* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La Bonne Semence


Jésus de Nazareth (3) ( La Bonne Semence )

(Jésus a dit:) Moi je laisse ma vie afin que je la reprenne. Personne ne me l'ôte, mais moi, je la laisse de moi-même; j'ai le pouvoir de la laisser, et j'ai le pouvoir de la reprendre: j'ai reçu ce commandement de mon Père.

Jean 10. 17, 18

Ressuscité! “Ce Jésus, Dieu l'a ressuscité: nous en sommes tous témoins”, diront Pierre et les autres apôtres (Actes 2. 32).

Trois jours après sa mort, plusieurs ont constaté que son tombeau était vide. De nombreux témoins ont vu et reconnu Jésus pendant 40 jours: Marie de Magdala, d'autres femmes, les apôtres, et en une seule fois, plus de 500 personnes ont vu Jésus ressuscité!

Élevé au ciel. Tandis que ses disciples le regardaient, “une nuée le reçut et le déroba à leurs yeux. Comme ils fixaient leurs regards vers le ciel, tandis qu'il s'en allait, voici, deux hommes en vêtements blancs se tenaient là, à côté d'eux: Hommes galiléens, dirent-ils, pourquoi restez-vous ici, regardant vers le ciel? Ce Jésus, qui a été élevé d'avec vous au ciel, viendra de la même manière que vous l'avez vu s'en aller au ciel” (Actes 1. 9-11).

La résurrection nous apprend qui est Jésus Christ: “Lui est le Dieu véritable et la vie éternelle” (1 Jean 5. 20). Il est Dieu, le Tout-puissant, vainqueur de la mort et auteur de la vie.

Son élévation nous montre qu'un homme ressuscité, Jésus, le Fils de Dieu, est aujourd'hui dans le ciel. Il siège à la droite de Dieu sur son trône. “Ayant fait par lui-même la purification des péchés, il s'est assis à la droite de la Majesté dans les hauts lieux” (Hébreux 1. 3).

“Si, de ta bouche, tu reconnais Jésus comme Seigneur, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé” (Romains 10. 9).

(Ces trois derniers feuillets sont extraits d'un dépliant: “Jésus de Nazareth”, disponible chez l'éditeur.)

 


24/09/2018
0 Poster un commentaire

Jésus de Nazareth (2) ( La Bonne Semence )

Les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs œuvres étaient mauvaises.

Jean 3. 19

Christ a souffert une fois pour les péchés, le juste pour les injustes, afin de nous amener à Dieu.

1 Pierre 3. 18

Un jugement injuste. Les hommes, en grande majorité, ont rejeté Jésus. Ses compatriotes l'ont livré aux Romains pour qu'il soit mis à mort. Le gouverneur romain, Pilate, leur dit trois fois: “Mais quel mal celui-ci a-t-il fait? Je n'ai rien trouvé en lui qui mérite la mort; donc, après l'avoir châtié, je le relâcherai. Mais ils insistaient à grands cris, demandant qu'il soit crucifié. Leurs cris et ceux des principaux sacrificateurs eurent le dessus. Alors Pilate décida que leur demande soit satisfaite” (Luc 23. 22-24).

Les deux versets du jour disent pourquoi les hommes ont condamné Jésus, mais aussi pourquoi Jésus s'est laissé faire.

La crucifixion. On crucifiait les pires criminels, les malfaiteurs dangereux. C'est ce supplice que les hommes ont choisi pour se débarrasser de Jésus Christ, le juste.

Jésus a accepté d'être puni à notre place pour nos péchés. C'est comme s'il nous disait: “Vos péchés, ce sont les miens. Dieu est en colère contre le mal, alors je prends ce mal sur moi, et la colère de Dieu aussi”.

C'est ce qui s'est passé alors que Jésus souffrait, cloué sur la croix. Durant trois heures, il a fait nuit en plein jour! Et le jugement de Dieu contre le péché est tombé de toute sa force sur Jésus. À la fin de ces trois heures, Jésus a dit: “C'est accompli” (Jean 19. 30)

Puis il est mort. Un soldat romain a encore percé son côté avec sa lance. Il en est sorti du sang et de l'eau. Alors Jésus a été mis dans un tombeau scellé et gardé.

 


23/09/2018
0 Poster un commentaire

Jésus de Nazareth (1) ( La Bonne Semence )

Le Seigneur, lui, vous donnera un signe: Voici, la vierge concevra et elle enfantera un fils, et l'appellera du nom d'Emmanuel (c'est-à-dire: Dieu avec nous).

Ésaïe 7. 14

Une naissance miraculeuse. Jésus est le Fils de Dieu depuis toujours. Il est né sur la terre à Bethléem, par Marie, une jeune fille vierge. Ça vous semble impossible? Pour Dieu, le créateur de l'univers, tout est possible. Des centaines d'années auparavant, plusieurs prophètes juifs avaient parlé de lui, dans la première partie de la Bible: “Et toi, Bethléem…, de toi sortira pour moi celui qui doit dominer en Israël, et duquel les origines ont été d'ancienneté, dès les jours d'éternité” (Michée 5. 2; Ésaïe 7. 14, verset du jour).

Une vie de bien. Il était entièrement dévoué au bien d'autrui. Il soulageait la souffrance physique, morale et spirituelle de beaucoup.

Jésus faisait ce qu'il disait et disait ce qu'il pensait. Sa vie était l'expression de ce qu'est Dieu, amour et lumière; sa conduite l'exemple d'une pureté parfaite. Ceux qui l'observaient, étonnés, disaient: “Il fait toutes choses bien; il fait entendre les sourds et parler les muets” (Marc 7. 37).

Jésus de Nazareth enseignait. Ses paroles et sa vie démontraient sa sagesse et son autorité. “Jamais homme n'a parlé comme cet homme” (Jean 7. 46), ont déclaré ceux qui lui voulaient du mal, mais qui, bouleversés par ce qu'il disait, avaient changé d'avis. Jésus ne laissait jamais indifférent. Soit on se jetait à genoux devant lui, soit on devenait son ennemi. Amour trop grand, lumière trop forte aussi, qui révélaient le mal dans le cœur des hommes. Peu avant de mourir, Jésus a affirmé: “Je suis le chemin, et la vérité et la vie” (Jean 14. 6).

 


22/09/2018
0 Poster un commentaire

Le diable, vous y croyez? ( La Bonne Semence )

Le dieu de ce siècle (Satan) a aveuglé les pensées des incrédules, pour que la lumière de l'évangile de la gloire du Christ, qui est l'image de Dieu, ne resplendisse pas pour eux.

2 Corinthiens 4. 4

Le Dieu de paix brisera bientôt Satan sous vos pieds.

Romains 16. 20

Depuis quelques années, un certain nombre de faits divers tragiques (suicides, meurtres, etc.) se trouvent associés par les médias au nom de Satan. Mais cela n'empêche pas de s'entendre dire parfois, avec un brin d'ironie: “Vous y croyez, à Satan?” En effet, nombreux sont ceux qui ne croient pas à son existence. “La plus belle des ruses du diable est de vous persuader qu'il n'existe pas”, soulignait le poète Baudelaire.

Vous n'y croyez peut-être pas, pourtant la Bible nous affirme que cet être extrêmement intelligent est un terrible ennemi spirituel. Cet esprit méchant, révolté contre Dieu, accusateur des croyants, dirige les “puissances spirituelles de méchanceté” (Éphésiens 6. 12). Jésus nous avertit qu'il est “meurtrier dès le commencement,… menteur et le père du mensonge” (Jean 8. 44). Depuis le commencement de l'humanité, au jardin d'Éden, Satan a égaré l'homme. Il continue à le faire en utilisant les ruses les plus variées (Éphésiens 6. 11) pour le pousser au mal. Il trompe les humains qui sont exposés à ses attaques et à ses ruses. Et même il “se déguise en ange de lumière” (2 Corinthiens 11. 14) pour séduire si possible même les croyants: il est le véritable ennemi de leur âme. Toutefois, s'il continue à aveugler les pensées des hommes, “la lumière de l'évangile de la gloire du Christ” resplendit encore. Satan, puissance de méchanceté, agit pour le mal et pour la mort. Mais Jésus Christ, qui l'a vaincu à la croix, a annulé la mort et a fait luire la vie par l'évangile de l'amour de Dieu (2 Timothée 1. 10).

 


21/09/2018
0 Poster un commentaire

L'orgueil m'avait empêché de me repentir ( La Bonne Semence )

Méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longue attente, ignorant que la bonté de Dieu te pousse à la repentance?

Romains 2. 4

“J'ai eu dans mon enfance une instruction chrétienne. J'avais toutes les apparences d'un chrétien, même aux yeux des croyants. Je n'avais pas honte de dire à mes amis que j'étais un “chrétien évangélique”, mais j'étais encore perdu, loin de Dieu. Souvent, la nuit, j'avais des cauchemars qui me terrorisaient. L'éternité sans Dieu me faisait peur parce que je savais que j'étais un pécheur devant lui et qu'il ne prendrait pas les pécheurs au ciel. Je réfléchissais souvent sur le sens de la vie et j'arrivais à la conclusion que je menais une vie inutile. Je me disais: “À quoi bon cette vie? Elle n'a pas de sens parce que tout passe!” Je n'avais jamais pris de décision ferme dans mon cœur, mais le besoin de croire au Christ grandissait en moi.

Et c'est ainsi qu'un soir, après avoir entendu une fois encore l'invitation à accepter Jésus comme mon Sauveur personnel, convaincu de péché, j'acceptai de me repentir de mes fautes et de croire en Christ. J'ai reconnu mes péchés et demandé pardon à Dieu, en le priant de faire de moi son enfant. L'orgueil qui pendant des années m'avait empêché de me repentir de mes fautes et de m'humilier devant Dieu avait été vaincu avec son aide. À l'instant, je sentis un poids quitter mes épaules, et une joie et une grande paix venir dans mon cœur. Je savourais ainsi la bonté de Dieu, et à partir de ce moment-là je fus certain d'être sauvé. C'est ainsi que commença ma vie en Christ. Le Seigneur était avec moi, me fortifiant dans la foi.”

 

Giacinto B.

 


19/09/2018
0 Poster un commentaire