons nous efforcer d'y entrer pleinement. Nous devons parler de ce que nous savons, et témoigner de ce que nous avons vu, car le Saint-Esprit est notre témoin.

 

Je peux contempler le Maître revêtu de Son vêtement royal de sainteté, rempli d'amour, Se mouvant et agissant au temps présent de la puissance divine. Il y a une association qui vous est réservée. Selon Actes 8 : 1, c'est "vous" qui recevrez une puissance.

 

C'est le Maître qui parlait dans Actes 1 : 8. Les disciples devaient Le rejoindre dans Sa position. Nous y sommes entrés, nous y sommes intégrés, nous y pénétrons toujours. Il ne nous est pas possible de nous en dégager, une fois que cette puissance divine est entrée en nous.

 

C'est quelque chose d'extraordinaire ! Oui, lorsque vous avez été greffé, c'est quelque chose de très sérieux d'attrister le Saint-Esprit. Le baptême du Saint-Esprit est une expérience très dangereuse si vous ne continuez pas à marcher avec Dieu, car grande est alors notre conviction de péché.

 

Le Saint-Esprit vient en nous pour y demeurer. Dieu veut nous éveiller à notre responsabilité : vivre une vie de puissance qui est venue nous remplir. Nous ne pouvons plus jamais être les mêmes quand le Saint-Esprit est venu sur nous ! Remplis du Saint-Esprit, nous devons toujours être immédiatement disponibles, à tout moment, favorable ou non, toujours remplis, toujours pleins de la vie de Dieu, prêts à répondre à toute urgence !

 

Je sais que le Seigneur a posé Sa main sur moi !

Je sais que le Seigneur a posé Sa main sur moi !

Il m'a rempli du Saint-Esprit.

Je sais que le Seigneur a posé Sa main sur moi !

 

Criez ! La victoire est à nous !

 

Je suis toujours, toujours dans une position où je dispose de plus de ressources que les besoins qui se présentent. Le baptême du Saint-Esprit nous est donné pour nous préparer à agir chaque fois qu'une occasion de présente. Seul Dieu peut nous révéler la décision ou la direction que nous devons prendre. Lui seul peut nous donner la victoire dont nous avons besoin. Il nous faut simplement rester tranquilles, et contempler le salut de notre Dieu.

 

Quelle merveilleuse position ! Il est extraordinaire d'atteindre une telle position de dignité, de pouvoir crier à Dieu, alors que les murailles sont encore dressées, et que nous avons l'impression que rien ne peut réussir.

 

Criez ! Criez ! La victoire est à nous ! La victoire est à nous ! Ne l'espérons pas dans quelque avenir lointain ! La victoire est à nous maintenant !

 

Au moment où vous ferez retentir votre cri de triomphe, la bannière s'élèvera et les murailles s'écrouleront. Vous pénétrerez dans la ville, et vous la posséderez. C'est une position qui vous est destinée. Ce n'est pas vous qui en avez le mérite. C'est une position élevée, qui honore le cri de votre Maître : "Tout est accompli !" (Jean 19 : 30).

 

Il n'a pas dit : "Tout doit être accompli !"

Tout EST accompli ! Si nous restons loyaux à Ses desseins divins, le Seigneur nous révélera quelle est notre position.

 

Ce n'est pas une petite chose que d'être baptisé du Saint-Esprit, que d'être délivré de la puissance de Satan pour passer à celle de Dieu ! Pour Dieu, nous faire passer de notre position terrestre à une position qui correspond à Son désir divin, c'est quelque chose d'encore plus grand que de faire trembler le Mont Sinaï ! Oh, être à la place que Dieu veut pour nous !

 

Bien-aimés, Jésus était parfaitement à Sa place dans l'ordre divin. Il a commencé à agir et à enseigner. Il S'est manifesté tel qu'Il était. Il vivait dans une pleine assurance de Sa nature et de Sa position. Nous aussi, nous devons vivre dans une pleine assurance de notre nature et de notre position. Dieu l'a dit ! Nous devons être des épîtres vivantes de Christ, connues et lues de tous les hommes (2 Corinthiens 3 : 2). Nous devons Le connaître par Sa Parole, qui demeure dans notre cœur. C'est une Parole agissante, une Parole de puissance, qui demeure dans notre cœur ! C'est une Parole agissante, une Parole de puissance ! C'est cette même puissance que nous avons reçue quand le Saint-Esprit est venu sur nous, et a fait de nous des témoins à Jérusalem, en Judée, en Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.

 

"Il y aura là un chemin frayé."

 

Quelle est votre marche dans le Royaume du Maître ?

Dans une compassion toujours présente, qui peut voir ce que personne ne voit, et ressentir ce que personne ne ressent. C'est une compassion divine. Elle nous est donnée par la Parole, car le Maître est la Parole de Dieu. Nous sommes maintenus du côté de Dieu à la mesure de notre foi. L'Ecriture dit : "Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?" (1 Jean 5 : 5). Notre vie de foi est ancrée en un Autre, en association avec un Autre. Notre foi est dans le Maître. Nous ne vivons que pour Lui. Il peut donc agir au travers de nous. C'est par nous qu'Il prend les devants.

 

Un jour, très tôt la matin, j'étais dans un train, en Suède. Une dame âgée monta dans notre compartiment, appuyée sur le bras de sa fille. Elle s'assit. Son visage était tellement angoissé que je m'en inquiétai. Je dis à mon interprète : "Quel est le problème de cette femme ? Je veux le savoir."

 

Cette chère dame nous dit : "J'ai plus de 70 ans. J'espérais conserver mon corps en bonne santé, mais la gangrène s'est déclarée dans mes jambes. Je me rends à l'hôpital pour me faire amputer de mes jambes, et la douleur est terrible. Je ne veux pas que l'on me coupe mes jambes à mon âge !"

 

Je fus poussé à lui dire que Jésus pouvait la guérir. Son visage s'illumina. Ses yeux se mirent à briller. Elle rayonnait d'espérance.

 

Puis le train s'arrêta. Le compartiment se remplit d'ouvriers, qui occupèrent l'espace entre cette dame et nous. Le diable me dit : "Maintenant, c'est terminé pour toi !"

 

Quand Il était sur la terre, Jésus savait comment répondre au diable ! Il lui a répondu en citant la Parole de Dieu. Même quand le diable nous fait un cadeau, il est toujours empoisonné !

 

Je répondis : "Non ! Mon Seigneur a dit : Il y aura là un chemin frayé !" (Esaïe 35 : 8).

Le gros homme qui se tenait entre nous s'écarta un peu. Je posai ma main sur cette dame, et je dis : "Au nom de Jésus, je lie ce démon et je délie cette femme !"

 

L'homme ne sut pas ce qui s'était passé, mais Dieu le sut ! A ce moment précis, elle fut guérie.

 

Quel est mon but en vous racontant cette histoire ?

"La Saint-Esprit viendra sur vous, et vous recevrez une puissance !" (Actes 1 : 8). Jésus était revêtu de puissance. Par Son ministère, Il répandait cette puissance divine, sans jamais connaître d'échec ! Vous avez reçu le pouvoir de recevoir cette vie en vous et de détruire la puissance de l'ennemi, et rien ne pourra vous nuire !

 

Quand le train s'arrêta à nouveau, la vielle dame entreprit de sortir du compartiment. Sa fille lui dit : "Que fais-tu, maman ?"

 

La dame lui répondit : "Je rentre à la maison ! Je suis guérie !"

 

Pendant tout le temps où le train est resté en gare, elle allait et venait devant notre fenêtre. Elle disait à l'interprète : "Je rentre chez moi ! Je suis guérie !"

 

Il n'oubliera jamais de me garder !

Il n'oubliera jamais de me garder !

Mon Père a beaucoup d'enfants chéris,

Mais Il n'oubliera jamais de me garder !

 

Dieu ne permettra pas que ceux qui Lui font confiance échouent, quand ils sont dans la bonne position. C'est Dieu qui agit ! Oui, Il peut le faire. Sa Parole est une Parole vivante, pleine de vie et de puissance. Elle a la puissance de changer la nature des choses, par la puissance de l'Esprit. Dieu le Saint-Esprit peut Se saisir de la Parole de Jésus et l'insuffler dans celui qui l'écoute, vivifiant son esprit.

 

Toute maladie et toute infirmité doivent partir, au commandement du Maître !

 

C'est Dieu qui nous rend capables de parler, de lier l'ennemi, et de libérer les captifs !

 

Bien-aimés, levez-vous ! La gloire de Dieu s'est levée sur vous, pour donner force et puissance à votre faiblesse. Dieu ne veut pas que vous soyez la queue, mais Il veut que vous soyez la tête ! (Deutéronome 28 : 13).

 

Quel jour magnifique, quand nous sommes remplis de l'Esprit, du Souffle du Tout-Puissant !

 

Jésus a commencé à agir, puis à enseigner. Vous êtes engagés dans un processus divin, avec une révélation et une puissance divine en train de se manifester. Si je veux simplement distribuer cette vie qui m'a donné la révélation, Dieu sera avec moi, et la bénédiction suivra.

 

Un jour, à New York, dans une rue très fréquentée, je remarquai une grande foule assemblée. Je demandai à mon chauffeur d'arrêter la voiture. Je vis un jeune garçon étendu à terre, agonisant. Je lui dis : "Qu'y a-t-il, mon garçon ?"

 

Il me répondit en haletant : "Des crampes !"

 

Ce n'était pas le moment de prier ! Il fallait agir ! (Je vois là ce que le Seigneur a voulu dire dans Actes 1 : 8, quand Il a dit : "Vous recevrez une puissance." C'est l'ordre divin). Je sentis un feu brûler en moi, la puissance s'écouler, la gloire divine ! Je posai mes mains sur le garçon, et je dis : "Dehors !"

 

Le garçon sauta d'un bond sur les pieds, et s'enfuit, sans prendre le temps de me dire merci !

 

Un autre jour, alors que j'étais en bateau, je m'étais levé tôt, et j'étais allé sur le pont. Je vis un homme, mais il ne me voyait pas. Il semblait éprouver de grandes douleurs. Je l'entendis dire : "Oh, c'est insupportable ! Que faire ?"

 

Je bondis et m'écriai : "Dehors !"

Il me dit : "Qu'est-ce que c'est ?"

Je répondis : "C'est Dieu !"

 

L'homme s'était blessé au dos en portant un lourd fardeau. A présent, il était guéri.

 

Oui, bien-aimés, nous avons un Dieu puissant ! Il est capable d'aider, capable de réconforter. Il est le Dieu de tous les réconforts !

 

Vous avez reçu le pouvoir de transmettre cette puissance divine à un monde qui en a tellement besoin ! Vous avez reçu une puissance qui renouvelle. Vous avez reçu une puissance qui change ! Quand le Saint-Esprit vient sur vous, Dieu est glorifié, et les besoins des nécessiteux sont satisfaits. La puissance que vous avez reçue se répand, et Dieu est glorifié !

 

Quand vous avez reçu cette puissance, laissez les flots divins s'écouler !

 

"Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s'écria : Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Ecriture. Il dit cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui" (Jean 7 : 37-39).


19/02/2015
0 Poster un commentaire

VEUX-TU ETRE GUERI ? (Smith Wigglesworth)

10989118_1617667228453307_8234430997618076633_n.jpg

JEAN 5/1 à 24  -  Je crois que la Parole de Dieu est si puissante qu'elle peut transformer n'importe quelle vie et toutes les vies. Il y a dans un mot de Dieu une puissance qui fait apparaître les choses qui ne sont pas. Il y a un pouvoir de réalisation dans chaque Parole qui sort de Ses lèvres. Le psalmiste dit: "Il envoya Sa parole et les guérit'' (Ps.107/20); et pensez-vous que cette Parole ait perdu quoi que soit de Sa puissance? Je vous dit qu'aujourd'hui la Parole de Dieu peut accomplir les mêmes choses que par le passé.Au Psaume 119/67 le psalmiste dit: "Avant d'avoir été humilié, je m'égarais; maintenant, j'observe la Parole.'' Et au verset 71: "Il m'est bon d'être humilié afin que j'apprenne tes statuts". Et si nos afflictions nous amène à reconnaître que nous ne pouvons pas vivre de pain seulement, mais qu'il nous faut toutes les Paroles qui sortent de la bouche de Dieu, elles auront servi à nous procurer de précieuses bénédictions.Il y avait tout autour de cette piscine, une multitude d'aveugles, d'impotents, d'infirmes attendant le mouvement de l'eau. Jésus les a-t'il tous guéri? Non; Il n'en a guéri qu'un seul; les autres avaient leurs regards fixés sur la piscine et non sur Jésus. Bien des gens aujourd'hui mettent leur confiance dans des choses visibles. S'ils voulaient seulement tourner leurs regards vers Dieu au lieu de les tourner vers les choses visibles, comme ils seraient bien vite hors d'affaire.

 

Ici se pose une question. Y-a-t-il salut et guérison pour tous? Oui, pour tous ceux qui viendront hardiment saisir leur portion par la foi. 

 

Vous connaissez la femme syro-phénicienne qui demandait la guérison de sa fille possédée par un démon? Jésus lui dit: "Il n'est pas bon de prendre le pain des enfants et de jeter aux petits chiens". Notez que la délivrance et la guérison sont présentées comme étant "le pain des enfants". Si donc vous êtes un enfant de Dieu, vous pouvez réclamer votre part.Cette femme était déterminée de recevoir du Seigneur ce qu'elle demandait; elle répondit: "Oui, Seigneur mais les petits chiens sous la table mangent les miettes des enfants". Jésus fut ému quand il vit la foi de cette femme et il lui dit: "A cause de cette parole va, le démon est sorti de ta fille".Il y a aujourd'hui beaucoup d'enfants de Dieu qui refusent leur part de santé pourtant achetée pour eux par le Christ au prix de son sang; aujourd'hui il y a du pain, il y a la vie, il y a la santé pour chaque enfant de Dieu, par Sa toute puissante Parole. Sa Parole peut chasser n'importe quelle maladie de votre corps; c'est votre portion en Christ qui est Lui-même notre pain, notre vie, notre santé, notre tout en tout!Il y avait foule autour de la piscine de Bethesda, et l'impotent était là depuis fort longtemps; son infirmité datait de trente huit ans. De temps à autre, un ange agitait l'eau. Si l'impotent avait pu entrer dans la piscine à ce moment là il aurait été guéri par les eaux miraculeuses, mais étant paralysé un autre descendait avant lui. Nous pouvons nous imaginer combien il était affligé. Mais un jour, Jésus passant par là et considérant sa triste condition, lui dit:"Veux-tu être guéri?" Vous pouvez dire comme ce pauvre impotent: "J'ai manqué jusqu'ici toutes les occasions". Mais qu'à cela tienne. "Veux-tu être guéri?"

 

Je visitai une femme qui souffrait depuis de longues années, déformées par des rhumatismes; elle gardait le lit depuis deux ans. Je lui dis: "Qu'est-ce qui vous tient malade ainsi?" Elle répondit: "Je suis arrivée à la conclusion que j'ai une écharde dans la chair". Je lui répondis: "A quel merveilleux degré de sainteté vous êtes arrivée, pour que vous ayez une écharde dans la chair. Avez-vous eu une telle abondance de révélations divines qu'il y ait pour vous danger d'être enflée d'orgueil?". "Je crois que c'est la volonté du Seigneur que je souffre" dit-elle. Je répliquai: "Vous croyez que c'est la volonté du Seigneur que vous souffriez? Alors pourquoi essayez-vous tous les moyens pour vous débarrasser de votre mal le plus tôt possible? Je vois ici des fioles de médicaments partout! Cessez d'avoir une bonne opinion de vous même et confessez que vous êtes une pécheresse. Si vous voulez vous débarrassez de votre propre justice, Dieu fera quelque chose pour vous. Abandonnez l'idée que vous êtes tellement sainte que Dieu a besoin de vous affliger. C'est le péché qui cause votre maladie et non la justice. La maladie n'est pas la conséquence de la justice mais du péché."

 

Par le sang de Christ, il y a guérison, il y a délivrance pour tous les captifs.

 

 L'intention de Dieu n'a jamais été que ses enfants vivent dans la misère à cause de quelque affliction qui vient directement du diable.Voyez ce pauvre paralytique à la piscine. "Veux-tu être guéri?" lui dit Jésus. Mais une grande difficulté se présentait. Cet homme regardait d'un œil vers la piscine et de l'autre vers Jésus. Beaucoup de gens font de même aujourd'hui; ils ont un œil sur le docteur et l'autre sur Jésus. Si vous voulez regarder seulement à christ en fixant vos deux yeux sur lui, vous pouvez être guéri entièrement, esprit, âme et corps. C'est ici la Parole de Dieu: que celui qui croit soit justifié et libéré de toutes ces choses, et celui que le Fils libère est véritablement libre.Vous dites:"0h ! si seulement je pouvais croire" Jésus comprend. Jésus savait que cet homme était dans cet état depuis bien des années. Il est plein de compassion; Il connaît votre maladie, votre infirmité. Il n'est rien que Jésus ne sache. Il cherche seulement une occasion de Se montrer miséricordieux et plein de compassion envers vous. Il veut vous encourager à Le croire: si seulement tu peux croire, tu peux être sauvé et guéri. Osez donc et croyez que Jésus a été blessé pour vos péchés, brisé pour vos iniquités, châtié pour que vous ayez la paix, et que par Ses meurtrissures il y a guérison pour vous. Criez à Lui: "Seigneur, je crois, viens au secours de mon incrédulité."

 

A une certaine réunion, un vieillard aidait son fils à s'avancer vers l'estrade et expliquait: "Il a des crises tous les jours et même plusieurs fois par jours". Puis c'était une femme malade d'un cancer. Oh ! les ravages du péché ! Lorsque Dieu emmena Son peuple hors d'Egypte, nous lisons que "nul ne chancela parmi ses tribus" (Ps.105/37). Pas de malades, tous soutenus par la puissance de Dieu ! Je crois que Dieu aimerait que Son peuple fût aussi sain et vigoureux aujourd'hui!

 

Après que j'eus prié pour la sœur qui avait un cancer, elle me dit: "Je sens que je suis guérie. Dieu m'a délivrée." Alors on m'apporta l'enfant qui avait des convulsions et je commandai au mauvais esprit de le quitter au nom de Jésus. Ensuite, je priai pour un docteur atteint de diabète. A la réunion suivante, je demandai au docteur où en était-il avec son diabète. Il répondit: "c'est disparu." Et me tournant vers le vieillard "Comment va votre fils?" demandai-je. "Mon fils n'a plus eu de crise depuis votre prière" déclara-t-il.

 

Nous avons un Dieu qui exauce les prières. Jésus désirait que cet infirme guéri à la piscine servit de témoignage à toujours.Quand cet homme eut rivé ses deux yeux sur le Sauveur, Jésus lui dit: "Fais la chose impossible. Lève-toi, emporte ton lit et marche!" De même Jésus demanda à l'homme à la min sèche de faire l'impossible, d'étendre sa main et celle-ci redevint parfaitement saine. L'impotent à la piscine fait l'effort de se lever et sentit que la puissance de Dieu agissait en lui: il plia son lit et l'emporta.

 

Jésus savait tout ce qui concernait l'homme qu'il venait de guérir, et, le rencontrant à nouveau, Il lui dit: "Tu as été guéri, ne pèche plus de peur qu'il ne t'arrive quelque chose de pire."

 

Il y a une parenté très étroite entre le péché et la maladie. Combien de personnes savent-elles que leur maladie est le résultat direct du péché? J'espère que celles qui vivent dans le péché ne viendront pas nous demander de prier pour leur guérison. Mais si vous voulez obéir à Dieu, vous repentir de vos péchés et y renoncer, Dieu se manifestera à vous et vous délivrera de vos péchés et de vos maladies. "La prière de la foi sauvera le malade et le Seigneur le relèvera, et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné.

 

"La foi est la porte ouverte par laquelle le Seigneur vient à nous. 

 

Dieu sauve au moyen de la foi. La guérison vient de la même manière. Nous croyons, alors la vertu de Christ vient à nous. La guéri son est à la gloire de Dieu. Je suis ici parce que Dieu m'a guéri quand j'étais mourant, et j'ai fait le tour du monde, prêchant cette pleine rédemption, faisant tout mon possible pour glorifier le merveilleux nom de Jésus par la puissance duquel j'ai été guéri.Je me rendis un jour a un certain endroit, et le Seigneur me dit: "Ceci est pour ma gloire!" un jeune homme était malade depuis longtemps, confiné au lit et dans un état désespéré. On le nourrissait à la cuillère et on ne parvenait plus à l'habiller. Le temps étant très humide, je dis à ceux qui le veillaient d'aérer les vêtements du jeune homme près du feu. Ils ne firent aucune attention à ma requête, mais comme j'insistai, ils sortirent les vêtements de la garde-robe, et lorsqu'ils furent bien secs, on les apporta dans la chambre. Je m'étendis par terre, prosterné sur le plancher. Le Seigneur me montra qu'il allait secouer la chambre avec la puissance de Sa gloire. Le lit trembla. Au nom de Jésus, je posai mes mains sur le jeune homme et la puissance d'En-Haut descendit de telle manière que je tombais la face sur le plancher. Après un quart d'heure environ le jeune homme se leva, marcha de long en large, louant et bénissant Dieu. Il s'habilla lui-même et se rendit dans la pièce où se tenaient son père et sa mère. Il leur dit: "Dieu m'a guéri." Tous deux tombèrent prosternés sur le plancher, car la puissance de Dieu se propageait dans toute la maison. Il y habitait une femme qui avait fait précédemment un séjour dans un asile d'aliénés et en était sortie mais depuis son état avait tellement empiré qu'on allait l'y renvoyer. La puissance divine la guérit elle aussi.

 

La puissance de Dieu est la même aujourd'hui comme autrefois.

 

 Les hommes ont besoin d'être ramenés aux anciennes voies, à la foi primitive; ils ont besoin de croire à la Parole de Dieu et à toutes les affirmations "ainsi a dit le Seigneur" que cette Parole contient.L'Esprit du Seigneur est à l'œuvre de nos jours. Dieu se manifeste. Si vous voulez être du nombre de ceux qui suivent le courant, il vous faut accepter tout ce que Dieu dit."Veux-tu être guéri?" C'est Jésus qui pose la question. Donnez-Lui votre réponse.Il vous entendra et vous exaucera.

 

 

 


19/02/2015
0 Poster un commentaire