* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Méditations ...


C’est quoi : Le péché IMPARDONNABLE contre l’Esprit-Saint par Méditation Quotidienne

 

Le blasphème du Saint-Esprit c’est le rejet pur et simple de la grâce de Dieu, considérant que c’est le Saint-Esprit qui convainc de péché, de justice et de jugement.

Jean 3:19 « Et ce jugement c’est que, la lumière (C’est Jésus) étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière,

parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. »

La fuite délibérée de la seule et unique solution, que ce soit loin de la lumière (Jésus-Christ) ou de son agent actif (l’Esprit), c’est la choix de la damnation.

——————————————————————————–

Le blasphème contre le Saint-Esprit

Mentionné en Marc 3.22-30 et en Matthieu 12.22-32.

Le blasphème contre le Saint-Esprit, qui reste un péché impardonnable, est la persistance dans l’incrédulité. Il n’y a pas de pardon pour ceux qui meurent dans l’incrédulité. Le rejet persistant des appels du Saint-Esprit à nous fier à Jésus-Christ est un blasphème impardonnable

contre lui.

Souvenez-vous de Jean 3.16 : « En effet, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. » Dans la suite du chapitre, on lit : « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu reste au contraire sur lui. » (Jean 3.36) Seules les personnes qui ne font pas partie de ceux qui « croi[en]t au Fils » ne seront pas pardonnées, parce qu’elles « ne croi[en]t pas en lui.

Le péché IMPARDONNABLE contre le Saint-Esprit

Il en est question en Mt 12:31-32; Mc 3:28-29; Hé 10:29; cf. 1 Jn 5:16.

Le péché contre le Saint-Esprit est une attitude d’incrédulité volontaire et invétérée; il consiste dans le rejet conscient et

définitif de la révélation et de l’oeuvre de Christ.

C’est le refus d’accepter les lumières reçues par l’action de l’Esprit

qui convainc de péché, de justice et de jugement (Jn 16:8).

C’est le seul péché qui ne puisse être pardonné, vu que, par définition, il n’y a pas de disposition à la conversion. Quiconque se tourmente et craint d’être coupable de ce péché ne l’a manifestement pas commis puisqu’il a le désir de croire; par conséquent il peut encore venir à Christ.

Actes 4

…11Jésus est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l’angle. 12Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.

 

 

 

 


31/03/2018
0 Poster un commentaire

ESPOIR DANS UN CAMP DE CONCENTRATION par Méditation Quotidienne

 

Avec des milliers d’autres femmes, Corrie ten Boom avait été obligée d’écouter l’appel qui, officiellement, commençait à 4h30 du matin, mais bien souvent beaucoup

plus tôt parce que les Allemands cherchaient à briser leur moral.

Les nuits étaient froides et noires, et les prisonnières étaient gardées par des gens qui avaient, selon l’expression de tante Corrie, « été

formés à la cruauté ».

Il y avait des moments de profond désespoir.

Un sombre matin, alors qu’elle était en rang avec des milliers d’autres femmes tapant des pieds pour se réchauffer, elle avait le cœur lourd parce qu’il lui semblait que Dieu les avait abandonnées, sa sœur Betsie

et elle.

Tout à coup, une alouette se mit à chanter au-dessus de leur tête.

Elle leva alors les yeux et le Psaume 103 lui revint à la mémoire : « Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant sa bonté est

grande pour ceux qui le craignent… »

Aussitôt, elle reprit courage malgré sa condition misérable et elle sut que Dieu ne l’avait pas délaissée.

 


08/03/2018
0 Poster un commentaire

Croire en Jésus-Christ ne suffit pas par Méditation Quotidienne

 

Nombreux sont les Chrétiens (ou qui se considèrent comme Chrétiens) qui pensent que « croire en Jésus-Christ » est suffisant pour vivre la vie que Dieu a pour eux.
En tant que pasteur, j’ai, dans ma propre vie et au travers des nombreuses vies qui m’entourent, vu combien il est facile de croire à une demi-vérité ou à un mensonge tout en étant convaincu que c’est la vérité.
Jésus-Christ a dit « Je suis le Chemin, la Vérité, La Vie ». Je suis convaincu que nombreux sont ceux et celles qui ne font pas l’expérience de la Vie que Christ offre parce qu’ils ne connaissent pas la Vérité ou parce qu’ils n’empruntent pas le Chemin pour vivre la Vérité.
En d’autres termes, trop de Chrétiens vivent la vie chrétienne à LEUR façon ou selon des mensonges. Le résultat est très visible : pas de transformation. Pas de progrès, pas de changements pour Sa gloire.
Dès l’instant où nous nous contentons de croire en Jésus-Christ sans comprendre que croire c’est aussi agir et donc progresser pour donner gloire au Père, nous prouvons que nous ne marchons pas dans La Vérité.

Dès l’instant où je décide de croire en Jésus-Christ comme Sauveur, je dois aussi faire de Lui mon Seigneur. Le vrai chrétien, le disciple, est forcément sur le chemin de la TRANSFORMATION et ne peut se contenter de croire en Jésus. Continuer à dire des mots obscènes, regarder n’importe quoi à la TV, mentir, critiquer, diffamer, engendrer des divisions, se disputer continuellement, tricher avec les impôts, manquer de respect aux parents etc… sont des signes que nous avons besoin de nous abandonner entre les mains de Dieu et des signes que nous ne sommes pas soumis au Saint-Esprit…

Il nous incombe à nous (et à aucun autre) de nous consacrer à grandir en Christ en mettant la Parole de Dieu en pratique. Cessons d’être des enfants mais devenons des hommes et des femmes matures en Christ.
Croyons en Jésus-Christ AVEC les actes qui Lui rendent gloire!
Croyons en Jésus-Christ AVEC la transformation en Son image!
Croyons en Jésus-Christ AVEC les actes qui rendent gloire au Père.
Croyons en Jésus-Christ en coopération AVEC le Saint-Esprit.

Nous devons être différents. Nous ne sommes pas meilleurs que les autres. Mais nous sommes la lumière… Nous sommes le Sel. Soyons de VRAIS Chrétiens!

Pasteur Bruno Picard

VERSETS:

Actes 26:20
à ceux de Damas d’abord, puis à Jérusalem, dans toute la Judée, et chez les païens, j’ai prêché la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d’oeuvres dignes de la repentance.

Éphésiens 5:8
Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière!

Éphésiens 5:9
Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité.
———————————————-
Galates 5: 22
Au contraire, voici ce que l’Esprit Saint produit : amour, joie, paix, patience, bonté, service, confiance dans les autres, 23 douceur, maîtrise de soi. La loi n’est sûrement pas contre ces choses-là. 24 Ceux qui appartiennent au Christ Jésus ont cloué sur la croix les désirs mauvais qui les entraînaient. 25Puisque l’Esprit Saint nous fait vivre, laissons-nous conduire par cet Esprit.

Actes 26:20
à ceux de Damas d’abord, puis à Jérusalem, dans toute la Judée, et chez les païens, j’ai prêché la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d’oeuvres dignes de la repentance.

 


17/02/2018
0 Poster un commentaire

"Qu'est-ce que le péché? ( John Piper )

 


C'est la gloire de Dieu qui n'est pas honorée.
La sainteté de Dieu qui n'est pas révérée.
La grandeur de Dieu qui n'est pas admirée.
La puissance de Dieu dont on ne fait pas l'éloge.
La vérité de Dieu que l'on ne cherche pas.
La sagesse de Dieu qui n'est pas estimée.
La beauté de Dieu qui n'est pas chérie.
La bonté de Dieu qui n'est pas savourée.
La fidélité de Dieu à laquelle on ne fait pas confiance.
Les commandements de Dieu auxquels on n'obéit pas.
La justice de Dieu qui n'est pas respectée.
La colère de Dieu que l'on ne craint pas.
La grâce de Dieu que l'on ne chérit pas.
La présence de Dieu qui n'est pas estimée.
La personne de Dieu qui n'est pas aimée.
C'est le péché. " 

 

 


15/02/2018
0 Poster un commentaire

UN SOLDAT. -( Pasteur Xavier Lavie )

 


Samuel Proctor, élevé dans des habitudes de piété, avait reçu dès son enfance de sérieuses impressions.
Il s'enrôla dans un régiment d'infanterie; il fit là cependant des progrès dans la connaissance du Seigneur, et la crainte de Dieu, comme un ange gardien, l'accompagna à travers les diverses circonstances de sa vie.

 

Il joignit au petit nombre de ses compagnons qui se réunissaient pour s'édifier ensemble.
Il portait constamment une petite Bible dans une poche et un livre de cantiques dans l'autre.

 

En 1815 , il était à la bataille de Waterloo ; le 16 juin au soir, on ordonna à son détachement de débusquer les Français d'un bois d'où ils faisaient beaucoup de mal à l'armée des alliés.

Pendant le combat , Proctor fut rejeté à quatre ou cinq pas en arrière par un coup qu'il reçut au côté et dont il ne put se rendre compte.

Plus tard , quand il prit sa Bible, il s'aperçut qu'une balle était entrée jusqu'au milieu du livre et y était restée; tous ceux
qui la virent, déclarèrent qu'elle eût tué Samuel, si la Parole de Dieu ne lui avait servi de bouclier.

Le pieux soldat garda religieusement pendant toute sa vie cette
Bible, qui, disait-il, avait été deux fois l'instrument de sa délivrance; elle l'avait sauvé de la condamnation éternelle et des balles des Français à la bataille de Waterloo.
Transmis par le Past. Xavier LAVIE

 

 


16/01/2018
0 Poster un commentaire