* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

LA MALADIE 1/2 ( Daniel Quentin )

bsipbsip-013706-0301_0_730_486.jpg

LA MALADIE

Dans le deuxième livre des Rois, au chapitre 20, il nous est dit : « En ce temps-là, Ezéchias fut malade à la mort. Le prophète Esaïe, fils d’Amots, vint auprès de lui, et lui dit : Ainsi parle l’Eternel : Donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir, et tu ne vivras plus. Ezéchias tourna son visage contre le mur, et fit cette prière à l’Eternel : O Eternel, souviens-toi que j’ai marché devant ta face avec fidélité et intégrité de cœur, et que j’ai fait ce qui est bien à tes yeux ! Et Ezéchias répandit d’abondantes larmes.

Puis, la parole de l’Eternel fut adressée à Esaïe en ces mots : Vas et dis à Ezéchias : Ainsi parle l’Eternel, le Dieu de David, ton père : J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. Voici, j’ajouterai à tes jours quinze années. Je te délivrerai, toi et cette ville de la main du roi d’Assyrie, je protègerai cette ville. Et voici, de la part de la part de l’Eternel, le signe auquel tu connaîtras que l’Eternel accomplira la parole qu’il a prononcée : Je ferai reculer de dix degrés en arrière avec le soleil, l’ombre des degrés qui est descendue sur les degrés d’Achaz, et le soleil recula de dix degrés, sur les degrés où il était descendu. »

Voici donc un roi, un roi d’Israël, et il nous est dit que cet homme, un jour, a vu pénétrer dans son corps la maladie. Et vous savez, l’épreuve et la maladie atteignent tous les hommes, elles atteignent même les rois. La richesse et la fortune ne nous mettent pas à l’abri du cancer, de l’infarctus, de toutes ces infirmités que nous connaissons sur cette terre. Et c’est ainsi qu’un jour la maladie a frappé durement ce roi Ezéchias, tout roi qu’il était. Vous savez, nous sommes grands jusqu’à un certain point. Cet homme avait une couronne sur sa tête. Il était honoré, puissant.

Cependant, lorsque la maladie l’a frappé, il a été comme un simple mortel, il a fait sortir de ses appartements privés tous les serviteurs, toutes les servantes, et il est resté seul avec son chagrin. Et là, il nous est dit : « Il s’est tourné la face contre le mur. » Il venait de recevoir un message terrible de la part du prophète Esaïe qui lui disait de se préparer à la rencontre de son Dieu : « Donne tes ordres à ta maison car tu vas mourir et tu ne vivras plus. » Voilà donc un message bien explicite. Il n’est pas simplement dit : « Tu vas mourir », mais il est dit, pour qu’il comprenne bien : « Tu ne vivras plus. » Il n’y a pas d’équivoque. Par conséquent, Ezéchias se trouve en face de ce terrible problème : La mort qui va venir. Certainement, ce problème est aussi devant nous, devant chaque humain. Et devant la mort, nous sommes tous les mêmes.

Cet homme a eu un frisson d’horreur, il n’a pas voulu accepter cette mort, il n’a pas voulu accepter cette défaite. La Parole de Dieu nous dit : « Il a tourné le visage contre la muraille et il a crié à Dieu, en le priant de tout son cœur, et en pleurant devant sa face. » Le prophète Esaïe s’en allait, il était peut-être dans la cour du palais lorsque l’Esprit de l’Eternel est descendu sur lui et lui a dit : « Retourne à la maison du roi. Dis-lui : J’ai entendu ta prière. »

Et écoutez bien si c’est glorieux ceci : « J’ai vu tes larmes, et voici, j’ai prolongé ta vie de quinze années. » Esaïe, le prophète, a fait demi-tour, il a frappé à la porte de la chambre du roi. Ezéchias dit : « Qui est-ce ? » Et il a dit : « C’est moi, Esaïe. » Alors, quand il a entendu que c’était Esaïe, Ezéchias dit : « Tiens, il vient pour me fermer les yeux. Tout à l’heure, il est entré une première fois pour me dire : « Tu vas mourir. » S’il revient, c’est certainement pour accomplir un dernier acte funèbre. »

 



01/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 691 autres membres