* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Témoignage !


Guéris de l’épilepsie ! ( Top Chrétien )

11081127_799603496782900_2479796006975847033_n.jpg

Depuis mes 4 ans je faisais de graves crises d’épilepsie. J’ai toujours cru en un Dieu, et j’ai testé plusieurs religions mais je n’y ai pas trouvé ce que je cherchais. Et malgré mes prières, mes crises étaient toujours là.

Pendant 6 ans, j’ai fréquenté les témoins de Jéhovah mais ils m’ont refusé le baptême à 3 reprises. La raison du troisième refus était que je n’étais pas rasé ! Pourtant Jésus ne regardait pas à l’apparence lui ! J’ai donc quitté ce...tte religion, car j’ai pu constater qu’elle ne suit pas la Bible.

Début 2012, en faisant des recherches sur les illuminati, j’ai remarqué que le mot Dieu revenait souvent dans les forums, alors j’ai tapé dans Google « comment plaire à Dieu » et un lien m’a attiré : ConnaitreDieu.com. J’ai lu tout le site mais je n’ai pas pu faire la prière qui marque la fin du parcours car elle était adressée à Jésus qui, pour les témoins de Jéhovah, n’est pas Dieu. Pourtant trois jours après j’ai entendu une voix m’inciter à faire cette prière et je lui ai obéi.

Instantanément j’ai senti un changement dans mon cœur et en juin 2012 j’ai pris contact avec une église proche de chez moi.

Vers le 11 décembre 2012, au travail, j’ai prié à genoux pour que le Seigneur me libère de ma maladie : 

« Père, me voici humblement devant toi ! Je te demande de me guérir de cette maladie car je n’en veux plus. Père, je sais que tu peux me guérir car tu es le Tout-Puissant. Je te remercie car je sais que tu le feras et je te remercie car je sais que tu l’as déjà fait. Au nom puissant de Jésus Christ. Amen ! »

Le 16 décembre 2012 je me suis baptisé. Le lendemain au travail, j’ai ressenti quelque chose de puissant dans mon cœur, impossible à décrire, mais j’ai compris que c’était Dieu qui me disait : « Je t’ai guéri, tu peux maintenant arrêter ton traitement ! » J’ai levé les yeux vers le ciel et j’ai dit : « Wow tu m’as exaucé ! » et j’ai arrêté mon traitement (j’avais 9 comprimés à prendre par jour et à vie !)

Aujourd’hui, plus de 2 ans plus tard, je n’ai pas eu une seule crise, ni aucun trouble. Avant, au bout d’une semaine sans traitement je me retrouvais à l’hôpital… une nouvelle vie pour une nouvelle personne !

Merci Père pour ce merveilleux cadeau et pour m’avoir donné un nouveau départ. 

« Père, je te prie aujourd’hui pour tous ceux qui liront ce message afin que tu touches leurs cœurs. Je te demande Père de les visiter et de guérir toutes blessures et toutes maladies. Père apprend-les à te chercher ! Et guide-les comme tu m’as guidé pour me mettre sur ton chemin. Je te remercie pour l’amour que tu m’as témoigné et que tu vas leur témoigner aussi. Au nom de Jésus ! Amen »

Jean


12/04/2015
0 Poster un commentaire

JÉSUS-CHRIST L’A GUÉRIE DU SIDA ( SHORA KUETU – 05/12/2014)

 

Transmis par Armande:


09/12/2014
0 Poster un commentaire

" Un sacrifice d'amour : une histoire vraie pour vous encourager "

 

JDFU-1.gif picture by maddyspace


Ceci est une histoire vraie. Aucune histoire humaine ne pourra jamais dire le sacrifice du Père Céleste pour sauver l'humanité. Mais quelques fois, des aventures humaines nous donnent de mesurer un peu, d'avoir comme un apperçu de l'absolu de la mort dont témoigne la croix de Golgotha. Loué soit Dieu pour son amour.
Puisse l'histoire qui suit vous bénir !!!
 téléchargement.jpg


Après quelques moments de cantiques en ce culte du dimanche soir, le pasteur de l'église se lève lentement et se dirige vers la chaire. Avant de donner son sermon, il présente brièvement un ministre de Dieu présent au culte ce soir-là , disant qu'il était l'un de ses amis d'enfance les plus chers. Il lui demandait alors de présenter ses salutations à l'assemblée et de partager ce qu'il sentait à propos pour le service.
On aperçut alors un homme assez âgé se lever et se diriger vers la chaire.
Voici ce qu'il partagea:
" Un père, son fils et un ami à son fils voguaient paisiblement sur la côte du pacifique. Brusquement, une tempête violente s'abattit, rendant impossible tout retour vers la côte. Les vagues étaient tellement hautes que toutes les annales d'expérience du marin ne suffirent pas pour maintenir la barque en équilibre et la voilà qui se renverse, les précipitant tous dans l'océan déchaîné. "
Le vieil homme hésita un moment, alors que son regard tombait sur deux adolescents qui, pour la première fois depuis le début du culte, le regardaient fixement, un peu plus intéressés pour comprendre où il voulait en venir.
L'homme poursuivit : " Saisissant au vol le cordage de secours, le père avait à prendre la décision la plus déchirante de sa vie : A quel enfant devait-il lancer l'autre bout du cordage de secours ?
Il n'avait que quelques secondes pour décider. Le père savait que son fils était chrétien (converti) et il savait aussi que l'ami de son fils ne l'était pas. Avec une douleur qui n'avait de comparable que la hauteur de ces vagues meurtrières, il cria à son fils : 'Je t'aime, mon fils', et lança le cordage à l'ami de son fils, le ramena à la barque qu'il arriva tant bien que mal à retourner. Pendant ce temps, son fils disparaissait dans les profondeurs de l’océan dans la noirceur de la nuit. Son corps n'a jamais été retrouvé. "
En ce moment, les deux adolescents, assis tout droit sur leurs sièges, attendaient anxieusement la suite de cette histoire.
" Le père, poursuivit-il, savait que son fils serait dans l'éternité avec Jésus et ne pouvait se faire à l'idée que l'ami de son fils puisse passer l’éternité sans Jésus. Ainsi donc, il sacrifia son fils afin de sauver celle du fils de son ami. Combien grand peut être l'amour de Dieu pour qu'il ait fait autant pour nous ! Notre père céleste a sacrifié son fils unique afin que nous soyons sauvés. Je vous supplie d'accepter son offre de vous secourir et de saisir ce cordage de secours qu'il vous lance dans ce service. " 

Sur ce, le vieil homme s'en retourna à sa place et un long silence remplit la salle. Le pasteur se leva encore, se dirigea vers la chaire, livra son sermon et fit un appel à la fin pour ceux qui voulaient donner leur cœur à Jésus. Personne ne répondit à l'appel.
A la fin du service, les deux adolescents se dirigèrent vers le vieil homme: " C'était une belle histoire ", signifia poliment l'un d'eux. " Mais, je ne pense pas que cela ait été vraiment réaliste de la part du père de sacrifier la vie de son fils unique dans l'espoir que l'autre garçon devienne chrétien (converti) ! ." 

" Bien, vous venez de taper en plein dans le mille ", dit le vieil homme, portant son regard sur la vieille bible qu'il avait en mains. Un large sourire se dessina sur sa face étroite et il regarda encore une fois les deux adolescents, avant de lancer : " Ce n'est sûrement pas réaliste n'est-ce pas ? Mais je me tiens aujourd'hui devant vous pour vous dire que cette histoire me donne un aperçu de comment cela a pu être dur pour Dieu de sacrifier son fils unique Jésus pour moi. Vous voyez, je suis l'homme de cette histoire et votre pasteur actuel était l'ami de mon fils. "

(Auteur inconnu)

16/10/2014
0 Poster un commentaire

TEMOIGNAGE JOHN NEWTON : GRÂCE INFINIE DE NOTRE DIEU

100003178670570pizapw1411195666.jpg

 


Grâce infinie de notre Dieu, Qui un jour m’a sauvé. J’étais perdu, errant de lieu en lieu, Quand il m’a retrouvé…

Grâce infinie (Amazing grace) – John Newton

Il y a plus de deux cents ans, un trafiquant d’esclave fut pris dans une violente tempête où il faillit sombrer. Il donna sa vie à Jésus Christ et décida de quitter la mer pour de bon. Il étudia la Bible et devint pour les 43 années qui suivirent prédicateur de l’évangile, influencé par le ministère de John et Charles Wesley. Durant les dernières années de sa vie, il dit : "Ma mémoire m’a presque quittée, mais je me rappelle 2 choses : que je suis un grand pécheur et que Jésus-Christ est un grand Sauveur."

Il y’a de ces chants populaires qu’on mime, qu’on aime, mais on ignorée leur merveilleuse histoire, et « Grâce Infinie (amazing grace) en fait partie ».

Amazing Grace comprenez par là « Grâce infinie » en français est l’un des chants protestant les plus connus en Grande-Bretagne, en Irlande et aux États-Unis. Les paroles furent écrites par John Newton, probablement en 1760 ou 1761, et publiées par Newton et William Cowper en 1779, dans la collection des Olney Hymnes.

John Newton (1725–1807) était le capitaine d’un navire négrier. Le 10 mai 1748, sur le chemin du retour, au cours d’une tempête, il a connu une "grande délivrance". Dans son journal il a écrit que le bateau risquait de couler. Après avoir survécu à cette tempête, il devint pasteur et renonça au trafic d’esclaves, au point de devenir militant de la cause abolitionniste.


20/09/2014
0 Poster un commentaire

LA VIE APRÈS LA MORT – TÉMOIGNAGE D’UN MÉDECIN REVENU À LA VIE

Transmis par Betty


27/08/2014
0 Poster un commentaire