* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

L'humanisme ( Graines d'Ensemencement )

ob_a06d85_11709773-844202545674068-3755008717981.jpg

Maudit l'homme qui se confie en l'homme... Béni l'homme qui se confie en l'Éternel... Le coeur est trompeur par-dessus tout et incurable ; qui le connaît ? Moi, l'Éternel, je sonde ton coeur. (Jérémie 17:5,7,9-10)



Ces derniès décennies, des croyances politiques et sociales communément répandues ont quasiment effacé de notre conscience la notion de la faute personnelle. La pauvreté, l'oppression raciale, les taudis, la faim, voilà les vrais coupables : le malfaiteur est en réalité la victime. Le ministre de la Justice du président Johnson a résumé cela en disant que la cause du crime est la pauvreté. Le président Jimmy Carter, après la grande panne d'électricité de New-York et pillage qui a eu lieu à cette occasion, lui a fait écho : "Il est clair que le facteur numéro un de la criminalité... est le taux élevé de chômage parmi les jeunes".

Cette indulgence pour les défavorisés de la vie a quelque chose de sympathique. Mais, si on la pousse à l'extrème, elle détruit la responsabilité personnelle et encourage la criminalité.

Quant à Ronald Reagan, il a exprimé maintes fois sa conviction du caractère "fondamentalement bon" de l'homme, terminant par une citation du journal d'Anne Frank : "Malgré tout, je continue à penser que les gens ont un bon fond".

Richard Nixon se plaisait à citer Tocqueville : "Si l'Amérique cesse un jour d'être bon, elle cessera d'être grande".

Illusions propagées par des personnages représentatifs de notre époque, mais qui sont contraires aux affirmations de la Parole de Dieu.



30/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 692 autres membres