* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Grain de Sel


L'importances des Ecritures ! ( Grain de Sel )

Romains 10:17

 

La foi vient donc de ce qu’on entend; et ce qu’on entend, vient de la parole de Dieu.

 

 

 

Ce qui expliquait le manque de fermetés des Hébreux et le danger qu’ils couraient de rétrograder jusqu’à abandonner la profession de leur espérance était leur connaissance superficielle de la personne et de l’oeuvre de Jésus, pourtant merveilleusement annoncées d’avance dans leurs propres Écritures.

Aussi l’Épître qui leur est adressée est-elle un appel à rester fermes dans la foi au Fils de Dieu, dont les gloires étincelaient déjà dans Moïse et les prophètes. Mais à ce point, l’auteur inspiré s’interrompt pour déplorer le peu d’enracinement de ses destinataires dans les vérités si importantes du volume sacré.

« Nous avons beaucoup à dire là-dessus et des choses difficiles à expliquer, parce que vous êtes devenus lents à comprendre. Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide. Or, quiconque en est au lait n’a pas l’expérience de la parole de justice; car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l’usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal. » (Hébreux 5:11-14).

Ne devrions-nous pas reconnaître que ce reproche s’applique avec tout autant d’à-propos à bien des croyants de notre génération? N’est-il pas navrant de voir certains membres d’Églises témoigner si peu d’intérêt pour les Écritures et par conséquent comprendre si peu les glorieuses vérités qu’elles révèlent?

Est-il donc étonnant de les voir faire si peu de progrès et de les trouver si constamment en danger de retourner au monde ou à une coupable apathie? N’est-il pas terrifiant de voir certains d’entre eux, après des années, ne pas même savoir où se trouvent les différents livres de la Bible?

Sur quoi et sur quelles bases peut donc reposer leur foi? Et peut-on réellement parler de foi en quelque chose que l’on ne connaît pas?

La situation des Hébreux était d’autant plus sérieuse que leur condition rendait plusieurs d’entre eux impropres à recevoir l’enseignement solide qui seul aurait pu les affermir pour surmonter les difficultés auxquelles ils se trouvaient exposés.

En ces jours fâcheux dans lesquels nous sommes, soyons de ceux qui serrent la Parole de Dieu dans leurs cœurs.

Méditons-là.

Étudions-la.

Aimons-la.

Elle seule peut nous rendre capables d’imiter ceux qui « par la foi et la persévérance, héritent des promesses. » (Hébreux 6:12).

 


27/05/2018
0 Poster un commentaire

La prière secrète ! ( Grain de Del )

Matthieu 6.6

 

Mais toi, quand tu pries, entre dans ton cabinet, et ayant fermé ta porte, prie ton Père qui est dans ce lieu secret; et ton Père qui voit dans le secret te le rendra publiquement.

 

 

 

Jésus vient de donner un enseignement magistral sur le vrai bonheur en exposant les béatitudes dans le sermon sur la montagne. Une foule immense se trouve devant lui, et avant de la renvoyer, il va ajouter un enseignement très personnel pour préserver ce que ses auditeurs viennent de recevoir et garantir leur avenir. Remarquons qu’il n’emploie plus le « vous » collectif, mais le « tu », plus personnel et intime.

C’est donc un message qui s’adresse à toi, personnellement : « Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. » (Matthieu 6.6)

Remarquons les expressions : « ta chambre, ta porte, ton Père, te le rendra… » C’est comme si Jésus nous prenait entre quatre yeux, en nous regardant bien en face, afin de nous faire cette recommandation pour la prière personnelle. C’est le secret de la réussite, d’une longue vie spirituelle que nous confie Jésus. Notre Père nous aime tant qu’il veut avoir chaque jour un rendez-vous, un tête à tête avec nous. Dans ce tête à tête, notre Père veut te donner quelque chose, il ne te laissera pas partir les mains vides. Jésus ne dit pas seulement que le Père nous entendra, mais il précise que ce moment passé avec lui sera récompensé : « il te le rendra ! » En effet, une grande grâce repose sur la vie de celui qui sait passer chaque jour un moment dans l’intimité de son Père céleste.

Une chrétienne, convertie dans sa jeunesse, a démarré dans la vie au bas de l’échelle sociale, sans grand bagage ; elle a réussi socialement et, une fois arrivée heureuse à l’âge de la retraite après avoir servi le Seigneur selon ses possibilités, elle a pu affirmer : « Je n’ai pas changé. Chaque matin, dès que je me lève, je me mets à genoux au pied de mon lit ! »

Dans la prière qui va suivre, le Notre Père, Jésus nous ordonne de prier chaque jour. Il dit bien qu’il nous faut demander notre pain quotidien. Certains prient par épisodes : quand ils ont un problème ou qu’ils préparent des projets, les voici en prière ; quand les choses se calment, leur vie de prière se calme aussi, voire même s’arrête. Que le Seigneur répande en toi un esprit de prière continuel et journalier.

Dans l’un de ses derniers discours, Jésus a dit : « Veillez et priez en tout temps afin de paraître debout devant le Fils de l’homme » (Luc 21.36). Tu as besoin de veiller : est-ce que tu pries chaque jour, et de plus en plus ?

 


19/05/2018
0 Poster un commentaire

Le salut est gratuit ! ( Grain de Sel )

Romains 3.23-26

 

Car il n’y a point de distinction, puisque tous ont péché, et sont privés de la gloire de Dieu, Et qu’ils sont justifiés gratuitement par sa grâce, par la rédemption qui est en Jésus-Christ, Que Dieu avait destiné à être une victime propitiatoire; par la foi, en son sang, afin de manifester sa justice par le pardon des péchés commis auparavant, pendant les jours de la patience de Dieu; Afin, dis-je, de faire paraître sa justice dans ce temps-ci, afin d’être reconnu juste, et comme justifiant celui qui a la foi en Jésus.

 

Le péché est le plus grand drame de l’humanité. Souvenons que pour un seul péché, Adam a perdu son droit de cité dans le jardin d’Eden. Dieu ne change pas : à cause de nos péchés, nous sommes privés de la gloire de Dieu. Heureusement, Jésus est venu non seulement pour faire des miracles et nous annoncer la bonne nouvelle, mais surtout pour nous racheter de nos péchés au prix de son sang répandu sur la croix : « Sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon ! » (Hébreux 9.22). Pourquoi Jésus, le Fils de Dieu, a-t-il quitté son ciel de gloire pour venir sur la terre ? Son but final était de nous justifier gratuitement. Et parce que nous sommes lavés par son sang et rendus justes par son sacrifice, nous avons droit à la vie éternelle ! Quelles actions de grâces, quels remerciements mérite notre Sauveur Jésus-Christ !

Le drame de notre humanité, c’est de ne pas accepter un salut si glorieux qui nous est offert gratuitement ! Si un commerçant mettait sur sa vitrine : « Aujourd’hui, tout est gratuit ! » Les gens accourraient de partout et feraient la queue pendant des heures pour profiter de cette aubaine. Nous voulons le crier avec force : « Le salut de Jésus, la vie éternelle, c’est GRATUIT pour tous ! Croyez-le ! » La faute qui conduira les âmes en enfer, c’est le refus de ce salut gratuit, payé par le Christ !

Remercions sans cesse le Christ pour ce salut gratuit et louons-le chaque jour, car c’est LUI qui a payé notre place au ciel !

 


15/04/2018
0 Poster un commentaire

Jésus est ressuscité ( Grain de Sel )

Jean 20:1

Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala vint le matin au sépulcre, comme il faisait encore obscur; et elle vit la pierre ôtée du sépulcre.

 

Jésus ne va pas dans un premier temps se manifester au monde, mais à ceux qui l’ont aimé parce qu’il les a aimés en premier, d’un amour qui le conduira à la croix.

C’est eux qu’il veut envoyer avec cette grande nouvelle de sa résurrection. Et c’est avec nous aujourd’hui qu’il veut poursuivre ce témoignage. Oui! Il est réellement ressuscité!

Il y a, en ce matin de Pâque, deux attitudes:

* Celle des hommes, les disciples qui sont restés ensemble pour assimiler cette réalité: Il est au tombeau…

* Celle des femmes, qui elles, se rendent au tombeau en disant: « Qui nous roulera la pierre? »

Il était impossible pour une femme de la rouler. Savaient-elles que des sceaux avaient été posés? Que des gardes étaient postés à l’entrée du tombeau?

Mais, pour Marie de Magdala, la pierre est roulée! Son imagination lui dicte ce qui semble le plus logique: les ennemis ont enlevé le corps! Marie porte la nouvelle à Pierre et au disciple que Jésus aimait. Elle devient la première messagère du tombeau vide! Mais ils tinrent ces discours pour des rêveries (Luc 24:11); ils ne crurent pas ces femmes.

Quoi de plus étonnant?

Pour le judaïsme du premier siècle, le témoignage d’une femme n’avait aucune valeur légale et ne pouvait être citée au tribunal. Et pourtant ce furent les femmes qui furent les premiers témoins de sa résurrection. Mais les deux apôtres veulent se rendre compte par eux-mêmes. Les linges pliés et les bandelettes mises à part prouvent que le corps n’a pas été enlevé précipitamment.

Pour le disciple que Jésus aimait il est dit: « Il vit et il crut » (Jean 20:8).

Réaction, face à ce qu’il vient de découvrir dans le tombeau. Il est arrivé par la foi à cette conclusion: Christ est ressuscité!

Qu’il en soit de même pour nous, que notre expérience chrétienne nous amène à dire avec les chrétiens de tous les temps: Il est ressuscité!

 


03/04/2018
0 Poster un commentaire

Pâque, d’hier à aujourd’hui! ( Grain de Sel )

Exode 12:27

Alors vous répondrez: C’est le sacrifice de la Pâque à l’Éternel, qui passa par-dessus les maisons des enfants d’Israël en Égypte, quand il frappa l’Égypte et qu’il préserva nos maisons. Alors le peuple s’inclina et se prosterna.

 

Dans l’Ancien Testament…

Au cours de son histoire le peuple élu de Dieu, à savoir le peuple d’Israël, a été asservi pendant des siècles au peuple Égyptien. Le peuple hébreu était durement traité et les tâches les plus ingrates et difficiles leur étaient imposées quotidiennement. Ainsi, durant des générations les enfants d’Israël ont souffert de la maltraitance qui leur était infligée. Ils ont donc crié à Dieu de tout leur coeur afin qu’Il intervienne et les délivre de leur oppresseur. La Bible nous apprend que Dieu dans son grand Amour a entendu le cri de Son peuple et qu’Il a suscité à Israël un libérateur en la personne de Moïse (Exode 3:7-10).

Ainsi, l’Éternel a envoyé Moïse devant le roi d’Égypte, à savoir Pharaon, afin de le sommer de rendre sa liberté au peuple d’Israël. Cependant, le coeur de Pharaon s’est endurci de sorte qu’il a refusé de libérer le peuple élu de Dieu (Exode 5:2). C’est pourquoi, Dieu a envoyé sur le pays d’Égypte toutes sortes de plaies telles que l’eau changée en sang, la plaie des mouches, la plaie des sauterelles, etc., communément appelées les 10 plaies d’Égypte, afin que Pharaon sache que l’injonction de Moïse à libérer les enfants d’Israël n’émane pas d’un homme mais bien de Dieu. Toutefois le coeur de Pharaon s’est endurci de plus en plus et il ne voulut pas se résoudre à

rendre leur liberté au peuple d’Israël (Exode chap. 7 à 10).

Dieu parla donc à son serviteur Moïse et lui dit qu’une dernière plaie allait s’abattre sur le pays d’Égypte et qu’après cela Pharaon laisserait partir le peuple. Cette dernière étant la mort de tout premier-né en Égypte, tant des hommes que des bêtes (Exode chap. 11).

C’est à ce moment que la Pâque des Juifs a été instituée par Dieu. En effet, l’Éternel a commandé à Moïse d’ordonner à chacune des familles du peuple d’Israël d’égorger un agneau ou un chevreau et de prendre de leur sang pour en recouvrir les deux poteaux et le linteau de la porte de leur maison (Exode 12:7) afin que l’Éternel voyant le sang sur le linteau et les deux poteaux ne permette pas au destructeur de frapper la maison sur laquelle le sang est répandu (Exode 12:23). Le Seigneur a ainsi distingué Son peuple et leur a permis d’échapper au massacre subi par tout le peuple Égyptien.

Pharaon a alors, conformément à ce que Dieu avait dit à Moïse, rendu sa liberté au peuple d’Israël (Exode 12:31).

La Parole de Dieu affirme que l’Ancien Testament était l’ombre des choses qui sont à venir (Colossiens 2:17). Ayant donc découvert au travers de la Pâque telle qu’est nous est relatée dans l’Ancien Testament « l’ombre des choses à venir », découvrons désormais ce qu’est la Pâque étant éclairée par la lumière apportée par le Nouveau Testament.

Dans le Nouveau Testament…

La Parole de Dieu nous indique que tous les hommes sont mauvais et corrompus et que de ce fait tous sans exceptions sont privés de la gloire de Dieu (Romains 3:22). Le monde dans lequel nous vivons est rempli de violence, de haine, d’orgueil, d’égoïsme, de dérèglements dans tous les domaines, etc. En un mot, ce monde méprise Dieu et Sa volonté à l’image de Pharaon qui a refusé délibérément de se soumettre à la volonté de Dieu. Ainsi, tous les hommes dans cet état sont destinés, tout comme l’a été le peuple Égyptien dans l’Ancien Testament, à la destruction car la Parole de Dieu dit que quiconque ne persévère pas dans l’observation de la loi, et qui donc pèche envers Dieu, est maudit (Deutéronome 27:26).

Seulement Dieu dans son Amour insondable nous a donné le moyen d’échapper à cette inévitable condamnation en la Personne de son Fils Jésus-Christ, qui est l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde (Jean 1:29). Ainsi, Jésus-Christ s’est donné Lui-même pour nous en mourant à la croix de Golgotha où Son corps a été brisé et Son sang versé afin que quiconque croit à ce sacrifice soit au bénéfice de Son sang répandu pour échapper à la perdition et obtenir la vie éternelle (Jean 3:16).

Ainsi, tout comme dans l’Ancien Testament, les enfants d’Israël, afin que le châtiment leur soit épargné, ont égorgé un agneau afin d’en recueillir le sang pour le répandre sur les poteaux et le linteau de leur maison de façon à ce que Dieu empêche le destructeur de les frapper, de la même manière aujourd’hui, le châtiment réservé à la terre et ses habitants à cause du nombre de leurs péchés peut être évité à la condition d’être lavé au moyen du précieux sang répandu par l’Agneau parfait et sans tâche, à savoir du Christ Jésus, auquel Dieu a pourvu (Hébreux 7:26). Par ailleurs, tout comme les enfants d’Israël ont été libérés de leur servitude à l’issue de la Pâque, nous également qui professons le nom du Seigneur Jésus-Christ et mettons notre confiance en Lui sommes libérés du joug de la mort. En effet, Jésus-Christ a dit que celui qui croit en Lui n’est pas exposé à la condamnation mais est passé de la mort à la vie (Jean 5:24).

Nous observons donc avec l’éclairage du Nouveau Testament combien la grâce et l’Amour de Dieu pour nous sont grands.

Jésus-Christ est notre Pâque en ce qu’Il est l’Agneau parfait qui par notre foi en son sang nous fait entrer dans la vie.

Puisse le Seigneur dans Sa grâce nous révéler chaque jour davantage son oeuvre expiatoire accomplie pour nous pour notre salut.

Béni soit Dieu.

 


01/04/2018
0 Poster un commentaire