* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Ne gaspillons pas nos trésors (1) ( Plaire au Seigneur )

Ils étaient Lévites; et ils étaient préposés… sur les trésors de la maison de Dieu, et ils se tenaient la nuit autour de la maison de Dieu, car la garde leur en appartenait, et ils en avaient la clé, pour ouvrir chaque matin. Il y en avait aussi quelques-uns d’entre eux qui étaient préposés sur les ustensiles du service… Ils les rentraient en les comptant, et ils les sortaient en les comptant. 1Ch 9:26-28

Ces versets nous montrent quels soins ces Lévites apportaient à la garde des trésors matériels du peuple. Les nôtres sont spirituels, mais nous pourrions tout autant les perdre. Paul et les autres apôtres se sont dès le début élevés contre ceux qui, dans l’Église, voulaient les gaspiller.

Dans l’église à Corinthe: la sagesse grecque influençait fortement les Corinthiens; mais Paul vient leur dire que la sagesse de ce monde est folie devant Dieu (1Co 3:19); que Christ est la puissance de Dieu et la sagesse de Dieu (1. 24); que Christ nous a été fait sagesse de la part de Dieu (1. 30). Paul leur dit aussi que la sagesse humaine ne peut comprendre les choses de Dieu; c’est seulement par l’Esprit de Dieu qu’elles nous sont accessibles (2. 6-16).

Les serviteurs de Dieu avaient pris beaucoup d’importance à Corinthe; mais Paul leur rappelle que Jésus Christ est le seul fondement sur qui tout serviteur doit bâtir (ch. 3).

Les Corinthiens, occupés de leur propre gloire, étaient devenus indifférents à un mal moral grave. Paul les engage à s’humilier et à exclure celui qui persiste dans son péché sans se repentir (ch. 5).

Des croyants associaient le souvenir de la mort du Seigneur, la cène, avec le culte des idoles. D’autres la prenaient sans se juger personnellement de leurs péchés. Paul leur montre le caractère très saint de la communion exprimée: ce n’est rien moins que celle du sang du Christ et du corps du Christ (10. 14-22). Paul leur rappelle aussi que la cène dominicale instituée par le Seigneur lui-même doit être prise dignement (11. 20-34).

Quelques-uns à Corinthe disaient qu’il n’y a pas de résurrection de morts (15. 12). Paul rétablit dans un long exposé, avec sagesse et puissance, la vérité glorieuse de la résurrection; d’abord celle de notre Seigneur Jésus, parfaitement attestée (15. 3-8), avec ses conséquences sur le cours de l’histoire; puis celle des croyants qui lui est intimement liée (15. 23, 35-50).

Gardons précieusement ces trésors!

 



07/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 718 autres membres