* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Terrorisme


LA NOUVELLE ARME TERRORISTE LES « CAMIONS TUEURS »…, PAR JOSEPH CASTANO

 

« Quelle que soit la cause que l’on défend, elle restera toujours déshonorée par le massacre aveugle d’une foule innocente… » Albert Camus

 Alors que les déconvenues militaires s’amplifient sur le terrain, le groupe Etat islamique a rappelé, le 22 mars 2017, à Londres, par l’entremise d’un « véhicule tueur », qu’il ne perd rien de ses capacités de nuisance.

 

 

Ainsi qu’en atteste cette nouvelle attaque meurtrière qui fait suite dans des conditions analogues à celles de Nice, le 14 juillet 2016, puis de Berlin, le 19 décembre 2016, c’est désormais sur un autre terrain que le califat compte enregistrer ses victoires et, ainsi, marquer les esprits. Car ne nous y trompons pas : l’éradication, sur le plan militaire, de l’État islamique ne signifiera en aucun cas sa disparition. Bien plus : réduit à cette forme de combat souterrain que constitue le terrorisme, il sera plus fort que jamais puisque agissant cette fois-ci selon des méthodes qu’il connaît et qu’il maîtrise parfaitement. C’est pour cette raison que le combat qui s’annonce sera long, meurtrier et difficile à parer…

Et pourtant, dès le début du conflit, dès que l’EI a jeté les bases de son Califat, la situation était limpide… En effet, dans une vidéo de propagande datant du 21 septembre 2014 et un communiqué en plusieurs langues diffusé par le quotidien

online « The Long War Journal », Abu Muhamad al-Adnani n’écartait aucun moyen pour frapper : « Nous conquerrons Rome, nous briserons ses croix, nous ferons de ses femmes des esclaves avec la permission d’Allah, le très-Haut », a déclaré à ses adeptes le porte-voix de l’Etat islamique, qui n’a pas simplement répété qu’il fallait « exterminer les infidèles où qu’ils se trouvent », mais leur a indiqué également les modalités : « Placez de l’explosif sur leurs routes. Attaquez leurs bases, faites irruption dans leurs maisons. Tranchez-leur la tête. Qu’ils ne se sentent en sécurité nulle part ! Si vous ne pouvez trouver de l’explosif ou des munitions, isolez les Américains infidèles, les Français infidèles ou n’importe lequel de leurs alliés : brisez leur le crâne à coups de pierre, tuez-les à coup de couteau, renversez-les avec vos voitures, jetez-les dans le vide, étouffez les ou empoisonnez-les.” »…

            Lors des auditions devant l’Assemblée Nationale des 10 et 24 mai 2016, Patrick Calvar, le directeur général de la Sécurité intérieure (DGSI) alertait les parlementaires en précisant –si besoin en était- que les troupes de Daech, si elles sont affaiblies sur le terrain de la Syrie, vont intensifier leurs attaques dans nos villes : « Je suis persuadé qu’ils passeront au stade des véhicules piégés et des engins explosifs, et ainsi qu’ils monteront en puissance », semant la mort en France comme

on le voit quasi quotidiennement dans les rues de Bagdad, et comme on l’a vu durant le mois de Ramadan dans les rues d’Istanbul. « Dès qu’ils auront projeté sur notre territoire des artificiers, ils pourront éviter de sacrifier leurs combattants tout en créant le maximum de dégâts ». Particulièrement dans le collimateur du patron de la DGSI, les 2 000 suspects en relation avec le conflit syrien. « La menace la plus forte est représentée par des gens qui ont combattu, qui ont été entraînés en Syrie et en Irak, à l’exemple de ceux qui ont attaqué le Bataclan. Ils sont au nombre de 400 à 500 », a rappelé Patrick Calvar.

Une mise en garde prémonitoire avant les événements de Nice, même si l’hypothèse d’un « camion tueur » dans une foule n’avait pas (par manque de clairvoyance) été évoquée par le patron de la DGSI…

En effet, foncer dans des foules, des familles, des enfants, des poussettes, cela correspond parfaitement au mode opératoire préconisé par les théoriciens de Daech qui –faut-il le rappeler ?- l’avaient déjà « expérimenté » le 22 décembre 2014. Mais qui s’en souvient encore aujourd’hui ?…

Ce jour là, un individu au doux nom de Nacer Benabdelkahder, au volant d’une voiture bélier avait foncé, à Dijon, dans la foule, fauchant 13 personnes devant un abribus. Il fut interpellé par la police en criant : « Allah Akbar ! »… La leçon ne fut pas retenue… Et si elle ne le fut, c’est parce que la procureure de Dijon, Marie-Christine Tarrare, se refusa à qualifier cette agression « d’attentat islamiste », arguant que cet individu avait fait de nombreux séjours en hôpital psychiatrique en 2001 et 2014. Il n’était donc, à ses yeux, qu’un « déséquilibré ».

Comble de perversion dans ses propos, elle avait ajouté que si ce dernier avait crié à plusieurs reprises « Allah akhbar », « c’était pour se donner du courage ! » (sic)…

Et c’est un tunisien de 31 ans, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, domicilié à Nice, connu des services de police qui, probablement « pour se donner du courage », a reproduit le mode du « camion tueur » utilisé sur la foule le soir du 14 Juillet

2016, faisant 86 morts et plus de 200 blessés… En réalité, il ne faisait, à son tour, que mettre en pratique cette recommandation djihadiste publiée le 11 octobre 2010 dans la deuxième édition du magazine en langue anglaise d’AQPA, « Inspire », qui proposait aux musulmans américains plusieurs façons de mener des attaques terroristes y compris en utilisant un camion… AQPA étant la branche d’Al-Qaida au

Yémen qui a revendiqué l’attentat de « Charlie Hebdo ».

            Cet article intitulé « La meilleure machine pour faucher » suggérait d’utiliser un « camion comme faucheuse, non pas pour faucher l’herbe mais pour faucher les ennemis d’Allah » en ces termes: :

« Pour obtenir le carnage le plus grand, vous devez parvenir à la vitesse la plus élevée, tant que vous conservez le contrôle de votre véhicule, afin de maximiser votre inertie et d’être en mesure de frapper autant de personnes que possible dès la première lancée. N’oubliez pas que, dès que les gens comprendront ce que vous faites, ils vont se disperser et courir dans toutes les directions pour se protéger. Ils vont chercher à se planquer là où aucun véhicule ne peut les atteindre. C’est pourquoi il est important de préparer votre trajectoire à l’avance.

Le lieu idéal est celui où se trouvent un nombre maximal de piétons et un nombre minimal de véhicules. En fait, si vous pouvez atteindre des espaces piétonniers, comme il y en a dans certaines zones du centre-ville, cela serait idéal. Il existe certains lieux fermés aux véhicules à certains moments en raison des gens qui grouillent. Si vous pouvez vous procurer des armes à feu, emportez-les avec vous pour pouvoir finir le travail si votre véhicule est immobilisé pendant l’attaque. »

Et de conclure par cette ultime recommandation :

« Après une telle attaque, nous pensons que vous aurez beaucoup de mal à vous échapper de manière sûre sans être reconnu. Aussi cela doit être considéré comme une opération martyre. C’est une voie à sens unique. Vous continuerez à vous battre jusqu’au martyre. Vous commencez votre voyage dans ce monde et à la fin, vous êtes auprès d’Allah. »

C’est exactement ce mode opératoire qui fut utilisé à Nice, Berlin et Londres…

 

                                                                                  José CASTANO     

                                                               Courriel : joseph.castano0508@orange.fr


27/03/2017
0 Poster un commentaire

MAJORITÉ PACIFIQUE…MINORITÉ AGISSANTE : LA CONVERGENCE VERS LA TERREUR ! PAR JOSEPH CASTANO

 

« Le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire » (Albert Einstein)

De tout temps, les minorités agissantes -encouragées par la bien-pensance (elle-même enfantée par la dictature du « politiquement-correct »)- ont toujours supplanté les majorités pacifiques et silencieuses, notamment dans les domaines politico-ethnico-religieux.

 

S’agissant de ce mal allant en s’aggravant qui ronge aujourd’hui notre société -à savoir le fondamentalisme islamique- d’aucuns, inconséquemment (ou idiotement), prétendent que ses adeptes ne sauraient être dangereux pour la paix du monde car « minoritaires ». Et quand on pointe du doigt tel ou tel acte barbare perpétré par ces mêmes fanatiques, la réponse fuse tel un leitmotiv :

« Pas d’amalgame ! »… « Ils ne sont pas tous pareils ! ».

Certes ! Mais que fait alors cette majorité dite pacifique pour empêcher que se perpètrent et se perpétuent tant de crimes atroces ?

 

« La perversion de la cité commence par la fraude des mots » soutenait Platon…

 

Il ne se passe un jour sans que l’actualité nous rapporte les exactions des « fous d’Allah » diffusant à travers le monde leur religion de « paix et d’amour » basée sur des supplices, égorgements, assassinats, rapts, lapidations, mutilations, viols, ce que préconise la charia… sans que la majorité pacifique des Musulmans ne réagisse.

Pour ne citer que la France, de plus en plus de zones urbaines sont la proie des délinquants en tout genre, djihadistes, voyous et terroristes en herbe qui, assurés de leur impunité, sèment la terreur, multipliant sous n’importe quel prétexte les affrontements avec les forces de l’ordre, exprimant à cette occasion une haine et un racisme violents anti-français, anti-chrétien et anti-juif… sans que la majorité pacifique des Musulmans ne réagisse.

Il ne se passe un jour sans que les médias -pourtant d’ordinaire discrets et frileux- ne parlent d’insécurité, de violences, de délinquance… Aujourd’hui, les bandes font la loi dans les cités qui sont devenues de véritables zones de non-droit. Les « jeunes », issus principalement de l’immigration arabo-africaine, se livrent à des batailles rangées dignes des plus violents polars. Les actes de guerre, les règlements de compte, les émeutes, les voitures qui flambent, les dégradations d’équipements collectifs, celles des immeubles, des transports en commun, le vandalisme, les incivilités, le bruit, les cambriolages, le racket, le trafic d’armes et de stupéfiants, la multiplication des femmes voilées portant le niqab (plus par signe de provocation que par ferveur religieuse) et d’hommes porteurs de djellabas, l’intégrisme religieux en progression constante, sont monnaie courante et renforcent le sentiment d’insécurité des habitants de ces quartiers… sans que la majorité pacifique des Musulmans ne réagisse… rendant actuels ces vers de Théophile de Viau dans son « Elégie » : « Dans ce climat barbare où le destin me range, me rendant mon pays comme un pays étrange… »

Et pendant ce temps, la contagion du fanatisme s’amplifie et se répand à travers tout le pays… « Vous êtes dans la fabrique à terroristes, ici, sachez-le. Dans les caves des HLM de Clichy, on vend des armes comme je vous vends des aspirines » relatait dans une désespérance extrême un pharmacien de Montfermeil au lendemain des attentats de « Charlie Hebdo »… Depuis lors, aucune leçon n’a été tirée…

Certes, il est facile d’arguer que « les Musulmans ne sont pas tous pareils »… « ne sont pas tous mauvais » ; je le concède volontiers… Seulement quand Dalil Boubakeur, recteur de la Mosquée de Paris, déclare : « Je suis extrêmement inquiet de voir la rancœur contre l’islam […] alors que ce sont les musulmans radicaux qui sont en cause », je veux bien admettre qu’il existe un islam « modéré », « laïc », mais, dans les faits,  la réalité,  hélas, est imparable.

Depuis les attaques du 11 septembre 2001 sur les tours jumelles du World Trade Center, en 15 ans, près de 29 000 attentats terroristes mortels ont été perpétrés par des musulmans de par le monde. L’islamisme ne se cache plus et affiche clairement ses ambitions hégémoniques sur le monde occidental qu’il entend soumettre. « Il n’y a pas un islam modéré et un islam violent ; l’islam, c’est l’islam ! », avait déclaré le président turc, Recep Tayyip Erdogan, en 2007.

Alors que, le 18 novembre 2015, cinq jours après les 130 morts et 352 blessés de Paris, le président de l’Assemblée Nationale, Claude Bartolone, pérore sans complexe : « Il ne faut pas qu’on établisse de lien entre les classes populaires, les banlieues populaires et ces terroristes qui n’ont rien à voir avec ces populations qui n’aspirent qu’à vivre normalement », la corrélation entre les zones de non-droit et la barbarie islamiste s’avère évidente…

« Pas d’amalgame ! » répètent-ils à l’envi… La volonté de dissocier à tout prix ces actes barbares, monstrueux ou simplement ignominieux de la « religion de paix et d’amour » finit par être une insulte à notre réflexion personnelle car si tous les musulmans ne sont pas terroristes, jusqu’à preuve du contraire, tous les terroristes sont musulmans… et tous ont crié « Allah Akbar » avant de perpétrer leurs crimes ! Et pourtant, ils disent que Daech n’est pas l’islam ! Qu’attendent-ils alors de le prouver sur le terrain et nous épargner leurs jacasseries infâmes ?

Quand on a une once d’humanité en soi et de raison, on ne se fait jamais l’avocat de l’islam et ces mots du grand voyageur que fut Marco Polo, prononcés en janvier 1300, le confirment et nous ramènent à la triste réalité : « Le musulman militant est celui qui coupe les têtes pendant que le musulman modéré tient les pieds de la victime ». Edifiant constat !…

Il est clair cependant que la majorité musulmane ne se reconnaît pas dans l’image de frayeur et de terreur que véhiculent tant les « fous d’Allah » que les voyous et les truands de nos cités, mais que signifie le silence de cette majorité pacifique, cette passivité, cette inconséquence (voire, cette tolérance) vis-à-vis de la minorité radicalisée ou adepte de la voyoucratie et du banditisme ? Elle ne se considère en aucun cas concernée et se contente simplement de regarder et de laisser faire… « Tolérance et apathie sont les dernières vertus d’une société mourante » clamait Aristote…

Ainsi, jamais les voix de cet Islam « modéré » ne s’élèvent pour dénoncer tant de barbarie, jamais la moindre pétition pour crier : « Pas en notre nom ! Pas au nom de l’Islam ! »… « NON à la haine ! » Mais quelle est donc cette incapacité arabe à porter un regard critique sur tant de misère humaine ?… Que signifie ce silence affiché par la communauté islamique à l’égard de la racaille radicalisée qui sévit en toute impunité dans les cités ? Les « bonnes âmes », les « humanistes à la conscience pure », prétendent que cette omerta est la conséquence de la peur et de la crainte des représailles que ressentent les habitants de ces quartiers. Si cela est vrai pour certains, pour d’autres, c’est la solidarité qui s’exprime et rien d’autre. Cependant, si les « terrorisés » persistent dans leur silence en s’abstenant publiquement de se désolidariser de la racaille et des terroristes qu’elle engendre, ils leur rendent également hommage en leur montrant leur soumission (1).

Et c’est ainsi que la communauté musulmane, dans sa résignation millénaire, continue -encouragée en cela par la « bien-pensance », le « politiquement correct » et les « moralistes »- d’observer, indolemment, la minorité agissante et ultra-violente (fer de lance de la 5ème colonne) s’érigeant en toute impunité –au nom de Dieu !– en « seigneurs des banlieues ». Et bientôt, à l’instar de Diderot, nous pourrons nous écrier :

« Il n’y a plus de patrie ; je ne vois d’un pôle à l’autre que des tyrans et des esclaves ».

 

                                                                               José CASTANO

                                             Courriel : joseph.castano0508orange.fr

 

(1) Recteur de la grande mosquée de Paris depuis 1992 et ancien président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Dalil Boubakeur « a brillé par son absence dans les rassemblements organisés devant le Bataclan ou à la République », révèle le Canard enchaîné. La Grande Mosquée a attendu jusqu’à mardi 17 pour réagir et appeler les citoyens de confession musulmane à se rassembler contre le terrorisme. Mais nouveau coup de théâtre : 48 heures plus tard, Dalil Boubakeur annule tout, affirme le journal satirique. « En réalité, il n’a jamais voulu de ce rassemblement et il a tout fait pour qu’il n’ait pas lieu », a souligné un de ses proches, interrogé par la rédaction.

 

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

 

Cet article est extrait du livre : TErreur Islamiste » (214 pages)

Que l’on peut se procurer auprès des

 

Publications José CASTANO

BP 67

34250 PALAVAS LES FLOTS

 

Note MAV: C’est un constat lucide. La politique de l’autruche n’a jamais conduit qu’à des paix de Munich, de fait à des millions de morts et de torturés. La politique de l’autruche n’a jamais conduit qu’au froid assassinat de six millions de Juifs, dont des milliers d’enfants. Du passé ? Non, la Bible annonce cent fois pire et nous voyons littéralement sous nos yeux nos démocraties confisquées au profit d’une charia qui s’installe, de fait, partout dans nos cités. La charia: cette loi barbare, monstrueuse, haineuse de tout ce qui représente et porte la vie, à commencer par les femmes. 

 

Satan, qui tient l’islam dans ses griffes, agit en toute liberté pendant que l’Eglise roupille dans son douillet confort laodicéen …

 

Sommes-nous impuissants ? Jésus va-t-il encore trouver la foi sur terre lors de son retour ? Où sont les intercesseurs qui voient avec lucidité ce qui se profile et qui intercèdent dans les larmes afin que le pays ne soit pas détruit ?

 

Ezéchiel 22:30
Je cherche parmi eux un homme qui élève un mur, qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays, afin que je ne le détruise pas; mais je n’en trouve point.

 

Oui, Dieu peut tout changer. Il peut chasser les envahisseurs, changer le coeur des hommes de bonnes volonté afin qu’ils courent vers Christ… et cela ne dépend que de ceux qui veillent, qui prient, et qui croient !

 

2 Chroniques 7 : 14
si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies,-je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays.

07/01/2017
0 Poster un commentaire

LES OBSCURANTISTES DISENT AVOIR VU LA LUMIÈRE ET LES ENFANTS DES LUMIÈRES ACCUEILLENT AVEC JOIE L’ÂGE DES TÉNÈBRES!, PAR SOUHAIL FTOUH


Les obscurantistes disent avoir vu la lumière et les enfants des Lumières accueillent avec joie l’âge des ténèbres!

 

A l’occasion du  15 ème anniversaire des attaques du 11 septembre 2011, le  journaliste et chroniqueur canadien a publié, le 11 septembre 2016, un article amer  dans Le Journal de Montréal‎  sur la situation actuelle face au totalitarisme islamiste qui est parti à l’assaut des démocraties. Il accuse notamment cette gauche mondiale d’être pire que les islamistes. ( introduction et adaptation du titre par Ftouh Souhail)

 

172606_hd

Le monde dans lequel nous vivons a vu le jour il y a 15 ans, lorsque le deuxième avion percuta le côté sud de la tour sud du World Trade Center, à 9 h 03.

À 8 h 46, lorsque le premier avion percuta la face nord de la tour nord, c’était un accident.

Dix-sept minutes plus tard, c’était la plus grande attaque en sol américain depuis Pearl Harbor.

Il n’aura fallu qu’un peu plus d’un quart d’heu­re pour que le siècle bascule.

LE MONDE À L’ENVERS

Aujourd’hui, qu’en est-il? L’intervention militaire en Irak, l’ouverture de Guantanamo et l’exécution de Ben Laden ont-ils rendu le monde plus sécuritaire?

Rares sont ceux qui répondraient oui à cette question.

L’État islamique a pris la relève d’Al-Qaïda, les massacres commis ici et là ont remplacé les grosses opérations planifiées, les laveurs de cerveaux ont découvert internet, la Syrie et l’Irak attirent toutes les têtes brûlées du monde…

La bête n’est pas morte. Elle a juste mué.

Nous sentons son souffle sur notre cou tous les jours.

Preuve que le monde a basculé il y a 15 ans: la gauche, qui, auparavant, combattait les fascistes et défendait les droits des femmes, se bat maintenant bec et ongles pour protéger le droit des islamo-fascistes d’opprimer «librement» les femmes!

Des féministes défendent le burkini, la première ministre lesbienne de l’Ontario se dit privilégiée de se faire photographier aux côtés d’une militante pro-niqab, les signes de radicalisation sont considérés comme des vête­ments ordinaires…

Bref, c’est le monde à l’envers!

ISLAMOPHOBIE !

On assiste à une multiplication d’attaques antisémites aux quatre coins du monde, les juifs ne se sentent plus en sécurité en France, les chrétiens d’Orient sont massacrés dans l’indifférence générale et l’Occident ouvre ses portes aux réfugiés syriens alors que les pétromonarchies musulmanes ferment les leurs. Et quel mot la gauche ne cesse-t-elle de répéter?

«Islamophobie!»

Islamophobie? Où ça?

Le voile n’a jamais été aussi présent, Justin Trudeau court les mosquées, une députée libérale célèbre la fête du Canada dans un centre islamique, les designers de mode rivalisent d’ingéniosité pour rendre le hijab sexy, il n’y a pas un fascicule gouvernemental qui ne mette une femme voilée à sa une afin de prouver que le Canada est «ouvert»…

En fait, ces 15 dernières années,

savez-vous quelle communauté a été la plus occultée, la plus oubliée?

Les musulmans laïques.

Ils ont complètement disparu de la carte. Désormais, quand on veut parler des musulmanes, on montre une femme voilée.

Le voile, auparavant marginal, est devenu LE signe officiel des musulmanes, gracieuseté de la gauche gnangnan.

LA GRANDE CONFUSION

Face à la trahison de la gauche, une frange de la population, se sentant abandonnée, a rallié l’extrême droite.

De la France aux États-Unis, la droite se radicalise, pour le plus grand bonheur de la gauche qui a enfin un ennemi à combattre.

En effet, que serait Hollande sans Le Pen et Clinton sans Trump?

Il y a 15 ans, le monde a viré à l’envers. Aujourd’hui, nous peinons à trouver notre chemin…

Les obscurantistes disent avoir vu la lumière et les enfants des Lumières accueillent avec joie l’âge des ténèbres…

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël


16/09/2016
0 Poster un commentaire

TERRORISME: « L’ANNÉE VA ÊTRE ÉPOUVANTABLE POUR LA FRANCE » – UN JUGE PARLE

 

benedict1012.gif

Transmis par Michèle H

//www.rtbf.be/auvio/detail_terrorisme-l-annee-va-etre-epouvantable-pour-la-france?id=2131579&utm_source=media&utm_campaign=social_share&utm_medium=email_share


15/09/2016
0 Poster un commentaire

CANNES, FRANCE : ATTENTAT TERRORISTE, 11 VICTIMES – SILENCE MÉDIA TOTAL, PAR CHRISTIAN LARNET

 
Source: Dreuz-info

 

48540d23b49713c5b6817cc5f697c822

Nice Matin est le seul média à avoir rapporté l’attentat terroriste qui s’est produit dimanche soir, à Cannes, et
il l’a enfoui dans la rubrique « Faits divers ».

Oui chers lecteurs, les médias à court d’excuses pour protéger l’islam (loup solitaire, drame conjugal, désespoir, déséquilibre mental, Vladimir…) jettent l’éponge et les attentats terroristes sont relayés aux faits divers, tant ils sont devenus banals et presque quotidiens.

 

Les faits :

Un mahométan de 42 ans a violemment attaqué onze personnes sur le Vieux Port de Cannes, puis les a jetés dans l’eau pour les noyer, en hurlant Allahou Akbar.

Le terroriste – que Nice matin qualifie de « sans domicile fixe » pour fabriquer l’image d’une victime de la société alors qu’il s’agit d’un homme extrêmement agressif et violent, avait ciblé des victimes faciles : un groupe de retraités, vacanciers insouciants.

Selon des témoins, le musulman a violemment frappé ses victimes, puis les a jetés à l’eau en hurlant Allahou Akbar.

Les victimes ont été légèrement blessées par l’agresseur, mais elles sont très choquées, rapporte Nice Matin, qui s’en est pris aux pompiers arrivés rapidement sur place.

 

L’agresseur a été arrêté par la police et placé en garde à vue, pour rien : la semaine précédente, il agressait sa mère et un voisin, à Antibes, et était remis en liberté.

Il a comparu aujourd’hui mercredi devant le tribunal correctionnel de Grasse qui l’a condamné et fait emprisonner.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Source unique : nicematin.com/faits-divers/il-agresse-onze-personnes-sur-le-vieux-port-de-cannes

//www.dreuz.info/2016/08/24/cannes-france-attentat-terroriste-11-victimes-silence-media-total/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29


26/08/2016
0 Poster un commentaire