* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Exhortation


MA LISTE DE RENONCEMENTS ( Don GOSSETT )

Jamais plus je ne confesserai que je ne peux pas, car « je puis tout par celui qui me fortifie. » (Philippiens 4.13)

 

Jamais plus je ne confesserai que je manquerai de quelque chose, car « Mon Dieu pourvoira à tous mes besoins selon sa richesse, avec gloire, en

Jésus-Christ. » (Philippiens 4.19)

 

Jamais plus je ne confesserai que j’ai peur, « car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force,

d’amour et de sagesse. » (2 Timothée 1.7)

 

Jamais plus je ne confesserai que je suis incrédule et que je manque de foi, car « Dieu a

départi à chacun une mesure de foi. » (Romains 12.3)

 

Jamais plus je ne confesserai que je suis faible, car « l’Éternel est le soutien de ma vie » (Psaume 27.1) et « ceux du peuple qui connaîtront

leur Dieu agiront avec fermeté » (Daniel 11.32)

 

Jamais plus je ne confesserai que Satan domine ma vie, car « celui qui est en nous

est plus grand que celui qui est dans le monde. » (1 Jean 4.4)

 

Jamais plus je ne confesserai que je suis vaincu, car « Dieu nous fait toujours triompher en Christ. » (2 Corinthiens 2.14)

 

Jamais plus je ne confesserai que je manque de sagesse, car « Jésus-Christ...de par Dieu, a été fait pour nous sagesse » (1

Corinthiens 1.30)

 

Jamais plus je ne confesserai que je suis inquiet ou frustré, car je me décharge sur lui de tous mes soucis et il prend soin de moi (1 Pierre 5.7). En Christ, je suis libéré de tout

souci !

 

Jamais plus je ne confesserai que je suis esclave, car « là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté » (2 Corinthiens

3.17). Mon corps est le temple du Saint-Esprit.

 

Jamais plus je ne confesserai que je suis condamné, car « il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ » (Romains 8.1). Je suis en Christ, par conséquent je suis à l’abri de toute condamnation.

 

 

 


01/07/2019
0 Poster un commentaire

NOTION D’ÉQUILIBRE ECCLÉSIAL. ( Pasteur Xavier Lavie )

 

 
 
Le christianisme entre les mains de radicaux est inévitablement perverti et peut conduire à des perspectives dangereuses en l'utilisant comme base d'une mauvaise idéologie car exclusive. Assurément, il est facile de détourner des textes pour soutenir certaines positions extrêmes, comme l'histoire nous l'enseigne tristement. Mais, un christianisme, qui d'un autre coté, se réclame d'un progressisme de type libéral, participe au vidage de sa substance par cette volonté de le rendre plus inclusif, en cherchant plus de pertinence. Le christianisme n'a pas besoin d'être remodelé ou revisité, resserré ou élargi pour le faire correspondre à nos positions idéologiques ou à celles d'une société sécularisée. Par contre, il est nécessaire que ceux qui s'en réclament, soient impérativement régénérés par le Saint Esprit, dans leur être intérieur, pour pouvoir vivre d'une manière équilibrée et spirituelle. Seul un christianisme équilibré parvient à s'édifier sur la base des écritures et donc du choix divin, Dieu appelant au salut des individus, après les avoir régénérés, afin de les faire entrer dans l'Eglise. Mais croyons-nous encore que c'est Dieu qui appelle au salut...? Sans doute un discernement plus affûté en ce qui concerne les personnes nées de nouveau et celles qui n'y sont pas, permettrait d'établir un christianisme plus solide car scripturaire et en conformité avec la volonté de Dieu. Mais, si d'un coté la forme radicale ampute l'Eglise de ses forces internes en pensant la protéger ; de l'autre la volonté de pertinence culturelle et de succès, l'ouvre à toutes les courants et oeuvre finalement à son affaiblissement en pensant la renforcer. Comprenons qu'en matière de spiritualité, la force ne se fait pas toujours par le nombre et que d'un autre coté la peur (véritable ferment des radicalismes) ne construit jamais efficacement, car en se concentrant à renforcer des positions, elle en oublie d'autres plus insidieuses. Nous pourrions prendre pour exemples les villes fortifiées de l'antiquité qui nous enseignent ces notions d'équilibre spirituel très utiles pour l'Eglise aujourd'hui. En effet, une ville entourée de murs, sans aucune porte de sortie, verrait sa population être totalement emprisonnée à l'intérieur des ses muraille, et nous assisterions peu à peu à la mort progressive de tout l'ensemble de ses habitants, comme cela fut constaté lors de longs états de siège effectués par des armées adverses. A l'opposé, une ville sans murs serait constamment en danger d'être attaquée par toutes sortes de pouvoirs extérieurs. Les villes de l'antiquité devaient donc avoir des murs infranchissables et des portes, sur lesquelles il fallait veiller scrupuleusement, afin de laisser entrer les bonnes personnes et de repousser les mauvaises." L'Eglise se doit d’être entourée de muraille protectrices, mais aussi ouverte sur l'extérieur tout en veillant aux allées et venues. Néhémie 7.1 "Lorsque la muraille fut rebâtie et que j’eus posé les battants des portes, on établit dans leurs fonctions les portiers, les chantres et les Lévites."
 

 


20/12/2018
0 Poster un commentaire

Nous ne voyons plus comme autrefois ( Walter H Beuttler )

 
Nous pouvons avoir de la pensée de Dieu quand nous passons du temps avec lui, quand nous menons une vie de prière. Beaucoup de prédicateurs ne prient plus aujourd’hui comme autrefois. Je ne peux pas parler de la France, mais le manque de prière est l’une des maladies des prédicateurs des États-Unis. S’il s’agit de préparer un programme, d’organiser des activités et d’y assister, ils sont là, mais lorsque c’est le moment de passer du temps devant Dieu, cela n’en intéresse pas beaucoup. Il fut un temps où ils passaient un moment à genoux avant les réunions, pour chercher la face de Dieu.

 

 

Je voudrais insister sur ce qui arrive aux États-Unis, tel que je le vois de mes yeux. Dans le passé, même le chrétien moyen cherchait Dieu. Les serviteurs de Dieu étaient des hommes de prière. Ils croyaient dans l’efficacité de l’onction du Saint Esprit, et leurs pensées étaient en harmonie avec celles de Dieu. Mais maintenant, le manque de prière se fait sentir. Nous avons beaucoup plus de réunions, de programmes spéciaux, que de réunion de prière, et voici ce qui se produit : à cause de la multiplication des moyens de se distraire, de la télévision, vous ne pouvez plus réunir un bon auditoire le dimanche soir, dans beaucoup d’églises. Les chrétiens restent à la maison devant leur poste! Moi, je n’en n’ai pas, et si vous m’en faisiez cadeau d’un, je le jetterai par la fenêtre! Je ne veux pas de télévision, je veux la révélation!

Pour essayer de remédier à cette situation, on fait du cinéma dans l’église. C’est vrai ! Avec des films à caractère religieux. Il semble que ce soit la seule condition pour avoir du monde qui se déplace. Ils pensent que les gens peuvent bien apprendre quelque chose ainsi mais cela augmente la passivité des gens et renforce leur caractère spectateur. Il y a quelques années, vous auriez été renvoyé de l’église si vous aviez parlé de cinéma, et maintenant vous pouvez acheter des films religieux un peu partout y compris dans les librairies des églises.

Savez-vous de quoi nous avons besoin ?

C’est que le peuple de Dieu se mette de nouveau à genoux, et qu’il se repente d’être devenu rétrograde ; qu’il cherche la face de Dieu et qu’il prie pour une nouvelle onction du Saint Esprit, comme il le faisait il y a 50 ans.

Mais les gens n’y croient plus maintenant. Je vous donne là mon opinion personnelle bien que beaucoup de personnes, aux États-Unis, partagent mon point de vue. Il fut une époque où nous pensions comme Dieu, et puis, nous avons permis que le manque de prière entre dans nos vies et, avec lui, bien d’autres choses sont venues aussi… Le pire de tout, c’est que la façon de penser du peuple de Dieu a changé; il n’est plus en harmonie avec Dieu, et de plus en plus, il pense comme autrefois, avant sa conversion. C’est pourquoi on ne croit plus devoir enseigner comment le faisait il y a 50 ans. Les opinions ont évolué : ce qui était un prêché hier ne l’est plus aujourd’hui.

Que s’est-il passé ? Les gens disent : «nous voyons maintenant les choses autrement, nous ne sommes plus aussi étroits d’esprit autrefois, nous sommes devenus larges d’esprit, nous sommes devenus plus libéraux ; Dieu est un Dieu de grâce, il voit les choses différemment.»

Comment cela se fait-il ? Sommes-nous réellement devenu plus larges d’esprit? Je ne le crois pas. Ce qui est arrivé, c’est que nous avons perdu le contact avec Dieu, nous ne passons plus de temps devant lui, et nos pensées, autrefois en harmonie avec les siennes, retournent vers les pensées naturelles, de sorte que nous ne voyons plus comme autrefois.

Il n’est pas absolument nécessaire que vous soyez d’accord avec moi sur ce point, mais je vous dis tout simplement ce que je crois. Il fut un temps où on croyait à se verset de l’Écriture : « non par force, non par puissance, mais par mon Esprit » dit le Seigneur.

Maintenant, nous établissons un programme hors de l’onction du Saint Esprit. Les questions posées aux prédicateurs actuellement aux États-Unis sont les suivantes : «À quelle école biblique êtes-vous allé ? Combien d’années avez-vous étudié ? Combien de livres avez-vous lu, combien de diplômes, de titre de théologie avez-vous ? »

Autrefois on disait : «êtes-vous rempli du Saint Esprit ? Avez-vous une vie de prière ? Avez-vous reçu un appel de Dieu? Avez-vous payé toutes vos dettes ? Votre vie est-elle en règle avec Dieu? Dieu est-il avec vous?»

Aujourd’hui, tout cela ne compte plus. Que s’est-il passé ? Dieu a-t-il changé ?

Dieu n’a pas changé, mais l’homme a changé, parce que sa pensée n’est plus en harmonie avec celle de Dieu. C’est pour cela que si nous voulons comprendre la volonté du Seigneur, il nous faut offrir nos corps comme un sacrifice vivant, passer du temps avec Dieu, afin que notre pensée soit absolument en harmonie avec la sienne. Et par la puissance, le secours du Saint Esprit, nous pourrons alors discerner ce qui est bon, agréable est parfait dans la volonté divine.

 

 


17/12/2018
1 Poster un commentaire

LA FRANCE VA ETRE EBRANLEE PAR CHRISTIAN PELLONE

 

L'Eternel règne à jamais, Il a dressé son trône pour le jugement.

Il juge le monde avec justice, Il juge les peuples avec droiture.

L'Eternel est un refuge pour l'opprimé, Un refuge au temps de la détresse.

Ceux qui connaissent ton nom se confient en toi.

Car tu n'abandonnes pas ceux qui te cherchent, ô Eternel!

Psaume 9:8-10

 

 

 

PAROLES PROPHETIQUES SUR LA FRANCE

LA FRANCE VA ETRE EBRANLEE PAR CHRISTIAN PELLONE

Au début de l'année, le Seigneur me parla beaucoup dans sa parole de la PURIFICATION de l'Epouse. J'ai relu le livre de Jérémie le prophète ce matin et le Saint Esprit m'a rappelée cette prophétie que je republie au vu des évènements actuels. Nous ne devons plus être des spectateurs ! 

IL EST TEMPS DE SE REVEILLER...

Seulement il n'y a point de REVEIL sans REPENTANCE...

Soyez bénis et attentifs...

****************************************************************************************

Il me fit voir Josué, le souverain sacrificateur, debout devant l’ange de l'Éternel, et Satan qui se tenait à sa droite pour l’accuser. L'éternel dit à Satan: « Que l'Éternel te réprime, Satan! que l'Éternel te réprime, lui qui a choisi Jérusalem! N’est-ce pas là un tison arraché du feu? » Or Josué était couvert de vêtements sales, et il se tenait debout devant l’ange. L’ange, prenant la parole, dit à ceux qui étaient devant lui: " Otez-lui les vêtements sales !" Puis il dit à Josué: " Vois, je t’enlève ton iniquité, et je te revêts d’habits de fête." Je dis: " Qu’on mette sur sa tête un turban pur! "Et ils mirent un turban pur sur sa tête, et ils lui mirent des vêtements. L’ange de l'Éternel était là. L’ange de l’Eternel fit à Josué cette déclaration: " Ainsi parle l'Éternel des armées : Si tu marches dans mes voies et si tu observes mes ordres, tu jugeras ma maison et tu garderas mes parvis, et je te donnerai libre accès parmi ceux qui sont ici. Écoute donc, Josué, souverain sacrificateur, toi et tes compagnons qui sont assis devant toi! car ce sont des hommes qui serviront de signes. Voici, je ferai venir mon serviteur, le germe. Car voici, pour ce qui est de la pierre que j’ai placée devant Josué, il y a sept yeux sur cette seule pierre; voici, je graverai moi-même ce qui doit y être gravé, dit l’Eternel des armées; et j’enlèverai l’iniquité de ce pays, en un jour. En ce jour-là, dit l'Éternel des armées, vous vous inviterez les uns les autres sous la vigne et sous le figuier. " Zacharie 3: 1-10

Il y a une forte injonction de l'Esprit de Dieu à l'église sur cette nation pour se préparer à des choses ineffables, pour se préparer à une purification comme jamais. L'Esprit de Dieu appelle l'église à rentrer dans un esprit de sainteté comme jamais atteint. Le Seigneur est prêt à enlever les vêtements sales. Le Seigneur est prêt à pardonner l'iniquité. Il attend que nous venions devant lui complètement nus.Le Seigneur est en train de mettre ce pays, cette France à nu, il est en train de mettre l'église à nu.Et voici, j'ai vu beaucoup de sang, voici j'ai vu beaucoup de flammes. Depuis des jours, depuis des semaines, l'Esprit de Dieu travaille mon corps, travaille mon âme.

Il y a un cri de Dieu qui appelle l'église :

 

Il veut des hommes et des femmes qui vont être des signes. Des signes de la sainteté, des signes de la pureté.

 

Bannis le pêché du milieu de toi, viens à ma croix. Il est temps pour toi de te réveiller.

Il va y avoir des cataclysmes, il va y avoir des catastrophes, il va y avoir des tremblements de terre dans la France. Les villes vont être touchées, les grands vont être touchés, l'économie va être touchée.

Les hommes vont être dépassés, la France va être dépassée par les événements qui vont arriver dit l'Esprit.

 

Prépare-toi église, parce que si tu n'es pas un signe, c'est la catastrophe ; alors ce pays va s'écrouler sur le jugement de Dieu.

 

Que l'église se repente dit le Seigneur !

J'appelle à la repentance, j'appelle à revenir à la croix, j'appelle vos vies à être saintes, parce que je reviens bientôt. C'est une Parole d'Amour

 

 Je reviens bientôt !

 

J'ai vu les eaux empoisonnées, j'ai vu des hommes mourir, j'ai vu des femmes mourir, j'ai vu des quartiers en feu, j'ai vu des gens devenir fous, j'ai vu les asiles être brisées parce qu'elles ne contenaient plus les gens qui devenaient fous

J'ai vu comme des sauterelles sur ce pays parce que l'église ne s'est pas repentie, dit l'Esprit.

 

Repens-toi ! Repens-toi !Repens-toi !

 

Reviens à moi !Reviens à moi !Reviens à moi !

 

La nation va être ébranlée, les finances vont être ébranlées, les banques vont être ébranlées, les maisons vont être ébranlées. Il va y avoir des cataclysmes. L'atmosphère va être ébranlée, l'atmosphère va être ébranlée.

 

Reviens, dit le seigneur, Reviens ! Reviens ! Reviens !

 

J'appelle un reste Saint. J'appelle un reste qui va être centré sur la croix.Je veux des signes.

 

Reviens !

 

Le temps est grave, le temps est sérieux, le temps est très proche.

 

Je vais accélérer.J'accélère, dit le Seigneur

 

Que ceux qui se sanctifient se sanctifient encore !

Que ceux qui pêchent, pêchent encore !

Ne joue plus. Reviens !

Ne vois-tu pas, ne vois-tu pas devant toi ? (cri du prophète)

J'aimerais que toute l'église se mette debout. 

(la souffrance visible de Christian se manifeste par des soupirs répétés)

Dieu ! Oh, Dieu ! Oh, Dieu !

Le seigneur appelle l'église, quel que soit le groupe, à se repentir, à revenir de tout cœur !

Ah ! Il y a un cri de Dieu : reviens à moi ! Reviens à moi ! Tu es fou, ne vois-tu pas devant toi ?

(Christian halète de souffrance)

 

La famine Seigneur ! Il y aura la famine !

Un instant toutes les richesses de ce pays, si l'église ne se repent.

Dieu parle à l'église en premier, c'est cela.

Jésus !

Il revient,

il revient,

il revient!

Les vies doivent être mises en ordre. Ce n'est plus le temps de t'attacher à des choses futiles, ce n'est plus le temps de te quereller. C'est le temps de la réconciliation, c'est le temps de la repentance, c'est le temps d'un retour total.

Il revient !

La France va être ébranlée bien-aimés.

 

Je vois du feu, je vois du feu, beaucoup d'arbres en feu

Je vois des morts dans l'église, des maladies.

Ah ! Ah ! Seigneur ! Seigneur !

Les ministères vont s'arrêter.

Seigneur ils vont s'arrêter, tu as trop parlé à ce pays. Seigneur il est trop orgueilleux, il l'est trop. 

Seigneur. C'est trop. Seigneur, la coupe, elle déborde.

Seigneur la coupe déborde de la prière de tes vrais saints, ceux qui soupirent, ceux qui sont fatigués.

Alors fais-moi partir par la mort ! (cris de souffrance de Christian)

Seigneur depuis tous ces jours, depuis ces semaines ! 

Seigneur, il y a comme un enfantement. Seigneur, il y a comme un cri de tes entrailles.

 

Que l'église se réveille, que tes biens aimés se réveillent, que les enfants se réveillent, que les jeunes se réveillent.

 

Seigneur, il y en a assez, il y en a assez,

tu dis : Il y en a assez, il y en a assez, il y en a assez !

 

Cette France va être ébranlée.

 

Seigneur, je vois ce tremblement de terre. Et encore, Seigneur, tu me le mets sous le nez !

Seigneur, je n'en peux plus, Seigneur, je n'en peux plus ! Parce que ton cœur est merveilleux. 

Mais, Seigneur, tu es juste ! Seigneur, la faille, elle va monter jusque vers la Suisse.

 

Seigneur, il va y avoir beaucoup de morts.

Les eaux vont être empoisonnées ! Seigneur, beaucoup de chrétiens vont mourir !

 

Seigneur que ton peuple demande pardon, que ton peuple se mette devant ta face, Seigneur !

(Christian parle en langues.)

 

Seigneur, c'est du même temps que Jérémie où Nébucanétsar est venu et a détruit Jérusalem, alors que les juifs ne pensaient pas, c'était impossible : nous avons le temple, nous avons la vérité, nous avons la Bible. Nébucanétsar va venir, dit l'Esprit, va venir sur ce pays, parce que l'église ne s'est pas repentie, parce que mes bergers ne se sont pas repentis, parce qu'ils n'ont pas voulu, parce qu'ils n'ont pas voulu !

Alors moi, dit l'Éternel, je me lève, et nul ne m'arrêtera, aucun homme.

 

Il en est de notre temps comme du temps de Noé dit l'Esprit :

les hommes s'amusent, les hommes se divertissent, les hommes se marient, boivent, mangent. 

Mais au jour où j'ai fermé la porte, c'était fini.

 

Le temps vient, dit l'Esprit, où le feu va venir, le feu !

 

Parce que tu n'as pas voulu de mon Feu spirituel, alors tu seras brulé, brulé physiquement. Tu seras brulé, dit l'Esprit, parce que tu n'as pas voulu entendre ma Parole.

Église, reviens, reviens a la croix. Viens mourir ! 

Arrête, viens mourir, viens mourir, viens mourir, viens mourir, viens mourir à la croix avec moi !

Je demanderai à ceux qui jugent de sortir de cette salle : vous attristez le Saint Esprit

Vous êtes devenus mesquins devant le Seigneur.

 

C'est un temps ou l'Église ne doit plus demander.C'est un temps où elle doit revenir au pied de la croix, dans la repentance cherchez premièrement le Royaume de Dieu et Sa Justice !

 

Ah ! J'ai trop mal, j'ai trop mal pour cette France, j'ai trop mal !

Seigneur, je vois encore devant mes yeux ces flancs des maisons détruites, des quartiers détruits.

 

Je vois la haine!

 

Il va y avoir des meurtres dans ce pays parce que l'Église dort.

Seigneur, que ton sang purifie tous les messages qui n'étaient pas de toi. 

Que ton sang purifie, Seigneur, tous les messages des faux prophètes, des faux apôtres, toutes ces doctrines, Seigneur, qui amènent ton peuple a faire n'importe quoi.

 

Purifie, Seigneur !

 

Christian s'arrête dans un soupir de souffrance... et parle en langues.

Patrick prenant le relais, continue et exhorte l'église : Dieu va encore parler une fois ce matin.

L'onction de repentance va venir sur l'église.

C'est un dernier appel.

Je crois sérieusement que Dieu veut parler.

Ensuite, Patrick fait la lecture quasiment sans commentaire d'une prédication de David Wilkerson qui faisait part a son église de New York d'un songe que le Seigneur lui avait donné concernant l'enlèvement de l'Église de Jésus Christ !

 

 


09/12/2018
1 Poster un commentaire

"Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent..."

 

Prions pour la France!

Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies, -je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays.

2 Chroniques 7:14

 


05/12/2018
3 Poster un commentaire