* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Accueilli à la maison par l’amour du Père David Wilkerson 

images

 

 

Je crois que le fils prodigue de Luc 15 :11-32 est rentré à la maison à cause de son histoire avec Son père. Ce jeune homme connaissait le caractère de son père et il avait dû recevoir un grand amour de sa part. Pourquoi serait-il retourné vers un homme qui aurait été colérique et prompt à la vengeance, qui aurait pu le battre et lui faire rembourser chaque centime qu’il avait dilapidé ?

Le fils prodigue savait sûrement qu’il ne serait pas condamné pour ses péchés. Il pensait certainement : “Je sais que mon père m’aime. Il ne me jettera pas mon péché à la figure. Il m’acceptera à nouveau.” Quand tu as ce genre d’histoire, tu peux toujours rentrer à la maison.

Évidemment, le jeune homme avait l’intention d’offrir une confession sincère à son père, parce qu’il a ressassé tout ça sur le chemin de la maison. Quand il a été face à son père, il n’a même pas eu une chance de se confesser entièrement. “Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa” (Luc 5:20). Le père était tellement content de voir que son fils était de retour qu’il l’a couvert de baisers, disant en substance : “Je t’aime, mon fils. Reviens à la maison et sois restauré !”

Le père a fait tout cela avant même que son fils puisse se confesser complètement. Le jeune homme n’a pu que prononcer le début de son discours, mais son père n’a pas attendu qu’il termine. A ses yeux, le péché du jeune homme avait déjà été réglé.

Remarque que le père du fils prodigue l’a “empêché” de se punir lui-même ou de s’abaisser, en faisant preuve de bonté envers lui. La réponse du père a été d’ordonner à ses serviteur : “Apportez vite la plus belle robe, et l’en revêtez ; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds. Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous ; car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé ‘Luc 15:22-24). Le péché n’était pas un problème aux yeux du père. La seule chose qu’il avait en tête, c’était l’amour. Il voulait que son fils sache qu’il était accepté, avant même qu’il ait pu se confesser.

Voilà ce que Dieu veut que nous comprenions tous. “Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance ?” (Romains 2:4). Dieu aime nous accueillir à la maison.



07/07/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1066 autres membres