* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Aimer Jésus en retour Gary Wilkerson

unnamed

 

 

Nous ne pouvons pas servir correctement Jésus à moins de connaître la profondeur de Son amour pour nous. Comme Jean l’a écrit : “Quant à nous, nous l'aimons parce qu'il nous a aimé le premier” (1 Jean 4:19). Nous devons absolument recevoir l’amour du Seigneur dans notre cœur – et il est vital que nous L’aimions en retour.

C’est magnifiquement illustré par l’histoire de cette femme qui s’est montrée lors d’un dîner où se trouvait Jésus. “Un pharisien invita Jésus à manger avec lui. Jésus entra dans la maison du pharisien et se mit à table. Une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville... apporta un vase plein de parfum et se tint derrière, aux pieds de Jésus. Elle pleurait, et bientôt elle lui mouilla les pieds de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les embrassa et versa le parfum sur eux” (Luc 7:36-38).

C’est l’une des scènes les plus émouvantes de toute la Parole de Dieu. Cette “femme de la rue” s’était apparemment incrustée à un dîner de fête organisé par un chef religieux important. C’était un moment gênant, mais il illustre très bien la déclaration de Jean : “Nous l’aimons parce qu’Il nous a aimé en premier.”

“Quand le pharisien qui avait invité Jésus vit cela, il se dit en lui-même : « Si cet homme était prophète, il saurait qui est celle qui le touche et de quel genre de femme il s'agit, il saurait que c'est une pécheresse. » Jésus prit la parole et lui dit : « Simon, j'ai quelque chose à te dire. » «Maître, parle », répondit-il.

« Un créancier avait deux débiteurs : l'un d’eux lui devait 500 pièces d’argent, et l'autre 50. Comme ils n'avaient pas de quoi le rembourser, il leur remit à tous deux leur dette. Lequel des deux l'aimera le plus ? » Simon répondit : « Celui, je pense, auquel il a remis la plus grosse somme. » Jésus lui dit : « Tu as bien jugé. »” (7:39-43).

Ce que Jésus veut expliquer à Simon est clair : C'est pourquoi je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés, puisqu'elle a beaucoup aimé. Mais celui à qui l'on pardonne peu aime peu” (7:47).

Cette femme, émotionnellement ravagée par la vie qu’elle avait mené, a ressenti si puissamment la grâce pleine d’amour de Dieu qu’elle ne pouvait qu’aimer Jésus en retour. Donc, elle a accompli un acte sacrificiel d’amour – un acte qui lui a énormément coûté. Elle a bien volontier payé le prix, pas seulement celui du parfum très coûteux, mais aussi celui de sa propre dignité. Les autres convives ont dû être embarrassés, mais on se souvient d’elle à travers les âges pour sa profonde tendresse envers le Sauveur.



15/12/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1062 autres membres