* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Le bon choix ( Joël BOINET )

Lecture : Deutéronome 30/19

Un samedi après-midi, dans une petite chambre, un jeune homme eut l’occasion d’entendre l’invitation d’accepter Jésus comme Sauveur et de choisir la vie. Il avait dix-huit ans. Tout allait bien, il avait des projets ; mais pour les vivre, il lui fallait de l’argent ! Il fit le mauvais choix en programmant une attaque de banque. Il y eut, bien

entendu, des conséquences à son méfait.

 

Huit jours plus tard, ce fut de nouveau une rencontre, non pas dans la petite chambre, mais à la prison. Il regrettait. S’il avait écouté et fait le bon choix ! Mais il était trop tard. Il n’avait pas choisi le

bon Maître ni le bon camp. Ce fut là son malheur.

 

Chers lecteurs, quels ont été jusqu’à ce jour vos choix ? Bons ou mauvais ?

Jésus est venu par sa mort sur la croix donner l’occasion de changer aux gens de bonne volonté. Il change le mal en bien, la mort en vie, la malédiction en bénédiction. Dieu met devant vous ce choix.
   
« J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives ».

 

Qu’allez-vous faire ?

 

Ne faites pas comme ce jeune homme. Changez de maître. Donnez votre vie à

Jésus, confessez-lui vos péchés, croyez à son invitation. C’est urgent !

 

Dieu pardonne encore aujourd’hui

Au plus coupable pécheur.

Qui vient à Jésus trouve en lui

Pardon, paix, repos, bonheur.

 

Joël BOINET

 

 


15/12/2018
0 Poster un commentaire

Un chrétien peut-il faire un procès ? ( Paul Calzada )

“Quelqu’un de vous, lorsqu’il a un différend avec un autre, ose-t-il plaider devant les injustes, et non devant les saints ? … Quand donc vous avez des différends … Pourquoi ne souffrez-vous pas plutôt quelque injustice ? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller ?” (1 Corinthiens 6 :1/7).

Le chrétien évangélique est vivement encouragé à se laisser dépouiller, à supporter l’injustice. Cette attitude est rattachée au modèle que Jésus lui-même nous a laissé : “Lui qui, injurié, ne rendait point d’injures, maltraité, ne faisait point

de menaces, mais s’en remettait à celui qui juge justement” (1 Pierre 2:23).

D’une manière générale, nous pouvons dire que les chrétiens évangéliques ne sont pas procéduriers, car ils adhèrent à ces paroles de l’Écriture. Cependant il ne faudrait pas tomber dans une passivité coupable. Il est des situations où les injustices doivent être dénoncées et traitées selon la loi.

Lorsque certains responsables ou groupes évangéliques utilisent ces textes de l’Écriture pour réduire au silence les personnes victimes de quelque injustice, c’est alors qu’il y a une expression de dérive sectaire. Ainsi, par exemple, il peut se produire que des membres d’une association, victimes de certains abus ou injustices, soient culpabilisés s’ils veulent faire valoir leur droit

devant la justice.

La dérive est d’autant plus marquée quand l’association, qui culpabilise ses membres au nom du respect de l’Écriture, inscrit dans ses propres statuts qu’elle peut ester ses membres devant les tribunaux s’ils ne respectent pas les décisions de l’association.

Il n’est pas interdit de défendre ses droits, lorsqu’ils ont été bafoués.

C’est ce qu’ont fait Paul et Silas : “Paul dit aux licteurs : Après nous avoir battus de verges publiquement et sans jugement, nous qui sommes Romains, ils nous ont jetés en prison, et maintenant ils nous font sortir secrètement ! Il n’en sera pas ainsi” (Actes 16 :35.40). Paul et Silas ont été accusés injustement d’être des fauteurs de trouble. Ils ont ensuite été battus et jetés en prison (Actes 16:19/24). Ils se sont laissé dépouiller et brutaliser sans rien dire. Cependant, le lendemain matin, lorsque les magistrats ont voulu les faire sortir secrètement, ils ont fait valoir leurs droits.

De nombreux croyants pensent qu’intenter des procès, ce n’est pas biblique. Ce n’est pas exact, il est des situations où l’on ne doit pas faire l’économie de faire cesser l’injustice. Certaines femmes battues, par exemple, pardonnent sans cesse leur mari violent, et ne pensent pas à faire cesser cette violence en faisant valoir leur droit et en portant plainte. Leur silence

n’aidera pas ce mari à prendre conscience de son problème.

Rappelons également qu’il est obligatoire de défendre le droit des mineurs lorsqu’ils sont violentés. Ne pas faire valoir leur droit, c’est

se rendre coupable de complicité avec ceux qui les violentent.

 

Un conseil pour ce jour :

Dans la mesure où vous pouvez faire établir vos droits, faites-le. Pour les droits d’un enfant vous devez le faire. Interdire ces droits, c’est une dérive sectaire.

 

 


15/12/2018
0 Poster un commentaire

PRIER POUR UN REVEIL SPIRITUEL Carter Conlon

 

 

 

La parole de Dieu nous donne de nombreux exemples des choses incroyables qui se produisent quand le peuple de Dieu prie. Par exemple, dans le deuxième livre des Rois, le roi de Syrie avait encerclé la ville où se trouvait le peuple de Dieu. L’armée était si grande que le serviteur d’Élisée a dit, en regardant par-dessus le mur de la cité : “Qu’allons-nous faire ? Ils sont plus nombreux et plus puissants que nous (voir 2 Rois 6:15).

“Élisée pria, et dit : Éternel, ouvre ses yeux, pour qu’il voie” (2 Rois 6:17). En d’autres termes : “Ô Dieu, peux-Tu rendre la vision à Ton peuple pour qu’il comprenne tout à nouveau que ce n’est ni par force, ni par puissance, mais par Ton Esprit ?”

“Et l’Éternel ouvrit les yeux du serviteur, qui vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Élisée. Les Syriens descendirent vers Élisée. Il adressa alors cette prière à l’Éternel: Daigne frapper d’aveuglement cette nation !” (2 Rois 6:17-18). En d’autres termes : “Sème la confusion parmi nos ennemis ! Ôte-leur leur vision, leur unité, leur force. Ne les laisse pas accomplir leurs plans.”

Nous aussi, nous pouvons prier de cette façon dans notre génération. “Seigneur, ne laisse pas les ennemis de la justice avancer davantage. Que leur programme et leurs plans leur échappent !”

“Et l’Éternel les frappa d’aveuglement [spirituel], selon la parole d’Élisée. Élisée leur dit : Ce n’est pas ici le chemin, et ce n’est pas ici la ville ; suivez-moi, et je vous conduirai vers l’homme que vous cherchez. Et il les conduisit à Samarie. Lorsqu’ils furent entrés dans Samarie, Élisée dit : Éternel, ouvre les yeux de ces gens, pour qu’ils voient ! Et l’Éternel ouvrit leurs yeux, et ils virent qu’ils étaient au milieu de Samarie” (2 Rois 6:18-20).

Non seulement le peuple de Dieu a été bénit par la prière, mais l’ennemi a lui-même été amené à prendre conscience de la puissance de Dieu. C’est ce pour quoi nous devons prier dans notre génération : un réveil spirituel, une soudaine prise de conscience du péché, cela peut survenir dans n’importe quelle société, n’importe quel endroit, n’importe quelle personne.

 


15/12/2018
0 Poster un commentaire

Le corbillard et les auto-stoppeurs ( Graines d'Ensemencement )

 

Prépare-toi à rencontrer ton Dieu. (Amos 4:12)

 

Il (l'homme) est forcé de marcher vers le roi des terreurs. Réconcilie-toi avec Dieu, je te prie, et sois en paix. (Job 18:14; 22:21)


Dans une petite ville de province, le corbillard revient du cimetière. Deux jeunes interpellent le conducteur : "Avez-vous de la place ? demandent-ils en plaisantant. — C'est bon, répond l'homme, votre tour viendra ; ne faites pas les malins. J'en ai enterré qui se portaient

mieux que vous".

 

La mort est comme une visiteuse imprévue. Elle dérange l'homme qui brasse des affaires, la mère qui élève ses enfants, le jeune homme dans ses projets, le vieillard qui se trouve encore assez solide et a encore quelque chose à faire. Nous savons bien qu'elle est là, au bord du chemin, comme si elle aussi attendait notre passage. La question qui se

pose est celle-ci : Sommes-nous prêts pour la rencontrer ?

 

Le prophète Amos (4:12) pose la question d'une manière plus précise : "Prépare-toi à rencontrer ton Dieu". C'est ainsi, en effet, qu'il faut envisager la mort.

 

Il n'y a que deux façons de mourir : avec ses péchés, si auparavant, on ne les a pas apportés devant Dieu dans une confession sincère et en croyant au sacrifice de Jésus ; alors plus de salut possible, mais l'attente d'un jugement certain. La deuxième façon de

mourir, c'est de s'être reconnu coupable devant Dieu et d'avoir accepté Jésus pour son Sauveur personnel : c'est alors le bonheur pour l'éternité.

 

Êtes-vous prêt à rencontrer Dieu, ce Dieu qui vous aime ?

 


15/12/2018
0 Poster un commentaire

Exprimer de son mieux la parole divine. ( Oswald Chambers )

 

Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n'a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la

vérité. (2 Timothée 2:15)


Si vous éprouvez des difficultés à exprimer votre pensée sur un point quelconque, faites des efforts jusqu'à ce que vous y parveniez. Si vous ne le faites pas, quelqu'un, par votre faute, sera spirituellement appauvri jusqu'à la fin de ses jours. Efforcez-vous de vous expliquer à vous-même quelque vérité divine, et Dieu se servira de cette réflexion pour éclairer quelqu'un d'autre. N'ayez pas peur du pressoir de Dieu, où sont écrasés les raisins de sa vigne. Il faut vous efforcer de trouver les mots justes pour exprimer ce que vous avez vécu vous-même, et le moment viendra où ce que vous exprimez sera comme un vin généreux fortifiant une personne éprouvée. Mais si la paresse vous fait dire : "Je ne vais pas me fatiguer à exprimer ces choses moi-même, je dirai ce que d'autres en ont dit", non seulement ce que vous direz ne vous sera pas bénéfique, mais cela ne fera de bien à personne. Trouvez vos propres mots pour communiquer ce que vous croyez être la vérité de Dieu, et

vous lui permettrez ainsi de la transmettre à quelqu'un d'autre.

 

Exercez votre esprit à réfléchir, même aux vérités qui vous semblent évidentes. Une conviction n'est vraiment personnelle que si nous avons souffert pour l'acquérir. Celui qui vous fait du bien n'est pas celui qui vous apprend ce que vous ne saviez pas auparavant, mais celui qui vous donne l'explication claire d'une vérité qui préoccupait votre

esprit, et que vous n'arriviez pas à exprimer.

 


15/12/2018
0 Poster un commentaire