* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Réjouis-toi ! par Jonathan Bersot

 

 

Si l'apôtre Paul prend la peine de le répéter, c'est que cela doit être important :

4 Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous.

Et en y regardant de plus près, l'apôtre l'avait déjà dit aux chapitres précédents :

1 Au reste, mes frères, réjouissez-vous dans le Seigneur. Je ne me lasse point de vous écrire les mêmes choses, et pour vous cela est salutaire.

Et aussi :

18 Vous aussi, réjouissez-vous de même, et réjouissez-vous avec moi.

Donc, si j'ai bien compté – je dis cela pour vous inviter à recompter afin de mieux mémoriser la statistique – Paul ordonne cinq fois aux Philippiens de se réjouir, c'est un impératif !

Il le répète, il ne se lasse pas de l'écrire, car cela est salutaire ! Pour nous encore c'est important de ne pas l'oublier, c'est pour cela que moi aussi je le répète et ne me lasse pas de le dire : réjouis-toi !

Peut-être que vous n'avez pas envie de vous réjouir aujourd'hui. Il est vrai qu'il peut y avoir dans la vie des circonstances tragiques avec leur lot de larmes. Paul nous invite aussi à pleurer avec ceux qui pleurent (Romains 12:15). Cependant, cette tristesse ne doit pas être permanente, mais seulement temporaire.

Dieu est celui qui sèche les larmes et même, change le deuil en allégresse :

« …Je changerai leur deuil en allégresse, et je les consolerai ; Je leur donnerai de la joie après leurs chagrins » (Jérémie 31.13)

Voir aussi Psaumes 30:12, Esther 9:22 et Jean 16:20.

La consolation est la première étape indispensable à la joie (on en reparlera dans une prochaine pensée du jour, car on retrouve plus de 117 fois le terme dans la Bible) :

3 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, 4 qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l'objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction !

Aujourd'hui, réjouis-toi ! Réjouis-toi même dans ton épreuve :

2 Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés,

La joie ne doit pas être considérée comme la conséquence d'une tranquillité relative. C'est facile d'être dans la joie quand tout va bien, diront certains. Non, la joie doit venir avant ! Réjouis-toi aujourd'hui, malgré tout ! La joie est une expression de la foi, car on se réjouit à l'avance de ce que l'on sait arriver, même si on ne le voit pas maintenant.

8 lui que vous aimez sans l'avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d'une joie ineffable et glorieuse, 9 parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi.

La joie s'inscrit dans une tridimension temporelle :

1. Avec le passé, nous nous réjouissons pour ce Dieu a fait :

7 L'Eternel est ma force et mon bouclier; En lui mon coeur se confie, et je suis secouru; J'ai de l'allégresse dans le coeur, Et je le loue par mes chants.

2. Dans le présent, nous nous réjouissons pour ce qu'Il est, pour sa bienveillance, sa présence et sa proximité :

1 Cantique des degrés. De David. Je suis dans la joie quand on me dit : Allons à la maison de l'Eternel !

3. Dans le futur nous nous réjouissons à double titre, premièrement pour sa venue et aussi pour le secours à venir dans les difficultés présentes :

9 Aussi mon coeur est dans la joie, mon esprit dans l'allégresse, Et mon corps repose en sécurité. 10 Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption. Lire la suite

La joie est une composante essentielle de la vie chrétienne

Je le répète, réjouis-toi ! Ce qui caractérise le Royaume de Dieu, c'est la justice, la paix et la joie (Romains 14:17). La joie est primordiale, c'est le fruit de l'Esprit et en deuxième position d'importance après l'amour selon Galates 5:22.

34 Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.

D'une certaine manière, j'oserai paraphraser en disant que si le premier commandement nouveau c'est « aimez-vous », le deuxième c'est : réjouis-toi ! La joie n'est pas en option, c'est une composante essentielle de la vie chrétienne : ne vous affligez pas, car la joie de l'Éternel sera votre force (Néhémie 8:10).

Notre prière pour vous

Pour conclure son épître aux Romains, Paul prie que Dieu remplisse premièrement les Romains de Joie. C'est notre prière pour vous aussi aujourd'hui :

13 Que le Dieu de l'espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit !

 

Photo de Jonathan Bersot
Pasteur, Doyen de l'Institut Biblique du Québec


23/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 692 autres membres