* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

A quoi ressemble le fait d’aimer ses ennemis David Wilkerson

télécharger (1)

 

 

“Mais aimez vos ennemis… sans rien espérer en retour. Et votre récompense sera grande… car il est bon pour les ingrats et pour les méchants.  Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux… absolvez, et vous serez absous. Donnez, et il vous sera donné… car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis” (Luc 6:35-38).

D’après Jésus, un ennemi est une personne qui t’a maudite, qui te hait ou qui te persécute (voir Matthieu 5:44). Selon cette définition, nous avons non seulement des ennemis dans le monde, mais parfois dans l’église. Paul a dit : “Revêtez-vous d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience. Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement” (Colossiens 3:12-13).

Supporter et pardonner sont deux choses différentes. Supporter signifie cesser tout acte ou parole de vengeance. Supporter parle ainsi : “ne prends pas les choses en mains. Supporte ta blessure. Pose cette situation à tes pieds et abandonne-la.”

Mais en plus de supporter, nous devons pardonner du fond du cœur. Cela englobe deux autres commandements : aimer ses ennemis et prier pour eux. Jésus n’a jamais dit que le pardon était chose facile. Quand Il a ordonné : “Aimez vos ennemis”, le mot grec utilisé pour “aimer” ne signifie pas “affection” mais “compréhension morale.” Pour dire les choses simplement, pardonner quelqu’un n’est pas une question d’affection humaine, mais une décision morale d’ôter la haine de notre cœur.

Quand Saül poursuivait David avec l’intention de le tuer, David a eu l’opportunité de se venger facilement quand il a trouvé son poursuivant endormi dans un grotte où lui-même se cachait. Les hommes de David l’ont pressé : “C’est grâce à Dieu ! Il a fait tomber Saül entre nos mains alors tue-le et venge-toi.” Mais David ne l’a pas fait. Il a coupé un morceau du vêtement de Saül pour pouvoir prouver plus tard qu’il aurait pu le tuer.

De telles actions pleines de sagesse sont la façon dont Dieu remplit nos ennemis de honte. Cela a été le cas quand David a montré à Saül le morceau de vêtement. “Et il dit à David : Tu es plus juste que moi ; car tu m’as fait du bien, et moi je t’ai fait du mal” (1 Samuel 24:17). Grâce à la façon dont David a agi, l’amertume que Saül éprouvait envers lui dans son cœur a fondu.

Voilà la puissance du pardon – cela donne honte à nos ennemis, parce que le cœur humain ne peut comprendre une telle réponse remplie d’amour.



16/09/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1030 autres membres