* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Témoignage


UNE FEMME PRISONNIÈRE DU TRAFIC SEXUEL PENDANT PLUS DE 10 ANS PARVIENT À S’ÉCHAPPER APRÈS AVOIR PRIÉ ( Info Chrétienne )

Cartearticle-21-1200x600.jpg

 

Rosa Castillo, 34 ans, a été enlevée par des trafiquants à l’âge de 12 ans. Elle raconte de quelle manière elle a été enfermée dans une cage et violée pendant plus de 10 ans, avant de parvenir à s’échapper, après avoir prié pour retrouver la liberté.

Pendant plus de 10 ans, Rosa a été tenue captive par des réseaux de contrebande qui sévissent entre le Mexique et les Etats-Unis. La journée, Rosa et d’autres filles captives, travaillent à la cueillette des légumes dans les champs, et la nuit, on leur impose la prostitution.

L’homme qui l’a enlevée laissait entendre à Rosa qu’elle rejoindrait rapidement sa famille, réfugiée aux Etats-Unis depuis la guerre civile. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu, les promesses étaient vaines, et la petite fille se retrouve très rapidement prise au piège de l’esclavage sexuel.

“J’ai été captive de cet homme pendant 14 ans… J’étais toujours enfermée dans une cage. Ils me nourrissaient 2 fois par semaine. J’étais prisonnière avec une autre femme et un enfant.”

Abusée sexuellement, traitée comme un objet, la petite fille était punie lorsqu’elle ne se pliait pas aux injonctions.

“Je sais ce que c’est d’être punie. Pendant des années, je n’ai pas parlé. Je priais pour mourir. Je priais pour que Dieu me reprenne. Je ne pouvais pas endurer plus.”

En captivité, la jeune femme tombe enceinte et donne naissance à sa petite fille. Sa plus grande préoccupation devient alors de préserver sa fille. C’est finalement cette naissance qui permettra à Rosa de puiser les ressources nécessaires pour fuir ce trafic.

“J’ai décidé de ne plus prier pour mourir. J’ai prié pour la liberté.”

Elle passa alors des années à planifier son évasion. Elle saisit finalement l’occasion, un soir de “fête”, alors que le groupe se trouvait au Texas. Elle plaça sa fille dans une valise et parvint à prendre la fuite.

“Je cours. Je crie. Je me suis évanouie. Quand je me suis réveillée, j’étais dans un lieu avec des médecins, la police et j’ai raconté ce qui était arrivé. Ils m’ont dit qu’ils allaient prendre soin de moi.”

Après cela, Rosa et sa fille ont déménagé à West Palm Beach en 2008. Elle a été prise en charge et épaulée par les services sociaux. La directrice du centre, Barbara Hernandez s’exprime ainsi :

“Rosa a une histoire victorieuse et inspirante, mais cela lui a pris des années… Maintenant, elle a une plateforme pour parler du trafic humain. Elle a une passion pour sensibiliser.”

La jeune femme s’engage désormais pleinement pour sensibiliser, alerter, prévenir et donner espoir aux victimes des prédateurs sexuels et du trafic humain. Elle raconte également de quelle manière les trafiquants ne s’en prennent plus seulement aux enfants vulnérables de pays en voie de développement, mais également aux enfants américains.

“Maintenant, les trafiquants ont pour proie les enfants locaux. C’est devenu quelque chose de national. Ça me touche beaucoup, parce que j’ai une fille. Elle a 13 ans maintenant. Je ne voudrais jamais être dans cette situation avec mon enfant. je veux toujours être en mesure de la protéger, et c’est une manière de la protéger et de protéger chaque enfant en Amérique. Je parlerai.”

La rédaction

Source : Palm Beach Post


21/03/2017
0 Poster un commentaire

DÉCOUVREZ LE TÉMOIGNAGE PUISSANT DE L’UN DES FONDATEURS DE LA PLUS GRANDE ÉGLISE DE LUCIFER AU MONDE ( Info Chrétienne )

17361532_1291759717568652_1659716470300367618_n.jpg

 

Jacob McKelvy était un leader de l’église de Lucifer. Durant 20 ans, il a pratiqué avec zèle cette forme de satanisme. Le 30 octobre 2015, il a même co-fondé la plus grande église de Lucifer du monde à Houston. Mais Dieu avait d’autres projets pour Jacob, et l’amour manifesté par un pasteur de Houston va le conduire à Jésus.

Partager cette video sur Facebook

Jacob est né et a été élevé dans une famille de mormons. Son enfance sera marqué par un drame. Sa petite soeur est décédée après avoir été mordue par un serpent, et cela constituera un tournant dans sa vie. “Puisqu’il avait pris ma jeune soeur j’allais aller du côté obscur”. D’après Jacob, c’est le désespoir et l’impuissance qui l’ont conduit au luciférianisme. Cette forme de satanisme est selon lui une quête de pouvoir, où l’on devient son propre dieu.

Et son parcours au sein de l’église de Lucifer le conduira à co-fonder la plus grande église de Lucifer du monde à Houston. Cet évènement avait alors eu un retentissement mondial. Plus localement, à Houston, de nombreuses manifestations avaient eu lieu. Les chrétiens protestaient dans les rues, parfois avec violence.

Dans ce contexte exceptionnel, le pasteur Robert Hogan avait marqué une différence en encourageant sa congrégation à manifester l’amour de Jésus et à prier. Pour lui Dieu ne hait pas le pécheur, il l’aime profondément. C’est le péché qu’il condamne. Un dimanche, il déclara dans son église :

“Je ne suis pas là pour manifester. Si vous voulez manifester, faites le à genoux.  Si vous voulez manifester, faites le dans la louange, car si le Saint-Esprit agit dans cette maison, nous n’avons pas de souci à nous faire pour ce qu’il se passe dans l’autre maison.”

En 2016, un jour où Jacob passe en voiture devant l’église de Robert, il est physiquement poussé à y entrer.  Il ressent quelque chose dans sa tête, une sensation de brûlure. Il rentre dans l’église. Ce jour là, le pasteur n’est pas là, mais les deux hommes ont pu s’entretenir pendant 2 heures au téléphone. Le 11 août 2016, lors de leur première rencontre, Jacob donnera sa vie à Jésus. Il déclare à CBN :

“Le pouvoir, la paix et la plénitude que je ressens aujourd’hui sont bien meilleurs que tout ce que j’ai connu avant. Et à tous ceux qui nous regardent, et je suis sûr que des gens de mon passé regarderont. Je me trompais, je me trompais profondément.”

En Février 2017, Jacob et son épouse, qui s’est également convertie, ont renouvelé leurs voeux de mariage à l’église et ont proclamé Jésus comme leur sauveur.

“Michelle, nous étions autrefois couverts par l’obscurité et liés l’un à l’autre dans une alliance luciférienne. Nous étions mariés dans l’ombre de l’influence de l’adversaire et ne connaissions pas l’amour en dehors de cela. Aujourd’hui, je réprimande, dénonce et brise l’alliance satanique par le sang de Jésus. Et je crée une nouvelle alliance avec notre père céleste par le sang de Jésus-Christ le messie, qui nous a rachetés de nos transgressions passées. C’est ma joie de pouvoir marcher avec toi, unis comme un seul par la grâce de Dieu. Hier est mort et disparu, mais demain sera bénédiction, lumière et joie.”

Aujourd’hui, Jacob veut partager son histoire.

“Je suis là pour partager mon histoire qui n’est pas uniquement mon histoire, c’est aussi le témoignage de la volonté de Dieu et de l’amour de Dieu… Aussi éloigné de Dieu puisses-tu être, il y a un chemin vers la maison.”

 


17/03/2017
0 Poster un commentaire

ENFANT NON DÉSIRÉE, ISSUE D’UN VIOL, ASHLEY REMERCIE DIEU DE NE PAS AVOIR ÉTÉ AVORTÉE ( Info Chrétienne )

 

 

Ashley Lawton se souvient du jour où ses parents se sont assis pour lui expliquer qu’elle était adoptée. Elle se souvient avoir pleuré et avoir perdu le sommeil. Elle se souvient avoir ressenti du rejet.

“Mes parents voulaient m’aider à composer avec ce flot d’émotions, mais ignorait comment. Ils ne pouvaient pas. Ils savaient d’où ils venaient, mais moi je ne le savais pas.”

Mais ce n’est pas ce jour là qu’Ashley a connu toute la vérité sur l’histoire de sa conception. Alors que les luttes internes n’ont jamais cessé, elle est au lycée quand elle apprend que sa mère biologique était une adolescente violée par son petit-ami. Des années de combats intérieurs ont suivi cette annonce. Ashley grandissait avec le sentiment de ne pas avoir été aimée, ni désirée. Certaines semaines et certains mois étaient plus paisibles que d’autres, mais ses pensées étaient régulièrement assaillies par le même refrain :

“Tu n’es pas censé exister… Tu n’es rien…”

Ashley se souvient d’adolescents au lycée, qui justifiait l’avortement en cas de viol. Qui voudrait d’un enfant conçu dans une situation aussi tragique ? La jeune fille est maintenant en proie à des pensées suicidaires, et ce n’est que lorsque Ashley a commencé à chercher la voix de Dieu dans sa vie, qu’elles se sont finalement arrêtées.

“Je ne savais pas que Dieu m’appelait à lui. Le voulait-il ? Pouvait-il savoir qui j’étais et d’où je venais ?”

Ashley comprend grâce au psaume 139, que Dieu la connaît, qu’il l’a créée et qu’il l’aime. Dieu savait comment elle serait conçue et avait un plan pour sa vie.

“Dieu prend de mauvaises situations et en fait quelque chose de beau. Je suis un enfant de Dieu ! Son adoption est belle, sûre et étonnante dans sa conception glorieuse. Je suis ici pour partager de bonnes nouvelles de Dieu, et son plan pour votre vie et la mienne. Je suis vivante, non pas par erreur, mais par grâce.”

Aujourd’hui Ashley est mariée et mère de 2 enfants. Elle est écrivain, photographe et partage son témoignage dans le cadre de conférence.

C’est toi qui as formé mes reins, qui m’as tissé dans le sein de ma mère. Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien. Mon corps n’était point caché devant toi, lorsque j’ai été fait dans un lieu secret, tissé dans les profondeurs de la terre. Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient. Et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui m’étaient destinés, avant qu’aucun d’eux existât.
Psaume 139:13-16

La rédaction

Source : Bound4Life


17/03/2017
0 Poster un commentaire

UN ANCIEN CHEF DE GANG ÉVANGÉLISE DANS LES QUARTIERS LES PLUS DANGEREUX CAR “C’EST LÀ QU’IL A ÉTÉ GAGNÉ”

david-1200x625.jpg

 

En 2016, 762 meurtres ont été commis à Chicago, plus qu’à New York (334) et Los Angeles (294) réunis. Une grande partie de cette violence est liée à l’activité des gangs, notamment au sud et à l’ouest de la ville. Les trois-quarts des auteurs et des victimes de ces crimes sont de jeunes hommes noirs. Mais l’un d’eux a rencontré Jésus et travaille désormais sans relâche pour porter l’Evangile dans ces quartiers.

David Washington a rejoint le gang “Disciples Gangster” vers l’âge de douze ans. À l’adolescence il devient chef de gang et trafiquant de drogues. Très rapidement David est arrêté par la police pour “vol à main armée” et “utilisation illégale d’une arme”. Alors qu’il encourt 15 ans de prison, ses amis lui préparent une fête la veille de son procès. C’est seulement à ce moment là, qu’il réalise la responsabilité de ses actes.

“C’est comme si je me regardais dans le miroir et que je me disais : ‘Tu as jeté ta vie entière pour rien’.”

Bien qu’agnostique à cette époque, le jeune homme décide alors de demander de l’aide à Dieu. Et le lendemain, lors de son procès, le juge modifie les accusations qui pesaient sur lui, et le condamner à seulement un an de résidence surveillée !

“J’étais convaincu que Dieu était réel après cela… Et une fois convaincu, il n’y avait pas de retour en arrière. J’ai donné à Dieu tout ce que je lui devais.”

David raconte qu’il n’a plus jamais repris de drogue à partir de ce jour. Puis, il a commencé à partager l’Evangile avec les membres de son ancien gang.

“J’ai commencé à aller vers les personnes que je dirigeais avant pour leur dire, ‘J’ai donné ma vie à Christ. C’est réel. Il faut que tu sortes de tout ça’.”

Puis David s’est impliqué dans le ministère auprès des jeunes, et dans le ministère de la prison de Salem Baptist Church. Il a également étudié dans un collège biblique local, et a obtenu un master en théologie.

Il a démarré une église au sud de Chicago, où vit un grand nombre d’anciens détenus. Le Pasteur Harvey Carey a déclaré au sujet de David, qu’il a commencé son église dans les rues « parce que c’est là qu’il a été gagné ». Il peut dire à ces personnes :

“Je sais ce que vous vivez, mais laissez-moi vous montrer l’amour de Jésus. »

Depuis les années 90, des milliers de personnes sont venues à Jésus au travers du ministère de David.

Il forme désormais des ministères à l’implantation d’églises dans les quartiers difficiles.

Source : The Gospel Coalition


16/03/2017
0 Poster un commentaire

? TORTURÉ PAR DAECH : “DIEU SI TU EXISTES, DONNE-MOI UNE CHANCE DE TE CONNAÎTRE”

 Untitled-1-1200x625.jpg

 

Avant la guerre, alors que Meghrik voyageait dans un bus d’Alep vers Al-Qamishi dans le nord-est de la Syrie, des militants de Daech ont stoppé le véhicule pour un contrôle.

Trois combattants se sont alors introduits dans le bus pour vérifier les identités des passagers. Assis au fond, Meghrik est terrifié. Il sait que son patronyme est chrétien. Il a été élevé par des parents chrétiens, mais ne croit plus en Dieu. Il pense que le christianisme est ridicule. Quand les militants djihadistes lui demandent s’il est chrétien, il répond par la négative, mais sa réponse n’est pas reçue. Son nom révèle ses origines familiales.

Contraint de quitter le bus et de suivre les hommes en armes, Meghrik croise le regard des passagers apeurés et horrifiés. Au moment de cette arrestation, la guerre n’a pas encore commencé en Syrie, mais la réputation des combattants de Daech s’est déjà répandue. Torture, menace, pression et parfois meurtre, sont déjà les châtiments réservés aux “infidèles”.

Envoyé dans une maison à raqqa, Meghrik subit la torture. Il lui semble vivre un cauchemar. Il est finalement condamné à mort.

“Mais je ne suis pas chrétien, je ne crois pas ce que mes parents m’ont appris !”

Il est malgré tout ligoté, ses yeux sont bandés. On le conduit vers le lieu de son exécution. Il est jeté dans un trou.

“Au moment où ils m’ont jeté dans le trou pour me tuer, j’ai dit à Dieu : ‘Si tu existes, donne-moi s’il-te-plaît la chance de te connaître’.”

Avant de le tuer, les hommes lui proposent finalement d’embrasser l’islam pour sauver sa vie, il accepte, et obtient un sursis. Les militants le mettent alors en prison, où il recevra 30 coups de fouets chaque jour.

Le quatrième jour, il est à nouveau accusé de blasphème en raison d’éléments trouvés dans son téléphone. Menacé de mort pour l, il sera finalement jugé par un autre leader de Daech. Contre toute attente, ce dernier décidera de sa libération et lui donnera un document nécessaire pour passer les points de contrôle sur la route du retour.

“Dieu a changé le coeur de mon juge, et il m’a libéré.”

La rédaction

Source : World Watch Monitor


10/02/2017
0 Poster un commentaire