* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Graines d'Ensemencement ...


Je n'ai de comptes à rendre à personne ! ( Graines d'Ensemencement )

 

Chacun de nous rendra compte pour lui-même à Dieu. (Romains 14:12)

 

Ils rendront compte à celui qui est prêt à juger les vivants et les morts. (1 Pierre 4:5)

 

Dieu est plus grand que l'homme. Pourquoi contestes-tu avec lui ? Car d'aucune de ses actions il ne rend compte. (Job 33:12-13)


"Je fais ce que veux" ; je n'ai besoin de personne". Ou "ce n'est pas ma faute, c'est l'autre qui m'a provoqué"... Réflexions courantes, et pas

seulement dans la bouche de jeunes contestataires !

 

Dieu seul n'a de comptes à rendre à personne, surtout pas à nous, ses créatures, même quand, avec insolence, nous l'accusons de tous les maux qui nous arrivent ! C'est nous les humains, qui devrons rendre compte "de toute parole légère" (Matthieu 12:36). à plus forte raison des paroles arrogantes et blasphématoires ! Car nous sommes responsables de nos paroles et de nos comportements, de

l'orientation de notre vie, de l'emploi de notre temps libre...

 

Non, je ne suis pas mon propre maître. Peut-être qu'un jour, Dieu dira : Je t'avais donné une intelligence, la santé, de nombreuses capacités, qu'as-tu fait de tous ces dons ? Rends compte de ta gestion (Luc 16:2). Il dira aussi : Je t'ai parlé un certain jour, comment as-tu écouté, ce

jour-là ? Qu'as-tu fait de Jésus-Christ ? Qui est-il pour toi ?

 

"Lui est le Dieu véritable et la vie éternelle" (1 Jean 5:20).

 

"Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son fils ; celui qui a le Fils a la vie, celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie... vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu" (1 Jean 5:11-13).

 


24/05/2018
0 Poster un commentaire

Aider les autres, est-ce suffisant ? ( Graines d'Ensemencement )

 

L'homme n'est pas justifié sur la base des oeuvres de loi, ni autrement que par la foi en Jésus-Christ. (Galates 2:16)

 

C'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi, et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. (Éphésiens 2:8)


Une femme âgée, et connue pour sa piété, était venue à une réunion que je tenais pour présenter l'Évangile. J'avais expliqué les derniers mots de Christ à la croix : "C'est accompli." Après la réunion, elle est restée pour s'entretenir avec moi. J'ai découvert qu'elle avait la conscience sensible et tourmentée. Elle ne se sentait pas prête pour l'au-delà, même si elle avait toujours eu une conduite très morale. Elle me dit qu'elle allait à l'église, qu'elle était serviable envers ses voisins, qu'elle ne devait rien à personne, qu'elle lisait la Bible et disait ses prières. "Mais, ajouta-t-elle, Dieu m'a montré aujourd'hui que j'avais fais fausse route. Au lieu de recevoir Jésus pour mon Sauveur, je me suis fait un sauveur de mes bonnes oeuvres. S'il vous

plaît, priez pour moi!"

 

Elle ne comptait plus sur elle-même ni sur ses oeuvres, mais sur moi et sur mes prières. Ce n'était pas encore la solution, aussi je lui ai répondu : "Jésus a dit : C'est accompli. Son oeuvre à la croix est si parfaite qu'il n'est pas nécessaire d'ajouter vos prières ni les miennes. Il vous suffit de vous confier entièrement en ce qu'il a

accompli pour votre salut. C'est le seul moyen d'être sauvé."

 

Le Seigneur lui a donné de saisir tout d'un coup la vérité et de rejeter tout faux appui. Avec la simplicité d'un enfant, elle s'est confiée en la personne et en l'oeuvre du Seigneur Jésus. Elle était prête pour le ciel, elle était désormais sauvée par la grâce, par le moyen de la foi.

 

 


23/05/2018
0 Poster un commentaire

La bouteille à la mer ( Graines d'Ensemencement )

 

Sondez les Écritures... ce sont elles qui rendent témoignage de moi. (Jean 5:39)

 

Ma parole... ne reviendra pas à moi sans effet, mais fera ce qui est mon plaisir et accomplira ce pour quoi je l'ai envoyée. (Ésaïe 55:11)


En 1968, dans le Devon, en Angleterre, on a retrouvé, au bord de la mer, une bouteille vert sombre, poisseuse et scellée.

 

Elle contenait une lettre d'un marin à son frère avec un plan soigneusement dessiné. Sur ce croquis, une petite marque repérait un trésor caché dans une cave. La bouteille avait été jetée par-dessus bord dans la mer Noire en 1843. La lettre est arrivée à destination 125

années plus tard.

 

La Bible est un peu comme cette bouteille. Elle voyage depuis bientôt 2000 ans pour sa partie la plus récente. Elle aussi contient un message qui reste toujours actuel et universel. Elle aussi permet de découvrir un trésor. C'est le message de Dieu à l'homme, condensé dans ce verset : "Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique, afin que

quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle" (Jean 3:16).

 

Est-il arrivé jusqu'à vous, ce merveilleux message ? Alors lisez-le avec humilité, persévérance et sans préjugés. Demandez à Dieu de vous le faire comprendre. Vous y verrez clair pour reconnaître en vous des barrières secrètes qui vous empêchent de venir à Dieu, et surtout pour trouver le moyen d'en être délivré. Vous apprendrez à connaître Celui qui remplit toute la Bible : le Seigneur Jésus-Christ lui-même, le seul chef digne d'être aimé et suivi.

 


22/05/2018
0 Poster un commentaire

Des messages venus du ciel ? ( Graines d'Ensemencement )

 

Parle, Éternel, car ton serviteur écoute. (1 Samuel 3:9)

 

Prenez garde que vous ne refusiez pas celui qui parle... celui qui parle ainsi des cieux. (Hébreux 12:25)


Des astronomes de Harvard ont envoyé un message dans l'espace pour tenter d'y découvrir la trace d'une vie intelligente, et ils attendent une réponse. Leur "oreille" qui a 26 mètres de diamètre est une antenne parabolique située près de Boston. Elle est couplée avec un récepteur complexe et informatisé qui permet d'écouter et d'analyser 128 000 fréquences à la fois, 24 heures sur 24. Peine et argent perdus ! Dix ans

plus tard, le cosmos est toujours muet.

 

Écouter des messages intelligents provenant du ciel est par contre une exercice que les chrétiens devraient faire chaque jour. Mais nous n'avons pas besoin pour cela d'antennes ni d'ordinateur. Nous avons un Maître dans le ciel qui a pris l'initiative de nous parler par sa Parole écrite et l'assistance de son Saint-Esprit. Par ce moyen, nous recevons

des communications émanant du Seigneur de l'univers.

 

L'équipe de Harvard n'a aucune idée de ce qu'elle pourrait entendre. Mais le chrétien est un habitué de ces communications avec le ciel. Les messages envoyés par Dieu nous font toujours mieux connaître le Seigneur Jésus, ainsi que son plan d'amour pour nous sur la terre. Recevez-vous régulièrement des messages d'en haut par la lecture de la Bible et par la prière ?

 


19/05/2018
0 Poster un commentaire

S'accepter ( Graines d'Ensemencement )

 

Je suis le moindre des apôtres, moi qui ne suis pas digne d'être appelé apôtre, parce que j'ai persécuté l'assemblée de Dieu. Mais... sa grâce

envers moi n'a pas été vaine. (1 Corinthiens 15:9-10)


L'apôtre Paul se souvenait qu'il avait persécuté l'assemblée de Dieu, ce que n'avaient pas fait les autres apôtres. Dieu ne l'avait pas disqualifié pour autant, au contraire, puisque, dans sa grâce, après sa

conversion, il avait fait de lui son porte-parole auprès de non-Juifs.

 

Paul regardait en face la réalité, et savait qu'il ne pourrait effacer son passée de persécuteur, mais il acceptait parfaitement ce que Dieu faisait de lui présentement. Ce qu'il était maintenant était le résultat

de la grâce de Dieu.

 

Comme il est important pour un chrétien de s'accepter tel qu'il est, tel que Dieu l'a fait dans sa grâce ! D'accepter son physique, les parents qu'il a eus, sa famille, celle de son conjoint, l'éducation qu'il a reçue. D'accepter tout son passé, y compris les expériences malheureuses

dont il a encore honte.

 

Seul le souvenir de la grâce de Dieu peut nous tenir à notre juste place devant lui, en nous empêchant :

 

— soit de nous dévaloriser à nos propres yeux. Ne suis-je pas un enfant de Dieu, aimé de lui tel qu'il m'a fait et tel qu'il me façonne chaque

jour comme j'ai besoin d'être ?

 

— soit de nous enorgueillir de ce que nous possédons. Je ne mérite rien et ce que j'ai, je le tiens de la bonté de Dieu qui ne me doit rien, mais me fait la grâce d'être ce que je suis, et de pouvoir faire quelque

chose pour lui.

 


18/05/2018
0 Poster un commentaire