* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La dureté brise l'unité ( Paul Calzada )

img394926.jpg

« C’est ainsi qu’Israël s’est détaché de la maison de David jusqu’à ce jour. » (1 Rois 12.19)

La fin du règne de Salomon fut marquée par l’émergence d’une multiplicité de cultes idolâtres, et cela à cause de ses nombreuses femmes venues des pays voisins. Cette idolâtrie eut pour conséquence d’amener le désagrégation de l’unité nationale. Ce qui aurait dû faire l’unité des douze tribus c’était le culte à l’Eternel dans le temple de Jérusalem. Ce culte étant délaissé au profit de divinités païennes, l’unité était malmenée. D’autre part, pour satisfaire sa folie des grandeurs, Salomon taxait excessivement le peuple.

A la mort de Salomon, son fils Roboam fut appelé à lui succéder. Alors que les anciens lui conseillèrent de diminuer les impôts, Roboam choisit d’écouter les « jeunes loups » de sa génération et promit d’augmenter encore plus les impôts.
Tous les éléments d’une scission étaient réunis. La dureté de Roboam excéda le peuple, et Israël se choisit un roi parmi les opposants de Salomon. Jéroboam devint roi de dix tribus et Roboam fut roi sur deux tribus (Juda et Benjamin). L’unité nationale fut détruite !

Cette histoire racontée dans le premier livre des Rois aux chapitres 11 et 12, met en évidence deux facteurs essentiels de la destruction de l’unité du peuple. Relevons ces deux points :
Premièrement, le despotisme d’un monarque sensuel et quelque peu mégalomane, qui donne un très mauvais exemple au peuple, et introduit l’idolâtrie dans son royaume !
Deuxièmement, l’attitude d’un jeune roi qui va, par sa dureté, favoriser le regroupement des mécontents autour d’un ancien opposant à son père.

Il y aurait beaucoup à dire sur les comportements et attitudes de Salomon sur la fin de son règne. Cet homme rempli de sagesse, ayant bien débuté son mandat royal, va tristement finir sa vie, préparant ainsi le terreau sur lequel germera la division. Je laisse le soin à ceux qui sont plus près de la fin que du début à méditer sur l’exemple et l’héritage qu’ils laissent !
Par contre je voudrais aujourd’hui insister sur l’attitude dure de Roboam qui va sceller la division.

La dureté des propos, la dureté de cœur, sont des facteurs de division, aussi bien au sein des familles que des groupes sociaux.
Alors qu’on interroge Jésus sur la question du divorce, il va répondre : « C’est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes. » (Matthieu 19.8)
De même, alors que Dieu demande à chacun d’avoir de la bonté et de la miséricorde, ils refusent de l’écouter et ils rendent leur cœur dur (Zacharie 7.9/12), ce qui amène dispersion et solitude.

Une prière pour ce jour :

Alors que la dureté est source de division, donne-moi, Seigneur, d’éviter de tomber dans ce piège. Que je sache exercer la miséricorde et la compassion. Je veux prier pour ceux qui ont été durs à mon égard, et les bénir en ton nom. Amen !



30/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 681 autres membres