* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La modeste orge ( Paul Calzada )

 

 

 

« L’Eternel, ton Dieu, va te faire entrer dans un bon pays… pays de froment, d’orge, de vignes, de figuiers… » (Deutéronome 8.7/8).

 

L’orge et le blé sont les deux principales céréales avec lesquelles les habitants du Moyen Orient faisaient leur pain. L’orge, moins chère que le blé, était surtout la nourriture des pauvres ou des animaux. Les chevaux de Salomon étaient nourris avec de l’orge (1 Rois 4.28).

Alors qu’Israël était sous la domination de Madian, Dieu va confier au jeune Gédéon, la mission de délivrer Israël. La faiblesse de Gédéon est symbolisée par un gâteau de pain d’orge. Or, ce gâteau va renverser la puissante armée de Madian (Juges 7.13/14).?Aussi modeste que vous soyez, aussi pauvre ou insignifiant qu’un petit gâteau d’orge, gardez confiance en celui qui veut faire éclater sa gloire dans votre vie. Avec Dieu vous ferez des exploits ! « Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes » (1 Corinthiens 1.26/28). La seule chose que Dieu a dite à Gédéon, c’est : « Va avec la force que tu as » (Juges 6.14).

 

C’est au commencement de la moisson des orges que Ruth et Naomi revinrent à Bethléem (Ruth 1.22). Alors que Ruth va glaner derrière les moissonneurs, dans le champ de Boaz, elle se fera remarquer par cet agriculteur fortuné. Une idylle se noue, Ruth deviendra l’épouse de Boaz, et la bisaïeule du roi David. Le temps de la moisson de l’orge entrait dans le programme providentiel divin, pour favoriser la rencontre de ces deux êtres d’exception. En glanant de l’orge, Ruth a trouvé l’amour. Lorsque nous nous engageons à faire fidèlement de petites choses, Dieu est capable de nous ouvrir des destinées inouïes. Soyez fidèles dans les petites choses, et Dieu vous en confiera de plus grandes : « Son maître lui dit : C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître » (Matthieu 25.23).

Nous retrouvons ce symbole de modestie dans le récit de la multiplication des pains : « Il y a ici un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons ; mais qu’est-ce que cela pour tant de gens »? (Jean 6.9). C’est avec cinq pains d’orge, c’est à dire très peu, et en plus, le pain des pauvres, que Jésus va nourrir une multitude. Offrons à Dieu nos capacités, aussi modestes soient-elles, nos talents, mêmes les plus insignifiants, et avec cela il pourra accomplir de grandes choses.

Un encouragement pour ce jour :

Cette modeste graminée, comme nous venons de le voir, est associée à des événements grandioses. Elle nous enseigne à ne pas mépriser la faiblesse ; elle nous rappelle que l’humilité précède la gloire. (Proverbes 15.33).

 

 



08/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 700 autres membres