* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Faire ou être ? ( Paul Calzada )

soir.jpg

« Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leur esprit, je les écrirai dans leur cœur ; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. » (Hébreux 8.10).

Dans ce verset la priorité est donnée à ce que Dieu fait : « je ferai » ; « je mettrai » ; « j’écrirai ». S’il y a quelqu’un qui s’engage à faire, c’est bien Dieu.
Parfois nous voulons, avec les meilleures intentions du monde, faire ce que Dieu s’est lui-même engagé à faire. S’il en est qui n’avancent pas dans la vie de communion avec Dieu, dans la sanctification, à laquelle ils aspirent pourtant avec ferveur, n’est-ce pas peut-être parce qu’ils cherchent à y parvenir par leurs propres efforts, au lieu de laisser le Seigneur accomplir ce qu’il veut faire en eux ?

Dieu a déclaré qu’il ferait son œuvre en nous : « Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Eglise et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen ! » (Ephésiens 3.20/21).
Lui seul peut faire, par la puissance de l’Esprit qui agit en nous, une œuvre de régénération. A nous de nous attendre patiemment à lui, dans une humble dépendance, dans une attitude de profonde conscience de notre propre incapacité, et dans l’assurance de sa toute puissance.

Lorsque nous permettons à Dieu de faire en nous son œuvre de régénération, alors il nous permet d’être. En effet, après que Dieu ait dit : « je ferai ; je mettrai ; j’écrirai », il ajoute : « et ils seront mon peuple. » Le « faire » lui appartient, et notre « être » en est la conséquence.
Retenons bien ceci : nous ne pourrons jamais être ce qu’il veut que nous soyons, si c’est nous qui cherchons à faire (au travers de mille efforts religieux) ce que lui seul a le pouvoir de faire en nous, par son Esprit.

Dieu ne peut rien faire dans la vie de ceux qui se confient dans leurs efforts ou mérites. Dieu peut faire des miracles dans la vie de ceux qui, humblement, s’abandonnent totalement à lui. Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. Voilà pourquoi il dira aux religieux de son temps : « Je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu » (Matthieu 21.31). Jésus n’approuve pas le péché des gens de mauvaise vie, mais ces personnes savent qu’elles sont incapables de faire ce qui est juste, et elles se confient en Dieu pour qu’il fasse, dans leur vie, ce qu’elles ne peuvent faire elles-mêmes.

Ma prière en ce jour :

Seigneur, je me confie en ta grâce pour que tu fasses en moi ton œuvre de transformation, laquelle me permettra d’être. Amen !



09/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 680 autres membres