* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La Manne


La foi requiert la confiance ( Paul SKOVAJSA )

images

 

 

Lecture : Matthieu 5/1-12

La foi est une vertu qui nous permet de croire fermement les vérités révélées par Dieu. Nous les croyons non parce qu’elles nous semblent évidentes, mais parce que le Dieu qui nous les enseigne est la vérité, Jésus est le verbe. Cette parole devenue vivante en nous devient lumière et donne la vie.
Il est vrai, ce n’est pas facile de croire que Dieu est unique et pourtant révélé en trois personnes distinctes : Père, Fils, Saint-Esprit. Pas facile de croire qu’une vierge a enfanté, difficile de croire qu’un homme soit à la fois homme et Dieu.

La foi est nécessaire pour nous permettre de vivre en Christ, et pour être sauvé (Jean 3/16 ; Éphésiens 2/8-10). Dans la vie de chaque jour, nous devons aussi croire ceux qui nous affirment des choses que nous ne pouvons ni vérifier, ni comprendre. Nos parents nous ont enseigné ce qui est bien et ce qui est mal, et nous les avons crus, ce n’est que plus tard que nous avons réalisé la vérité de leurs affirmations ! Il est normal de croire ce que nous enseignent nos professeurs avant de le vérifier plus tard par nous-mêmes. Nous ne comprenons pas comment le soleil, la lune, les étoiles se déplacent, nous le croyons, faisant confiance à ceux qui nous l’enseignent. C’est un véritable acte de foi que de croire ces vérités naturelles.

En ce qui concerne Dieu, il nous faut faire un acte de foi surnaturel, qui touche les vérités divines : c’est à Dieu que nous faisons confiance, notre intelligence est limitée (1 Corinthiens 13/12-13). Paul dit qu’il est normal que nous puissions connaître la vérité sur toutes choses. Dieu qui est l’intelligence même, nous révèle ce qu’il juge bon que nous sachions, il nous demande de le croire (Jean 17/17). Notre foi est salutaire. Elle sera récompensée. Disons simplement : « Je crois tout ce que tu as dit, simplement parce que c’est toi qui ma l’a dit ». Serrons dans notre cœur 1 Pierre 1/3-9, ce sera la glorieuse réalité en réponse à notre foi. La foi requiert une absolue confiance dans le Dieu qui a fait la promesse, il est fidèle.

 


14/09/2019
0 Poster un commentaire

Au lieu de battre en retraite, elle prie !( Stéphane QUERY )

index

 

Lecture : 1 Samuel 1

Cette femme, c’est Anne. Elle est un exemple pour vous et moi.
On vit une époque où plus de gens divorcent, se haïssent, se tuent et scandalisent des enfants plutôt que d’être sauvés, pardonnés, délivrés par Jésus. Et soyons vrais, ce n’est pas par des programmes d’Eglise ou par plus de prédications que nous allons voir les choses changer.

Non ! Ce qui va changer les choses, c’est que la famille chrétienne redevienne une famille qui prie, quand la maison de Dieu redevient enfin une maison de prière. C’est seulement cela qui fera la différence et qui va renverser ce monde de ténèbres qui s’est emparé de nos semblables, de vos villes et de nos régions.
C’est Jésus qui a prononcé ceci :

« Demandez, et l’on vous donnera ; frappez et l’on ouvrira, car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve et l’on ouvre à celui qui frappe » (Matthieu 7/7-8).

Comme cette maman spirituelle qui n’en pouvait plus de ne pas voir la bénédiction de Dieu sur sa vie, il est temps de prier. Elle savait bien (comme nous) que son Dieu est grand, puissant, qu’il est le Dieu de tous les miracles ; voilà pourquoi elle prie. Prions comme elle, disons au Seigneur : « Seigneur, je suis désespéré de ne voir aucun nouveau-né spirituel venir à toi. Sors-nous de notre zone de petit confort évangélique, et que j’enfante pour ta gloire » !

On a tellement envie de voir les âmes sauvées, de voir l’évangélisation dans notre pays se développer rapidement et solidement, de voir se convertir à Jésus.
Prions comme Anne, en silence, parce que les mots ne peuvent plus sortir, mais avec le cœur répandu devant le Seigneur !
C’est la prière qui change tout.

 


13/09/2019
0 Poster un commentaire

Le zèle comme remède ( Francis Perrier )

index

 

 

Lecture : Apocalypse 3/14-19

La Bible, à plusieurs reprises, invite le croyant à être zélé « pour des œuvres que Dieu a préparées d’avance ». Il nous faut donc avoir cette volonté, mais il est utile de regarder de plus près les qualités du zèle souhaité par le Seigneur.

• Zèle : feu divin (Romains 12/9-11).

« Soyez fervents » peut être aussi traduit par « soyez bouillants ».

• Un zèle intelligent (Philippiens 3/4-6).
Le monde aujourd’hui tremble du zèle de certains fanatiques. C’était déjà vrai à l’époque de Jésus lorsque les zélotes semaient la terreur. Nous devons être animés par le feu divin, mais le zèle de Dieu est intelligent et sage.

• Le zèle, une partie de l’armure du chrétien (Éphésiens 6/13-18).
La source de notre zèle se trouve dans l’Évangile de paix ; à nous de méditer la Parole de Dieu, de penser à elle pour trouver les réponses spirituelles aux problèmes de notre quotidien.

• Un zèle renouvelé (2 Corinthiens 8/16-17).
Suivre et servir Dieu n’est pas toujours aisé. Tite en fait l’expérience en étant le messager de Paul auprès des Corinthiens. Mais il a réagi et repris courage.

• Le zèle dans l’épreuve (Psaume 69/4-14).
L’expérience d’Elie (1 Rois 19/14) prouve que la source de notre zèle est dans l’approfondissement de notre relation avec le Seigneur.


12/09/2019
0 Poster un commentaire

Septembre noir ( Gaston Boyer )

index

 

Lecture : Luc 7/26 ; Genèse 6/5 et 11

Le 11 Septembre 2001, le monde apprenait avec stupeur les évènements dramatiques de New-York et Washington. Des journalistes de la presse écrite et télévisée évoquèrent l’image de l’Apocalypse pour décrire la situation mondiale. Certains ont cité les versets 9 et 19 du chapitre 18 :

« …ils verront la fumée de son embrasement (…) en une seule heure elle a été détruite ! »

Les catastrophes en tout genre de notre époque (grands tremblements de terre, pestes, famines, inondations, guerres, violence, ouragans dévastateurs…) ont été longtemps à l’avance annoncées par la Bible (cf. Matthieu 24, par exemple), seul livre qui ne se trompe pas et qui ne trompe personne.

Par contre, lorsqu’en 1998, un « voyant » avait annoncé la destruction de Paris par la chute d’un satellite artificiel « à bout de souffle », rien n’est arrivé !

Il est bon de relire Deutéronome 18/22 :

« Quand la parole du prophète ne se réalisera pas et n’arrivera pas, ce sera une parole que l’Eternel n’aura pas dite. C’est par audace que le prophète l’aura dite. Tu n’en auras pas peur ».

La Bible affirme que notre avenir est dans la bonne main de Dieu. Si vous voulez connaître votre avenir, lisez la Bible.


11/09/2019
0 Poster un commentaire

Ne fais pas semblant ( La Manne )

ob_69acea_tondieu

 

 

Lecture : Luc 11/41

Pour les pharisiens, le plus important était de paraître, mais Jésus connaissait exactement ce qu’il y avait dans leur cœur (Jean 2/25).
Ne sois pas comme eux, ne fais pas semblant quand tu pries, cesse de faire monter de « grandes prières » vers Dieu pour que les autres t’entendent si ton cœur n’y est pas (Matthieu, 6/5-6). Dieu préfère que tu l’adores en esprit mais aussi en vérité ! (Jean 4/24). Entre dans le lieu secret, prie ton Père qui est là et Il te le rendra.

Nous faisons souvent attention aux apparences, à ce que les autres pensent de nous ; pensons plutôt à nettoyer l’intérieur de la coupe, c’est-à-dire préoccupons-nous de ce que Jésus pense de nous. Ayons un bon témoignage dans l’église, mais aussi dans notre famille, notre couple, notre lieu de travail… et même quand nous sommes seuls ! Certains ont « les mains propres » (ils respectent la tradition), mais leur cœur est plein de rapine et de méchanceté ! Les pharisiens parlaient de respecter la loi de Moïse, mais ils n’avaient aucune compassion (Marc 3/1-6), et ils ont comploté pour faire mourir Jésus (Jean 18/28-32). Il ne suffit pas de respecter « les règles », il est nécessaire d’aimer son Dieu mais aussi son prochain.

Les légalistes parlent toujours du respect de la loi, mais ils sont capables de se détourner du blessé du chemin (Luc 10/31-32). Mon frère, ma sœur, vous n’avez pas à défendre un système religieux mais Jésus vous a demandé de prêcher la bonne nouvelle à toute la création (Marc 16/15). Ne soyons pas des beaux parleurs (« Seigneur, attire des perdus à toi »), mais quand l’occasion se présente, annonçons l’amour de Dieu ! (2 Timothée 4/1-2). Etre un adorateur signifie que notre corps, mais aussi notre âme et notre esprit adorent Dieu !

« Tu aimeras ton Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée » (Matthieu 22/37).

Ce que le Seigneur réclame, c’est notre cœur ! « Mon fils (permettez-moi aussi d’écrire « ma fille »), donne-moi ton cœur » (Proverbes 23/26). Alors, ne fais plus semblant car ton Seigneur désire que la vérité soit au fond de ton cœur ! (Psaume 51/8).

P. R.


10/09/2019
0 Poster un commentaire