* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Lumière du Matin


Vaincre la jalousie ( Lumière du Matin )

 

 

PSAUME 37.1?4

L’envie nuit à la vie du chrétien. Son témoignage en pâtit, car à jalouser le bonheur d’un autre, le croyant devient souvent amer et hargneux. D’ailleurs, l’envieux souffre bien plus que la personne à qui il en veut.

Avant de nous défaire de l’envie, nous devons reconnaître l’éprouver. Comme pour la convoitise, il nous est difficile d’admettre que nous ressentons de la jalousie, mais le Seigneur le sait déjà. Nous devons aussi comprendre que jalouser une autre personne revient à s’opposer à la bénédiction que Dieu lui confère. Peu importe de quelle manière nous justifions nos sentiments, nous protestons contre la volonté divine. Personne ne peut simultanément être jaloux et vivre en paix avec Dieu.

La prière constitue le moyen par excellence de se débarrasser de l’envie. Après avoir confessé notre sentiment au Seigneur, prions pour l’autre personne. Notre prière devrait comporter deux étapes : des actions de grâces pour les bienfaits que Dieu a attribués à l’autre et la demande d’aimer cette personne. Au départ, il sera difficile de prier ainsi, mais dans la mesure où notre amour pour l’autre grandira (et c’est ce qui arrivera), cette prière deviendra plus facile à faire.

L’envie ne cadre pas avec notre identité de disciple de Christ, car elle nous distrait. Dieu promet que, si nous faisons nos délices de lui, il nous accordera les désirs de notre cœur. Concentrons?nous donc sur lui et soyons reconnaissants de ce qu’il nous donne.

 


12/07/2019
0 Poster un commentaire

ABATTUS, MAIS NON ANÉANTIS ( Joseph Prince )

 

 

2 Corinthiens 4 :8-9 « Ainsi, nous sommes accablés par toutes sortes de détresses et cependant jamais écrasés. Nous sommes désemparés, mais non désespérés, persécutés, mais non abandonnés, terrassés, mais non pas anéantis. » (BDS)

Avant d’être chrétien, quand quelque chose de triste ou de mauvais vous arrivait, vous pleuriez jusqu’à ce que toutes vos larmes soient épuisées. Votre cœur était tout simplement en miettes, et vous vous sentiez coincé, déprimé et complètement vaincu.

Mais depuis que vous êtes chrétien, quand quelque chose de mauvais vous arrive, il se peut que vous pleuriez encore, mais vous vous sentez réconforté à l’intérieur. Vous êtes triste extérieurement, mais votre cœur n’est pas lourd. Vous ne comprenez pas pourquoi, mais tout au fond de vous, il y a quelque chose qui vous relève. Ce quelque chose plein de légèreté qui monte de l’intérieur de vous, c’est la vie de Christ en vous !

Vous ne pouvez pas être complètement dans la détresse, parce que Christ en vous est le Prince de la paix (Ésaïe 9 :6) qui vous dit : « je vous laisse la paix, je vous donne Ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point. » (Jean 14 :27).

Oui, vous pouvez vous trouver dans une situation difficile, et être en plein marasme, mais Christ en vous, c’est le chemin, la vérité et la vie (Jean 14 :6), et Il vous dit : « Tout va s’arranger, je vais te sortir de là ! »

Vous savez, vous n’êtes pas vaincu, parce que Christ en vous est votre victoire (1 Corinthiens 15 :57), et Il vous dit : « Tu ne te bats pas pour avoir la victoire, tu te bats à partir de la victoire, parce que tu as déjà la victoire en Moi. »

Avant de connaître Christ, quand vous étiez abattu, vous étiez anéantis. Mais maintenant, quand vous êtes abattu, vous n’êtes pas anéantis, parce que Christ en vous, c’est l’espérance de la gloire (Colossiens 1 :27). Le mot « espérance » dans la Bible, c’est une attente sûre et certaine de quelque chose de bon.

Ainsi, Christ en vous, c’est l’attente sûre et certaine d’un mariage glorieux ! Christ en vous, c’est l’attente sûre et certaine d’une famille glorieuse ! Christ en vous, c’est l’attente sûre et certaine d’une santé glorieuse ! Christ en vous, c’est l’attente sûre et certaine d’une vie glorieuse !

Mon ami, Christ en vous, c’est l’attente sûre et certaine de toute la gloire de Dieu qui vous est révélée. Aucune des circonstances difficiles dans lesquelles vous êtes ne peuvent, et ne pourront faire que vous soyez anéantis, ou abandonné par Dieu !

 


11/07/2019
0 Poster un commentaire

Le problème de la jalousie ( Lumière du Matin )

 

 

1 SAMUEL 18.5?16

La jalousie empoisonne la vie. Elle est toxique pour le croyant, car elle ouvre son cœur à beaucoup d’autres péchés. Par conséquent, il doit s’en occuper rapidement et ne pas lui laisser l’occasion de s’enraciner dans son cœur.

La jalousie du roi Saül a tellement perverti ses pensées qu’il en est devenu insensé et amer, et qu’il s’est aliéné David. Son problème est apparu le jour où les femmes israélites ont loué David plus que le roi en chantant : « Saül a frappé ses mille, et David ses dix mille » (1 S 18.7). Dès lors, le monarque a commencé à chercher dans la vie de David des preuves de son désir d’usurper le trône. Bien qu’il n’en ait jamais découvert, sa jalousie le portait à voir en chaque nouvelle victoire militaire de David une raison de lui en vouloir.

L’amertume et la peur ont grandi en lui jusqu’à ce qu’il soit résolu à assassiner David pour se rassurer. Nous n’irions jamais jusque?là? N’en soyons pas si certains. La jalousie est redoutable, et il est impossible de dire jusqu’où elle peut nous mener si nous la laissons nous diriger. Voilà pourquoi il importe de nous en occuper dès que nous en sommes conscients. Examinons d’abord notre cœur pour voir si nous éprouvons méfiance, amertume, hostilité ou rancune envers quelqu’un. Puis remettons ces sentiments au Seigneur dans la prière.

La jalousie et le ressentiment sont funestes et ne conviennent pas à notre identité d’enfant de Dieu. Une toute petite quantité de venin est dangereuse; aussi, il est pernicieux d’entretenir de tels sentiments, même pour un peu de temps.

 


10/07/2019
0 Poster un commentaire

Se soumettre au Saint Esprit ( Lumière du Matin )

 

ROMAINS 8.12?17

Certains croyants nous donnent?ils parfois l’impression de connaître un secret que nous ignorons au sujet de la vie chrétienne? Il nous semble qu’ils ont élucidé un mystère qui leur permet d’être joyeux dans la souffrance, de pardonner l’inconcevable, de vaincre le péché et d’aimer de manière créative.

Ces croyants n’ont pas saisi un secret réservé aux gens qui ont atteint un certain degré de connaissances, mais à ceux qui se sont soumis au Saint?Esprit. C’est lui qui produit ce fruit merveilleux en ceux qui, au lieu de prendre les commandes de leur vie, se laissent conduire par lui.

Être rempli de l’Esprit n’est pas l’apanage de quelques chrétiens. Au contraire, tous les croyants qui se soumettent à la direction du Saint?Esprit peuvent goûter ce bienfait. Puisqu’il fait partie de la Trinité, le Saint?Esprit possède tout le pouvoir, toute la sagesse et tout l’amour de Dieu. Nous pouvons compter sur lui pour qu’il nous conduise dans la vérité (Jn 16.13), nous aide dans notre faiblesse (Ro 8.26), intercède pour nous selon la volonté de Dieu (Ro 8.27) et nous accorde la victoire sur le péché (Ga 5.16).

Nous pouvons connaître le Saint?Esprit; d’ailleurs, il œuvre constamment à notre transformation à l’image de Christ (2 Co 3.18). Comme le Père et le Fils, l’Esprit aime, réconforte, guide et protège. Il est un ami sans pareil qui se révèle à nous par l’Écriture.

Cela dit, nous devrions reconnaître avec joie notre obligation d’obéir au Saint?Esprit et nous soumettre de bon gré à sa direction.



 

 


09/07/2019
0 Poster un commentaire

Le Saint Esprit ( Lumière du Matin )

 

1 CORINTHIENS 2.6?16

Si l’on vous demandait de définir le Saint?Esprit, diriez?vous qu’il est un esprit, une puissance ou une personne? La Bible fournit nombre de détails le concernant qui nous indiquent qu’il est une personne. Pourtant, beaucoup de chrétiens ne pensent pas à lui comme à une personne que l’on peut connaître. On ne les a peut?être jamais bien renseignés à son sujet. En lisant à propos de sa puissance, ils ont présumé qu’il n’était qu’une force. Ou encore, ils se sont concentrés exclusivement sur le Père et le Fils. Cependant, la Parole décrit clairement le Saint?Esprit comme une personne.

Il agit comme une personne : il vit, enseigne, témoigne, convainc, guide et parle.

Il est doté d’une personnalité : comme en font foi sa volonté, ses pensées et sa connaissance.

Il porte plusieurs noms dans la Bible : Esprit de Dieu, Esprit de Christ et Esprit de sainteté, qui représentent tous sa nature divine.

On peut agir à son égard comme avec d’autres : on peut lui mentir, lui résister, lui obéir et le prier.

Si nous croyons autre chose que les enseignements de la Bible au sujet du Saint?Esprit, nous le dérobons de sa gloire et nous comprenons mal la Trinité. De plus, notre vie chrétienne en souffrira, car nous ne reconnaîtrons pas sa puissance transformatrice qui nous permet de triompher du péché et d’obéir à Dieu.

Il existe toutefois une solution à ce problème. Demandons au Saint?Esprit de nous ouvrir les Écritures pour que nous le connaissions dans sa plénitude. C’est lui qui nous aide à trouver en Christ joie, paix, sagesse, discernement et soumission.

 


08/07/2019
0 Poster un commentaire