* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Charles Spurgeon


Béni dans les champs. ( Charles Spurgeon )

a53d165823aa7b1b211df1b3e0cfb759

 

 


Tu seras béni dans les champs. (Deutéronome 28:3)



Isaac était béni lorsqu'il se rendait le soir aux champs pour méditer et prier. Et que de fois nous y avons aussi rencontré le Seigneur quand nous nous y trouvions seuls. Que d'arbres et de prés sont témoins de ces paisibles moments, dont nous aimons à retrouver les impressions bénies !

Booz de même, lorsqu'il rentrait ses récoltes, était béni et ses serviteurs avec lui. Que Dieu fasse aussi prospérer tous ceux qui conduisent la charrue. Le cultivateur qui obéit à la voix de Dieu peut se réclamer de cet exemple.

Depuis Adam, l'homme continue à travailler aux champs, et si, par suite de son péché, la malédiction a frappé la terre, il peut encore, à cause du second Adam, y trouver une bénédiction.

Nous allons dans la campagne pour donner de l'exercice à notre corps, et nous sommes heureux de penser que le Seigneur bénira aussi cet exercice en fortifiant une santé que nous pouvons ensuite employer pour sa gloire.

Nous allons aux champs pour y étudier la nature, et il n'y a rien, dans la connaissance de la création visible, qui ne puisse être sanctifié et utilisé de la manière la plus élevée par la bénédiction de Dieu.

Enfin nous allons aux champs pour y déposer nos morts, et d'autres nous mèneront à notre tour à ce champ du repos. Là encore nous trouverons des bénédictions, soit que nous y pleurions, soit que nous y dormions.


13/02/2021
0 Poster un commentaire

Les enfants sont-ils dedans ? ( Charles Spurgeon )

80586b26e7360f1b90d130af156cd4ef

 

 


Je répandrai mon Esprit sur ta postérité, et ma bénédiction sur ceux qui sortiront de toi. (Ésaïe 44:3)



Nos enfants, par nature, n'ont pas l'Esprit de Dieu, nous pouvons nous en convaincre. Nous voyons en eux bien des choses qui nous font craindre pour leur avenir, et qui sont, pour nous un sujet d'instantes prières. Si l'un de nos fils se pervertit, nous crions avec Abraham : « Oh ! Qu'Ismaël vive devant toi ! » Nous voudrions voir nos filles devenir humbles et pieuses et non frivoles et mondaines. Que ce verset nous encourage donc, venant, comme il le fait, à la suite de cette invitation : « Ne crains point, ô Jacob, mon serviteur ! »

Le Seigneur donnera son Esprit ; il le donnera avec abondance, tellement que ce sera une bénédiction véritable et éternelle. Sous cette effusion divine, nos enfants s'avanceront et « L'un dira : Je suis à l'Éternel ; l'autre se réclamera du nom de Jacob. »

C'est une des promesses dont nous n'avons qu'à réclamer l'exaucement auprès du Seigneur. Ne pouvons-nous pas, à des moments déterminés, prier pour nos enfants ! Nous sommes incapables de leur donner un coeur nouveau, mais le Saint-Esprit le peut, et Dieu ne demande qu'à y être sollicité. Le Père céleste prend plaisir aux prières des pères et des mères. L'un de nos bien-aimés est-il encore hors de l'arche ? N'ayons aucun repos qu'il n'y ait été introduit par la main même de l'Éternel.


11/02/2021
0 Poster un commentaire

Joie pour les rejetés. ( Charles Spurgeon )

photo_6002_35144689

 

 


Je ferai passer cette troisième partie au feu, et je les affinerai comme on affine l'argent ; je les éprouverai comme on éprouve l'or. Chacun d'eux invoquera mon Nom et je l'exaucerai, et je dirai : C'est mon peuple, et il dira : L'Éternel est mon Dieu. (Zacharie 13:9)



De métal vil que nous sommes par nature, la grâce nous change en un métal précieux. Mais la condition nécessaire est que nous passions par le feu et la fournaise. En sommes-nous effrayés ? Et préférons-nous demeurer sans valeur, pourvu que nous jouissions de la tranquillité des pierres dans la terre ?

Ce serait choisir la mauvaise part ; comme Ésaü prendre le potage et renoncer à l'Alliance. Non, Seigneur ! Plutôt être lancés dans la fournaise, que rejetés de ta présence !

Le feu ne doit qu'affiner le métal ; il ne le détruit pas. Nous devons traverser le feu, mais non y rester. Le Seigneur estime son peuple à l'égal de l'or et il prend la peine de le nettoyer de toute scorie. Pour peu que nous soyons sages, plutôt que de l'éviter, nous nous réjouirons de cette opération, et notre prière sera, non pas d'être retirés du creuset, mais d'être séparés de tout alliage étranger.

O Dieu, éprouve-nous en vérité ! Nous sommes prêts à fondre sous l'intensité de la flamme si c'est ta volonté, et ta volonté est la meilleure. Soutiens-nous pendant l'épreuve et achève l'oeuvre de notre purification, et nous serons à Toi pour toujours.


09/02/2021
0 Poster un commentaire

Sécurité joyeuse ( Chales Spurgeon )

télécharger (3)

 

 


Je t'ai maintenu par la main droite de ma justice. (Ésaïe 41:10)



Ta crainte de tomber est salutaire, tandis que la témérité n'est pas un signe de sagesse. Il y a des moments où nous sentons qu'à moins d'un secours particulier, nous courons risque d'enfoncer. Eh bien, voici ce secours : la main de Dieu est un solide point d'appui.

Ce n'est pas seulement l'aide de la main qui maintient à leur place le ciel et la terre, mais ce lui de sa main droite, réunissant la force et l'adresse, qui nous est garanti ici. Et non seulement sa main droite nous soutient, mais la main droite de sa justice, celle qu'il emploie pour maintenir sa sainteté et exécuter ses sentences royales. C'est cette main qu'il étendra pour protéger ses fidèles. Notre danger peut être terrible, mais notre assurance est joyeuse, car comment l'ennemi renverserait-il l'homme que Dieu soutient ainsi ?

Notre pied est-il faible ? Il sera fort par la droite de Dieu. La route est-elle ardue ? Sa main puissante nous appuie. En avant donc avec courage ; nous ne tomberons pas. Appuyons-nous continuellement sur le bras qui soutient toutes choses. Dieu ne nous le retirera pas, car sa justice y est attachée. Il sera fidèle à sa promesse, fidèle à son Fils, fidèle pour nous.

N'avons-nous pas lieu de nous réjouir ?


08/02/2021
0 Poster un commentaire

Détournes-toi de ta rébellion. ( Charles Spurgeon )

3320429830_1_3_oxAG6nSK

 

 

 

Si tu retournes jusqu'au Tout-Puissant, tu seras rétabli. (Job 22:23)



Éliphaz, en s'exprimant ainsi, énonce une grande vérité qui est le sommaire de plus d'une parole inspirée.

Lecteur, as-tu été abattu par le péché au point de n'être plus qu'une ruine ? La main de l'Éternel s'est-elle tournée contre toi, tellement que tu en sois appauvri et que ton esprit en soit brisé ? Est-ce ta propre folie qui t'a mis dans cette situation ? Dans ce cas, la première chose à faire est, de retourner à l'Éternel. Fais-le avec une repentance véritable et une foi sincère. C'est ton devoir si tu t'es détourné de Celui que tu fais profession de servir. C'est pour toi la sagesse, car tu ne peux pas lutter contre Dieu et prospérer. C'est encore une nécessité immédiate, car ce que t'a coûté la rébellion n'est rien, comparativement à ce que tu pourrais avoir à subir, du moment qu'il est le Tout-Puissant pour châtier.

Vois qu'elle promesse t'invite. « Tu seras rétabli. » Personne que le Tout-Puissant n'est capable de redresser les colonnes renversées et de restaurer les murailles chancelantes de ton être moral. Il est prêt à le faire si tu retournes à lui. Ne tarde pas ! Ta raison, déjà ébranlée, pourrait te manquer tout à fait si tu persévérais dans la rébellion. Mais une confession sincère le soulagera et une foi humble te consolera. Fais-le et tu t'en trouveras bien.


07/02/2021
0 Poster un commentaire