* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Méditations ...


Bonjour à toutes et tous ( Eric Celerier )

images (1)

 

 

 
 
Je remarque que beaucoup de chrétiens vivent leur vie sans trop savoir si Dieu parle encore aujourd’hui. Et s’il le fait, comment le Seigneur peut-il bien leur parler à eux personnellement ?

Pourtant chaque enfant de Dieu (et vous aussi certainement Jacqueline) aspire à être conduit par Dieu dans ses choix, guidé dans ses décisions, rassuré dans les moments de doute, consolé dans les épreuves,… 

Entendre la voix de Dieu est tellement important. Pensez-y ...
  • C’est parce que Moïse a entendu la voix de Dieu que le peuple d’Israël a reçu les 10 commandements. 
     
  • C’est parce que des hommes et des femmes ont entendu la voix de Dieu que nous avons la Bible aujourd’hui. 
     
  • C’est parce que David a entendu la voix de Dieu qu’il a composé parmi les plus beaux Psaumes de la Bible.
     
  • C’est parce que Salomon a entendu la voix de Dieu que nos vies peuvent être enrichies par la sagesse des Proverbes. 
     
  • C’est parce que Marie a entendu la voix de Dieu qu’elle a su qu’elle allait porter le Sauveur en son sein.
     
  • Cette voix de Dieu a aussi guidé Noé à construire une arche, Abraham et Sarah à avoir un fils, Josué à conquérir la terre promise, Déborah et Gédéon à repousser les ennemis d’Israël, etc.
     
  • Et que dire des prophètes qui ont parlé de la part de Dieu ? Ils ont dû entendre la voix de Dieu d’abord. 
Oui Dieu parle ! 

Job 33.14 nous dit : "Dieu parle cependant, tantôt d'une manière, tantôt d'une autre, et l'on n'y prend point garde."

 imaginez ce qui arriverait si vous pouviez discerner la voix de Dieu… 
  • Le Seigneur guiderait vos choix, 
  • Il vous indiquerait le chemin à suivre, 
  • Il vous consolerait quand vous en avez besoin, 
  • Il vous donnerait la sagesse dans telle ou telle situation… 
Oui Dieu parle de bien des façons, mais dans tous les cas, entendre Sa voix change notre vie. 

J’ai demandé au pasteur David Théry, qui a déjà écrit "À l'écoute de Dieu", un excellent livre, s’il voulait bien nous aider en préparant une série de 3 vidéos sur ce sujet, qui vous sont offertes. 

La première vidéo est disponible dès maintenant en cliquant ici

Je vous invite à la regarder et à méditer dessus. Vous ne le regretterez pas parce qu’elle va vous donner envie d’entendre Dieu et vous proposer des clés pour y parvenir. 

Je vous ferai parvenir la vidéo suivante après-demain. 

Que le Seigneur vous bénisse et vous donne d’expérimenter Sa vie en vous comme jamais. 

Je prie pour vous. 
 
 
VOIR LA VIDÉO #1
 
 

20/10/2020
0 Poster un commentaire

N'est-ce rien pour viens ...? ( Barthélemy Bastié )

122013429_964922207331143_4222674867649220176_n

 

 

 
Venu du ciel où il était de toute éternité dans la gloire, il a parcouru ici-bas un chemin d’abnégation, passant de lieu en lieu, faisant du bien, et guérissant tous ceux que le diable avait asservis à sa puissance; car Dieu était avec lui (Actes 10 v.38). Il guérissait les malades, rendait la vue aux aveugles, l’ouïe aux sourds, il a ressuscité des morts, il commandait les éléments de la nature… et son chemin se termine ici-bas par la honteuse et scandaleuse condamnation de la part des hommes qui, quelques instants auparavant, l’acclamaient lors de son entrée dans Jérusalem. Poussées par les chefs religieux qui portaient de fausses accusations contre lui, les foules réclamaient par des cris sa mort par crucifixion.
Il fut présenté devant le souverain prêtre qui le haïssait, devant le roi Hérode qui le méprisait et se moquait de lui, puis devant Pilate, le gouverneur romain qui avait le pouvoir de le crucifier ou de le relâcher. Bien qu'il ne vit aucun mal en lui, pour contenter les foules, après l’avoir fait fouetté, Pilate le leur livra pour être crucifié.
Une couronne d’épines fut placée sur sa tête, ses vêtements furent ôtés et, par dérision, un manteau de pourpre (symbole de la royauté) fut posé sur lui. Il fut frappé au visage, on cracha sur lui… puis il fut suspendu sur une croix par des clous enfoncés dans ses mains et ses pieds.
Alors qu’il était sur la croix, dans des souffrances indescriptibles, « ceux qui passaient par là » l’injuriaient ; hochant la tête, ils prononçaient des paroles moqueuses et méprisantes. De même les principaux prêtres et les responsables religieux se moquaient de lui, le provoquant en le mettant au défi de se sauver lui-même.
A ses souffrances physiques indescriptibles s’ajoutaient les souffrances morales quand il entendait les hommes qu’il a créés et qu’il aimait tant se moquer de lui et l’injurier. Infiniment plus grandes ont été ses souffrances durant les heures ténébreuses de la croix où son Dieu l’abandonna aux coups de sa justice, quand il souffrait pour expier nos nombreux péchés ❗
Cette scène que vous venez de lire ou de relire s’est passée il y a presque 2000 ans. Elle est placée devant vos yeux comme un film retraçant les faits que notre Sauveur et Seigneur Jésus Christ a subis à la fin de sa vie sur la terre, comme si vous passiez par là…
« N'est-ce rien pour vous tous qui passez sur le chemin ❓ Regardez et voyez s'il y a une douleur comme ma douleur, celle qui m'est infligée, à moi que l'Éternel a affligée au jour de l'ardeur de sa colère. » (Lamentations de Jérémie 1 v.12)
Cette question a été posée par la ville de Jérusalem, du milieu de sa détresse lorsqu’elle fut prise et détruite par l'armée de Nebucadnetsar (an 588 avant Jésus-Christ). Nous pouvons la poser aussi en voyant la scène de la crucifixion, en présence de cette douleur sans égale infligée par la colère de Dieu contre nos péchés : « N'est-ce rien pour vous tous qui passez par le chemin ❓»
Il y avait « ceux qui passaient par là » qui se moquaient et injuriaient le Sauveur en croix (Matthieu 27 v.39). Aujourd’hui encore, en présence de la croix, il y a des moqueurs, des gens hostiles et beaucoup d’indifférents. La question s’adresse à eux : « N’est-ce rien pour vous… »❓. Jésus s’est laissé volontairement clouer à la croix parce qu’il vous aime. Ses souffrances infiniment lourdes étaient pour votre salut. Vous laissent-elles insensible ❓
Et nous, chrétiens, veillons à ce que l’habitude d’entendre ou de lire le récit de la crucifixion de notre cher Sauveur ne vienne, avec le temps, amoindrir notre sensibilité.
Puissions-nous dire, de tout notre cœur, avec le poète :
Nous te voyons en agonie,
Prenant la coupe des douleurs.
Nous te voyons donnant ta vie,
Toi, juste et saint, pour nous, pécheurs.
Que ta mort, ô sainte Victime,
Soit toujours présente à nos yeux ❗
Ton sang a lavé notre crime,
Seul ton sang nous ouvrit les cieux.
Ô Christ ! ta charité profonde
Touche et pénètre notre cœur ;
Tu meurs pour le péché du monde :
Toi seul est notre Dieu Sauveur ❗
 

20/10/2020
0 Poster un commentaire

" L'ecologie lutte contre la pollution )

images

 

 

121886655_964105114079519_451162342539030295_o

 

 


19/10/2020
0 Poster un commentaire

QUESTION D’IDENTITÉ PERSONNELLE

121692437_961579597665404_1334622168205107840_o

 

 

Qui vise la parabole ❓ Des pharisiens dont le contexte affirme qu’ils étaient avares 1. . Leur identité était inscrite dans l’argent objet de leur amour et de leurs soins.
Jésus utilise la manière même dont ils dépeignaient l’au-delà pour leur montrer à quoi conduirait une incrédulité qui irait jusqu’à ignorer volontairement sa résurrection.
Deux personnages sont mis en jeu ; un seul porte un nom. Lazare signifie ‘Dieu secourt’ ou ‘secours en Dieu’. C’est de l’Éternel qu’il attend le secours. Aussi sera-t-il recueilli dans le ‘sein d’Abraham’, expression qu’utilisaient les pharisiens pour parler du sort final des justes.
Mais l’autre a pour identité sa seule richesse. Il n’existe que par elle… et pour elle puisqu’il y trouvait le moyen de mener joyeuse et brillante vie apparemment sans même un regard pour le malheureux à sa porte. Une porte qu’il devait pourtant bien franchir chaque jour ! Centré sur lui-même il était fermé à tout ce qui n’était pas sa personne de riche. Il n’aurait peut-être pas refusé de donner les miettes de sa table. Tout simplement Lazare, à ses yeux, n’existait pas.
La parabole m’invite à me poser cette question capitale : Quelle est mon identité ❓ Se réduit-elle à des réalités terrestres, passagères. Suis-je un riche, un artiste, un savant, un chanteur… quoi d’autre ❓ Ou bien suis-je, par Sa grâce, entré dans la famille de Dieu parce qu’ayant mis ma confiance en Lui qui seul est un soutien fiable et fidèle ❓
1. verset 14

16/10/2020
0 Poster un commentaire

MON DIEU N'EST PAS OUI-OUI... ! ( Past. Xavier LAVIE )

121562794_960734581083239_7946244802096614414_o

 

 

"Beaucoup d'enfants aiment OUI-OUI le petit pantin au bonnet bleu surmonté d'un grelot et habillé de rouge et de jaune.
Une de ses caractéristiques est sa tête articulée par un ressort qui se balance d'avant en arrière, comme pour dire oui.
Sans doute une idole qui semble toujours dire OUI est particulièrement séduisante pour des enfants qui supportent mal les frustrations.
Mais, notre relation à Dieu n'est pas semblable à celle d'un enfant avec sa marionnette. Elle est plutôt celle d'un enfant avec son Père... ❗
Aussi, Dieu dit parfois oui et parfois non.
Mais, croyez que chacune de ses réponses visent toujours le mieux pour nous. Alors ne vous frustrez pas quand Dieu vous dit NON, car c'est là encore une manifestation de son amour pour vous ,même si vous avez pour l'instant encore du mal à pleinement le réaliser."
 

15/10/2020
0 Poster un commentaire