* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Enseignements


Le cataclysme et la croix. Une vision reçue par Michelle d’Astier de la Vigerie

J’ai reçu cette vision hier, 14 avril 2019

Cela a commencé par un nuage qui se levait, il me semblait, depuis le sud de la France. Il ne paraissait pas menaçant. Pourtant au dessous de lui se levaient des ténèbres épaisses, compactes. Quelque chose de grave allait se produire, on le ressentait. Soudain est sorti de ces ténèbres, composées de poussières noires comme du charbon, une tempête effrayante, cataclysmique, comme le monde n’en a peut-être jamais connue. Des vents soufflaient certainement à plus de 300, 400 ou 500 km/heure. Ils emportaient tout et ensevelissaient tout sur leur passage sous cette poussière noire qu’ils entraînaient avec eux.

 

J’ai vu des religieuses, habillées avec leur tenue noire et leur cornette, arrachées du sol et emportées par ce vent. Précisons que ce n’était pas une tornade: le vent allait tout droit, remontant vers le nord à une vitesse inimaginable. Puis j’ai vu quelques prêtres en tenue ecclésiastique. Eux étaient montés sur de puissants chevaux, espérant pouvoir s’enfuir. Mais ils étaient rattrapés et engloutis. Tout était englouti, sauf quelques très rares maisons, où la lumière brillait. Quand la tempête arrivait sur ces maisons, il y avait des dégâts: un bout de toit s’envolait, ou un volet, des murs étaient ébranlés et s’écroulaient en partie, mais la lumière demeurait.

 

Alors, j’ai vu un gigantesque abîme se creuser. Il avait une forme hexagonale. Et j’ai vu la France descendre lentement dans cet abîme qui semblait, dans ma vision, avoir plusieurs centaines de mètres de profondeur. Mais les maisons où la lumière brillait étaient au bord de cet abîme, mais n’y tombaient pas. Je ressentais qu’à l’intérieur, il y avait des personnes qui intercédaient en faveur de la France, suppliaient Dieu dans les larmes, et ce, sans se relâcher.

Dieu a entendu ces cris, et j’ai vu la France remonter de son abîme doucement et quand elle est arrivée à la surface, l’abîme s’est refermé sous elle, elle était étendue sur le sol. Mais elle n’avait plus la même forme. Elle n’était plus hexagonale, elle avait la forme d’une immense croix qui allait du Nord au Sud, et de l’est à l’ouest, posée au sol. Elle était en bois, mais on ne voyait plus le bois: il était recouvert de millions de corps étendus. Ces personnes étaient comme à l’agonie, quasi mortes.

 

Alors j’ai vu sortir tous ceux qui étaient dans les maisons restées éclairées. Ils allaient porter secours à ces agonisants, avec amour et toutes leurs forces et leurs moyens.

 

Soudain, la croix a commencé à se redresser, pour finir à la verticale.  Les agonisants n’étaient plus là, car quelqu’un avait pris leur place. Jésus agonisait sur la Croix, endossant les péchés de la France, car Il avait eu compassion d’elle.

Ma vision s’est achevée avec une grande lumière qui descendait du ciel, une lumière glorieuse, et arrivait avec elle une paix surnaturelle, qui se répandait tout autour.

 

Interprétation.

 

Je n’ai pas tout compris. Ce nuage noir peut représenter l’Islam, ou une guerre civile, ou les deux. Je ne sais pas encore.

Ces religieuses et ces prêtres qui voltigeaient et étaient engloutis, j’ai cru comprendre que c’étaient les églises traditionnelles (pas seulement les catholiques) qui, peut être par la persécution, allaient connaître un massacre. Nous savons que l’Eglise catholique connaît actuellement un ébranlement majeur, qui pourrait conduire à une scission, du fait des déclarations successives du pape François, souvent blasphématoires par rapport à l’évangile, prônant la nécessité d’accueillir encore plus de vagues d’immigrés, faisant alliance avec l’islam… Pour beaucoup, ce pape prépare l’arrivée de l’antéchrist et  construit  (suite à Jean-Paul II) la grande religion mondiale qualifiée en Apoc 17 de « grande prostituée ». Nul doute que ce Jésuite fait partie des illuminatis mondialistes, qui se sont donnés la mission de détruire les nations par une immigration massive et ingérable, pour que le Gouvernement mondial puisse s’installer.

 

Il y a donc un grand désarroi, non seulement parmi les fidèles de l’Eglise catholique, mais aussi dans toutes les dénominations qui sont tombées dans la séduction de l’oecuménisme papal.

 

Nous sommes dans le temps où Dieu dit à ceux qui ont reçu l’amour de la vérité:

Apoc 18:4 : Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux.

 

Ceux qui n’entendent pas cet ordre divin impérieux aujourd’hui seront emportés demain, et je crois que tout ceci est très proche. Je le redis, cela concerne toutes les dénominations ou églises, ou groupes, ou personnes, qui se rapprochent du Vatican et qui sont sous séduction papale.

 

Les rares qui entendront et s’enfuiront de la grande prostituée iront sans doute rejoindre les maisons de lumière.

 

La suite me paraît assez claire. Il y a un appel de Dieu à pleurer, jeûner, intercéder pour la France, qui tombe maintenant sous le jugement. Mais grâce aux élus qui vont persévérer malgré les circonstances dans la prière, ce pays se relèvera, et l’Éternel, Jésus, en sera le Roi des rois.

 

Amen !


Note, étrangement je reçois ce matin de la part de Michèle H un article très instructif. À l’heure où l’Algérie bouillonne, la Lybie aussi, et bien sûr tout le Moyen Orient, il y a peut-être un rapport direct avec mon songe

 


16/04/2019
0 Poster un commentaire

Adieu, sombre terre ! Pasteur Raymond Bourgier

a91061aa.gif

 

 

 

 


19/11/2017
0 Poster un commentaire

POURQUOI LES PARENTS ONT RAISON DE PARTAGER LEUR FOI AVEC LEURS ENFANTS ? Dominique Lescure

21-1-1200x625 (1).jpg

 

Une récente étude de Théos montre l’importance de la transmission de la foi par les parents, et l’impact considérable sur la construction de la foi de leurs enfants.

L’auteur note cependant que beaucoup de parents minorent l’importance de la foi, d’autres considèrent que c’est de la responsabilité des autres de s’engager auprès de leurs enfants, alors que certains ont peur de voir leurs enfants s’aliéner s’ils sont élevés comme des chrétiens.

Olwyn Mark du « Canterburry Christ Church University », a interviewé plusieurs familles sur la transmission de leur foi. Il a retenu 6 voies qui pourraient édifier les parents et soutenir leur action pastorale.

  1. Dieu nous appelle à transmettre la foi

Être un modèle dans le foi et enseigner la foi sont demandés par Dieu aussi bien dans l’ancien testament au que dans le nouveau testament.

« Ecoute, Israël, l’Eternel est notre Dieu, il est le seul Eternel. Tu aimeras l’Eternel ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Que ces commandements que je te donne aujourd’hui restent gravés dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants et tu en parleras chez toi dans ta maison, et quand tu marcheras sur la route, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Qu’ils soient attachés comme un signe sur ta main et comme une marque sur ton front.9 Tu les inscriras sur les poteaux de ta maison et sur les montants de tes portes. »
Deutéronome 6:4-9

« Vous, pères, n’exaspérez pas vos enfants, mais élevez-les en les éduquant et en les conseillant d’une manière conforme à la volonté du Seigneur. »
Ephésiens 6:4

Au 18ème siècle le théologien américain Jonathan Edwards disait que la famille devait être ‘une petite église ». Il expliquait que le foyer est un moyen principal pour recevoir la grâce, que le Seigneur utilise pour façonner ses enfants à vivre en Christ. Bien sûr que c’est à Dieu que revient le don de la foi, aussi, c’est à travers les parents que Dieu agit dans le cœur des enfants.

  1. Nous passons à côté de quelque chose

Si des personnes pensent transmettre leur foi « dans une certaine neutralité » elles se leurrent totalement. La foi est porteuse de valeurs et doit être affirmée dans le milieu familial. Si la foi n’est pas enseignée, alors nous suggérons dans un silence assourdissant à nos enfants  qu’elle n’a pas d’importance. Si pour nous Jésus est un trésor à partager, alors nous devons aider nos enfants à le trouver aussi. Le rapport Théos souligne l’importance de l’exemple, la façon dont nous vivons notre vie chrétienne et comment nous en parlons ont une influence profonde sur le développement de la foi en nos enfants.

  1. La foi est prise

Comme on le sait tous, les enfants sont le miroir des parents, ils imitent nos attitudes et nos comportements. Dans la foi, les parents qui prient qui lisent la parole, qui servent son prochain verront leurs enfants se comporter de la même manière. Le rapport Théos ajoute que des enfants peuvent être déchristianisés en voyant des parents parler de leur foi en Christ, sans qu’il y ait des actes. La parole ne suffit pas toujours. Les parents ne sont certes pas parfaits, ils doivent alors prendre conscience que leur vie n’est pas compatible avec la foi qu’ils soutiennent. Ils ont encore besoin de grandir spirituellement. S’engager dans la foi avec ses enfants, est le meilleur chemin vers le Christ que les parents peuvent proposer à leurs enfants.

  1. …Et la foi est enseignée

Le sociologue de la foi chrétienne Christian Smith a pu constater que des parents responsables d’églises ont négligé l’enseignement de la foi à leurs propres enfants. L’enseignement de la foi implique non seulement la doctrine, mais aussi des pratiques, prier, lire l’Écriture et servir autrui. Nous pouvons enseigner à nos enfants en pratiquant avec eux, aller au culte avec eux, débattre sur l’écriture, prier en famille…

  1. Vous n’êtes pas seul

Si notre famille biologique est importante, Dieu nous donne également une famille qui est l’Eglise. C’est notre première famille, le lieu où nous cherchons à nous nourrir de la parole de vie. Elever des enfants est difficile, surtout de nos jours où l’époque est sous l’influence d’une grande apostasie. Mais en communauté, nous avons une meilleure chance de voir nos enfants construire leur foi, et vivre pleinement en Christ.

  1. Vos enfants sont dans les mains de Dieu

Cependant nos enfants sont dans les mains de Dieu, et non dans les nôtres. Ils sont un don que chaque parent a reçu, mais leur destinée reste dans les mains de Dieu. Aussi voit-on des enfants qui viennent de familles chrétiennes et qui s’éloignent de Dieu ne trouvant pas leur place avec lui,  et d’autres qui n’ont pas connu Dieu dans leur famille viennent à lui avec facilité.

Cependant les parents chrétiens doivent une fidélité sans faille au Seigneur qui leur a fait ce don d’enfant, et ils ont la mission de partager le don d’amour de Dieu qui transforme chacun d’entre nous.

Dominique Lescure


07/01/2017
0 Poster un commentaire

Retenir les Promesses de DIEU ( Pasteur Givelord. ))

 

C'est pourquoi, lorsqu'IL fut ressuscité des morts, Ses Disciples se souvinrent qu'IL avait dit cela, et ils crurent à l'Écriture et à LA PAROLE que JÉSUS avait dite, Jean 2:22.


Il est bon de garder en mémoire les Promesses de Notre SEIGNEUR, afin d'avoir de l'assurance au moment de l'épreuve

Cependant, beaucoup de chrétiens oublient LA PAROLE  du CHRIST prononcée pour leur propre bonheur. C'est pour cela qu'ils manquent de fermeté dans leur résolution à  persévérer dans la foi chrétienne. 

Même les païens se souviennent des Promesses de DIEU pour Ses Enfants, par exemple dans Matthieu 27:63, où ils dirent à Pilate : "Nous nous souvenons qu'IL a dit quand IL vivait encore : Après trois jours, JE ressusciterai". Si les non croyants retiennent les Paroles du CHRIST, à combien plus forte raison doivent le faire les chrétiens qui en sont les héritiers. 

Bien-aimé(e), si tu ignores les Promesses Divines pour ta vie, d'autres personnes t'empêcheront d'en profiter par leurs paroles qui visent à te décourager. Souviens-toi jour et nuit des Paroles du DIEU VIVANT qui font vivre quiconque LES met en pratique. Et remercie par avance LE DIEU FIDÈLE pour leur  accomplissement   dans ta vie.


16/11/2016
0 Poster un commentaire

L'ADMINISTRATION ET LA GRÂCE DIVINE.

14639824_527021324170704_1831291306091581905_n.jpg

Éphésiens 2 : 8
Car c'est par là grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous c'est le don de Dieu.

Romains 3 : 31
Anéantissons-nous donc la loi par la foi? Loin de là! Au contraire, nous confirmons la loi.

Nous avons vu dans nos précédentes interventions que le sabbat est une institution divine qui fait partie intégrante de la loi de Dieu. Cette loi, qui elle-même est immuable parce qu'elle est elle-même à la base du gouvernement de Dieu depuis toujours, que Dieu lui-même ne peut la modifier parce qu'elle est éternelle.
La mise en place du plan de la Rédemption pour le salut de l'Homme était indispensable parce que la loi de Dieu réclamait la mort de l'Homme après le péché dans le jardin d'éden.

L'incarnation du fils de Dieu avait trois objectifs.
1 - le premier objectif était de révéler Dieu a l'ensemble de l'humanité.
2 - le deuxième objectif était le prix à payer par Jésus à la croix pour sauver l'humanité.
3 - le troisième objectif, en mourant sur la croix, Christ à accompli pleinement ce que réclamait la loi.

La résurrection de Christ l'a emmené à prendre les rennes de l'administration céleste en devenant le souverain sacrificateur. Selon l'ordre de Melchisedeck ....

Dans la constitution française, il est prévu qu'un prisonnier qui a été condamné ait la possibilité de faire appel au Président de la République en lui demandant la grâce présidentielle. Sa demande est étudié par le président de la chambre, qui après avoir étudié le cas du prisonnier, donne un avis au Président de la République, qui lui-même au final décide ou non d'accorder la grâce présidentielle.
Ce prisonnier qui reçoit cette grâce est mis en liberté.
Mais la grâce dont il a bénéficié ne fait pas de lui quelqu'un qui ne doit plus observer les lois qui sont en vigueur dans son pays. Dieu en la personne de Jésus nous a fait grâce en nous délivrant du péché par la mort de Jésus.
Mais la grâce qui nous a été accordée ne nous dispense pas d'observer la loi de Dieu. 
La loi a deux fonctions: une fonction qui condamne et l'autre fonction c'est celle qui consiste à maintenir l'ordre dans l'univers. 
L'administration de Jésus dans le sanctuaire céleste nous fait savoir que tous les Hommes sont graciés par son sang
Tous les Hommes sont pleinement sauvés en Jésus afin de bénéficier totalement de la grâce. Chaque individu doit aller vers Jésus en l'acceptant comme sauveur personnel dans sa vie.
La justice divine a donc réalisé une prouesse juridique en substituant Christ à la place de l'Homme afin de nous garantir un salut éternelle définitif.
La question concernant la loi de Dieu est donc résolu, compte tenu du fait qu'elle est immuable et la question du péché l'est également parce que Christ est mort en payant le prix sur le calvaire.
L'institution du sabbat, comme l'ensemble des règles des dix commandements sont donc en vigueur dans le ciel et sur la terre.

Romains 3 : 31
Anéantissons-nous donc la loi par la foi? Loin de là! Au contraire, nous confirmons la loi.

Saint Paul, docteur en droit, pose la problématique à travers cette question essentielle.
La loi en aucun cas ne peut être anéanti par la foi, ni par la grâce. 
Mais au contraire à toute sa place dans l'arsenal juridique du gouvernement céleste.


02/11/2016
1 Poster un commentaire