* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Graines d'Ensemencement ...


Avez-vous votre robe ? ( Graines d'Ensemencement )

 

 

Je me réjouirai avec joie en l'Éternel, mon âme s'egayera en mon Dieu ; car il m'a revêtu des vêtements du salut, il m'a couvert de la robe de

la justice. (Ésaïe 61:10)

 

Justifiés sur le principe de la foi... Vous avez revêtu Christ. (Galates 3:24,27)


Un notable iranien invitait un Anglais à une soirée chez lui. En transmettant son invitation par son serviteur, il lui envoya une robe brodée, selon la coutume du pays. Mais l'Anglais, ignorant les usages, laissa la robe de côté. Le jour du dîner, sur le chemin, il rencontra un

de ses compatriotes et lui raconta son invitation.

 

"Ne vous a-t-on pas donné de robe ?" demande-t-il.

 

— "Si, mais j'ai pensé que mon habit de cérémonie conviendrait mieux."

 

"Ce serait une terrible offense pour votre hôte de ne pas mettre la robe qu'il vous a envoyée !"

 

L'Anglais eut tout juste le temps de retourner chez lui pour rectifier son erreur, et il reçut le meilleur accueil.

 

Cette histoire nous fait penser à un récit de l'Évangile :

 

Un roi fit des noces pour son fils, mais les invités s'excusèrent l'un après l'autre. Alors le roi, en colère, dit à ses serviteurs d'amener tous ceux qu'ils trouveraient sur le chemin, jusqu'à ce que la salle de noces soit remplie. Une seule condition pour y entrer : être vêtu d'une robe de noces. C'est pourquoi un homme qui ne l'avait pas est jeté

dehors (Matthieu 22:1-13).

 

Peut-être dites-vous : je n'ai pas le temps de m'occuper de religion. Ou encore, je veux bien m'approcher de Dieu, mais à condition qu'il me prenne comme je suis. C'est impossible ! Personne ne pourra être accueilli par Dieu sans remplir les conditions qu'il a lui-même fixées, à savoir être justifié par la foi en Jésus.

 


13/11/2018
0 Poster un commentaire

La mort est-elle la fin de tout ? ( Graines d'Ensemencement )

 

L'heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix ; et ils sortiront, ceux qui auront pratiqué le bien, en résurrection

de vie ; et ceux qui auront fait le mal, en résurrection de jugement. (Jean 5:28-29)


Saül, le premier roi d'Israël entouré d'ennemis dans la bataille, s'est transpercé de son épée (1 Samuel 31:4). Et Judas, en proie au remords d'avoir trahi Jésus, s'est pendu (Matthieu 27:5). La Bible rapport le suicide tragique de ces deux hommes. Elle dit aussi que Caïn n'a pu se défaire de la culpabilité d'avoir assassiné son

frère Abel. Il a porté sa malédiction le reste de sa vie (Genèse 4:12).

 

Pourtant Dieu a dit : "Tu ne tueras point" (Exode 20:13), car il considère chaque vie humaine comme sacrée. Il a seul le droit de vie ou de mort (1 Samuel 2:6). Tuer quelqu'un ou se tuer soi-même est un grave péché.

 

D'ailleurs la mort est-elle la fin de tout, la fin de la haine, des angoisses, des soucis quotidiens ? Si tu le crois, tu te trompes ! Une personne continue d'exister après la mort du corps. Son âme continue d'exister. La mort n'est pas l'anéantissement, ni le vide où l'on flotte en apesanteur, ni le repos absolu. La mort, c'est la condamnation des actions humaines faites sans Dieu. Car "il est réservé aux hommes de mourir une fois, et après cela le jugement" (Hébreux 9:27). Tous ceux qui n'auront pas cru et obéi à l'Évangile de Jésus-Christ. iront dans un lieu de tourments, de châtiment éternel et de séparation définitive d'avec Dieu. Mais si la mort est le salaire du péché, "le don de grâce de Dieu, c'est la vie éternelle dans le Christ Jésus notre Seigneur" (Romains 6:23).

 


12/11/2018
0 Poster un commentaire

Le suicide en France ( Graines d'Ensemencement )

 

Je connais les pensées que je pense à votre égard, dit l'Éternel, pensées de paix et non de mal, pour vous donner un avenir et une

espérance. (Jérémie 29:11)

 

Que le Dieu d'espérance vous remplisse de toute joie et paix en croyant. (Romains 15:13)


Bruno, onze ans, surpris dans un supermarché en train de voler un jouet, a été reconduit chez lui par les policiers. L'appartement est vide, car sa mère est encore à son travail. Plein de honte, il se jette du

septième étage.

 

Béatrice, violentée par son beau-père, a pris une trop forte dose de médicaments pour en finir avec une vie qui la dégoûte.

 

Jacques, en échec scolaire, avait peur de l'avenir. Il n'osait parler à personne de ses angoisses. Il s'est pendu.

 

"Je veux disparaître de ce monde que je ne comprends pas. Je vous aime.". Tel est le dernier message de Pierre, élève brillant, à ses

parents...

 

Le suicide en France touche environ 150 000 personnes par an ; 12 000 en meurent. C'est la première cause de mortalité chez les 25-34 ans, et la

deuxième chez les adolescents après les accidents.

 

Pourquoi ce mal de vivre chez des milliers de jeunes ? Quelquefois ils le disent : la vie est trop "moche", il n'y a pas d'avenir. Ils ne supportent plus les conflits, le divorce, ou les difficultés liées à la crise, au chômage. Certains portent un lourd fardeau de culpabilité résultant d'un comportement immoral. Cette détresse est peut-être celle

de ton meilleur ami ou... la tienne ?

 

Quelqu'un peut-il comprendre ? Oui, Celui qui te connaît bien et qui connaît l'avenir, le Dieu d'espérance, veut te donner "un avenir et une espérance". ( Graines d'Ensemencement )

 


10/11/2018
0 Poster un commentaire

La chute d'un mur ( Graines d'Ensemencement )

 

Notre Dieu sauveur... veut que tous les hommes soient sauvés... et il y a un médiateur entre Dieu et les hommes, l'homme Christ Jésus qui s'est

donné lui-même en rançon pour tous. (1 Timothée 2:3-6)


Le 9 novembre 1989 s'effondrait le fameux mur de Berlin. C'était le

chemin de la liberté enfin retrouvé pour des millions d'Allemands.

 

Cela nous fait penser à un événement plus important encore. Il y a bientôt deux mille ans, un autre mur symbolique, "le mur mitoyen de clôture" (Éphésiens 2:14) a été détruit. C'est Dieu lui-même qui l'avait établi autrefois pour séparer son peuple Israël de toutes les autres nations. Mais désormais, il n'existe plus de séparation entre Juifs et non-Juifs. Ceux qui étaient "sans droit de cité en Israël et étrangers aux alliances de la promesse", "sans Dieu dans le monde", ont "été approchés par le sang du Christ" (Éphésiens 2:12-13). Jésus est venu et a annoncé la bonne nouvelle de la paix à ceux qui étaient loin. Le salut est offert à tous les hommes sans distinction de

race.

 

Tous les croyants, quelle que soit leur origine, ont accès auprès de Dieu. Nous nous approchons de lui plus librement même que les sacrificateurs juifs ne pouvaient le faire. Le rideau qui interdisait l'accès du lieu très saint, partie secrète du temple, où se trouvait Dieu autrefois, a été déchiré par le milieu (Luc 23:45), du haut en bas (Marc 15:38). Au travers de l'oeuvre de Christ et par la foi, nous pénétrons dans le sanctuaire et nous adorons Dieu pour ce qu'il est et nous le louons pour ce qu'il a fait pour nous (Hébreux 10:19-20).

 


09/11/2018
0 Poster un commentaire

Le dieu qui se noie ! ( Graines d'Ensemencement )

 

Nous savons qu'une idole n'est rien dans le monde, et qu'il n'y a point d'autre Dieu qu'un seul. Car aussi, s'il y en a qui sont appelés dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre... pour nous, il y a un seul Dieu, le Père,... et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par lequel sont toutes

choses. (1 Corinthiens 8:4-6)


Toukaram, un jeune hindou, élevé dans le respect des faux dieux de sa religion, venait d'être admis comme élève à l'école missionnaire de la

ville voisine.

 

En traversant une rivière pour s'y rendre, il voit une foule de gens occupés à tirer quelque chose de l'eau. Est-ce quelqu'un qui s'est noyé ? Mais non, c'est une idole en bois qui a basculé dans la rivière. On lui a passé une corde autour du cou pour qu'elle ne soit pas emportée par

le courant. Que d'efforts pour sauver le dieu qui se noie !

 

Arrivé à l'école, Toukaram raconte la scène à ses nouveaux camarades chrétiens.

 

"Quel étrange dieu", lui disent-ils ; "il ne peut se sauver lui-même ni dire merci à ceux qui l'aident. C'est un dieu mort ! Nous connaissons le

Dieu vivant !"

 

— "Comment s'appelle-t-il ?"

 

"L'Éternel, le Tout-Puissant ; il est notre Père."

 

— "Où est-ce qu'il habite ?"

 

"Il est présent partout : il voit tout et entend tout."

 

Toukaram écoute et réfléchit. Peu à peu, il apprend à connaître ce Dieu unique qui a donné son Fils pour sauver les pécheurs. Un jour, il

déclare devant toute l'école qu'il veut devenir chrétien.

 

Pas besoin d'idoles de bois ou de pierre pour asservir notre siècle matérialiste : l'argent, la gloire, la boisson, la drogue, le spiritisme les remplacent. L'apôtre Jean termine sa première lettre par ces mots : "Gardez-vous des idoles" (1 Jean 5:21).

 


08/11/2018
0 Poster un commentaire