* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

(21) disciple - SEPT ÉTAPES VERS LA VÉRITÉ par Chip Brogden

TX28nz8eYT0cyuWuYauJt2b-hC4@200x200

 

 

 
La prise de conscience par laquelle nous passons en vue d'être libérés, d'avancer vers la plénitude de la Vérité et de vivre une vie de Vainqueur, comporte sept étapes. Elles décrivent la croissance spirituelle du chrétien qui passe de pécheur à chercheur, à croyant, à disciple et finalement à vainqueur.
 
I. Avoir faim de La Vérité II. Rechercher La Vérité III. Choisir La Vérité IV. Accepter La Vérité V. Connaître La Vérité VI. Croire La Vérité VII. Vivre La Vérité
 
I. Avoir faim de La Vérité
 
                    Les théologiens décrivent cela comme un vide dans notre coeur qui a la forme de Dieu. Quelle que soit la façon dont vous décidiez de le décrire, il y a un endroit destiné à Dieu dans chaque homme et femme. Certains essaient de remplir ce vide avec d'autres choses, mais l'homme n'en est jamais satisfait tant qu'il n'a pas trouvé la communion avec Son Créateur. Jésus a dit, « Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. » Les hommes les plus immoraux sur cette terre sont ceux qui n'ont pas de faim pour la Vérité. Ce sont ceux qui aiment les ténèbres plus que la lumière.
 
                    Il est plus facile de donner à manger à un homme affamé que de forcer des gens qui n'ont pas faim à manger. C'est l'une des erreurs des évangéliques. On n'a pas expliqué aux gens la différence entre une personne affamée et une personne qui est rassasiée, ils jettent donc indifféremment leurs perles devant les pourceaux. Jésus ne s'est pas révélé Lui-même à tout le monde, et Il ne s'est pas occupé de tous ceux qu'Il a rencontrés. Il les a évalués en prenant en compte leur appétit spirituel.
 
                   Qui suis-je? D'où est-ce que je viens? Où vais-je? Que signifie tout cela? Ce n'est pas tant nous qui recherchons la Vérité, mais c'est plutôt la Vérité qui nous attire à Elle. Cette attirance vers Elle est interprétée par notre âme comme une faim spirituelle. Sans elle, nous ne pouvons pas venir à la Vérité.
 
II. Rechercher La Vérité
 
              Christ est venu pour chercher et sauver les Perdus. Il dit à Ses disciples qu'ils ne L'ont pas choisi, mais qu'Il les a choisis, eux. Ceux qui Le cherchent découvrent que c'est Lui qui les recherche. Le paradoxe de la situation est que le Seigneur ne se révèlera Lui-même qu'à ceux qui le cherchent, mais quand ceux-ci commencent à Le chercher, Il va Lui-même vers eux dans le but de se faire connaître à eux.
 
                 Il y a ceux qui ont faim de la Vérité, et ensuite il y a ceux qui font quelque chose pour satisfaire leur faim. Ils savent que quelque chose ne va pas, que quelque chose manque, et ils se mettent en marche pour trouver des réponses à leurs questions. Malheureusement, pour certains, la quête de la Vérité devient plus importante que la Vérité elle-même. Les gens qui ne dépassent pas cette étape sont les gens « qui apprennent continuellement sans arriver à la pleine connaissance (epignosis) de la Vérité. » Ils peuvent citer Jésus, Mohammed, ou Bouddha, mais ils ne peuvent jamais aller au-delà d'une appréhension mentale de ce en quoi ils croient. Soit ils n'ont jamais été forcés à se décider pour la Vérité, soit ils ont décidé que le coût à payer était trop grand, et ils sont satisfaits de s'en tenir à des exercices philosophiques dépourvus de sens.
 
III. Choisir La Vérité
 
                   Il y a toujours un moment où il faut prendre une décision, on peut décider de rester où nous sommes ou bien aller plus loin. Nous ne pouvons pas comprendre toutes les implications de notre décision, mais nous savons que cela va nous coûter quelque chose. « Il n'y a pas de retour possible. » Nous serons tenus responsables de la Vérité que nous détenons. A celui à qui l'on a donné plus, il sera demandé davantage. Certains n'ont pas envie de payer le prix. Mais ceux qui sont prêts à payer le prix ne reçoivent qu'une seule garantie: ils connaîtront la Vérité.
 
                     La plupart des gens diront: « Mon esprit est si confus, alors ne me perturbez pas avec la Vérité ». Choisir la Vérité c'est vouloir la Vérité à tout prix, même si cela signifie sacrifier tout ce en quoi j'ai cru jusqu'à maintenant, remettre en cause tous mes principes, remettre en question tous mes enseignants, examiner toutes les choses que j'ai expérimentées jusqu'à présent.
 
                    Bien sûr notre première décision au sujet de la Vérité est basée sur Qui est Jésus. Une fois la réponse à cette question trouvée, beaucoup de chrétiens s'arrêtent, mais la Vérité est vivante. La Vérité continuera de se révéler Elle-même à nous et autour de nous, aussi longtemps que nous le Lui permettrons. Après tout, qu'est-ce que la Sagesse? La sagesse est la capacité de voir les choses depuis le ciel, et donc depuis la perspective de Dieu. Chaque jour nous avons à choisir entre la tranquillité de l'ignorance ou voir les choses comme Dieu les voit. C'est un choix de chaque jour. On ne peut pas vous l'expliquer, vous devez le voir par vous-mêmes.
 
IV. Accepter La Vérité
 
                     Nous sommes souvent mal préparés pour la Vérité, c'est pour cela que la Vérité nous est révélée de façon progressive. Nous devons « grandir en Lui » - nous ne pouvons pas faire autrement. Même la petite partie de Vérité qui nous est révélée nous ébranle souvent au plus profond de nous-mêmes. Nous devons être décidés à vivre avec l'incertitude et la douleur qu'engendre la Vérité. Voici encore un moment où beaucoup de gens font demi-tour. Ils préfèrent la tranquillité de l'ignorance à la Vérité qui dérange. Maintenant qu'ils ont vu la Vérité, il leur est difficile de vivre avec. Soit ils retombent dans leur ancienne ignorance, soit ils rationalisent tout, soit ils diluent la Vérité jusqu'à ce que ce ne soit plus la Vérité. Ils la transforment en quelque chose qui soit plus facilement acceptable et digeste.
 
               Mais si nous acceptons la Vérité, et que nous nous donnons entièrement à elle, elle commencera à nous transformer. Nous commencerons à être conformés à elle, et cela deviendra moins pénible. Je suis convaincu que si nous refusons d'accepter la Vérité que nous avons reçue, nous finirons par la perdre. Jésus conclut Sa parabole des talents en disant, « Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a. » Celui qui enfouit la Vérité dans la terre pour la sauvegarder la perdra, alors que celui qui fait quelque chose avec la Vérité recevra plus de Vérité. C'est pour cela que certains grandissent spirituellement et d'autres pas. Même s'ils acceptent la même Vérité, ils ne sont peut-être pas prêts à en accepter les conséquences pour être transformés par cette Vérité, du coup le peu qu'ils ont devient rapidement de la manne morte.
 
V. Connaître La Vérité
 
                    Une fois que nous avons accepté la Vérité, nous devons nous préparer à explorer et à vivre avec les conséquences de la Vérité. Par exemple, si un jour je suis confronté au fait que X est vrai, et que Y contredit X, alors Y n'est plus vrai, même si j'ai cru Y toute ma vie. Si toute ma vie est basée sur la croyance que Y est vrai, alors toute ma vie va changer. Plus j'expérimente X, plus je me rends compte qu'il y a des choses fausses avec Y.
 
                    Nous devrions utiliser le mot « connaître » dans son sens originel: une expérience intime et une union. « Adam connu Eve sa femme », ce qui signifie qu'ils ont eu des relations l'un avec l'autre. Ce n'est pas un assentiment mental ou une connaissance intellectuelle, i.e. « Oh je sais cela. » C'est venir s'unir avec la Vérité de façon expérimentale. La Vérité est là pour que nous la connaissions, mais nous ne pouvons pas connaître la Vérité avant de l'avoir acceptée. Le prophète ne doit pas (ou ne devrait pas) juste apporter un message, le prophète EST le message. Si le message n'a pas changé le messager alors ce ne sont que des paroles vides. Une fois que nous l'acceptons, nous serons changés par elle. La Vérité n'est pas la Vérité si elle ne nous a pas changés. Si c'est juste quelque chose d'impalpable qui plane très haut dans l'espace alors ce n'est pas la Vérité.
 
                  Quand nous connaissons la Vérité, c'est-à-dire, quand nous sommes un avec la Vérité pour qu'elle devienne notre expérience et non pas juste une théorie, alors la Vérité nous rendra libre. Parler de la Vérité ne nous rendra pas libre, il nous faut la connaître. Comment la connaissons-nous? A travers l'expérience. J'ose dire que nous ne connaissons pas la Vérité à travers l'étude. Oh, nous pouvons en apprendre quelque chose à travers l'étude, mais nous ne pouvons pas la connaître à travers l'étude. La connaître, c'est la vivre. La vivre, c'est la connaître. Que faites-vous avec elle? Est-ce qu'elle vous a changé? C'est cela qui la rend vraie pour vous.
 
                  Remarquez que je n'ai pas parlé une seule fois du fait de comprendre la Vérité, et il y a une raison. Nous ne devons pas rechercher la compréhension comme une chose en elle-même. Si nous connaissons la Vérité alors la compréhension suivra, mais la connaissance n'est jamais le résultat de la compréhension. En effet, nous confondons souvent la compréhension avec la connaissance, et cela à nos risques et périls. Si notre compréhension ne vient pas de notre connaissance, alors notre compréhension finira par se révéler être incompréhension.
 
VI. Croire La Vérité
 
                     Je doute qu'il y ait un seul chrétien qui ne sache pas que Jésus est le Chemin. Mais transformer ce que l'on sait en une foi réelle, c'est une autre histoire. Nous pouvons connaître Christ, connaître l'Eglise, connaître le plan de Dieu pour nous, connaître Sa Volonté, mais cela ne signifie pas nécessairement que nous marchons dans ce que nous savons vrai. Il y a une porte étroite mais aussi un chemin étroit. Ceux qui mettent l'accent sur la porte étroite croient que lorsque vous êtes passés par la porte, c'est terminé. Mais au-delà de la porte étroite, il y a un chemin étroit qui conduit à la Vie, et seul un petit nombre le trouvent. Il y a une porte et un chemin, et nous ne pouvons pas avoir l'un sans l'autre.
 
                    Croire est la transition entre Connaître et Vivre. Certains font la confusion entre les deux et pensent que c'est la même chose, mais ce n'est pas le cas. Par exemple beaucoup de Chrétiens savent que Jésus a vaincu le diable, mais la plupart ne le croient pas, parce que s'ils le croyaient ils vivraient d'une autre manière. Ils prieraient différemment, ils parleraient différemment, ils seraient différents. Beaucoup de gens sont faussement appelés « croyants » alors qu'ils ne croient pas du tout. Nous devrions les appeler: « ceux qui donnent leur assentiment ».
 
                     Savez-vous que nous sommes assis avec le Christ dans les lieux célestes? Vous devriez le savoir car on le trouve dans Ephésiens 2. Mais est-ce que vous le croyez? Vous pouvez dire que vous le croyez, mais si c'est le cas alors vous vivrez différemment d'avant. Si vous croyez que vous êtes assis avec Christ dans les cieux alors vous ne pouvez pas continuer à vivre comme une personne terrestre. Il y a ainsi des milliers d'exemples où il est tout à fait évident que l'on connaît mais que l'on ne croit pas.
 
                Si j'ai déjà vu les cinq dernières minutes d'un match de football et que je sais que mon équipe va gagner, je n'ai pas à être préoccupé de tout ce qui peut se passer durant le match. Seuls les gens qui n'ont pas vu la fin se feront du souci, auront peur, et seront inquiets ou nerveux. Si je dis, « Je sais que mon équipe va gagner » parce que j'ai déjà vu la fin, alors ma connaissance se transforme en croyance et je commence à vivre conformément à ce que je crois. Je devrais me comporter différemment de ceux qui m'entourent et qui sont encore préoccupés par l'issue du match. Le moindre signe d'hésitation ou d'anxiété de ma part ne fait que démontrer que je ne crois pas réellement ce que j'affirme connaître.
 
                     Pourquoi y-a-t-il tant de personnes qui connaissent la Vérité mais qui ne vivent pas selon ce qu'elles connaissent. Parce qu'elles confondent connaître et croire. Il semble difficile de décrire la différence avec des mots, mais dans la vraie vie, la différence est facilement démontrable. Savez-vous que la bataille est déjà gagnée et que Jésus est Seigneur? Oh oui, nous savons cela. Mais est-ce que vous le croyez? Vous dites que vous le croyez, mais si vous ne le vivez pas, alors vous ne le croyez pas, que vous le connaissiez ou non.
 
VII. Vivre La Vérité
 
                      Quand nous croyons vraiment ce que nous disons connaître alors nous ne pouvons que vivre selon cette Vérité. Voilà l'objectif de la croissance, démontrer la Vérité. Nous pouvons avoir faim d'elle, la rechercher, la choisir, l'accepter, la connaître, et la croire, mais à moins que nous la démontrions nous avons échoué. Tout nous pousse à cette fin.
 
                    Pour quelle raison  Dieu  sauve des pécheurs, appelle  des disciples, établit l'Eglise, et rassemble des vainqueurs? Pour démontrer la prééminence de Christ sur toutes choses, en commençant par les disciples, ensuite par l'Eglise de façon corporative, et finalement à travers la création toute entière de façon collective. Nous voyons cela avec l'Eglise primitive dans le livre des Actes. Progressivement l'Eglise s'est retrouvée dans un état si déplorable que le Seigneur a dû appeler des Vainqueurs pour se lever au nom de toute l'Eglise. Malgré cela, Dieu oeuvre progressivement et régulièrement pour faire concourir toutes choses pour notre bien, en nous conduisant vers la pleine connaissance de la Vérité (Christ). Quel est le but de cette plénitude? Ce n'est pas pour que nous devenions une encyclopédie spirituelle sur pattes. Son désir est de démontrer la Vérité en nous. Qu'est-ce que la Vérité? Qu'Il a vaincu le péché, le Moi, et satan. Qu'en Lui est la Vie et la Vie abondante. Qu'il est Tout en Tous, et que nous sommes complets en Lui. Que nous sommes vainqueurs en Lui, tout comme il a vaincu.
 
                     Son Royaume, Sa Réalité, transcendent le royaume terrestre dans lequel nous vivons. Il est plus réel que le monde. Nous avons besoin d'une vision pour pouvoir voir au-delà du terrestre jusque dans le céleste - au-delà du naturel jusque dans le surnaturel. Quand nous verrons comme Il voit, nous verrons combien ce monde est fini, combien il est limité, combien il est temporel. Nous nous verrons nous-mêmes en Lui, et nous commencerons à démontrer sa prééminence ici et maintenant: « sur la terre, comme au ciel ».
 
Copyright ©1997-2008 TheSchoolOfChrist.Org Distribution (libre) non commerciale possible à condition que cette mention apparaisse.


22/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1012 autres membres