* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Yannis Gautier


Quoi de plus beau que son amour ! ( Yannis Gautier )

womanholdingthecross.jpg
 
 
“Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.” Romains 5.8
La première bible que j'ai reçue, c'est en prison qu'on me l'a offerte. Et, je vous avoue que malgré un vif désir de la lire, cela n'a pas pu se faire dans l'immédiat. 

Avez-vous déjà eu l'impression de vous sentir indigne de l'amour de Dieu ?
La raison en est simple : à cause de toutes les fautes que j'avais commises, je me sentais coupable et indigne de m'approcher de Dieu.

Cette bible va donc rester quelques jours sur la table de ma cellule, sans que je ne la touche. Par la suite, Dieu va me conduire à l'ouvrir, et comme il ne fait jamais les choses à moitié, je vais découvrir un verset qui va réduire en poussière tous ces faux raisonnements, qui étaient les miens.

“Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle” (Jean 3.16).

Avez-vous déjà eu l'impression de vous sentir indigne de l'amour de Dieu ? De penser que vous ne méritiez pas qu'il s'intéresse à vous ou qu'il réponde favorablement à vos prières ? 

Il y a peut-être d'innombrables raisons sur lesquelles vous vous appuyez pour dire : “Non, je ne mérite pas l'amour que Dieu me porte !” Il n'en demeure pas moins que pour Dieu, il n'existe aucune raison au monde qui l'empêcherait de vous aimer.

Il ne vous servirait donc à rien d'essayer d'évaluer ou de comprendre l'immensité de l'amour de Dieu à votre égard. Il vous faut tout simplement l'accepter et vous en réjouir. 

“Je t'aime d'un amour éternel ; C'est pourquoi je te conserve ma bonté” (Jérémie 31.3).

Une action de grâce pour aujourd'hui
Père, merci pour ton si grand amour !
 

09/12/2014
0 Poster un commentaire

" Un sacrifice vivant "

 
 
1170715_621737811181851_1854681712_n.jpg
"Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant…" Romains 12.1
C.T. Studd, un célèbre joueur de cricket britannique affirma : "Si Jésus-Christ est Dieu et mourut pour moi, alors aucun sacrifice n'est trop grand pour lui !"

Au cours de votre séjour sur cette terre, l'Éternel votre Dieu vous mettra de bien des manières à l'épreuve.
Aussi longtemps que nous résistons à l'idée de nous offrir à Dieu comme sacrifice vivant, nous ne pouvons prétendre suivre Christ. L'apôtre Paul nous apprend que le seul sacrifice que Dieu accepte de notre part, c'est le moi tout entier. Cela sous-entend que tant que le "moi" règne encore sur nous, notre vie n'est pas encore pleinement livrée à Dieu.

Ce qui caractérise les grands leaders de ce siècle ou des siècles passés, c'est justement l'esprit de sacrifice par lequel ils étaient animés. Ils sacrifiaient beaucoup pour se consacrer à ce qui il y a de meilleur, c'est-à-dire Christ !

Il vous faut savoir que plus vous grandirez avec Dieu, plus les sacrifices que vous devrez faire seront coûteux. Ce qui donnera du prix au sacrifice que vous offrez à Dieu se déterminera souvent à la valeur que vous lui accordez.

À ce sujet, je vous invite à étudier la vie du patriarche Abraham. Vous pourrez constater qu'au fur et à mesure qu'il entrait dans les promesses de Dieu, les sacrifices qu'il devait faire étaient de plus en plus importants. Dieu le conduira progressivement jusqu'au test ultime de sa foi et de son obéissance en lui demandant de lui offrir son fils Isaac ! Si la foi d'Abraham arriva à cet apogée-là, c'est parce qu'à chaque fois que Dieu lui lançait un défi, il le relevait ! Il acceptait de céder, de renoncer à tout, pour s'attacher à celui qui était le seul à pouvoir le faire entrer dans ses promesses !

Au cours de votre séjour sur cette terre, l'Éternel votre Dieu vous mettra de bien des manières à l'épreuve. Il testera votre soumission, votre obéissance, mais aussi votre attachement à lui pour voir où est votre cœur !

Acceptez de relever ces défis qu'il vous envoie et saisissez chaque opportunité pour lui montrer votre appartenance !

Un choix pour aujourd'hui

Dès à présent, je prends l'engagement de te suivre, de renoncer à tout ce qui pourrait m'empêcher d'être à ton service. Je me mets volontairement à part, afin d'être un vase d'honneur au travers duquel tu te glorifies. 

 


04/08/2014
0 Poster un commentaire

" Rejetez la fausse culpabilité " !

 
 
100003178670570pizapw1406182189.jpg
 
"Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ." Romains 8.1
Récemment, une personne m'a dit ceci : "Il y a quelques années, j'ai commis une erreur. Bien que j'aie demandé pardon à Dieu, je me sens toujours indigne et terriblement coupable !" 

Qui n'a jamais éprouvé de culpabilité ? Tourments, remords, honte… La culpabilité est l'un des sentiments les plus pénibles à vivre et le diable se fait toujours un plaisir de vous ressortir d'anciens dossiers pour vous rappeler vos fautes d'hier ! 

Il veut vous faire payer inlassablement la facture alors que Christ l'a déjà réglée pour vous ! "Il a effacé le document de nos dettes qui nous accusait…Et il l'a détruit en le clouant sur la croix !" (Colossiens 2.14).

Pourquoi vous sentir coupable alors que Dieu ne vous condamne pas ? Vos fautes d'hier, il les a déjà oubliées ! "C'est moi, oui c'est moi qui pardonne tes fautes, parce que je le veux bien et je ne m'en souviendrai plus." (Esaie 43.25). 

Acceptez cette vérité ! Rejetez les accusations du diable, sachant qu'en fin de compte c'est lui qui sera condamné. 

Une action pour aujourd'hui 

Seigneur, je prends la décision de ne plus jamais me laisser accuser par Satan. Amen.

24/07/2014
0 Poster un commentaire

" La Joie du Seigneur !

 
 
 
 
 
pizap.com10.83734946511685851399962789335.jpg
Le Seigneur est pour moi une source de joie débordante. Mon Dieu me remplit de bonheur, car le secours qu’il m’accorde est un habit dont il me vêt, et le salut qu’il m’apporte, un manteau dont il me couvre." Esaïe 61.10 
Lorsque nous regardons à la tristesse qui envahit ce monde avec tout ce que cela peut comporter, il est bien difficile de rester joyeux. D'une seconde à l'autre, votre joie peut-être transformée en chagrin et votre gaieté en consternation. 

Pourquoi rester dans cet état ?
En début d'année, alors que j'étais invité dans une église, une personne a fait une rupture d'anévrisme pendant le culte. Sa vie venait de basculer subitement...

La joie qui doit être la nôtre ne saurait être entravée par ces désolations, voilà pourquoi Dieu se charge lui-même de nous la donner. "Que le Dieu de l'espérance vous remplisse de toute joie..." (Romains 15.13).

Dieu est heureux et son désir est que vous le soyez aussi, même si certaines choses naturelles peuvent vous attrister. Il n'en demeure pas moins que spirituellement, il souhaite que vous restiez accroché à lui. Il est une source intarissable de joie. "Mais moi, je trouve ma joie dans le Seigneur" (Habakuk 3.18).  

Vous avez peut-être perdu votre joie, le chagrin s'est abattu sur vous et rien ne peut empêcher vos larmes de couler sur votre visage. Ecoutez le message de Dieu pour vous : "Mais j'ai mission de remplacer les marques de leur tristesse par autant de marques de joie" (Esaïe 61.3).

Pourquoi rester dans cet état ? 

La joie du Seigneur est la vôtre à partir du moment où vous lui permettez de vous la transmettre. Il est donc important que vous puissiez déposer à ses pieds ce vêtement d'afflictions afin qu'il puisse vous couvrir du manteau de sa joie. "Ne vous affligez pas, car la joie de l'Éternel est votre force" (Néhemie 8.10). 

Une prière pour aujourd'hui

Seigneur, je dépose toutes mes tristesses devant toi et je te demande de me remplir de ta joie. Amen.

13/05/2014
0 Poster un commentaire

" Une parole qui a de l'effet ...

pizap.com10.62869857903569941397457880960.jpg
 
 
"C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle." Luc 6.45
Dernièrement, une maman est venue me voir à la fin d'un culte pour m'annoncer que son fils venait de confier sa vie à Jésus-Christ. Elle était vraiment heureuse ! Il faut dire qu'elle attendait ce jour depuis plusieurs années. Elle conclut la conversation en me disant : "malgré tout ce qu'il m'a fait vivre, je savais que cela arriverait car je n'ai jamais cessé de lui parler de Dieu".

La parole de Dieu est une nourriture spirituelle aux effets extraordinaires dans notre vie et celle de ceux qui nous entourent. C'est pourquoi s'en délecter au quotidien est une réelle nécessité.

"J'ai recueilli tes paroles, et je les ai dévorées ; Tes paroles ont fait la joie et l'allégresse de mon cœur" (Jérémie 15.16).  

En regardant ce que la parole de Dieu a produit dans votre vie, vous pouvez alors imaginer ce qu'elle est susceptible de réaliser dans la vie des autres. 

Par la parole qui sort de votre bouche, Dieu peut parler à une personne, la conduire au salut, la guérir d'une blessure interne, la conseiller, la guider, l'encourager... Bref, il peut répondre à une multitude de besoins. "La langue douce est un arbre de vie" (Proverbes 10.21).  

Dieu parle à travers vous et son langage le met en avant et crée un environnement qu'il honore. Aussi, au quotidien, il vous faut veiller à ce que "la parole de Christ habite parmi vous abondamment" (Colossiens 3.16).  

N'oubliez pas que Dieu a créé le monde avec sa parole ! Alors, que ne peut-il faire aujourd'hui avec ces merveilleuses paroles qui demeurent en vous ! "Car la Parole de Dieu est pleine de vie et de puissance..." (Hébreux 4.12).

 
Un engagement pour aujourd'hui

Seigneur, je prends la décision de nourrir mon cœur de ta Parole. Amen.

14/04/2014
0 Poster un commentaire