* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Méditations ...


COURIR AVEC PERSÉVÉRANCE ( Andrew MURRAY )

101249343_10222117836956959_6376135162891075584_n

 

 

 

« Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande

nuée de témoins, rejetons tout fardeau et le péché qui nous enveloppe

si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte. »

(Hébreux 12.1)


Cédons à l’influence de cette nuée de témoins qui nous entourent ; ce sera pour nous le premier encouragement à courir avec persévérance et foi. A cinq reprises, dans le chapitre précédent [Hébreux 11], nous rencontrons le mot « témoin » ou « témoignage ». C’est par la foi que les saints de l’Ancienne Alliance ont reçu un témoignage favorable. Ils sont ainsi devenus les témoins de la puissance de la foi, et de l’approbation de Dieu qui en résulte pour l’âme qui croit. D’un seul cœur et d’une seule bouche, ils nous redisent tous : « Ayez bon courage, ne craignez point ; soyez fermes dans la foi, persévérez. » La victoire et la récompense sont certaines et glorieuses. Nous ne sommes qu’un avec ces saints, ils ne sont qu’un avec nous. Ils ne pouvaient pas parvenir à la perfection sans nous ; c’est en nous que doit s’achever ce qu’ils ont commencé. Ils ont fidèlement gardé la promesse, alors que tout était encore sombre ; maintenant que s’est levée la grande lumière dans sa plénitude, ils nous adjurent aussi de garder notre foi fermement jusqu’à la fin.

Nous donc aussi, tout comme eux, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement. Pour courir dans la carrière, une des premières précautions à prendre est de se débarrasser de tout ce qui risque de nuire à la course. Aussi le coureur veille-t-il sur son régime et sur sa manière de se vêtir. Il met résolument de côté tout ce qui, bien que très légitime et agréable, n’est pas absolument nécessaire pour remporter le succès. Hélas ! La vie chrétienne de nos jours est le contraire même d’une course semblable. Ce qu’on recherche avant tout, dans la vie pratique et jusque dans l’enseignement religieux, c’est le meilleur moyen de tirer parti à la fois du monde et du ciel, de jouir le plus possible de tout ce que le monde peut offrir en fait de richesses, de plaisir et d’honneur. Pour beaucoup de chrétiens, si jamais leur conversion fut une entrée par la porte étroite, depuis lors, leur vie n’a été, en aucune façon, une mise de côté de tout ce qui pouvait empêcher leur croissance spirituelle. Ils n’ont jamais pris au sérieux la déclaration de Jésus : « Quiconque ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple. » Notre texte exige de nous la même chose : « Rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement. » Oui, rejetons tout péché – quelque insignifiant qu’il nous paraisse, fût-il notre point faible – il ne doit pas être épargné. Le péché doit être mis de côté, si nous devons courir dans la carrière. Il s’agit d’une course où l’on recherche avec ardeur la sainteté et la perfection, la volonté de Dieu et son approbation. Comment pourrions-nous songer à poursuivre la course, sans mettre de côté le péché qui nous enveloppe si aisément ?


www.batissezvotrevie.fr


29/05/2020
0 Poster un commentaire

ILS N'ONT PAS AIMÉ LEUR VIE JUSQU'À CRAINDRE LA MORT.

 

Mes frères et soeurs en Christ.
Savez-vous que Satan a accès jour et nuit auprès de Dieu, pour nous accuser.
Lisons dans Apocalypse 12, au verset 10 : Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit.
Et le verset 11 dit : « Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort ».
Ils c'est les Chrétiens.
Donc, les Chrétiens l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause ...
La parole de notre témoignage, c'est la Parole de Dieu rendue vivante par notre vie.
Notre témoignage Chrétien doit être arroser de la Parole du Seigneur, copier sur la Parole du Seigneur, rempli de la Parole du Seigneur.
Partout ce que nous disons, tout ce que nous pensons, tout ce que nous faisons, le Seigneur veut que ce soit sa Parole qui agisse au travers de notre témoignage, parce que le Seigneur verra si nous nous aimons les uns les autres, si notre témoignage est selon sa Parole.
C'est alors que ceux de l'extérieur seront attirés au Seigneur.
Jean 13:35 il est dit : « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autre


28/05/2020
0 Poster un commentaire

DES PROMESSES

Lecture proposée : Luc 24.50-53

Pour eux, ils retournèrent à Jérusalem avec une grande joie. ( La Bible - Luc 24.52 )

98593903_853691928454172_2411890158388379648_o

 

Jésus vient de les quitter. Qu’est-ce qui les remplit donc d’une grande joie ? Durant trois ans, il fut là jour après jour, les enseignant, les encourageant, les consolant probablement bien souvent. Son heureuse proximité, voilà que la rompt un départ plutôt rapide. Ils auront maintenant à se débrouiller, à décider seuls, à faire face aux imprévus… Cela fait partie de la vie. De là, à en éprouver une grande joie ! D’où vient-elle donc ? D’abord de ce que, tangiblement, mains levées, il les a bénis ; mais encore de ce qu’il leur a dit, ― Matthieu le rappelle ―, qu’il serait avec eux tous les jours jusqu’à la fin de l’âge* ; de ce qu’il leur a expliqué qu’après avoir été avec eux, il serait dès lors en eux, en Esprit 2 ; enfin, de ce qu’il leur a laissé une promesse à attendre quelque temps dans le calme, celle d’être revêtus de la puissance de cet Esprit 3 qu’Il a soufflé sur eux dès après sa résurrection 4. Voilà ce qui leur a permis de surmonter la tristesse de la séparation et de retourner à Jérusalem pleins d’une pleine assurance en dépit de la considérable mission qu’il leur a confiée et de toute la responsabilité qu’elle implique !

En ce jour d’ascension, souvenons-nous-en. Car si nous avons, nous aussi, reçu du Seigneur, chacun notre mandat, les mêmes promesses de présence et de force nous sont faites.

* Matthieu 28.20 ; 2. Jean 14.17 ; 3. v. 49 ; 4. Jean 20.22, 23

https://douliere.wordpress.com/author/rdouliere/


22/05/2020
0 Poster un commentaire

(14)-disciple-(2) LES RESSOURCES INFINIES DU SEIGNEUR par Chip Brogden

maxresdefault

 

 
 
LA MULTIPLICATION DU PAIN ET DES POISSONS


« Ayant levé les yeux, et voyant qu'une grande foule venait à Lui, Jésus dit à Philippe: Où achèterons-nous des pains, pour que ces gens aient à manger? Il disait cela pour l'éprouver, car il savait ce qu'Il allait faire. » (Jean 6:5,6)
 
                     Jésus désire montrer Sa Gloire, se révéler Lui-même à nous au milieu de notre faiblesse. Quand nous voyons un besoin, nous devenons frustrés. Mais quand Jésus voit un besoin, Il sait déjà ce qu'Il veut faire. Non seulement Il répondra au besoin mais en plus Il se révélera Lui-même à travers cela. Parfois Il laissera le besoin non satisfait, au moins pour un temps, et se révèlera Lui-même comme étant Tout ce dont nous avons besoin (2 Corinthiens 12:8,9).
 
                       Ceci explique pourquoi il semble parfois que le Seigneur reporte Sa réponse. Il sait déjà ce qu'Il va faire, mais nous ne le savons pas. Il attend pour voir si nous allons avoir confiance dans Ses Ressources Infinies. Jésus est-Il « Seigneur » seulement une fois qu'Il nous a répondu? Ou bien Jésus est-il Seigneur qu'Il nous réponde ou pas. Le terrain « où Il agit » se situe ici, entre le Besoin et la Réponse. Et parfois c'est un test dur et difficile.
 
                  Mais le Seigneur ne nous teste pas dans le but de nous faire tomber. Cela, c'est ce que fait l'adversaire. Non, le Seigneur nous teste et nous éprouve, mais Son but est de nous rendre plus forts à travers le test, alors que le diable veut nous rendre plus faibles par le test. On a dit que les circonstances nous rendrons soit meilleurs soit aigris. Finalement, la décision nous appartient. Nous devrions fermement résister à la tentation de Satan, mais nous devrions aussi apprendre à distinguer entre les assauts de l'ennemi et les tests du Seigneur.
 
                    Jésus sait déjà ce qu'Il va faire. Dans Son esprit, c'est comme si c'était fait. Mais Il attend, et Il nous éprouve. Pas parce qu'Il ne nous connaît pas, mais parce que nous ne nous connaissons pas nous-mêmes.
 
« Jésus prit les pains, rendit grâces, et les distribua à ceux qui étaient assis; Il leur donna de même des poissons, autant qu'ils en voulurent. Lorsqu'ils furent rassasiés... et ils remplirent douze paniers avec les morceaux qui restèrent des cinq pains d'orge, après que tous eurent mangé. » (Jean 6:11,13ss)
 
                     Il y a beaucoup à apprendre du miracle des pains et des poisons. Par la façon dont la nourriture est distribuée, nous apprenons quelque chose de Ses Ressources Infinies. Premièrement, Jésus donne des instructions à Ses disciples pour que tout le monde s'assoie. Nous voyons que seuls ceux qui étaient assis furent nourris (v11). Ainsi les Ressources Infinies ne viennent que chez ceux qui sont au repos, pas vers ceux qui sont debout et qui marchent.
 
                Ensuite nous voyons que la distribution commence avec Jésus, passe par les disciples, et finalement atteint les personnes assises. Cela indique que les disciples du Seigneur ne possèdent rien en eux-mêmes, ils ne sont que le canal à travers lequel le Seigneur désire apporter la Vie au monde. Il ne fera rien sans Son Eglise. Ceci explique pourquoi plus nous donnons de Vie plus nous en recevons. Le Seigneur se manifeste à travers des vases ouverts, pas fermés.
 
                     Mais le plus important, comme nous le voyons, c'est que la seule chose qui importe dans notre travail pour le Seigneur, c'est la Bénédiction du Seigneur. Nous sommes toujours en train de regarder au besoin alors que nous devrions regarder au Seigneur. Que nous ayons beaucoup ou peu, peu importe. Y-a-t-il un besoin? Le Seigneur a compassion de la multitude et veut que nous la nourrissions. Nous faisons alors l'inventaire de ce que nous avons et nous ne trouvons que quelques pains et poissons. Apportons cela au Seigneur et déposons-le à Ses pieds. Comme la demande du Seigneur est au-delà de nos forces, nous pouvons et devrions espérer un miracle. En fait, c'est pour cela qu'Il nous met dans des situations impossibles.
 
                  Quand nous sommes confrontés à de telles situations, nous devrions nous rappeler que si nous avons la Bénédiction du Seigneur alors Il peut multiplier le peu que nous avons et il nous restera même « douze paniers pleins ». Mais sans la Bénédiction du Seigneur, « Les pains qu'on aurait pour deux cents deniers ne suffiraient pas pour que chacun en reçût un peu » (Jean 6:7). Ainsi le problème ne réside jamais dans ce que nous avons ou ce que nous faisons, mais plutôt dans le fait d'avoir ou non la bénédiction du Seigneur. Avec la Bénédiction du Seigneur, nous avons les Ressources Infinies. De façon pratique, cela signifie qu'au lieu d'essayer de convaincre le Seigneur de bénir ce que je veux faire ou qui me semble devoir être fait, je devrais d'abord trouver ce que le Seigneur veut BENIR et LE faire. Rappelez-vous, « Jésus savait déjà ce qu'Il allait faire » (Jean 6:6b). Ainsi, nous prions, « non pas ma volonté, mais que Ta volonté soit faite, non pas mon Royaume, mais que Ton Royaume vienne. » Et ensuite nous jouirons de la Bénédiction du Seigneur sur notre travail.

LE PAIN QUOTIDIEN POUR CEUX QUI CHERCHENT
D'ABORD LE ROYAUME DE DIEU
 
« Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien. » (Matthieu 6:11)
 
                  Je viens juste d'écrire qu'au lieu d'essayer de convaincre le Seigneur de bénir ce que je veux faire ou qui me semble devoir être fait, je devrais d'abord découvrir ce que le Seigneur veut BÉNIR et FAIRE à la place. Nous de devrions pas essayer d'embarquer le Seigneur dans ce que nous faisons. C'est le rabaisser à notre niveau de compréhension. A la place, nous devrions discerner et percevoir ce que le Seigneur fait, et nous aligner sur Sa Volonté et Son Royaume: « Pas ma volonté, pas mes besoins, pas mes plans, pas mon but, mais que Ta Volonté, Tes Besoins, Ton Plan, et Ton But soient accomplis. » Cela nous élèvera sur le terrain du Seigneur qui est les lieux célestes. Cela assure la Bénédiction du Seigneur. Nous devons arrêter de faire descendre le Seigneur à notre niveau terrestre. Nous devons monter à Son Niveau. Autrement nous restons enchaînés à la terre, alors que notre vraie vie est dans le ciel (Colossiens 3:2,3).
 
                     Tous ceux qui recherchent d'abord le Royaume de Dieu verront leurs besoins satisfaits (Matthieu 6:33). Une parole d'avertissement est pourtant nécessaire, parce que la plupart du temps nous ne savons même pas ce dont nous avons besoin ou alors nous pensons avoir besoin de quelque chose tandis que pour Dieu, nous n'en avons pas du tout besoin. En fait, recevoir toujours ce que nous désirons serait pour nous une malédiction et non une bénédiction.
 
                     Ainsi le principe ici est de ne pas chercher à satisfaire nos propres besoins mais ceux du Royaume, de trouver ce dont Dieu a « besoin », et de le Lui donner (cf. Luc 17:7-10). Quand nous avons pourvu à Ses Besoins alors nos besoins seront satisfaits, qu'ils soient spirituels ou matériels. Quand nous sommes alignés avec la Volonté de Dieu et le Royaume de Dieu alors nous avons un allié puissant, parce Qu'Il fait « CONCOURIR TOUTES CHOSES ... selon Son Dessein » (Romains 8:28). Cette incroyable énergie de Dieu travaille en toutes choses, passées, présentes et futures, et conduit tout en parfait alignement avec Christ en tant que TOUT en TOUS. Quand nous coopérons avec cela, au lieu de Lui résister, nous avons l'autorité du ciel et les ressources infinies du Seigneur avec nous.
 
                   Ainsi quand nous prions, « Père céleste! Que Ton nom soit sanctifié, que Ton Règne vienne, que Ta Volonté soit faite: sur la terre comme au ciel! » il devient naturel de prier pour notre pain quotidien (Ressources Infinies). Tous ceux qui décident de prier de cette manière verront immédiatement Satan tenter de les dissuader de faire cette sorte de prière, de couper leurs ressources célestes et de les ramener sur terre. Car lorsque nous prions de cette manière nous ne demandons pas pour nous-mêmes. Nous demandons à Dieu de pourvoir, de fortifier, de supporter et de protéger Son Reste qui se tient pour Sa Volonté sur Terre. Nous demandons Ses Ressources Infinies, que Son Nom, Son Royaume, et Sa Volonté aient la prééminence. Chaque jour l'adversaire vient pour « dérober, égorger, et détruire » et chaque jour le Seigneur nous donne des Ressources Infinies en réponse à nos prières. Ainsi, le dragon est vaincu chaque jour, et la prééminence de Jésus-Christ est démontrée quotidiennement - mais uniquement si nous prions de cette manière.


LA SOURCE DES RESSOURCES INFINIES
 
« Et nous avons tous reçu de Sa plénitude, et grâce pour grâce. » (Jean 1:16)
 
                     Nous avons tous reçu la plénitude du Seigneur Jésus, et toutes les bénédictions spirituelles en Lui (Éphésiens 1:3). Ainsi, tous les disciples du Seigneur ont des Ressources Infinies. Ce n'est pas que certains soient pleins, et certains soient à moitié pleins, et que certains n'aient rien, car « nous avons tous reçus ». Ce n'est pas que nous ayons besoin de plus de Seigneur, parce que nous avons déjà reçu Sa Plénitude. Ce n'est pas que nous ayons besoin de quelque chose de nouveau, mais seulement de libérer ce que nous avons déjà. Ainsi l'Eau de Vie ne nous tombe pas dessus de l'extérieur mais vient de l'intérieur (Jean 7:37-39).
 
                      « Vous êtes complets en Lui » (Colossiens 2:10). La vérité est que vous n'êtes pas plus complets en Lui maintenant, que vous l'avez été la première fois que vous L'avez reçu, même si cela s'est passé il y a bien longtemps. Et vous ne serez jamais plus complets en Lui que vous l'êtes maintenant. Vous êtes complets en Lui - bien sûr, en vous-mêmes, vous êtes loin d'être complets, mais là n'est pas la question. « En moi », je grandis, j'apprends, je lutte, je mûris. Mais le problème ce n'est pas « moi ». Le problème est « pas moi, mais Christ ».
 
                     Avec moins de moi, il y a plus de Lui. C'est pour cela que nous disons que la vraie croissance spirituelle, ce n'est pas plus de connaissance ou d'années d'expérience. C'est simplement plus de Christ et moins de moi. Avec le temps nous apprendrons à ne plus être découragés ou déprimés quand nous n'aurons plus d'huile, de pain, de poisson ou de vin - des grâces spirituelles que ces choses terrestres doivent représenter. C'est seulement la diminution du Moi qui fait place à l'augmentation de Christ (Jean 3:30). Finalement nous verrons toutes nos faiblesses comme une opportunité de voir Christ se révéler comme notre Force. Chaque manque momentané est une opportunité de voir Christ comme une Ressource Infinie. Car c'est la Volonté et le But de Dieu que Christ soit Tout et en Tous.
 
                     Père: nous nous confions en Toi, nous nous attendons à Toi. Nous te remercions pour les Ressources Infinies du Seigneur Jésus. Veuille pourvoir et fortifier le Reste de Ton peuple en ces jours, que Ton Royaume ne perde rien. Que Ta volonté soit accomplie, et que Ton nom soit glorifié dans le ciel comme sur la terre. Amen
 
FIN

22/05/2020
0 Poster un commentaire

JERUSALEM EST LA FORCE D' ISRAËL De Jérusalem, Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ

100073617_853758031780895_6793338081182220288_n

 

Yerushalayim me'hazeket 'et 'am Israel - "Jérusalem est la force d'Israël !" - c'est le sens de ces bannières placées le long des rues à Jérusalem. C'est toujours saisissant de considérer l'Histoire et notamment ce qui a été écrit il y a quelques milliers d'années par les prophètes d'autrefois. Il y a 3000 ans, le roi David a fait de Jérusalem, la capitale incontestée d'Israël. Mais déjà bien avant, le roi de cette ville de "Salem", Melchisédek, sacrificateur du Dieu Très-Haut, faisait un pacte avec Abraham, le bénissant lui et sa postérité.

Aujourd'hui, la jeunesse israélienne danse avec les drapeaux frappées de l'étoile de David dans toutes les rues de Jérusalem reconquise !

Oui, Jérusalem est véritablement le coeur et la force d'Israël, parce que Dieu Lui-même l'a choisie : "Oui, l'Eternel a choisi Sion, Il l'a désirée pour Sa demeure. C'est mon lieu de repos à toujours" - Ps 132.


Rav Shlomo Goren
Le 7 juin 1967 - 18 Iyar 5727, après 2000 ans de séparation, les paras israéliens ont pu atteindre le Mont du Temple - Har haBayit - et toucher le kotel. Et le son du shofar, après 2000 ans de silence, a pu résonner de nouveau ! Un coup de tonnerre dans le ciel : "Har haBayit beyadenu" - "le mont du Temple est dans nos mains !".

Jérusalem, pierre pesante pour les nations
Le prophète Zacharie (ch.12) a prédit il y a 28 siècles ce que nous voyons aujourd'hui, Jérusalem est une "coupe d'étourdissement pour les nations d'alentour"... "une pierre pesante pour tous les peuples".
Pourquoi cette ville est-elle si disputée ? Personne ne conteste Paris, Berlin, New-York, et personne ne songe à les diviser. Au contraire, le mur de Berlin est tombé, qui a réunifié la ville après la guerre.

Aujourd'hui, le monde veut diviser Jérusalem, pour contenter un "peuple" qui utilise l'argent des nations pour le terrorisme en vue d'anéantir Israël !
L'Europe a lamentablement oublié ses promesses du "Plus jamais ça !"...
C'est bien sûr une guerre avec Amalek, et tous ceux qui sont de son côté - il est temps de choisir de quel côté l'on se positionne. Pourquoi cette bataille ? - parce que c'est la ville de Dieu, donnée en héritage à Israël, et où le Messie va poser ses pieds (Zach 14:4) ; l'enjeu est cosmique, Jérusalem sera la capitale mondiale.

Le cadeau empoisonné de l'Europe
En ce jour de commémoration de la libération de Jérusalem, alors que les Israéliens sont heureux de pouvoir se réjouir en ce "Jour de Jérusalem", l'Europe ne trouve rien d'autre à dire qu'il faut revenir aux frontières de 67 et diviser la ville de Jérusalem. En somme un diktat : "La France fait partie des cinq pays membres du Conseil de sécurité ayant publié un communiqué commun mercredi annonçant qu'ils ne reconnaîtront aucune modification aux frontières d'avant le 4 juin 1967 qui ne soit pas acceptée par les « Palestiniens ». Mais surtout, la France et ces quatre autres pays que sont l'Allemagne, la Belgique, la Pologne et l'Estonie, demandent des négociations tout en fixant déjà le résultat qu'ils désirent: deux Etats avec Jérusalem redivisée et comme capitale des deux Etats" (LPHInfos).

Ils ne savent pas que la bataille est de toute façon gagnée, Jérusalem demeurera la capitale éternelle et indivisible d'Israël ; grâce à Dieu, les dirigeants de quelques nations l'ont compris, empêchant notamment l'Europe de parler d'une seule voix.

Oui, Jérusalem est la force d'Israël et elle réunifie son peuple.


22/05/2020
2 Poster un commentaire