* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La Manne


Philippe, le témoin véritable de Jésus ( Sébastien Saclier )

Lecture : Actes 8/1 à 25

Quelles sont ses qualités ?

 

• II est fier de son appartenance (Romains 1/16) : malgré la persécution que Philippe avait connue à Jérusalem, dès son arrivée à Samarie, il va proclamer sa foi. Que Jésus nous délivre de toute forme de peur (1 Jean

4/18).

 

• II annonce le nom de Jésus : "Philippe y prêcha le Christ". Notre Seigneur Jésus est le seul médiateur entre Dieu et les hommes, le seul capable de nous sauver. En aucun cas, Philippe n'a cherché à se mettre

en avant, c'est Jésus le bon Berger qu'il annonce.

 

• II est rempli du Saint-Esprit (Actes 1/8) :

 

Son message était accompagné de la puissance de Dieu. L'apôtre Paul nous rappelle que sa prédication (témoignage) ne reposait pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d'Esprit et de puissance.
   
"Aide-nous, Seigneur, à être des témoins remplis du Saint-Esprit !"

 

• II conduit les âmes dans l'enseignement de Jésus-Christ (Matthieu 28/19 et 20 ; Actes 8/12).

 

• II sait collaborer avec les autres croyants (Actes 8/14) : il a su respecter l'autorité des apôtres. La collaboration dans l’œuvre de Dieu est nécessaire, nous sommes complémentaires les uns des autres (1

Corinthiens 12/12 à 18).

 

• II reste sans cesse à la disposition de son Maître : Philippe n'a pas hésité à quitter le réveil de Samarie pour se rendre sur le chemin qui

descend de Jérusalem à Gaza, celui qui est désert.

A aucun moment, il n'a contesté la volonté de Dieu à son égard (Romains 12/2). "S/ vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera

glorifié, et que vous serez mes disciples" (Jean 15/8).

 

 

 

 


16/07/2018
0 Poster un commentaire

Confiance en Dieu ( Laurent GUILLET )

Lecture : Hébreux 10/35-39 :

La marche par la foi repose avant tout sur une confiance totale en Dieu.

 

1. “Confiance en Dieu”

Cette confiance se nourrit au travers d’une relation spirituelle authentique.

Dieu dit :
   
« Mon juste vivra par la foi ».

 

Mais vivre par la foi est souvent bien difficile !

Tant de doutes, de manquements, de promesses non tenues de notre part…

Nous sommes souvent sur le fil cherchant notre équilibre, prêt à tomber d’un côté ou de l’autre.

 

Si vous vous reconnaissez dans cet état spirituel, recevez cette parole :
   
« Le jour où j’ai peur, je mets ma confiance en toi. » Psaumes 56/4

 

Il demeure fidèle et proche de vous en tout temps.

 

2. “Digne de confiance”

Il ne peut y avoir d’amour vrai sans confiance véritable.

Accorder sa confiance est très difficile !

Combien de déceptions, de confiance accordée puis trahie as-tu vécues par des amis ou des frères ?

Plus on est trahi, plus il est difficile de donner à nouveau sa confiance à quelqu’un.

Notre confiance en Dieu repose sur :

 

• Ce qu’il est : le Dieu trinitaire éternel

• Ce qu’il dit : sa Parole véridique

• Ce qu’il fait : l’œuvre du salut en Jésus

 

Parole pour fortifier votre foi :
   
Je dis : « Éternel, tu es mon refuge et ma forteresse, oui, tu es mon Dieu en qui j’ai confiance. » Psaumes 91/2

 

3. “Calme et Confiance”

L’agitation, la peur et le manque de force nous accompagnent souvent !

La confiance en Dieu n’évite pas d’être troublé par ce qui nous arrive, ce que nous ressentons ou ce que produit le flot continu d’informations

de toutes sortes qui nous atteint en permanence…

Les chaînes d’information en continu, les notifications de nos smartphones nous assaillent sans que nous en soyons toujours conscients. On estime à plus de 10 000 le nombre des sollicitations de toutes

sortes qui nous sont adressées chaque jour !

Prendre le temps d’un « seul à seul » avec Dieu, arrêter pour un moment cette agitation qui nous perturbe, voilà ce à quoi le Seigneur nous

invite jour après jour.

Prenez-vous ce temps ? Là se trouvent calme, confiance et force en lui.

Car ainsi parle le Seigneur, l’Éternel, le Saint d’Israël :
   
« C’est dans le calme et la confiance que sera votre force ! »

 

4. “Confiance dans le Dieu éternel !”

Notre génération numérique et ultra connectée est en perpétuel mouvement... Le changement est la constante... Jamais une génération n’a connu de tels changements dans tous les domaines. L’évolution est permanente, les progrès incessants. L’innovation la règle. Ainsi va

notre 21 siècle !

Un courant théologique nous explique que même Dieu est en évolution permanente et en progrès constant. Il s’adapte à sa création et évolue

en même temps qu’elle.

Ainsi Dieu serait-il toujours en train de changer en fonction de l’évolution de la création et du monde...

Les conséquences d’une telle théologie sont que premièrement Dieu ne serait pas tout puissant !

Une théologie qui ramène Dieu à la dimension de l’homme en quelques sortes...
   
"Dès l’origine, ton trône est ferme, oui, tu existes depuis toujours !” Psaumes 93/2

 

5. “Confiance dans la grâce de Dieu”

"Dieu est Esprit et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité" Jean 4/24

Essentiel de se rappeler cela... dans notre société si matérialiste !

La véritable adoration est avant tout un cœur à cœur avec notre Dieu dans une communion spirituelle rendue possible par son Esprit en nous. En vérité, cela signifie que seul Jésus nous permet cette communion avec

Dieu le Père, le Fils et l'Esprit.

 

Mon adoration et ma communion avec le Dieu trinitaire ne dépendent pas d'un contexte, d'une ambiance, de la technique mise en œuvre et encore moins d'un état d'âme : elles sont avant toute chose l'effet de la grâce

de Dieu envers moi.

 

 

 

 


16/07/2018
0 Poster un commentaire

Seul avec ses chiens ! ( S F )

Lecture : Luc 16/21

La situation terrestre de ce dénommé Lazare n'a vraiment rien d'enviable ! Mais finalement, à bien y réfléchir, tant de gens sont dans le même cas que lui, malades, abandonnés de tous, pauvres et seuls avec leur

chien ou leur animal domestique.

 

On sait l'amour immodéré que Brigitte Bardot porte aux animaux. Elle, qui a eu tous les honneurs des êtres humains, préfère aujourd'hui la présence des bêtes ! Une autre actrice célèbre, Mylène Demongeot, écrit ceci :
   
"Lorsque j'ai connu des moments de désespoir profond, ce sont les yeux de mes chiens posés sur moi, la nuit quand je sanglotais, qui m'ont réchauffé le cœur".

 

On sait aussi que l'écrivain Louis Ferdinand Céline finira sa vie, seul, entouré d'animaux de toutes espèces, et que Paul Léautaud ne fréquentait plus les humains, mais leur préférait les chats, une

multitude de chats.

 

Voilà ce qu'est notre monde. Un pauvre monde, n'est-ce pas ? Où les bêtes ont parfois plus de compassion que les humains. Je n'ai pas toujours compris l'attachement de certaines personnes pour leur animal domestique, mais les humains sont parfois si décevants et si lâches. Lazare, le croyant ; Lazare, l'ami de Dieu ; Lazare, celui qui avait une

espérance vivante, n'avait plus que ses chiens sur cette terre.

 

Même si nous n'avons plus personne ici-bas, il nous reste encore le meilleur des amis dans le ciel. C'est aussi cela que nous apprend ce texte. Quand bien même sur la terre notre seul ami, la seule "personne" à qui nous pouvons parler serait notre chien ou notre chat (certains en sont réduits à cela), dans le ciel, Jésus veut devenir, être et rester cet ami qui aime en tout temps.
   
Le connaissez-vous ?

 

Adressez-vous à lui par la prière et dans la foi. Lui nous aime tels que nous sommes et nous comprend mieux que quiconque.

 

SF

 

 


15/07/2018
0 Poster un commentaire

La joie ( Jean-Marc TCHERKECHIAN )

 

Lecture : Galates 5/22

• Les vertus de la joie (Proverbes 17/22).
   
"Un cœur joyeux est un bon remède".

 

Cette parole montre tout d'abord que la joie du Seigneur en nous est le seul bon moyen de guérir de notre mal-être. Ce verset montre aussi que la joie de Dieu contient de nombreuses vertus qui influenceront notre vie (notre propre épanouissement, notre vie relationnelle avec Dieu,

avec nos frères et nos sœurs, au sein de notre famille...).

 

• Le secret de la joie véritable (Psaume 34/6).
   
"Quand on tourne vers lui les regards".

 

Voici le secret : la prière. La prière nous conduira à recevoir la joie du Seigneur.

 

• La joie du salut.

 

Tout au long du livre des Actes, cette joie est omniprésente. La joie des premiers chrétiens, la joie dans la ville de Samarie (où pourtant régnait une énorme détresse), la joie des païens à l'écoute de

l’Évangile, la joie du geôlier...

 

• La joie de la communion avec Jésus :

 

La joie parfaite (Jean 15/9 à 11).
   
"Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite".

 

Lorsque Jésus dit "ces choses", il fait allusion aux paroles précédentes

où il est question de la communion du chrétien avec son Seigneur.

 

• La joie par le Saint-Esprit (Luc 10/21).

 

Au cours de notre relation avec Dieu, le Saint-Esprit prend de ce qui est à Jésus et nous le communique.

 

• La joie des œuvres accomplies par Dieu (Actes 15/3).

 

• La joie de la vie de l’Église (Psaume 122/1).
   
"Soyez toujours joyeux" (1 Thessaloniciens 5/16).

 

 


14/07/2018
0 Poster un commentaire

Faire reculer la nuit ! ( H.D )

Lecture : Jean 9/4

C'est un appel que Jésus adresse à l’Église et un avertissement à cette

génération qui entendra la fin de la phrase : "La nuit noire".

 

Dans un fonctionnement de pensée où les repères ont été volontairement enlevés, la porte est ouverte à la nuit de l'occultisme où le prince des esprits mauvais règne en maître absolu par toutes sortes de manifestations anodines, recherchées et programmées par les médias aux heures d'audience (1 Jean 5/19). Porte ouverte aux devins, astrologues, marabouts, sorciers, guérisseurs, mages, aux voyants ou le péché d'abomination selon Deutéronome 18/10-14. Porte ouverte pour constater les dégâts lourds et profonds dans le comportement de nos contemporains.

En voici quelques exemples :

 

• Confusion de langage, le bien appelé mal et inversement.

 

• Dérèglement :
   

- du mental : absence d'esprit d'initiative.

- du psychisme : l'âme domine la volonté et annihile le pouvoir de choisir sainement.

- des sentiments affectifs : "dépourvus ou dénaturés" (Romains 1/31).

- de la morale : des mœurs relâchées (Romains 1/28).

 

D'où : haine, violence, criminalité, guerres, terrorisme... (2 Thessaloniciens 2/9-10). Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang mais, selon Éphésiens 6/12, contre les puissances et les dominations occultes, sataniques, qui ne sortiront qu'au nom de Jésus et

par son sang précieux.

 

Chrétiens, debout ! Répondons à l'appel de Jésus, et à genoux, intercédons au nom de l'Agneau de Dieu, Jésus de Nazareth, et la nuit reculera pour permettre aux proclamateurs de l’Évangile d'annoncer le

Christ.

 

 

 

 


13/07/2018
0 Poster un commentaire