* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Le pardon, les blessures imméritées (2) ( Evandis la Manne )

 

Lecture : Mat. 6 : 12.

Une traduction anglaise traduit : "Et libère-nous de nos dettes, comme nous avons rendu libres ceux qui sont en dette envers nous." BBE

 

 

 

Rappelons ici, Mat. 18 : 34 - "Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu'à ce qu'il ait payé tout ce qu'il devait.C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son cœur."

 

 

 

Et aussi : Marc 11 : 25 - "Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses. Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses."

La Grâce ou les Œuvres ?

Certains ont peur de ce texte car il semble présenter une difficulté théologique majeure. En effet, on pourrait penser que nous serions pardonnés à cause de notre pardon. Nous aurions mérité le pardon de Dieu en pardonnant les autres.

 

 

 

Cette requête dans la prière modèle semble simple en apparence, mais les choses simples peuvent cacher de la profondeur… Nous aurions aimé que la phrase, "comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés" ne se trouve pas ici. La phrase aurait dit simplement : "Pardonne-nous nos offenses." Un point c'est tout !

 

 

 

Nous avons l'habitude de dire que le besoin de tous les hommes est de confesser les péchés et de demander pardon. La confession et le pardon font partie d'une prière normale !

 

 

 

• Mais Jésus va y ajouter l'expression désavantageuse pour nous : "Pardonne-nous COMME nous pardonnons à nos débiteurs."

 

 

 

Jésus est en train de dire : "Dieu vous traitera de la même façon que vous traitez les autres." Le Dieu Tout-Puissant se limite à ce que nous faisons sur la terre; Il pardonnerait de la même façon que nous pardonnons !

 

 

 

Mais il n'y a rien d'obscur dans ce texte, il veut dire exactement ce qu'il dit : "Si vous ne pardonnez pas, Dieu ne vous pardonnera pas."

Vous signez votre propre sentence de mort :

Augustin, ce théologien des premiers siècles, a qualifié ce texte de "terrible requête." Il faisait remarquer que si vous formulez cette prière tout en étant impitoyable dans votre cœur, vous demandez en fait à Dieu de ne pas vous pardonner.

 

 

 

Si vous dites, "pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés," tout en refusant de pardonner à ceux qui vous ont fait du tort, cette prière qui devait être une bénédiction devient une malédiction que l'on s'inflige à soi-même.

 

 

 

Dans ce cas vous êtes en train de dire, "Oh Dieu, puisque je n'ai pas pardonné à mon frère, s'il te plaît, ne me pardonne pas non-plus."

 

 

 

C'est pour cela que Charles Haddon Spurgeon, ce grand prédicateur anglais disait, "Si vous prononcez cette prière du Seigneur tout en ayant un cœur qui ne pardonne pas, vous avez virtuellement signé votre propre sentence de mort."

 

 

 

Quelqu'un a dit : Demander à Dieu ce que nous-mêmes nous refusons aux autres, c'est l'insulter.

 

 

 

Illustration :

 

 

 

David Yarbrough

 

 

 

La femme d'un chef Zoulou a assisté à une réunion de l'armée du salut où elle a entendu parler de Jésus et a répondu à l'appel. Quand son mari a entendu parler de cela il lui a défendu d'y retourner sous peine de mort ! Cependant, dans son désir d'entendre encore parler de Jésus, elle osa y retourner, et quand son mari a su cela il est allé à sa rencontre sur le chemin du retour et l'a battue si sauvagement qu'il l'a laissée pour morte. A un certain moment sa curiosité l'a poussé à revenir pour voir ce qu'elle était devenue. Elle n'était pas là où il l'avait laissée, mais il a observé des brindilles cassées et a fini par la trouver allongée sous un buisson. Se penchant sur elle avec ses yeux cruels il la regarda d'un air méchant et dit, “Et qu'est-ce que ton Jésus Christ peut faire maintenant pour toi?” Elle a ouvert ses yeux, et en le regardant elle a dit doucement, “Il m'aide à te pardonner!”...

Le mot clé :

Quand nous disons, "Pardonne-nous nos dettes comme nous pardonnons à nos débiteurs," nous demandons à Dieu de nous pardonner selon le même principe que nous avons utilisé pour pardonner les autres.

 

 

 

• De tous les mots employés dans cette phrase, le mot le plus important pour notre méditation est : "Comme"

 

 

 

C'est la conjonction qui relie la première moitié de cette requête avec la seconde. Quand Jésus dit "comme", il émet une comparaison entre notre façon de pardonner et la façon dont Dieu nous pardonne.

 

 

 

Ce texte dit que nous établissons le niveau et Dieu va employer le même niveau. Nous choisissons le modèle, et Dieu va utiliser ce modèle dans sa façon de nous traiter.

 

 

 

Quand vous faites cette prière, en réalité vous dites, "O Dieu, agit avec moi comme moi je le fais avec les autres. Ou, traite-moi de la même manière que moi j'ai traité les autres."

 

 

 

• "O Dieu, j'ai un voisin, et j'ai rendu des services à ce voisin, mais il me manifeste de l'ingratitude pour tout ce que j'ai fait pour lui. Je suis fâché avec ce voisin et je ne lui pardonnerai pas son ingratitude. Maintenant Seigneur, traite-moi de la même façon que je traite mon voisin."

 

 

 

Nous disons, "O Dieu, cet homme m'a blessé et je suis très fâché contre lui et je suis impatient que tu me rendes la pareille. Traite-moi de la même façon !"

 

 

 

• A moins de pardonner, vous ne serez pas pardonné.

La Parole de Dieu enseigne-t-elle vraiment cela ?

Enseigne-t-elle que le pardon que Dieu nous accorde est relié au pardon que nous accordons aux autres ? Oui ! C'est ce qui est écrit !

 

 

 

Au V. 12, nous avons ce modèle de prière, "pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés." Puis Jésus termine ce modèle de prière, MAIS il continu de parler et il ajoute au V. 14,

 

 

 

• "Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses."

 

 

 

Après nous avoir donné cette prière modèle, il revient sur cette prière pour y faire un commentaire, et le seul point que Jésus reprend pour le commenter n'est pas sur le pain quotidien, ni sur le règne qui doit venir, ni sur, "que ta volonté soit faite…" NON ! Il laisse de côté les autres points et va faire un commentaire sur la 5ème requête.

 

 

 

• " Si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi, mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes." Colombe

 

 

 

Son explication est si claire que personne ne peut l'esquiver.

 

 

 

• Mat. 18 : 35 - "C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son cœur."

Comment une telle chose peut-elle exister si nous sommes de vrais chrétiens ?

Il me semble qu'il y a trois étapes pour en arriver là :

 

 

 

Étape N°1 - Nous avions une dette énorme que nous ne pouvions pas payer, la dette de tous nos péchés qui nous condamnaient. Christ ayant payé pour nous par sa mort expiatoire, nous avons demandé à Dieu de nous pardonner et Dieu nous a remis notre dette énorme. "Il est lui-même la victime expiatoire pour nos péchés, et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier." 1 Jean 2 : 22.

 

 

 

Étape N°2 - Comme Dieu nous a pardonné, nous devons, nous aussi pardonner aux autres. C'est la fameuse parabole de Mat. 18 : 33 - "Ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j'ai eu pitié de toi?"

 

 

 

Étape N°3 - C'est là que surgit le problème. Ce chrétien qui a été pardonné et qui doit pardonner comme il a été pardonné, ne pardonne pas aux autres leurs fautes… Dans ce cas-là, le Père céleste va prendre des mesures sévères et livrer cet homme aux tortionnaires…"C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son cœur."

 

 

 

Comment oserions-nous ne pas pardonner après ce que Christ a fait pour nous sur la croix ? Nous nous trouvons emprisonnés parce que nous avons choisi de nous accrocher à notre amertume et nous avons choisi de sacrifier notre communion avec Dieu…

 

 

 

Nous choisissons d'être fâché plutôt que d'être joyeux. Nous choisissons le ressentiment plutôt que la paix. Vos rancunes sont devenues plus importantes que la bénédiction journalière de Dieu ! Vous vivez ainsi avec ces tortionnaires invisibles plutôt que dans la liberté du pardon.

 

 

 

J'ai recopié la liste de ce que plusieurs ont écrit sur les conséquences du non-pardon :

 

 

  • Notre communion avec le Père est bloquée.
  • Le Saint-Esprit est attristé.
  • Dieu vous laisse seul à faire face aux problèmes de la vie.
  • Vous donnez accès au diable par votre amertume.
  • Vous forcez Dieu à devenir votre ennemi.
  • Vous perdez la bénédiction de Dieu sur votre vie.
  • Vous perdez votre temps à soigner votre esprit blessé.
  • Vous êtes asservis aux gens que vous détestez.
  • Vous devenez comme les gens que vous refusez de pardonner.

Comment savoir que nous avons vraiment pardonné ?

Voici une liste récoltée de plusieurs auteurs : (Kendall, Thomas Watson et Waylon Moore). La réponse à cette question variera selon la personne impliquée et ce qu'ils vous auront fait.

 

 

  • Faites face à ce qu'ils ont fait et pardonnez-les tout de même.
  • Ne continuez pas à le leur rappeler.
  • Ne parlez pas de cela à d'autres.
  • Montrez de la miséricorde au lieu du jugement.
  • Refusez de parler mal des autres.
  • Choisissez de ne pas ressasser ces choses.
  • Priez pour eux.
  • Demandez à Dieu de les bénir.
  • Ne vous réjouissez pas de leurs malheurs.
  • Aidez-les quand vous le pouvez.
Ce ne sont là que des jalons. Toutes ces choses ne seront pas forcément considérées en même temps.

 

 

 

Selon le Seigneur, il est certain que nous ne pouvons pas jouir de la bénédiction de Dieu, être rempli de l'Esprit, vivre dans la joie tous les jours, rayonner de l'amour de Jésus et en même temps en vouloir à quelqu'un qui nous a fait du tort.

 

 

 

Certains pensent qu'ils peuvent s'isoler et vivre enfermés dans la tour d'ivoire de la communion avec Dieu et en même temps traiter les autres n'importe comment.

 

 

  • Ne dites pas je ne peux pas pardonner, dites, je ne veux pas ! Si vous êtes un vrai chrétien, si vos péchés ont été pardonnés, alors vous pouvez pardonner.
Nous pensons que c'est difficile. Mais Dieu ne nous a-t-il pas pardonnés alors que nous étions encore ses ennemis ? C'est pour des impies que Christ est mort. Nous étions encore des pécheurs quand Christ est mort pour nous ! Dieu a-t-il attendu que nous ayons accompli des actes de justice avant de se décider à nous racheter ? Soyez miséricordieux comme votre Père céleste est miséricordieux.Rom. 5 : 6-10.

 

 

  • "Car, lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. A peine mourrait-on pour un juste ; quelqu'un peut-être mourrait pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie."
Père céleste, nous te remercions pour tes Paroles qui nous purifient quand nous nous égarons loin de toi. Cette Parole est comme une épée à double tranchant qui pénètre en nous comme le bistouri du chirurgien pour ôter ces choses qui ne sont pas à ta gloire. Au Nom de Jésus qui a rendu possible notre pardon, aide-nous à pardonner à notre tour comme toi tu nous a pardonnés. Nous libérons quiconque nous a fait tort et nous pardonnons… Et toi, Père, libère-nous, de même que nous avons libéré les autres… Pardonne-nous COMME NOUS AUSSI NOUS PARDONNONS ! Au Nom de Jésus, amen !

 

 

 



22/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 718 autres membres