* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Un Message d'Amour ...


La Manne du Matin

Jean 6.27
Travaillez, non point pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui demeure jusqu’à la vie éternelle, et que le Fils de l’homme vous donnera; car le Père, Dieu, l’a marqué de son sceau.

 

 

Quel profit l’homme tirera-t-il de tout le travail qu’il se donne ici-bas? Une fois le nombre de ses jours accomplis, ne repartira-t-il pas comme il est venu, c’est-à-dire, nu? Nous n’avons rien apporté dans ce monde, et il est évident que nous n’en pouvons rien emporter. Pourquoi donc travailler pour la nourriture qui périt? Pourquoi employer toute notre énergie à gagner le monde puisque nous savons que ceci ne nous profitera de rien? Que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? Ne serait-ce pas totalement insensé?

Mais alors, quelle est cette nourriture dont parle le Seigneur Jésus et qui demeure jusqu’à la vie éternelle? Voici ce que le Fils de Dieu a déclaré: « Ma nourriture est de faire la volonté de Celui qui M’a envoyé, et d’accomplir Son oeuvre. » Puisqu’Il est notre Maître, ne devrions-nous pas suivre Son exemple? C’est une certitude! Bien entendu, cette question en appelle immédiatement une autre: « Que ferons-nous pour travailler aux œuvres de Dieu? » À ce propos, le Seigneur Jésus nous répond: « C’est ici l’oeuvre de Dieu, que vous croyiez en Celui qu’Il a envoyé. »

Voici, Jésus-Christ est Lui-même le Pain de vie. Mépriserions-nous le Pain vivant, qui est descendu du ciel? La Bible nous enseigne que celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. Puisqu’elle nous est révélée, nous en détournerions-nous? Puisque Celui qui est le Chemin, la Vérité et la Vie, nous est présenté, serions-nous insensés au point de nous éloigner de Lui? Non, bien sûr que non, reconnaissons que notre bonheur est auprès de l’Envoyé de Dieu. Résolument, venons à Jésus, Il nous donnera la paix! Venons à Jésus, Il nous donnera la vie! Recevons toutes choses de Sa main!

Oui, goûtons au Pain de vie, et soyons rassasiés!

 


20/02/2018
0 Poster un commentaire

La Manne du Matin

Esaïe 33.2
Éternel, aie pitié de nous! Nous nous attendons à toi. Sois le bras de ceux-ci dès le matin, et notre délivrance au temps de la détresse!

 

 

Si nous n’étions pas convaincus de l’Amour de Dieu, où trouverions-nous la force d’avancer et de persévérer? Comment même trouverions-nous la force de vivre? Y avons-nous déjà réfléchi? Si nous n’avions pas la certitude que, par la foi en Jésus-Christ, Dieu nous est favorable, comment supporterions-nous le poids du monde? Ne serait-ce pas un fardeau tellement lourd à porter? Qui pourrait s’en charger sans en être écrasé? Ici-bas, rien n’est stable. Tout n’y est que travail, tout n’y est que vanité et rongement d’esprit. « Qui nous fera voir le bonheur? » pourrait s’écrier quelqu’un!

Effectivement, sur terre, où se trouve le fondement solide sur lequel bâtir? Épargnons-nous la peine d’une longue et fastidieuse recherche, il n’en existe pas. Voici, le monde entier est plongé dans le mal. Sans aucun doute, celui qui y cherche le repos mourra d’épuisement. Celui qui y cherche de l’eau pour se désaltérer mourra de soif. Celui qui y cherche sa sécurité sera terrassé par les angoisses qu’il endurera.

C’est une certitude, le salut vient de l’Éternel. C’est pourquoi, nous crions à Lui et disons: « Éternel, aie pitié de nous! Nous nous attendons à toi. » Nous savons que ce cri ne peut demeurer sans effet. Lorsqu’un malheureux crie, l’Éternel l’entend. D’ailleurs, Dieu n’a-t-Il pas répondu de la plus merveilleuse des manières à cet appel de détresse? Que dit Sa Parole? Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. Quelle déclaration extraordinaire, n’est-ce pas? Assurément, si nous croyons cette parole, nos âmes trouveront la paix. Oui, c’est avec raison que nous nous confions en Dieu! C’est avec raison que nous plaçons notre espérance en Lui! Ne tardons plus, venons au Seigneur Jésus!

 


19/02/2018
0 Poster un commentaire

La Manne du Matin

Psaumes 89.2-3
Je chanterai à jamais les bontés de l’Éternel; ma bouche publiera ta fidélité d’âge en âge. Car j’ai dit: Ta bonté subsiste à jamais; tu établis ta fidélité dans les cieux.

 

 

 

Dieu est bon, c’est une certitude! Qui pourrait soutenir le contraire? Ne nous souvient-il pas de la grâce de Dieu? Ne nous souvient-Il pas de l’Amour que Dieu nous a montré en la Personne de Jésus-Christ? Rappelons-nous ce que nous sommes, des hommes et des femmes pécheurs. Rappelons-nous comment nous gisions dans la boue, souillés et privés de toute espérance. Désormais, considérons la position dans laquelle Dieu nous a placés à présent. En vertu de notre foi en l’Oeuvre accomplie par Son Fils, nous avons été réconciliés, pardonnés, purifiés et restaurés. Le contraste n’est-il pas tout à fait remarquable? Indiscutablement, Dieu nous a donné un grand sujet de joie!

Naturellement, nous avons matière à bénir, chanter et louer le Nom de l’Éternel non seulement en ce présent siècle, mais aussi pour toute l’éternité! Qui peut estimer la valeur d’une seule goutte du précieux sang du Christ, de l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde? Qui peut déclarer les souffrances endurées par le Seigneur à la croix? Il est bien vrai, la justice de Jésus nous est imputée gratuitement par la foi. Néanmoins, ne l’ignorons pas, c’est à un grand prix que nous avons été rachetés! Par conséquent, puisque nous Lui devons tout, ne rendrions-nous pas gloire à Dieu? Puisque nous Lui devons tout, notre bouche ne publierait-elle pas la fidélité de notre Dieu? Puisque le Seigneur nous a sauvés, ne raconterions-nous pas Sa louange et toutes Ses merveilles? Assurément, nous ne pouvons qu’être reconnaissants! Assurément, nous ne pouvons qu’annoncer les vertus de Celui qui nous a appelés des ténèbres à Sa merveilleuse lumière!

Que tout ce qui respire loue l’Éternel!

 


18/02/2018
0 Poster un commentaire

La Manne du Matin

Jacques 3.2
Or, nous bronchons tous en plusieurs choses. Si quelqu’un ne bronche point en paroles, c’est un homme parfait, qui peut tenir aussi tout son corps en bride.

 

 

Éternel, mets une garde à ma bouche; garde l’entrée de mes lèvres. Ce n’est autre que le roi David, l’homme selon le cœur de Dieu, qui a formulé cette prière en son temps. Ne serions-nous pas sages de faire de même? Oui, sans aucun doute! Qui d’entre nous connaît toutes les conséquences d’une parole prononcée légèrement? La Bible nous enseigne que la mort et la vie sont au pouvoir de la langue. Assurément, nos mots ont un impact bien plus grand que nous ne pourrions l’imaginer. Qui sait s’il n’a pas blessé quelqu’un à cause d’une parole dure? Qui sait s’il n’a pas affligé quelqu’un à l’occasion d’une parole cassante? Certes, une grande vigilance s’impose! Les souffrances morales, qui ne se voient pas, peuvent causer bien plus de dommages que ne le font les coups qui heurtent le corps. Sans même nous en rendre compte, nous pouvons briser quelqu’un uniquement en remuant notre langue. C’est pourquoi, prenons garde de ne pas être les bourreaux de nos frères et de nos sœurs. Pour cela, veillons à demeurer dans l’Amour de Jésus. Nos paroles ne seront plus ni amères ni décourageantes. Au lieu de détruire, nous édifierons! Au lieu de blesser, nous aurons les mots pour guérir!

Si nous sommes comptés parmi le nombre des victimes de paroles meurtrières, ne perdons pas courage. Même au milieu des ténèbres de la dépression, il y a de l’espoir! Souvenons-nous qu’il y a quelqu’un qui peut soulager l’amertume de nos âmes. Il y a quelqu’un qui peut nous retirer de ce puits sans fond dans lequel nous semblons nous enfoncer. Certainement, il nous faut invoquer le Nom de Celui qui rend libre. Soyons-en pleinement convaincus, le Seigneur Jésus peut transformer nos eaux amères en eaux douces. Il est merveilleux. N’en doutons pas, le Fils de Dieu est capable de rebâtir sur d’anciennes ruines. Venons seulement à Lui!

 


17/02/2018
0 Poster un commentaire

La Manne du Matin

Osée 2.14-15
C’est pourquoi, voici, je l’attirerai, et je la ferai aller au désert, et je parlerai à son coeur. Et de là je lui donnerai ses vignes, et la vallée d’Acor, comme une entrée d’espérance; et elle y chantera comme au temps de sa jeunesse, comme au jour où elle remonta du pays d’Égypte.

 

 

Certes, il n’est personne qui aimerait vivre dans le désert. C’est une terre hostile où la vie ne peut que très difficilement se développer. Néanmoins, si la vie subsiste dans des conditions aussi rudes, n’est-il pas fort probable qu’elle s’épanouira aussi dans un environnement plus favorable? À n’en pas douter, les racines qui croissent dans l’adversité sont bien plus profondes et résistantes que celles qui s’étendent dans une terre friable. Là, rien n’empêche leur progression. Cependant, c’est également là qu’elles seront les plus vite déracinées!

Tout ceci ne nous parle-t-il pas de façon imagée de notre vie spirituelle, de la croissance de notre foi dans le Seigneur Jésus? Bien que personne ne prenne plaisir à être affligé, n’est-ce pourtant pas dans les temps d’épreuve que nous faisons les plus grands progrès? N’est-ce pas dans ces moments d’abandon total au Seigneur que nous faisons les plus belles et riches expériences avec Lui? Assurément, tous les bruits du monde cessent dans le désert. Là-bas tout appui humain disparaît, nous dépendons entièrement de la grâce de Dieu. N’est-ce pas le lieu propice où le Seigneur pourra nous parler? Croyons-le, c’est ici que nous entrerons dans une plus grande intimité avec Lui. C’est ici que nous apprendrons à Le connaître, à découvrir son Amour et Sa fidélité. C’est ici aussi que les plus grands encouragements nous seront sans doute accordés! Sans passer par le désert, comment apprendrions-nous toutes ces choses? C’est une évidence, l’épreuve de notre foi est nécessaire. Par conséquent, sachons bénir le Seigneur tant pour les temps de sécheresse que pour les temps de rafraîchissement. N’ayons aucune inquiétude, Il saura les doser dans une juste mesure. Sachons y reconnaître la grâce de Dieu.

Nous le savons, toutes choses concourent au bien de ceux qui L’aiment, de ceux qui sont appelés, selon Son dessein. Ne craignons donc pas, croyons seulement!

 


16/02/2018
0 Poster un commentaire