* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Abuser de la patience divine ( Lumière du Matin )

index

 

 

 

ROMAINS 2.4,5

Vous est‑il arrivé d’être indifférent à une conviction tenace de péché? Vous avez peut‑être excusé votre comportement en vous disant que, si Dieu était réellement mécontent, il vous aurait déjà corrigé. Le Psaume 50.21 nous apprend que, même s’il reste silencieux, Dieu n’approuve pas notre conduite pour autant. Persévérer dans le péché, c’est abuser de la patience divine.

Quand Dieu n’intervient pas immédiatement, nous pourrions croire qu’il passe outre à nos transgressions. Le péché étant plus agréable que l’obéissance, nous lui accordons notre préférence. Étant donné que Dieu connaît nos faiblesses, notre nature pécheresse et notre état spirituel, il y adapte sa réaction. Motivé par son amour et le désir de restaurer les siens, il s’abstient de nous punir sur‑le‑champ. Il attend plutôt que nous répondions à la conviction du Saint‑Esprit, qui a pour but de nous faire abandonner le mal et embrasser le bien.

Nous sommes toutefois entêtés. Il nous arrive de persévérer dans le péché parce que Dieu ne nous châtie pas sur l’heure (Ec 8.11). Dans cette situation dangereuse, nous nous enfonçons dans le mal et endurcissons notre cœur. Les appels du Saint‑Esprit tombent alors dans l’oreille d’un sourd.

Plus nous en apprenons sur Dieu et ses voies, plus nous sommes responsables de bien agir. Notre Père n’est pas indifférent au mal, mais il est patient. Cependant, n’abusons pas de sa longanimité. Repentons‑nous et poursuivons la sainteté.



19/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres