* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Graines d'Ensemencement ...


L'humanisme ( Graines d'Ensemencement )

Jérémie 17    5

 

 


Maudit l'homme qui se confie en l'homme... Béni l'homme qui se confie en l'Éternel... Le coeur est trompeur par-dessus tout et incurable ; qui le connaît ? Moi, l'Éternel, je sonde ton coeur. (Jérémie 17:5,7,9-10)



Ces derniès décennies, des croyances politiques et sociales communément répandues ont quasiment effacé de notre conscience la notion de la faute personnelle. La pauvreté, l'oppression raciale, les taudis, la faim, voilà les vrais coupables : le malfaiteur est en réalité la victime. Le ministre de la Justice du président Johnson a résumé cela en disant que la cause du crime est la pauvreté. Le président Jimmy Carter, après la grande panne d'électricité de New-York et pillage qui a eu lieu à cette occasion, lui a fait écho : "Il est clair que le facteur numéro un de la criminalité... est le taux élevé de chômage parmi les jeunes".

Cette indulgence pour les défavorisés de la vie a quelque chose de sympathique. Mais, si on la pousse à l'extrème, elle détruit la responsabilité personnelle et encourage la criminalité.

Quant à Ronald Reagan, il a exprimé maintes fois sa conviction du caractère "fondamentalement bon" de l'homme, terminant par une citation du journal d'Anne Frank : "Malgré tout, je continue à penser que les gens ont un bon fond".

Richard Nixon se plaisait à citer Tocqueville : "Si l'Amérique cesse un jour d'être bon, elle cessera d'être grande".

Illusions propagées par des personnages représentatifs de notre époque, mais qui sont contraires aux affirmations de la Parole de Dieu.


30/11/2020
0 Poster un commentaire

L'arbre et son fruit ( Graines d'Ensemencement )

photo_2362_22325423

 

 


Prenez l'arbre bon : son fruit aussi est bon ; prenez au contraire l'arbre mauvais : son fruit aussi est mauvais, car c'est à son fruit que se reconnaît l'arbre. (Matthieu 12:33)



En vain s'efforce-t-on de réhabiliter la nature humaine. Sans doute, les hommes, qui ont été faits à la ressemblance de Dieu, gardent des traces de cette origine.

Mais le péché a foncièrement ruiné cette race jadis créée si belle. L'arbre peut avoir une belle apparence : si son fruit est mauvais, c'est que l'arbre est mauvais. L'homme ne manque pas de prétentions, et d'ailleurs il est souvent capable de noblesse, de générosité, de courage et de dévouement. Mais ces qualités ne sauvent personne, et en outre risquent d'avoir comme conséquence de donner à celui qui les manifeste une bonne opinion de lui-même.

Ouvrons les yeux sur l'état moral de la société. De tous côtés l'injustice, le règne du plus fort ou du plus rusé, l'argent qui domine, les désirs malsains animant en secret des existences apparemment honnêtes, ailleurs le vice effronté. On rivalise de prétentions, et, pour des satisfactions d'orgueil, familles et sociétés sont déchirées. Conflits, guerres, batailles, tout cela ne vient-il pas du coeur humain ? Chacun envie ce que l'autre possède, et la jalousie conduit à la violence. Quant à la corruption des moeurs, est-il un domaine où elle n'exerce pas ses ravages ?

Les fruits sont mauvais. C'est que l'arbre est mauvais. Il n'y a pas de remède, sinon une greffe qui communiquera une nouvelle vie, une nouvelle nature. C'est pourquoi Jésus disait : "Il vous faut être nés de nouveau(Jean 3:7).


29/11/2020
0 Poster un commentaire

Un témoignage ( Graines d'Ensemencement )

télécharger (3)

 

 


Celui qui vient à moi, je ne le mettrai point dehors ; car je suis descendu du ciel, pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. (Jean 6:37-38)



En lisant la Bible, j'ai appris qui est Dieu, ce qu'il a fait et ce qu'il a dit aux hommes. J'ai compris qu'il vit de toute éternité, qu'il ne change pas, qu'il connaît tout, voit tout, enregistre tout. Il est bon, juste, saint, puissant, sage et inifiniment patient.

Mais j'ai appris également ce que j'étais moi-même : un être égoïste et vaniteux, indifférent à la volonté de Dieu. Je voulais mener ma vie à ma guise sans tenir compte de mon Créateur. J'étais très coupable devant lui.

Enfin j'ai appris que Dieu m'offrait son pardon, sa paix. Je n'avais rien à faire, pas d'argent à apporter. Dieu s'était chargé absolument de tout. Il a offert lui-même la plus grande rançon possible : son Fils Jésus-Christ venu du ciel sur la terre, pour nous parler du Dieu d'amour.

Constatant que ma vie était un échec devant Dieu, je me suis tourné vers lui. Je lui ai demandé de me faire grâce par Jésus-Christ mort pour moi à la croix. Comme il ne repousse jamais celui qui vient à lui avec droiture, il m'a tout pardonné.

Aujourd'hui je sais que je suis lavé de tous mes péchés par le sang de Jésus. Je suis propre, pur, supportant le regard de Dieu qui est très saint. Plus que cela, c'est pour moi une "nouvelle naissance" (Jean 3), je suis devenu enfant de Dieu, je fais partie d'une nouvelle famille. Quelle merveilleuse grâce ! Ma vie est une nouvelle vie, dans la joie du Seigneur !


28/11/2020
0 Poster un commentaire

Le vase que fait le potier ( Graines d'Ensemencement )

télécharger (6)

 

 


Voici, comme est l'argile dans la main du potier, ainsi êtes-vous dans ma main (dit l'Éternel)(Jérémie 18:6)

Nous sommes son ouvrage. (Éphésiens 2:10)



Suivons un moment le travail si intéressant du potier. D'abord il prend une masse d'argile et la pétrit. Ensuite il la place sur le tour et lui donne sa forme. Une main à l'intérieur creuse, pousse la pâte, donne le volume désiré, tandis que l'autre main à l'extérieur retient, modèle, lisse, affine, galbe. Ainsi grâce à son savoir-faire, le potier tire un vase d'une masse inerte.

Dieu est le potier, nous sommes l'argile entre ses mains (Jérémie 18:6). Il nous modèle selon sa pensée et sa sagesse. "L'Éternel Dieu forma l'homme, poussière du sol, et souffla dans ses narines une respiration de vie" (Genèse 2:7). Mais le péché a tout gâté. Ce vase ainsi gâché devient inutilisable. Alors le potier fait un autre vase (Jérémie 18:4).

Le croyant est un vase nouveau, doté d'une vie nouvelle, dans la main de Dieu. À l'intérieur, cette main souveraine agit sur l'âme pour la former et la sonder. À l'extérieur, cette même main permet des expériences enrichissantes, mais aussi des épreuves, deuils, maladies, difficultés de toute sorte et cela pour obtenir notre conformité morale avec Jésus, le parfait Modèle.

L'apôtre Paul a conne cette double pression. Il est appelé "un vase d'élection" (Actes 9:15). À travers souffrances morales et physiques, il fut imitateur du Christ, et dans cet humble "vase de terre", comme il se désigne, un trésor a été placé : la connaissance de Jésus-Christ en qui la gloire de Dieu a été rendue visible (2 Corinthiens 4:6-7).


27/11/2020
0 Poster un commentaire

Se faire plaisir ( Graines d'Ensemencement )

télécharger (5)

 

 

 

Quiconque pratique le péché est esclave du péché. Si donc le Fils (de Dieu) vous affranchit, vous serez réellement libres. (Jean 8:34,36)

Christ... est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui pour eux est mort et a été ressuscité. (2 Corinthiens 5:14-15)



La fin de ce millénaire est caractérisée par la recherche du plaisir facile, et pourrait prendre pour devise : Pas de contraintes, fais tout ce que tu veux.

L'immoralité sexuelle et les pratiques contre nature sont maintenant acceptées et parfois même encouragées. Elles sont généralement reconnues ouvertement et considérées comme une libération en vue du plein épanouissement de la personnalité. Ce qui, pendant des siècles, se faisait en cachette et entraînait honte et remords est maintenant avoué sans complexes. On en arrive à appeler le mal bien. C'est le renversement total des valeurs qui envahit notre société.

Dieu, lui, ne change pas. Ce qui était mal au temps de Sodome l'est encore aujourd'hui et le sera demain. Aux péchés commis s'ajoute souvent celui de ne pas admettre que l'on pèche. Pour un instant de plaisir, on met en jeu son éternité. Plus on pratique ce qui est mauvais, plus on s'enfonce dans le péché. On en prend l'habitude et la conscience réagit de moins en moins.

"Quiconque pratique le péché est esclave du péché" a dit Jésus (Jean 8:34). Félix Le Dantec, biologiste français, a écrit il y a bientôt 100 ans : "L'homme est une marionnette consciente qui a l'illusion de la liberté".

La vraie liberté, un seul peut nous la donner : Jésus-Christ.


26/11/2020
0 Poster un commentaire