* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

La pensée du jour ...


N'abandonnez pas vos rêves ! Yannis Gautier

N'abandonnez pas vos rêves !

 “Une fois, Joseph fit un rêve…” Genèse 37.5

“Une nuit j'ai également fait un rêve, j’étais dans une prison et je

racontais à mes frères tout ce que Dieu avait fait pour moi.”

 

Quelque temps plus tard, ce rêve devint ma vision, un objectif ardu que Dieu me demandait d’atteindre. Comment allais-je faire ? La justice m'avait déchu de tous mes droits civiques et mon casier judiciaire

débordait de condamnations.

 

Face à toutes ces impossibilités, l’envie d’abandonner et de mettre de côté ce rêve pour me diriger vers des choses qui étaient à ma portée, m’a plusieurs fois traversé la pensée.

Il y a sans doute un rêve que Dieu a délicatement déposé sur votre cœur.

Cependant, après des années d’attente et de prière, le rêve de Dieu s’est miraculeusement accompli. Mes droits civiques m’ont été restitués et mon casier judiciaire totalement blanchi… Résultat : aujourd'hui je parcours les prisons, témoigne à mes frères, offre des livres au

personnel, bref je vis le rêve de Dieu !

 

“Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de

ceux qui sont appelés selon son dessein.”

Romains 8.28

 

Il y a sans doute un rêve que Dieu a délicatement déposé sur votre cœur. Il est probable

qu’il occupait le centre de votre vie, de vos prières et de tous vos efforts. Puis le temps a passé, et les obstacles, les imprévus, l’épuisement, le découragement se sont invités sur votre parcours vous

laissant croire qu'il serait plus simple d’abandonner ce rêve.

 

Savez-vous que la majorité des personnes qui abandonnent leur rêve n'arrivent plus à s'épanouir et sont torturées par le remords ? C'est

peut-être ce que vous éprouvez également ?

 

Alors, permettez-moi de vous dire que ces sentiments sont une preuve flagrante que Dieu n’approuve pas votre choix. Ainsi donc, il utilisera cette insatisfaction que vous ressentez, comme un électrochoc afin que votre

rêve revienne à la vie.

 

“Les choses que je te fais voir arriveront, mais seulement au moment fixé. Elles vont bientôt se réaliser, ce n’est pas un mensonge. Attends avec confiance, même si

c’est long. Oui, c’est sûr, elles arriveront sans retard.”

Habacuc 2.3

 

Reprenez ce rêve que vous avez mis de côté et soyez confiant(e), car Dieu lui-même vous y conduira.

 

Un engagement pour aujourd'hui

Père, je me remets en marche vers l’accomplissement de mon rêve ! Au nom de Jésus.

 

 


19/04/2019
0 Poster un commentaire

En équilibre Solange Raby

En équilibre

Ne dévie ni à droite ni à gauche et détourne ton pied du mal. Proverbe 4.27

Avez-vous déjà vu un funambule marcher sur son fil ? Concentré et calme, il avance muni d’une longue perche courbe appelée aussi balancier. Le funambulisme cultive la poésie du geste. Au-dessus du Grand Canyon, entre deux gratte-ciels ou sous un chapiteau de cirque, le défi est le même : traverser sans tomber dans le vide. Le seul moyen d’y parvenir est de regarder devant soi, de garder sa stabilité sans basculer d’un côté ou de l’autre.

Dieu vous encourage à garder le cap sans tomber dans un extrême ou dans l’autre.

Notre vie avec Dieu s’apparente à cette marche dans l’équilibre. Nous sommes invités à avancer, les yeux fixés sur notre Seigneur. Hébreux 11 nous apprend que Moïse a marché le regard fixé sur sa récompense. 

Dans la tradition judaïque, dévier à droite, c’est tomber dans le légalisme et le jugement. Quant à la gauche, elle parle de permissivité et de laxisme. De nombreux versets bibliques nous encouragent à observer de ce que Dieu dit sans dévier ni à droite ni à gauche. En somme, nous sommes appelés à trouver l’équilibre divin. Le mot équilibre provient de deux mots latins : aequus "égal" et livra "balance".

Notre nature humaine a toujours tendance à tomber dans un excès ou un autre, à être trop rigide et dur ou trop lâche et résigné. Deux exemples. Siméon et Lévi se sont montrés extrêmement violents et cruels pour venger Dina, leur sœur, provoquant la désapprobation et le trouble de Jacob leur père (Genèse 49). Quant au sacrificateur Éli, il fermait les yeux sur les agissements malhonnêtes de ses fils (1 Samuel 2) et ne les reprenait jamais.

Dieu vous encourage à garder le cap sans tomber dans un extrême ou dans l’autre. Mais il sait aussi qu’il vous est impossible d’y arriver par vous-même. Vous avez besoin de son aide, du balancier de sa Parole et de son Saint-Esprit en vous pour garder l’équilibre et vous laisser transformer de jour en jour.

Alors, chaque jour, méditez sa parole, priez sa parole, cherchez Jésus de tout votre cœur et aspirez à être rempli(e) du Saint-Esprit. Et vous verrez que l’équilibre surnaturel prendra de plus en plus de poids en vous et vous donnera l’assurance nécessaire pour accomplir l’exploit de la traversée.

Une prière pour aujourd’hui

Seigneur, je ne veux pas me détourner de toi. Saint-Esprit je veux ton équilibre. Apprends-moi à me fier non à mes propres conceptions mais aux tiennes. Je veux serrer tes paroles dans mon cœur. Influence-moi toujours plus et garde-moi. Amen.

 

 


18/04/2019
0 Poster un commentaire

Saisissez aujourd’hui la dimension de l’amour de Dieu ! Éric Célérier

Saisissez aujourd’hui la dimension de l’amour de Dieu !
"(...) afin qu'étant enracinés et fondés dans l'amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l'amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu." Éphésiens 3.17-19

Il m’arrive de recevoir certains messages de nos amis internautes qui expriment leurs doutes quant au pardon de Dieu, à son amour, à sa miséricorde. Ils les lisent dans la Parole de Dieu, prétendent le "savoir", mais ils ressentent des difficultés à le vivre...

Son amour ne dépend pas de ce que vous avez fait ou ferez mais de ce que Jésus a fait pour vous.

L’un d’entre eux a particulièrement retenu mon attention et peut-être que ce genre de questionnements a également traversé votre esprit : "J'ai retenu de mes lectures que Dieu était miséricordieux et que malgré le temps que ça mettrait, nous  devions être forts et nous accrocher à lui pour bénéficier de l'accomplissement de ses promesses.

Je le sais... Mais ma plus grande souffrance, c'est qu'avec toutes les erreurs que j'ai commises dans le passé, je me demande si je peux prétendre lui demander quelque chose. Je n'ai pas cette assurance qu'avait David à demander à Dieu et à être persuadé qu'il serait exaucé. Je suis donc constamment dans le doute. Dieu a-t-il des promesses pour moi ? Comment le saurais-je?

Tout ce que je désire c'est d'être proche de lui. De savoir que j'ai de la valeur à ses yeux. Je sais qu'il est là, car certaines choses m'arrivent juste au moment où j'en ai besoin. Cependant, je veux plus, je veux sentir que Dieu est là, je veux sentir sa présence quotidiennement pouvoir expérimenter une relation profonde et particulière avec lui."  

Si les souvenirs du passé vous empêchent de vivre pleinement la grâce et l’amour de Dieu, j’aimerais vous encourager en ce jour : saisissez cette vérité par la foi. Dieu récompense ceux qui le cherchent ! (Hébreux 11.6) Ses promesses sont pour vous.

Dieu vous aime ! Il vous aime passionnément. Et son amour ne dépend pas de ce que vous avez fait ou ferez mais de ce que Jésus a fait pour vous.

    •    Il est mort pour vous sur la croix.

    •    Il a porté tous vos péchés.

    •    Il a tout accompli.

    •    Il a tout payé !

Son amour est un cadeau qu'il vous suffit d'accepter.

Son plus grand désir est d'être votre père et d'avoir une relation père/fils(fille) avec vous. Vous avez une valeur incroyable à ses yeux. Il est fier de vous. Croyez qu'il est votre Père et que vous êtes son enfant.

Reconnaître nos erreurs nous fait entrer dans son amour : "Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de toutes iniquités." (1 Jean 1.9)

Dieu est là. Il veut vous faire sentir sa présence et vous répondre. Et si vous éprouvez encore des difficultés à l’expérimenter, alors demandez-lui de tout votre cœur qu’il vous révèle les dimensions de son amour.

Une action pour aujourd’hui

Approchez-vous avec assurance de votre Père et plongez-vous profondément dans son amour. Dieu désire que vous soyez rempli(e) jusqu’à sa plénitude.

Éric Célérier

 


17/04/2019
0 Poster un commentaire

Mangez la "nourriture solide" de la Parole de Dieu Joyce Meyer

Mangez la "nourriture solide" de la Parole de Dieu
"Par contre, la nourriture solide est pour les adultes. Par leur expérience, ils ont entraîné leur conscience à faire la différence entre le bien et le mal." Hébreux 5.14

Ne restez donc pas comme un bébé... emparez-vous de la nourriture solide de la Parole !

Je me souviens du temps où je donnais à manger à mes bébés. Tant que je leur donnais de la banane ou de la pêche, tout allait bien. Mais lorsque je leur tendais une cuillère de petits pois, ça donnait : "Pftt !" Alors je faisais rouler les petits pois sur leur menton puis je finissais par les glisser dans leur bouche. Cela prenait du temps, mais tôt au tard, ils mangeaient des petits pois.

C'est pareil avec les bébés chrétiens. Lorsque nous commençons à consommer la Parole de Dieu, nous commençons à grandir spirituellement. Nous arrêtons de marcher par la chair et nous commençons à faire ce que Dieu veut.

Proverbes 4.18 nous dit que "le sentier des justes est comme la lumière resplendissante dont l'éclat va croissant jusqu'au plein jour" au fur et à mesure que nous continuons à étudier la Parole de Dieu. Le mot clef ici est "continuer". Nous devons aimer la Parole, l'étudier et l'écouter afin qu'elle puisse nous transformer.

Avez-vous déjà brûlé un feu orange ? Peut-être que vous étiez pressé et vous vous êtes dit que ça allait passer. Le problème est que si vous faites cela régulièrement, vous risquez fortement de provoquer un accident.

Eh bien, il en est de même avec la Parole de Dieu. Si nous avançons sans nous inquiéter de faire ce qui est mal, en essayant de ne pas nous faire prendre, nous finirons par être blessés. La Parole de Dieu est là pour nous protéger.

Hébreux 5.14 dit que "la nourriture solide est pour les adultes." Par leur expérience, ils ont entraîné leur conscience à faire la différence entre le bien et le mal. La "nourriture solide" de la Parole va vous convaincre, ce qui est une bonne chose. C'est le Saint-Esprit qui vous fait prendre conscience, dans votre cœur, que telle attitude n'est pas bonne ou que vous êtes sur un mauvais chemin. Se plonger dans la Parole est la clef pour aller dans la bonne direction. Ne restez donc pas comme un bébé... emparez-vous de la nourriture solide de la Parole !

Une prière pour aujourd’hui

Dieu, je sais que ta Parole est le seul chemin vers la maturité. Ne me laisse pas rester à l'état de bébé ! Guide-moi et aide-moi à grandir alors que je m'empare de la nourriture solide de ta Parole.

 

 


16/04/2019
0 Poster un commentaire

Faites-vous confiance aux autres ? Bob Gass

Faites-vous confiance aux autres ?

"Que le Seigneur fasse abonder et déborder votre amour les uns pour les autres." 1 Thessaloniciens 3.12

La relation entre Adam et Ève est décrite en ces termes : "L'homme et sa femme étaient tous les deux nus et n'en avaient pas honte." (Genèse 2.25) Ils étaient ouverts et transparents l’un pour l’autre parce qu’il n’y avait rien à cacher ni de quoi avoir honte. Le vrai test de confiance dans une relation, c’est la capacité de partager ses secrets, ses luttes, ses peurs enfouies et ses échecs, d’avoir une intimité basée sur l’honnêteté. Il faut du courage pour être honnête avec Dieu, et plus encore pour être honnête l’un avec l’autre.

La guérison divine vous permet de refaire confiance et ne plus vivre dans la peur.

Peut-être avez-vous été tellement blessé(e) dans une relation que vous avez dit : "Je ne ferai plus jamais confiance à personne." C’est que vous n’êtes pas encore guéri(e). Ne plus jamais faire confiance, c’est comme vivre dans une tour d’ivoire. Rien ne peut vous atteindre, mais vous êtes tellement détaché(e) de la vie que vous n’avez plus conscience des gens, des lieux, des dates et des événements. Vous ne parlez que du passé car vous avez cessé de vivre depuis longtemps. Bonne nouvelle ! "Il guérit ceux qui ont le cœur brisé et panse leurs blessures." (Psaume 147.3)

La guérison divine vous permet de reprendre goût à l’existence, refaire confiance et ne plus vivre dans la peur.

Ne vous isolez pas, soyez ouvert(e). Que vous ayez perdu un conjoint, un(e) associé(e) ou un(e) ami(e) intime, vous êtes toujours en vie ! Êtes-vous disposé(e) à vivre, ou allez-vous continuer à ressasser ce que personne, vous y compris, ne peut changer : le passé ?

Certains ont la grâce de bien vivre leur solitude. Si vous êtes de ceux-là, profitez-en ! Sinon, faites confiance à Dieu pour vous faire rencontrer la bonne personne au bon moment.

Un encouragement pour aujourd’hui

Que votre amour soit basé sur la confiance !

 

 


13/04/2019
0 Poster un commentaire