* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Grain de Sel


La Manne du Matin

Matthieu 24.35
Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

g103

 

 

Chers amis,

Est-ce que chez vous aussi, le temps passe à toute vitesse ?

Nous venons à peine d’acheter des vêtements à nos enfants qu’il faut découdre les ourlets ou en racheter de nouveaux, car nos bambins poussent comme des champignons. À peine sont-ils entrés à l’école maternelle que déjà, on ne sait comment, c’est l’école primaire, puis le collège, etc. Est-il possible que ces enfants tapageurs, ces ados dégingandés soient nos bébés joufflus d’hier? Mais où passent les jours, les mois et les années ? Nous avons parfois l’impression de vivre dans un tourbillon d’activités. Où en sommes-nous ? Où allons-nous ? Que faisons-nous de notre vie ?

Tout ce qui nous entoure s’écoulera bien vite, comme du sable entre nos doigts, sans que nous puissions retenir quoi que ce soit. Les bons moments sont toujours trop courts, les douleurs les plus déchirantes finissent par s’apaiser au fil du temps… Tout passe, sauf une seule chose : « Le ciel et la terre disparaîtront, mais mes paroles ne disparaîtront pas », a dit Jésus, qui est le Chemin, la Vérité et la Vie (Matthieu 24.35).

Tout ce qui nous attire, tout ce qui « dévore notre temps » filera comme l’éclair.

Ne devons-nous pas revoir nos priorités pour accorder la première place à ce qui durera toujours ?

Que cette nouvelle année soit pour chacun de nous une année de ferveur, une année de consécration, une année de service… et ce sera une année bénie. Quand Jésus reviendra, trouvera-t-il encore de la foi sur la terre ? Répondons oui sans hésiter et faisons, toute cette année, la joie de son cœur ! Lui-même n’a-t-il pas tout accompli pour nous ? Ne nous a-t-il pas fait passer en priorité, même si nous ne méritions rien ? Seigneur, je te consacre cette nouvelle année !


01/01/2021
0 Poster un commentaire

Unies dans l’épreuve ( Grain de Sel )

Ruth 1:16

 

Mais Ruth répondit: Ne me presse pas de te laisser, pour m’éloigner de toi; car où tu iras j’irai, et où tu demeureras je demeurerai; ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu […].

 

Ruth s’attache fermement à Naomi, tant pour sa vie que pour la foi. Chacune réagira différemment, mais leur foi verra le secours bienveillant du Seigneur Dieu.

* Naomi

Elle a goûté à la bonté du Seigneur qui n’abandonne pas les siens à leur folie, mais les ramène dans ses plans éternels. Elle reconnaîtra la bonne main de Dieu dans la rencontre de Ruth avec Boaz. Son coeur s’est réveillé! Ses larmes ont été séchées et le seront encore, du fait de la providence divine qui a conduit Ruth vers « celui » qui a le pouvoir de leur assurer un avenir.

* Ruth

Elle est l’image des nouveaux convertis venant au contact des moissonneurs, serviteurs de Dieu et de l’Assemblée qu’ils représentent. La manière d’accueillir ces nouveaux, venant avec les épreuves et blessures de leur vie, est importante: « Ne la touchez pas, ne l’inquiétez pas…qu’on ne te rencontre pas dans un autre champ » (Ruth 2)

Moissonneurs et serviteurs se doivent d’en suivre les règles. Plus encore, la bonté se doit de caractériser leur service: « Laissez tomber des épis, puisez de l’eau pour les vases » (Ruth 2).

Ceci afin que rien ne viennent faire obstacle au salut de ceux qui, comme Ruth, viennent entendre les bonnes paroles de Dieu, Parole de consolation qui introduit dans le chemin de la paix et de la communion avec celui qui est le Rédempteur.

Nous avons le texte de Job 22:28 qui résume bien l’expérience de Ruth: « A tes résolutions répondra le succès; sur tes sentiers brillera la lumière ». Pour les résolutions de Ruth, Dieu a répondu favorablement en lui donnant un Rédempteur.

Formidable providence de Dieu qui conduit les pas de l’homme dans le sentier de la paix en Jésus-Christ, le Fils bien-aimé.

Confions-nous en lui, il conduira nos pas dans ce chemin de la paix.

 


02/11/2018
0 Poster un commentaire

L'importances des Ecritures ! ( Grain de Sel )

Romains 10:17

 

La foi vient donc de ce qu’on entend; et ce qu’on entend, vient de la parole de Dieu.

 

 

 

Ce qui expliquait le manque de fermetés des Hébreux et le danger qu’ils couraient de rétrograder jusqu’à abandonner la profession de leur espérance était leur connaissance superficielle de la personne et de l’oeuvre de Jésus, pourtant merveilleusement annoncées d’avance dans leurs propres Écritures.

Aussi l’Épître qui leur est adressée est-elle un appel à rester fermes dans la foi au Fils de Dieu, dont les gloires étincelaient déjà dans Moïse et les prophètes. Mais à ce point, l’auteur inspiré s’interrompt pour déplorer le peu d’enracinement de ses destinataires dans les vérités si importantes du volume sacré.

« Nous avons beaucoup à dire là-dessus et des choses difficiles à expliquer, parce que vous êtes devenus lents à comprendre. Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide. Or, quiconque en est au lait n’a pas l’expérience de la parole de justice; car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l’usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal. » (Hébreux 5:11-14).

Ne devrions-nous pas reconnaître que ce reproche s’applique avec tout autant d’à-propos à bien des croyants de notre génération? N’est-il pas navrant de voir certains membres d’Églises témoigner si peu d’intérêt pour les Écritures et par conséquent comprendre si peu les glorieuses vérités qu’elles révèlent?

Est-il donc étonnant de les voir faire si peu de progrès et de les trouver si constamment en danger de retourner au monde ou à une coupable apathie? N’est-il pas terrifiant de voir certains d’entre eux, après des années, ne pas même savoir où se trouvent les différents livres de la Bible?

Sur quoi et sur quelles bases peut donc reposer leur foi? Et peut-on réellement parler de foi en quelque chose que l’on ne connaît pas?

La situation des Hébreux était d’autant plus sérieuse que leur condition rendait plusieurs d’entre eux impropres à recevoir l’enseignement solide qui seul aurait pu les affermir pour surmonter les difficultés auxquelles ils se trouvaient exposés.

En ces jours fâcheux dans lesquels nous sommes, soyons de ceux qui serrent la Parole de Dieu dans leurs cœurs.

Méditons-là.

Étudions-la.

Aimons-la.

Elle seule peut nous rendre capables d’imiter ceux qui « par la foi et la persévérance, héritent des promesses. » (Hébreux 6:12).

 


27/05/2018
0 Poster un commentaire

La prière secrète ! ( Grain de Del )

Matthieu 6.6

 

Mais toi, quand tu pries, entre dans ton cabinet, et ayant fermé ta porte, prie ton Père qui est dans ce lieu secret; et ton Père qui voit dans le secret te le rendra publiquement.

 

 

 

Jésus vient de donner un enseignement magistral sur le vrai bonheur en exposant les béatitudes dans le sermon sur la montagne. Une foule immense se trouve devant lui, et avant de la renvoyer, il va ajouter un enseignement très personnel pour préserver ce que ses auditeurs viennent de recevoir et garantir leur avenir. Remarquons qu’il n’emploie plus le « vous » collectif, mais le « tu », plus personnel et intime.

C’est donc un message qui s’adresse à toi, personnellement : « Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. » (Matthieu 6.6)

Remarquons les expressions : « ta chambre, ta porte, ton Père, te le rendra… » C’est comme si Jésus nous prenait entre quatre yeux, en nous regardant bien en face, afin de nous faire cette recommandation pour la prière personnelle. C’est le secret de la réussite, d’une longue vie spirituelle que nous confie Jésus. Notre Père nous aime tant qu’il veut avoir chaque jour un rendez-vous, un tête à tête avec nous. Dans ce tête à tête, notre Père veut te donner quelque chose, il ne te laissera pas partir les mains vides. Jésus ne dit pas seulement que le Père nous entendra, mais il précise que ce moment passé avec lui sera récompensé : « il te le rendra ! » En effet, une grande grâce repose sur la vie de celui qui sait passer chaque jour un moment dans l’intimité de son Père céleste.

Une chrétienne, convertie dans sa jeunesse, a démarré dans la vie au bas de l’échelle sociale, sans grand bagage ; elle a réussi socialement et, une fois arrivée heureuse à l’âge de la retraite après avoir servi le Seigneur selon ses possibilités, elle a pu affirmer : « Je n’ai pas changé. Chaque matin, dès que je me lève, je me mets à genoux au pied de mon lit ! »

Dans la prière qui va suivre, le Notre Père, Jésus nous ordonne de prier chaque jour. Il dit bien qu’il nous faut demander notre pain quotidien. Certains prient par épisodes : quand ils ont un problème ou qu’ils préparent des projets, les voici en prière ; quand les choses se calment, leur vie de prière se calme aussi, voire même s’arrête. Que le Seigneur répande en toi un esprit de prière continuel et journalier.

Dans l’un de ses derniers discours, Jésus a dit : « Veillez et priez en tout temps afin de paraître debout devant le Fils de l’homme » (Luc 21.36). Tu as besoin de veiller : est-ce que tu pries chaque jour, et de plus en plus ?

 


19/05/2018
0 Poster un commentaire

Le salut est gratuit ! ( Grain de Sel )

Romains 3.23-26

 

Car il n’y a point de distinction, puisque tous ont péché, et sont privés de la gloire de Dieu, Et qu’ils sont justifiés gratuitement par sa grâce, par la rédemption qui est en Jésus-Christ, Que Dieu avait destiné à être une victime propitiatoire; par la foi, en son sang, afin de manifester sa justice par le pardon des péchés commis auparavant, pendant les jours de la patience de Dieu; Afin, dis-je, de faire paraître sa justice dans ce temps-ci, afin d’être reconnu juste, et comme justifiant celui qui a la foi en Jésus.

 

Le péché est le plus grand drame de l’humanité. Souvenons que pour un seul péché, Adam a perdu son droit de cité dans le jardin d’Eden. Dieu ne change pas : à cause de nos péchés, nous sommes privés de la gloire de Dieu. Heureusement, Jésus est venu non seulement pour faire des miracles et nous annoncer la bonne nouvelle, mais surtout pour nous racheter de nos péchés au prix de son sang répandu sur la croix : « Sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon ! » (Hébreux 9.22). Pourquoi Jésus, le Fils de Dieu, a-t-il quitté son ciel de gloire pour venir sur la terre ? Son but final était de nous justifier gratuitement. Et parce que nous sommes lavés par son sang et rendus justes par son sacrifice, nous avons droit à la vie éternelle ! Quelles actions de grâces, quels remerciements mérite notre Sauveur Jésus-Christ !

Le drame de notre humanité, c’est de ne pas accepter un salut si glorieux qui nous est offert gratuitement ! Si un commerçant mettait sur sa vitrine : « Aujourd’hui, tout est gratuit ! » Les gens accourraient de partout et feraient la queue pendant des heures pour profiter de cette aubaine. Nous voulons le crier avec force : « Le salut de Jésus, la vie éternelle, c’est GRATUIT pour tous ! Croyez-le ! » La faute qui conduira les âmes en enfer, c’est le refus de ce salut gratuit, payé par le Christ !

Remercions sans cesse le Christ pour ce salut gratuit et louons-le chaque jour, car c’est LUI qui a payé notre place au ciel !

 


15/04/2018
0 Poster un commentaire