* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La Bonne Semence


La gloire de Dieu ( La Bonne Semence )

Le Dieu qui a dit que du sein des ténèbres brille la lumière, c'est lui qui a brillé dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu dans la face de Christ.
2 Corinthiens 4. 6
index

 

 

D'après un philosophe contemporain, le christianisme actuel aurait fait de Dieu “un copain à tutoyer”. Mais Dieu nous dit : “Comment mon nom serait-il profané ? Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre” (Ésaïe 48. 11). Dieu revendiquera un jour sa gloire et la montrera aux yeux de tout l'univers. Alors “la terre sera pleine de la connaissance de la gloire de l'Éternel, comme les eaux couvrent le fond de la mer” (Habakuk 2. 14).

Dieu a fait connaître sa gloire par la nature, mais surtout à travers son Fils, Jésus Christ, “le resplendissement de sa gloire et l'empreinte de ce qu'il est” (Hébreux 1. 3). Jésus est venu sur la terre pour faire connaître Dieu : amour et lumière. Mais il a été méprisé et rejeté, et les responsables, religieux comme politiques, de l'époque ont finalement “crucifié le Seigneur de gloire” (1 Corinthiens 2. 8). Sur la croix, Jésus a pris sur lui notre culpabilité et en a subi la punition. Mais Dieu l'a ressuscité et l'a fait asseoir à sa droite. “Ayant fait par lui-même la purification des péchés, il s'est assis à la droite de la Majesté dans les hauts lieux” (Hébreux 1. 3). La croix montre la gloire de Dieu. Elle révèle sa sainteté absolue qui ne peut supporter le mal, sa justice inflexible qui condamne le péché, mais aussi son amour infini qui sauve le pécheur repentant et croyant. En considérant ce que Dieu a dû faire pour sauver les hommes, nous pouvons comprendre un peu ce qu'est cette gloire et nous désirons toujours plus rendre à Dieu l'honneur qui lui est dû.


22/09/2019
0 Poster un commentaire

Tous médiocres?? ( La Bonne Semence )

Jésus leur répondit : Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs à la repentance.
Luc 5. 31, 32
114953232

 

 

Le philosophe André Comte-Sponville milite pour l'athéisme. Une des raisons qu'il invoque serait la médiocrité humaine. “Les humains : plus je les connais, moins je peux croire en Dieu… L'idée que Dieu ait pu créer une telle médiocrité (l'être humain) me paraît d'une plausibilité très faible… Que nous soyons à ce point capables de haine, de violence et de mesquinerie, cela me paraît excéder les ressources de toute théologie.”

Cet auteur soutient en fait ce que la Bible proclame haut et fort. La déchéance de l'homme est un enseignement central de la Parole de Dieu. L'homme créé à l'image de Dieu, parfait au départ, a désobéi à son créateur. Il est ainsi devenu responsable en connaissant le bien et le mal, mais incapable de faire le bien. La Bible déclare : “Il n'y a pas de juste, non pas même un seul… ; il n'y a personne qui recherche Dieu… ; il n'y en a aucun qui pratique la bonté, il n'y en a pas même un seul” (Romains 3. 10-12). L'homme est devenu médiocre, et pécheur et coupable devant Dieu. Pourtant Dieu a aimé sa créature : il a envoyé son Fils pour sauver chacun de ceux qui se reconnaissent tels ! Jésus, le seul homme parfait, a été condamné à notre place. Sur la croix, il a payé le prix pour nos péchés, de sorte que quiconque se repent et place sa foi en Jésus, reçoit le pardon gratuit de Dieu et la vie éternelle. Ainsi la grâce divine vient effacer pour toujours ce que l'athée peut appeler médiocrité.


21/09/2019
0 Poster un commentaire

À la dernière heure ( La Bonne Semence )

Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle.
Jean 3. 16
images

 

 

Pendant la guerre civile américaine, l'évangéliste Moody était actif comme aumônier sur le champ de bataille. Il dit un jour à un soldat grièvement blessé :

– Je voudrais bien vous porter au ciel sur mes épaules, mais je ne le peux pas.

– Mais qui le peut ? demanda le soldat.

– Jésus Christ seul. C'est pour cela qu'il est venu.

Le soldat secoua la tête :

– Non, il ne peut pas me sauver ; j'ai péché toute ma vie.

– Mais le Seigneur Jésus est venu précisément pour sauver des pécheurs, rétorqua Moody. Il lui lut alors différents textes de la Bible, entre autres celui de Jean 3. 16 ci-dessus. Le soldat l'interrompit :

– Est-ce que c'est dans la Bible ?

– Oui, textuellement !

– Lisez-le moi encore, s'il vous plaît.

C'est ce que fit Moody. Le soldat blessé fit un effort comme pour s'asseoir et dit :

– C'est bon. Relisez-moi encore une fois ces versets.

Moody les relut et continua jusqu'à la fin du chapitre. Le visage du soldat était paisible et lumineux ; il murmura :

– “Afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle.” C'est tout ce qu'il me faut.

Quelques heures plus tard, se reposant sur cette promesse du Seigneur qu'il venait d'entendre et qui avait transformé ses derniers instants, il partit en paix vers lui dans le paradis.


20/09/2019
0 Poster un commentaire

Chacun sa vérité ( La Bonne Semence )

Jésus dit alors aux Juifs qui avaient cru en lui : Si vous persévérez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.
Jean 8. 31, 32
images

 

On voudrait que la vérité se décline : ma vérité, ta vérité, sa vérité… Avec de la bonne volonté et une bonne dose de tolérance, tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, pense-t-on.

N'y aurait-il que des vérités relatives, susceptibles de varier selon les époques, les civilisations ou même les modes ? Pilate était un homme politique d'autrefois qui a joué un rôle important dans la condamnation de Jésus Christ. Jésus lui a déclaré : “Quiconque est de la vérité écoute ma voix”. Pilate lui a répliqué : “Qu'est-ce que la vérité ?” (Jean 18. 37, 38). Ce n'était pas une vraie question, mais une parole méprisante pour esquiver la flèche à sa conscience. D'ailleurs il n'a même pas attendu la réponse.

Oui, à l'échelle humaine, il y a bien peu de certitudes, mais pour le Dieu éternel, qui ne change pas, il y a une vérité, celle qu'il a voulu révéler aux hommes en envoyant son Fils sur la terre. Jésus a ainsi déclaré : “Je suis la vérité” (Jean 14. 6). Il n'est pas seulement la vérité incarnée pour les gens de son époque. Il est la vérité absolue, invariable, qui traverse tous les temps. Tout ce qu'il a dit, mais aussi tout ce qu'il est, constituent la vérité pour chacun de nous, aujourd'hui encore.

Connaître la vérité est ce qui est le plus important dans la vie d'un homme.

Si vous êtes lassé des prétendues vérités humaines qui se succèdent, tournez-vous vers Jésus. Priez pour qu'il se révèle à vous. Il vous montrera ce que vous êtes, mais en même temps il vous dira combien il vous aime et combien il désire vous sauver et entrer dans votre vie.


19/09/2019
0 Poster un commentaire

Comme un arbre ( La Bonne Semence )

L'homme qui se confie en l'Éternel… sera comme un arbre planté près des eaux ; il étendra ses racines vers le courant ; et il ne s'apercevra pas quand la chaleur viendra, et sa feuille sera toujours verte.
Jérémie 17. 7, 8
i289-1280x640

 

 

La Bible prend souvent des images tirées de la nature pour nous faire mieux saisir les réalités invisibles de la foi. Ainsi le prophète Jérémie compare le croyant qui se confie en Dieu à un arbre dont les racines sont bien nourries, et qui peut continuer à donner des fruits durant la sécheresse.

Un arbre en bonne santé a des racines qui lui permettent de bien s'alimenter. Il a aussi un feuillage qui lui permet de grandir vers le ciel. Quel exemple pour nous, chrétiens ! Les racines nous parlent de ce qui ne se voit pas mais qui fait la force de l'arbre. Le feuillage évoque tout ce qui se voit chez le chrétien.

Il nous faut veiller sur nos racines, la partie cachée de notre vie. N'envisageons pas notre relation avec le Seigneur seulement dans le but de le servir ! Jésus a choisi ses douze disciples d'abord «â€¯pour être avec lui » (Marc 3. 14, 15), puis pour les envoyer prêcher et guérir. Recherchons un juste équilibre entre travail et repos, entre réflexion et action, méditation et mise en pratique.

La tentation permanente, c'est de chercher la source de notre communion avec Dieu dans une grande activité chrétienne. C'est l'inverse qui est vrai : plus nous sommes proches du Seigneur, plus nous porterons du fruit, sans même nous en apercevoir.

Le feuillage, c'est ce que les autres voient de nous, à commencer par nos proches. La vie du chrétien devrait être le reflet de l'amour de Dieu, cru, goûté et vécu.


18/09/2019
0 Poster un commentaire