* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Les dangers de la colère ( Lumière du Matin )

 

22459363_923434087805527_2152874039459631749_o.jpg

ÉPHÉSIENS 4.26,27

Hier, nous avons appris comment gérer la colère. Aujourd’hui, nous découvrirons ce que Dieu préconise pour nous garder de devenir amers : nous occuper immédiatement de cette émotion.

Les chrétiens peuvent se fâcher tout en gardant une bonne relation avec Dieu. Par contre, en couvant la colère, on ouvre la porte à Satan. Celui‑ci nous portera sans tarder à nous justifier : Il méritait que je lui fasse la leçon! Personne ne devrait me traiter ainsi! Dieu comprend ma frustration. En utilisant des excuses pour entretenir la colère d’une personne, Satan renforce son emprise sur celle‑ci. Il est insensé d’alimenter ce sentiment (Ec 7.9).

Nous ne devrions jamais fournir d’occasion favorable au diable. Dieu invite plutôt les chrétiens à réagir à la provocation en pardonnant aux autres. La miséricorde divine est inconditionnelle; Dieu pardonne tous les torts. Les croyants ne peuvent justifier leur rancune. Ils doivent donc y renoncer sur‑le‑champ en pardonnant.

De plus, nous pouvons nous protéger de la colère en reconnaissant ce qui nous irrite en général. Placés devant ces situations (ou personnes), nous devrions prier pour que Dieu nous rende prompts à écouter, lents à parler, lents à nous mettre en colère (Ja 1.19). Il s’agit de la maîtrise de soi, une manifestation du fruit de l’Esprit.

La colère ne produit qu’un fruit gâté : des relations tendues et un mauvais témoignage. Le chrétien sage se sert d’une approche à deux volets pour la gérer. Il écoute d’abord les exhortations bibliques à ce sujet et se tient sur ses gardes. Ensuite, il renonce à la colère et pardonne.

LA BIBLE EN UN AN : MATTHIEU 27 – 28



12/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 658 autres membres