* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Liberté éphémère ( Paul Calzada )

111332116_o.jpg

« La parole fut adressée à Jérémie de la part de l’Éternel, après que le roi Sédécias eut fait un pacte avec tout le peuple de Jérusalem, pour publier la liberté, afin que chacun renvoyât libres son esclave et sa servante, l’Hébreu et la femme de l’Hébreu, et que personne ne tînt plus dans la servitude le Juif, son frère. Tous les chefs et tout le peuple, qui étaient entrés dans le pacte, s’engagèrent à renvoyer libres chacun son esclave et sa servante, afin de ne plus les tenir dans la servitude ; ils obéirent, et les renvoyèrent. » (Jérémie 34.8-10).

Voilà un évènement important au regard du thème de la liberté. Le roi et tous les chefs, s’engagèrent à renvoyer libres tous leurs esclaves. J’imagine la joie de ces personnes qui ont retrouvé leur liberté. Ils ont dû chanter et jubiler, l’esclavage était fini.
Mais leur joie fut de courte durée car il est dit que le roi et ses chefs, changèrent d’avis : « Mais ensuite ils changèrent d’avis ; ils reprirent les esclaves et les servantes qu’ils avaient affranchis, et les forcèrent à redevenir esclaves et servantes. » (Verset 11)
Le roi et les grands du royaume ont considéré que c’était plus avantageux pour eux d’avoir des esclaves !

Vous remarquerez en passant, que ceux qui étaient tenus en esclavage étaient des juifs, et qu’ils sont appelés « frères » ! Comme quoi la tentation de vouloir contrôler et dominer ses propres frères existait en ce temps là. Mais cette tentation n’existe-t-elle plus de nos jours ?

Ce fait historique nous rappelle premièrement que lorsque Christ vient nous libérer de la condamnation, du péché, des passions, des rites vides de sens, il en est un qui ne veut pas que nous demeurions dans cette liberté. Aussi, certains, à peine libérés, sont repris dans les pièges de l’adversaire et reviennent aux choses desquelles le Seigneur les avait affranchis.
Aux Galates, qui après avoir été affranchis par le message de l’Evangile, sont retombés sous le joug de la servitude de la loi, Paul dira : « C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude » (Galates 5.1).
Qui étaient ceux qui ont voulu les asservir à nouveau ? Leurs propres frères judéo chrétiens. Ici l’asservissement ne venait pas du diable (parfois il a bon dos), mais des frères !

Sachons conserver la liberté que nous avons en Christ, et ne retombons pas sous la servitude d’ordonnances légales imposées par des messages légalistes, et qui tendraient à nous faire oublier que c’est uniquement par la grâce que nous sommes sauvés.

Un conseil pour ce jour :

Pour que notre liberté ne soit pas éphémère mais qu’elle soit renouvelée jour après jour, demeurons attachés à Christ notre libérateur.



14/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 681 autres membres