* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Souffle de vie


La grâce de Dieu pour servir ( Plaire au Seigneur )

Proverbes-22v1-440x264.jpg

Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est dans le Christ Jésus. 2Ti 2:1

Quand Paul écrit sa deuxième lettre à Timothée, il sait que le temps de son départ est arrivé. C’est donc la fin de sa vie de service et de labeur pour Jésus, son Seigneur qui, par grâce, l’avait appelé, qualifié et envoyé. Paul transmet le flambeau à Timothée qui a prouvé son dévouement dans des circonstances difficiles. Timothée aura devant lui une tâche immense à poursuivre, d’autant plus que les chrétiens d’Asie Mineure (la Turquie actuelle) se sont tous détournés de Paul et que des mauvaises doctrines s’infiltrent parmi les croyants. De plus, Paul discerne les caractères terrifiants des derniers jours.

Paul ne prescrit pas à Timothée d’établir des règles à partir de la doctrine qu’il a apprise de lui, mais il lui donne une consigne: Fortifie-toi dans la grâce qui est dans le Christ Jésus. C’est comme s’il lui disait: «Imprègne-toi de la grâce qui est dans le Christ Jésus, afin que tes pensées, tes paroles, tes actes, expriment sa grâce».

Il faut être rempli de la grâce de Jésus Christ pour s’approcher d’un homme ou d’une femme rejetés de la société, pour voir en eux l’image de Dieu. Il faut être plein de grâce pour toujours considérer son frère supérieur à soi-même, même s’il a cherché à vous nuire. Il faut être rempli de grâce pour prier pour ses ennemis et les bénir, comme le Seigneur nous en a donné l’exemple. C’est la grâce qui permet d’endurer les souffrances comme un bon soldat de Jésus Christ et d’annoncer l’Évangile à ceux qui nous trompent ou qui nous volent. C’est la grâce qui donne la force de ne pas dévier de la saine doctrine pour faire plaisir à tel ou tel. C’est elle qui rend fort pour semer l’Évangile sans voir de fruits immédiats, etc.

Imprégnés de cet esprit de grâce, nous allons vers les autres pour leur manifester de l’intérêt, pour leur transmettre ce que nous avons nous-mêmes reçu du Seigneur, sans attendre et sans exiger de retour.

Seigneur, aide-moi à me fortifier dans la grâce, dans TA grâce!


18/12/2017
0 Poster un commentaire

FIXE LES YEUX SUR JESUS Gary Wilkerson

 

dokriss-vip-blog-com-888050bleuregard8oo.jpg

Nous souhaitons tous pouvoir marcher complètement libérés des choses qui nous tourmentaient autrefois, qu’il s’agisse d’un péché particulier ou d’un bagage émotionnel. Une profonde trahison ou une série de déceptions peuvent construire un mur et nous enfermer dans une prison qui paralyse notre marche avec Dieu.

Comment être libéré et rester libre ? Existe-t-il un moyen de trouver une victoire glorieuse, soutenue et puissante en Jésus Christ ?

Certains se tournent vers des conseillers avec l’espoir de pouvoir se libérer, mais cela prend dix à quinze ans pour atteindre à travers les conseils le résultat que Jésus peut atteindre en un instant. Et quand Il travaille en nous, Il accomplit une œuvre qui dure dans le temps. Il nous libère et nous rend capables de continuer à marcher dans cette liberté.

Quand Dieu a appelé Néhémie à se rendre à Jérusalem pour reconstruire les murs, tout le monde semblait croire que cela allait prendre énormément de temps. Son peuple était majoritairement composé d’esclaves et de serviteurs et ne disposait pas de beaucoup de ressources. Mais ils avaient une passion pour les choses de Dieu et ils se sont mis au travail avec détermination. Malgré les différentes tentatives de Satan pour empêcher leur travail, ils ne se sont pas laissés distraire du plan de Dieu et ont été capables de reconstruire les murs de la cité en seulement cinquante-deux jours.

Ces murs qui avaient été abattus ont été restaurés parce que Néhémie a gardé les yeux fixés sur le Seigneur et qu’il a tenu ferme face aux puissances de l’enfer. De la même façon, je t’encourage à fixer tes yeux sur Jésus et à Le laisser te construire. Prends cette décision dans ton cœur : “Il ne s’agit pas de moi, il s’agit de Jésus. Mes buts, mes plans, mes ambitions sont sous Son contrôle bienveillant. Grâce à Lui et à Son grand sacrifice, Il va établir mes pas et je marcherais dans la liberté.”

“Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés” (Romains 8:37).


18/12/2017
0 Poster un commentaire

Le Fils de l’homme est glorifié (1) ( Plaire au Seigneur )

slide_1.jpg

Lorsque (Judas) fut sorti, Jésus dit: Maintenant, le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui. Si Dieu est glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera en lui-même; et aussitôt il le glorifiera. Jn 13:31,32

C’est de sa mort dont parle le Seigneur Jésus, quand il déclare: Le Fils de l’homme est glorifié, mais il ne la considère pas comme un échec, une disgrâce de Dieu, ou un martyre dû au fanatisme religieux. Le Seigneur considère sa mort infamante sur la croix comme une scène glorieuse. C’est ce point de vue divin que Jean fait ressortir.

Lorsque Jésus est baptisé au Jourdain, l’Esprit Saint descend sur lui comme une colombe et le ciel s’ouvre pour laisser entendre la voix: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai trouvé mon plaisir (Mt 3:17). Quand il se trouve sur la montagne de la transfiguration, sa face resplendit comme le soleil, ses vêtements blancs deviennent comme la lumière et la voix de Dieu se fait entendre: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le (Mr 9:7).

Eh bien! ce n’est pas à ces deux événements que le Seigneur pense quand il dit: Maintenant, le Fils de l’homme est glorifié! Ce qui est devant le Rédempteur, ce sont les heures infiniment douloureuses de la croix: des coups, des crachats, une condamnation à un supplice ignoble, des insultes, l’infamie, la nudité, et par-dessus tout l’abandon de Dieu et la mort! Voilà à quoi Jésus pense quand il dit: Maintenant, le Fils de l’homme est glorifié.

Pourquoi le dit-il? Parce qu’il considère déjà les titres de gloire incontestables qu’il acquerra à la croix:

  • il ôtera le péché du monde (Jn 1:29);
  • il sera le seul homme parfaitement obéissant, obéissant jusqu’à la mort de la croix (Php 2:8);
  • il rendra impuissant celui qui avait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable (Heb 2:14);
  • il achètera pour Dieu, par son sang, un peuple tiré de toute nation, capable de le louer pendant l’éternité (Ap 5:9,10);
  • il sera la tête de l’Assemblée qui est son corps, cette Assemblée qu’il nourrit et qu’il chérit sur la terre en attendant le moment où elle sera avec lui pour l’éternité (Eph 1:22,23).

il régnera en gloire (1Co 15:25).


15/12/2017
0 Poster un commentaire

APPELÉ À SERVIR David Wilkerson

1402928099_92262_1200x667x0.jpg

“J’espère dans le Seigneur Jésus vous envoyer bientôt Timothée, afin d’être encouragé moi-même en apprenant ce qui vous concerne” (Philippiens 2:19).

Voilà Paul, assis dans une cellule à Rome, ne pensant ni à son propre confort ni à sa situation difficile. Il ne se préoccupait que de la condition spirituelle et physique de son peuple et il leur dit : “Je ne serai réconforté que lorsque je saurai que vous allez bien – à la fois physiquement et spirituellement. C’est pourquoi j’envoie Timothée pour vous voir de ma part.”

Ensuite, Paul fait une déclaration alarmante : “Car je n’ai personne ici qui partage mes sentiments, pour prendre sincèrement à cœur votre situation” (2 :20) Quelle tristesse ! Quand Paul écrit cela, l’église de Rome grandissait et était bénie. Clairement, il y avait des responsables selon Dieu dans l’église de Rome, mais Paul dit qu’il n’y avait personne pour partager avec lui la pensée de Christ. Pourquoi ?

“Tous, en effet, cherchent leurs propres intérêts, et non ceux de Jésus-Christ” (2:21). Apparemment, aucun responsable à Rome n’avait un cœur de serviteur, aucun n’avait mis de côté sa réputation pour devenir un sacrifice vivant. Au lieu de cela, tout le monde poursuivait ses propres intérêts. Personne n’avait l’Esprit de Christ et Paul ne pouvait faire confiance à personne pour être un véritable serviteur pour les croyants qui se trouvaient là-bas.

Quand nous regardons l’Église d’aujourd’hui, nous voyons la même chose se produire dans de nombreuses congrégations. Les responsables et les croyants poursuivent de la même façon les choses de ce monde : l’argent, la réputation, le matérialisme et le succès.

Les paroles de Paul ne peuvent pas être adoucies : “chacun ne se soucie que de lui-même. Les responsables cherchent seulement leur propre intérêt. C’est pour cette raison que je ne peux faire confiance à personne pour s’occuper de vos besoins et de vos souffrances – sauf Timothée.”

Mes amis, nous sommes appelés à servir l’Église de Jésus Christ et, comme Timothée, nous devons avoir un esprit de sacrifice, d’amour et de préoccupation pour les autres.


15/12/2017
0 Poster un commentaire

LE SAINT-ESPRIT, NOTRE PROFESSEUR David Wilkerson

femme-bible_en_main-vi_1250.jpg

Si ton cœur est motivé par l’approbation des autres et que cela influence la façon dont tu vis, ta loyauté est partagée. Tu vas toujours lutter pour plaire à quelqu’un d’autre qu’à Jésus.

Quelques années après que l’apôtre Paul se soit converti, il est allé à l’église de Jérusalem pour essayer de se joindre aux disciples qui se trouvaient là : “mais tous le craignaient, ne croyant pas qu’il fût un disciple” (Actes 9 :26).

Les apôtres connaissaient la réputation de Paul en tant que persécuteur. Les églises de Judée avaient entendu seulement cela : “Celui qui autrefois nous persécutait annonce maintenant la foi qu’il s’efforçait alors de détruire” (Galates 1:23). Mais Barnabas a aidé les apôtres à passer outre leur peur de Paul et ils lui ont offert la communion. Paul a décidé de voyager parmi les païens et il a décrit avec précaution et clarté son appel, expliquant qu’il venait “non de la part des hommes, ni par un homme, mais par Jésus-Christ et Dieu le Père, qui l’a ressuscité des morts” (Galates 1:1).

Ensuite, Paul a ajouté avec emphase : “ Je vous déclare, frères, que l’Évangile qui a été annoncé par moi n’est pas de l’homme ; car je ne l’ai ni reçu ni appris d’un homme, mais par une révélation de Jésus-Christ... aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang” (Galates 1:11-12,16).

Ce que Paul dit ici s’applique à tous ceux qui désirent avoir la pensée de Christ : “Je n’ai pas eu besoin de lire des livres ou de me référer aux méthodes humaines pour obtenir ce que j’ai. J’ai reçu mon message, mon ministère et mon onction à genoux.

“Ces choses me sont venues alors que je passais du temps seul avec le Seigneur, intercédant et jeûnant. Toutes les révélations que j’ai eues de Christ viennent du Saint-Esprit, qui réside en moi et conduit ma vie. Je ne peux pas me permettre de suivre les tendances et les méthodes des autres.”

Paul n’était pas un enseignant fier et arrogant. Il s’était vidé de toute ambition et avait permis au Saint-Esprit de devenir son professeur !


14/12/2017
0 Poster un commentaire