* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

LA PARTIE LA PLUS DIFFICILE DE LA FOI David Wilkerson

1378866651_2775_1200x667x0.jpg

Jésus a dit à Gethsémané : “Mon âme est triste jusqu’à la mort” (Matthieu 26:38). Peux-tu imaginer le Fils de Dieu endurer une nuit de confusion ? Ne savait-Il pas qu’Il allait proclamer une complète victoire sur l’enfer et la mort ? N’avait-Il pas un sens inné de la direction à suivre et de Sa destinée, en sachant que le Père était avec Lui ?

Il a été dit par des générations de chrétiens que la partie la plus difficile de la foi, c’est la dernière demi-heure. Je voudrais ajouter un mot, ici, pour dire que la nuit de confusion vient souvent juste avant la victoire, juste avant que les ténèbres ne reculent et que la lumière commence à pointer.

Juste avant que la puissance de Satan ne soit brisée, tu vas affronter une nuit de confusion dévastatrice. Dans cette heure, il va te sembler que toute direction s’en est allée et que le but a disparu. La sensation de la présence de l’Esprit de Dieu sur laquelle tu t’appuyais autrefois semble s’être évaporée. Tu te retrouves à dire avec Job : “Si le Seigneur est à l’œuvre, je ne le perçois pas” (voir Job 23:8).

Nombreux sont ceux qui, dans le Corps de Christ, affrontent des problèmes moraux similaires à ceux de David. Dans leur nuit de confusion, ils se demandent : “Seigneur, pourquoi moi ? Mon cœur Te cherchait quand mon péché m’a submergé. Mon âme est en proie au tourment. Je ne comprends pas.”

Ne pense pas une seconde qu’une personne qui a été utilisée puissamment par Dieu a toutes les réponses. Je sais ce que c’est que d’affronter ce silence divin dans une nuit de confusion. Je sais ce qu’on ressent lorsqu’on traverse une période de tumulte et de perplexité, sans aucune direction claire. Tous mes schémas habituels de direction et de discernement étaient inutiles. Je ne pouvais tout simplement pas voir le chemin que je devais suivre et j’étais réduit à crier : “Seigneur, qu’est-ce qui s’est passé ? Je ne sais plus où aller.”

Nous allons tous affronter cette nuit. Mais, merci à Dieu, c’est une période qui va passer. Le Seigneur désire que notre chemin soit clair. Il a promis : “Je vais me tourner vers vous avec de tendres miséricordes.” Et Il le fera pour nous, Ses enfants, étendant vers nous sa miséricorde, dans nos temps d’isolement.



14/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 681 autres membres