* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

DEMANDE, CHERCHE ET FRAPPE DANS LA PRIERE David Wilkerson

735be98c1df4de47b8537d41ca0f2bd6--la-bible-brass.jpg

Certains enseignants de la Bible clament que nous marchons dans l’incrédulité si nous demandons à Dieu la même chose, encore et encore. C’est une hérésie ! Dieu nous a ordonné de demander, de chercher, de jeûner – de crier dans une supplication sincère et efficace (voir Matthieu 7:7-8). Depuis le commencement, de nombreux serviteurs véritables se sont tourné les promesses de Dieu en prières :

  • Jésus savait que Son Père lui avait promis toutes choses depuis avant la fondation du monde. Pourtant, Christ passait des heures en prière pour que la volonté de Dieu soit faite sur la Terre. Il a même donné une parabole qui illustre la persévérance dans la prière, au sujet de la veuve qui ne cesse de demander justice auprès du juge inique, jusqu’à ce qu’elle l’obtienne (Luc 18:1-8).
  • Dieu a donné à Ézéchiel de merveilleuses prophéties sur la restauration d’Israël, promettant que les ruines de la nation deviendraient semblables au Jardin d’Éden. Mais le Seigneur a dit que cette parole ne s’accomplirait pas sans la prière : “Voici encore sur quoi je me laisserai fléchir par la maison d’Israël” (Ézéchiel 36:37). En d’autres termes : “Je vous ai fait une promesse, mais Je veux que vous priez pour qu’elle s’accomplisse. Cherchez-moi de tout votre cœur jusqu’à ce que Ma Parole s’accomplisse. Je vous délivrerai, mais d’abord, vous devez demander.”
  • Dieu a promis à Daniel qu’Israël serait restauré après soixante-dix ans. Quand Daniel a vu que le moment désigné approchait, il aurait pu attendre dans la foi que Dieu tienne Sa promesse. Mais Daniel est tombé à genoux et il a prié pendant deux semaines, jusqu’à ce qu’Il voit le Seigneur agir (Daniel 9:24-27).

Dans l’Ancien Testament, le sacrificateur d’Israël portait sur son pectoral le nom de toutes les tribus d’Israël. Cela signifiait que les besoins du peuple étaient constamment dans le cœur du sacrificateur, dans la prière. Quelle merveilleuse image ! Cela représente Christ, qui nous porte dans son cœur et qui présente nos besoins au Père. C’est aussi une image de chaques chrétiens, souverain sacrificateur, qui portent le besoin des autres dans leur cœur.



29/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 692 autres membres