* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La Manne


Un enfant dans la perdition éternelle ? (Edouard Kowalski )

Lecture : MATTHIEU 18/11-14

Est-il possible qu’un enfant aille à la perdition éternelle ? Bonne question, mais il faut une réponse précise. Jésus est clair en disant :
   
« Ce n’est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu’il se perde un seul de ces petits ! »

 

Jésus affirme que les enfants peuvent être perdus, mais Dieu ne le veut pas.

 

Un enfant vit dans l’innocence jusqu’à un certain âge, se situant entre quatre et cinq ans. Il devient alors conscient du mal ou du bien qu’il fait.
   
« (…) Jusqu’à ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien (Esaïe 7/14-15) ».

 

Il y a donc, selon l’Ecriture, un âge où l’enfant acquiert la faculté de faire un choix entre le bien et le mal. Si Jésus, l’ami des enfants,

lui est présenté clairement, il est capable de choisir et d’aimer Jésus.

 

Ce qui veut dire que les parents doivent enseigner l’enfant sur la personne de Jésus et l’amener à faire le bon choix.

 

Lisons ainsi le verset :
   
« Car Dieu a tant aimé les enfants qu’il a donné son Fils unique, afin que si les enfants croient en lui, les enfants ne périssent pas, mais qu’ils aient la vie éternelle (Jean 3/16) ».

 

Les enfants dans leur simplicité, n’ont pas de mal à croire en Jésus. Leur cœur est un terrain favorable. Mais il faut leur présenter Dieu non comme le père Fouettard qui, sans cesse, punit la moindre faute de l’enfant, mais comme un Père qui aime, qui écoute la prière, qui bénit et qui a aimé l’enfant si fort, qu’il a donné Jésus, souffrant la mort sur la croix pour le sauver de la perdition

éternelle et lui donner accès au ciel.

 

Voilà donc une réponse claire à notre question.

 

 

 

 


18/03/2019
0 Poster un commentaire

QUEL CONSULTANT AVEZ-VOUS ? ( Michel Forey )

 
Notre vous invitons à considérer quel consultant vous avez pour vos problèmes personnels. C'est un mot assez moderne qui est entré dans notre vie quotidienne. Dès qu'une difficulté spécifique surgit, nous avons besoin d'un spécialiste pour nous guider, d'où cette expression : "J'ai besoin d'un consultant dans telle spécialité." Dans le domaine de la foi, nous avons de nombreuses voix qui s'élèvent, et nous devons comprendre qu'il y a un grand spécialiste qui existe et ce n'est pas n'importe lequel : il

s'appelle Jésus-Christ.

 

Je rappellerai que dans la lettre écrite aux Hébreux 4:14,15 dans le Nouveau Testament, il y a une définition de la personne de Jésus-Christ, que j'appliquerai à ce grand consultant que nous avons à notre disposition :
   
"Puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons. Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché."

 

Et surtout cette recommandation :
   
"Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, (c'est une image), afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins."

 

Jésus-Christ serait-Il donc - et je le crois très sincèrement - le grand Souverain Sacrificateur ou si vous préférez, Celui qu'on peut aller consulter quand des problèmes nous atteignent et nous préoccupent profondément ? En effet, dès les premiers temps bibliques, nous voyons quel était le rôle qu'avait le sacrificateur dans les relations que les hommes avaient avec Dieu. Il était là pour les recevoir, les écouter, mais aussi les conseiller et leur donner toute solution venant d'un d'amour qui les aimait et qui voulait particulièrement s'occuper d'eux. Et dans le livre appelé "Lévitique", dans l'Ancien Testament, au chapitre 14, nous voyons le rôle que pouvait avoir ce sacrificateur lorsqu'un problème surgissait dans une maison atteinte par une maladie des pierres, qu'on peut appeler la lèpre des pierres. Alors cette recommandation était là :
   
"Celui à qui appartiendra la maison ira le déclarer au sacrificateur et dira : J'aperçois comme une plaie dans ma maison."

 

J'aimerais vous dire, chers amis, combien, lorsque nous ressentons des problèmes cachés, souvent intérieurs, dans notre vie, il y a une véritable question de temps qui est impérative pour que nous puissions trouver une solution. Il est urgent que nous allions le plus vite possible nous adresser à quelqu'un capable de nous apporter la solution. Ce quelqu'un, je n'hésiterai pas à le définir comme étant Jésus-Christ. Quand il y a dans votre cœur comme dans mon cœur, une tâche, un mal profond, quelque chose qui n'est pas vu de l'extérieur mais que nous, nous ressentons bien, il est tellement important de ne pas tomber dans le piège de se dire :

"Le temps arrange tout".

 

Non ! Vous le savez bien, le temps n'arrange rien ! Cela empire : la tâche s'étend, gagne du terrain et finalement, nous nous retrouvons

devant un problème insurmontable.

 

Au contraire, comme au temps de ces sacrificateurs, nous pouvons nous adresser à Jésus le plus vite possible - j'ajouterai : "le plus vite est toujours le mieux !" - et cette consultation ne peut avoir que des répercussions bénéfiques. La personne qui allait voir le sacrificateur, lui expliquait son problème. Celui-ci se rendait dans la maison et l'examinait. Êtes-vous prêt à ce que Jésus examine votre cœur, à L'inviter personnellement, profondément, à voir et à vous dire Lui-même ce qu'il y a dans votre vie, ce qu'Il peut détecter et qui vous fait souffrir ? Une première image que je tire de cet enseignement, c'est que le sacrificateur n'hésitait pas à ordonner de vider toute la maison. Une maison vide, c'est peut-être impressionnant mais c'est bien la meilleure façon de

voir quel est son problème et de bien le définir.

 

Notre cœur est souvent embarrassé et encombré de beaucoup de choses dans notre monde moderne. Nous avons des vies très agitées, tourmentées et très actives. Combien il serait bon que vous laissiez Jésus vider votre cœur de toutes sortes d'embarras, de difficultés et de soucis qui prennent trop de place ! Là, dans un moment de solitude et de rencontre personnelle avec le Christ, vous pourriez mesurer exactement le cœur et la pensée du Seigneur prêt à vous aider, à vous comprendre, à pardonner tout votre passé; de telle manière qu'Il puisse vous indiquer le chemin de la

guérison, car c'était là le souhait du sacrificateur.

 

Ainsi, invitez-Le à laisser l'action extraordinaire se faire pour la guérison complète de la maison car Jésus est capable de voir au fond de nous tout ce qui a besoin d'être enlevé. C'est peut-être une pierre, comme dans Lévitique, chapitre 14, versets 33-47, mais dites-vous que chaque pierre qu'Il enlève ce n'est pas pour détruire, pour que la maison s'effondre, mais pour qu'elle soit reconstruite sur une base entièrement saine, belle et qui vraiment

répond à votre attente.

 

Et puis, j'insiste sur ce besoin de se confier, qui est un besoin profond de notre être, de notre vie. A qui pouvons-nous réellement nous confier, sinon à Jésus-Christ, à Celui qui sait comprendre et écouter, qui sait absolument apporter un regard d'amour et de vrai pardon, de vraie délivrance de tout ce qui nous fait souffrir ? Il est vrai aussi que le sacrificateur n'hésitait pas à commander toute action visant à la totale purification de la maison. Jésus veut entièrement purifier votre vie et combien Il représente

le modèle parfait qui a été donné pour purifier !

 

En ce temps-là, il était nécessaire que l'on apporte deux oiseaux, nous dit ce passage, et on n'hésitait pas à sacrifier l'un deux, à l'offrir en quelque sorte comme une victime sanglante, expiatoire. Le sacrifice était complet lorsque le bois s'ajoutait à l'oiseau, à un tissu cramoisi et aussi à une branche d'hysope. Tous ces symboles nous rappellent la croix de Jésus, son action profonde dans nos vies, de quelle manière il a été nécessaire que le Christ soit immolé, c'est-à-dire livré, sacrifié, à notre place pour que toutes les tâches intérieures et profondes de notre cœur soient entièrement pardonnées, purifiées. Quel témoignage devait-on donner de cette maison restaurée par la visite pertinente du sacrificateur qui avait vu à quel point il fallait enlever le mal et donner à cette maison une vie nouvelle, une existence nouvelle,

un rôle nouveau, comme le Christ veut le faire pour chacun de nous ?

 

Combien il était précieux de voir l'oiseau qui était vivant s'envoler, recouvert du sang de ce premier oiseau sacrifié, comme un témoignage de ce sang qui avait coulé afin que tout péché, tout le mal soit enlevé ! Savez-vous que votre vie peut également être recouverte par le sang du Christ, de telle manière que, lavé et purifié d'un passé qui vous atteint, et vous ronge d'un mal aussi profond que vous n'osez peut être même pas l'évoquer, vous puissiez dire :
   
"Oui, le Christ prend mes fautes, se charge de toutes mes maladies, mais aussi de tous mes fardeaux, de tous mes péchés et Il me libère complètement par le sang de la croix, par cette croix qui a été une fois pour toute l'objet de mon salut."

 

Que Dieu vous permette de vous approcher de ce consultant divin qu'est Jésus-Christ et de saisir sa grâce !

 

 

 

 


18/03/2019
1 Poster un commentaire

Pourquoi attendre ? ( Joël BOINET )

 

Lecture : LUC 23/39 à 43

L’amour de Dieu en Jésus-Christ est grand. La grâce ouvre le ciel aux pécheurs repentants.

Que personne cependant ne prenne cet exemple pour se tromper par de faux raisonnements, croyant avoir le temps.

Edmond était de ceux-là. Alors qu’il était assis ce soir-là devant sa télévision, son cœur s’arrêta et, sans aucun bruit, comme s’il dormait, il s’en était allé vers les tourments, sans avoir pu faire la paix avec Jésus.

Michel connut la prison de nombreuses fois. Il entendit dans cette prison la bonne nouvelle de Jésus. Il était bien disposé et, après un long temps d’instabilité, alors que la maladie ne lui laissait aucune issue, Michel entendit en ce mardi après-midi, pour la dernière fois, l’invitation. Il fit la démarche de ce brigand. Quelle joie et quelle paix rayonnaient sur son visage ! Oui, en cet « aujourd’hui », il s’en fut avec Jésus dans le paradis.

Mais pourquoi attendre, alors que vous pouvez, en répondant à son appel, être sauvé et utile à la cause de Jésus, devenir un témoin vivant, vous, l’esclave libéré, devenu une nouvelle créature. Oui, le sacrifice de Jésus, son sang, sauve parfaitement, purifie, donne la vie éternelle à celui qui croit, mais donne aussi une vie belle et utile. N’entendez-vous pas la voix de Jésus vous dire :

« Donne moi ton cœur ! » ? « Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre cœur (Hébreux 3/15) ».

Sa grâce a changé ma vie

J’aurai pu l’ignorer,

Mais mon âme serait perdue,

Sa grâce a changé ma vie.

Et la vôtre ?

 

 


17/03/2019
0 Poster un commentaire

Des oreilles détruites ( David PORTER )

 

Lecture : 1 SAMUEL 18/1

Ce matin-là, l’hiver arriva avec force dans la cour de récréation de l’école primaire. Les enfants, couverts de leurs bonnets, couraient, riaient et jouaient. Les instituteurs prenaient leur souffle avant que la cloche sonne et que les cours reprennent.

Je me tenais là, quand un ami se glissa furtivement derrière moi et claqua mon oreille gelée. Un bruit tintant comme celui d’un verre brisé résonna dans toute la cour de récréation, et alors mon oreille détruite en mille morceaux, tomba sur le sol. En réalité, cela peut paraître exagéré mais, en tout cas, je l’ai ressenti tel quel. Comme j’avais mal ! Avec des amis comme ceux-là, qui a besoin d’ennemis ?

Avoir des amis proches est un rare bienfait. Jonathan et David étaient de vrais amis. Ils s’étaient engagés mutuellement au point d’être prêts à souffrir pour le salut de l’autre. Des gens à l’esprit mal tourné ont voulu salir cette belle amitié. En fait, elle est une illustration de l’amour que Jésus porte à ses « amis », et que ces derniers lui portent.

David, bien qu’ayant reçu l’onction royale, se soumet lui-même à son ami ; Jonathan protégea David, bien que la vie de ce dernier représentât une réelle menace pour son avenir royal.  Ce genre d’ami réfléchit plus au bien  de l’autre qu’au sien propre. Nous désirons tous un tel ami. David ne demanda jamais l’amitié de Jonathan. Jonathan reconnut en David un esprit similaire au sien, il proclama son amitié.

Tout cela nous rappelle le meilleur des amis ! Jésus de Nazareth ! Est-il votre ami, parce qu’il est le mien ? Vous savez, un ami comme lui ne claquera jamais vos oreilles lorsqu’il fait froid dehors ; je crois que vous me comprenez bien. Il sera toujours là quand vous aurez besoin de lui.

 

 


16/03/2019
0 Poster un commentaire

L’église persécutée dans les pays musulmans ( La Manne )

 
L’église persécutée dans les pays musulmans

Cette semaine, nous prions pour

L’église persécutée dans les pays musulmans

Aujourd’hui, plus qu’à toute autre période de l’histoire, l’Église de Jésus-Christ est l’objet de graves persécutions dans de nombreuses régions du monde. On estime que plus de chrétiens ont été martyrisés au

20ème siècle que durant la totalité des 19 siècles précédents !

Les disciples de Jésus-Christ sont souvent maltraités, emprisonnés et tués.

Des groupes de chrétiens ont consacré ce dimanche qui vient, comme jour de prière en faveur de l’Église persécutée, dans le monde entier. Nous devons nous unir d’un même cœur pour intercéder en faveur des frères et sœurs qui passent par des peines et des souffrances terribles.

PRIONS

Seigneur Dieu, j’intercède en faveur de mes frères et sœurs qui subissent la persécution, qui n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort (Apocalypse 12/11). Je ne les connais peut-être pas personnellement, mais je veux partager ce qu’ils vivent. Ils sont membres du Corps de Christ, et quand un membre souffre, le reste du corps souffre. O Dieu Tout-Puissant, accompagne ceux qui traversent comme dans un cauchemar, les mauvais traitements, les coups et les abus. J’attire ton attention sur leur situation, Père de miséricorde. Visite-les. Calme leurs douleurs. Réconfortes leur âme. Encourage leur cœur et que tu fasses luire ta face sur eux.

Je prie pour que tu réveilles l’Eglise dans le monde entier, à la prière pour les croyants persécutés et à l’action, de manière à les aider. Certains chrétiens occupent des postes influents, qui leur offrent la possibilité d’agir pour alléger les douleurs de nos frères et sœurs qui souffrent. Aussi Père, qu’ils ne se taisent pas. Que ce drame les touche au cœur et les incite à porter secours à l’Eglise persécutée.

PROMESSE DE DIEU

« Ta guérison germera promptement… la gloire de l’Éternel t’accompagnera. Alors tu appelleras, et l’Éternel répondra ; tu crieras,

et il dira : Me voici !

Ta lumière se lèvera sur l’obscurité, et tes ténèbres seront comme le midi. L’Éternel… rassasiera ton âme dans les lieux arides, et il redonnera de la vigueur à tes membres ; tu seras comme un jardin arrosé, comme une source dont les eaux ne tarissent pas. » (Ésaïe 58/8-11).

 


15/03/2019
0 Poster un commentaire