* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Action et prière ( Plaire au Seigneur )

image_preview

 

 

Quant à l’activité, pas paresseux… persévérants dans la prière. Ro 12:11,12

L’évangéliste Moody était sur un bateau qui se rendait en Angleterre quand une sirène retentit. Un incendie venait d’éclater à bord. Sans hésiter, tous les passagers se portèrent en hâte à l’aide des marins qui luttaient déjà contre le feu.

Un des collaborateurs de Moody lui proposa d’aller à l’autre extrémité du navire pour prier: «Nous demanderons à Dieu d’intervenir, de faciliter la tâche des hommes de l’équipage et de sauver la vie de tous ces gens».

    • Jamais de la vie s’indigna Moody, ce n’est pas le moment! Prenons les seaux et allons prêter main-forte aux autres. Cela ne nous empêchera pas de prier en même temps!

Ce récit nous interpelle. C’est une excellente leçon de bon sens, que même le plus spirituel d’entre nous peut facilement oublier. N’est-il pas vrai qu’il y a parfois chez nous un déséquilibre entre la prière et l’action?

Si nous mettons trop l’accent sur la prière, c’est-à-dire sur l’intervention de Dieu que nous demandons, nous risquons d’oublier notre devoir d’agir. Par exemple, nous prions pour les incroyants de notre ville, de notre quartier; nous faisons bien, car Dieu seul peut faire l’œuvre de salut dans les cœurs. Mais nous oublions parfois que cette œuvre peut passer par nos «semailles». Nous oublions que chaque église locale est une lampe (Ap 2:1), et chaque chrétien un témoin!

À l’inverse, si nous insistons trop sur notre action, sur nos efforts, nous risquons d’oublier de solliciter l’intervention indispensable de Dieu. Paul nous fournit un bon modèle. Le livre des Actes nous décrit son travail incessant. Il parcourt des centaines de kilomètres par mer et sur terre, il fait des tentes durant la semaine et prêche le jour du sabbat… Mais dans ses épîtres, il mentionne très fréquemment ses prières pour les croyants, pour les assemblées, pour ses compatriotes juifs.

Hudson Taylor, missionnaire en Chine durant plus de cinquante ans, homme d’action s’il en fut, exhortait les plus jeunes par ces mots: «La moitié du travail se fait sur vos genoux!» Ce qui signifie aussi qu’un travail complet nécessite l’autre moitié, l’action!

Alors veillons à avoir un comportement équilibré, à être des chrétiens de prière et d’action.



17/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 919 autres membres