* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Allez à Joseph ( Plaire au Seigneur )

index

 

 

Tout le pays d’Égypte eut faim, et le peuple cria au Pharaon pour du pain; et le Pharaon dit à tous les Égyptiens: Allez à Joseph; faites ce qu’il vous dira. Ge 41:55

Malgré la fécondité des terres, habituellement fertilisées par les crues du Nil, il n’y a pas eu de récoltes en Égypte pendant plusieurs années. Les vents brûlants du désert ont eu raison de la fertilité du pays: la famine sévit. Dans sa détresse, le peuple affamé crie sa misère au Pharaon et réclame du pain, aliment de base, irremplaçable. Or, malgré l’étendue de la catastrophe, le Pharaon n’est pas pris au dépourvu: Joseph, établi surintendant des greniers royaux et ministre d’État, avait prévu les événements et il dispose de ressources suffisantes pour sauver la vie du peuple. Il suffit d’aller à lui et de faire ce qu’il dit.

Cette scène annonce Jésus, le pain de vie qui donne la vie au monde entier: quiconque vient à lui et croit en lui vivra éternellement (lire Jn 6:33-40).

Cet épisode de la vie des Égyptiens peut s’appliquer aussi à la vie d’un chrétien éprouvé par les soucis, les chagrins, la maladie, la solitude, les échecs… la liste des motifs de découragement peut être longue. Et comme le cœur connaît sa propre amertume (Pr 14:10), ce chrétien peut souffrir aussi de l’incompréhension ou du manque de compassion de ses frères et sœurs. Vers qui aller? Que faire?

Laissons le Seigneur répondre: Venez à moi, vous tous qui… êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos (Mt 11:28). D’abord, aller à lui; c’est la première démarche. Ensuite, le croire lorsqu’il se révèle comme le pain de vie (Jn 6:35,51). Jésus seul peut nourrir la foi du chrétien, satisfaire les besoins essentiels de son âme et lui redonner vigueur et croissance. «Se nourrir de Christ» traduit réellement la ressource fondamentale que le Seigneur met à notre disposition: l’écouter parler aux foules, à ses disciples ou à ceux qui l’accueillent; le voir agir auprès des pauvres, des infirmes; et réaliser le bénéfice infini de l’œuvre de la croix. N’y a-t-il pas de quoi satisfaire l’âme la plus affamée?



22/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres