* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Vivre les béatitudes (5) ( Bob Gass )

“Heureux ceux qui sont compatissants, car ils obtiendront compassion !” Mt 5. 7

1425488748_119798_1000x667x0.jpg

L

a compassion est l’expression pratique de l’amour de Dieu envers chacun d’entre nous. Jérémie l’exprime ainsi : “Sa compassion n’est pas à son terme ; elle se renouvelle chaque matin” (Lm 3. 23). Mais que signifie compassion ? C’est bien plus que le pardon. Si quelqu’un vous a fait du tort, vous devez choisir de pardonner et d’oublier le mal que vous avez subi. Puis vous pouvez vous éloigner et ignorer les cris de détresse de celui qui est la cause de votre souffrance. La compassion intervient quand vous allez plus loin, quand vous faites demi-tour et que vous tendez la main à l’autre pour le secourir. Dieu a agi ainsi envers nous : “Dieu nous a prouvé à quel point Il nous aime : le Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs” (Ro 5. 8). Non seulement Il nous a pardonné nos péchés, mais en plus Il nous a accordé le plus incroyable des cadeaux : le droit d’être appelés fils de Dieu, cohéritier du Royaume avec Christ ! Abba Isaac, dit le Syrien, un moine du 7ème siècle a écrit : “Un coeur qui brûle de compassion ne peut supporter le son de la souffrance, si infime soit-il, quelque part dans la création.” Imaginez ! Dieu ne pouvait accepter que les hommes souffrent et se perdent, alors Il a envoyé Son Fils bien-aimé prendre sur Ses épaules toutes les souffrances de l’humanité. L’imiter est certes une tâche impossible, si nous tentons de l’accomplir par nos propres moyens. Mais nous savons que rien n’est impossible à Dieu. Son Esprit nous accompagne chaque jour précisément pour nous permettre d’accomplir l’impossible (lisez 2 Co 3. 18). Sachant cela, nous n’avons pas d’excuses, si nous refusons de faire preuve de compassion envers les autres, si nous tournons le dos à ceux qui souffrent, si nous demeurons neutres face à l’injustice, ou même si nous ignorons la souffrance des animaux, eux aussi des fruits de la création divine. N’oublions jamais les paroles de Jésus : “Je vous le déclare : toutes les fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, vous ne l’avez pas fait à Moi non plus” (Mt 25. 41-45).



09/10/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 658 autres membres