* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Parole du Jour


Gérer ceux qui vous blessent ( Bob Gass )

À 17 ans, Joseph est vendu comme esclave par ses frères. À 30 ans, Pharaon le nomme gouverneur d’Égypte. Toutes ces années, Joseph souffre terriblement de ce que ses frères lui ont fait subir. Maintenant il a sur eux le pouvoir de vie ou de mort. Pourtant il choisit non seulement de leur pardonner, mais de les nourrir pendant la famine. C’est l’un des plus grands exemples de pardon dans l’histoire. Alors qu’ils se tiennent tremblants devant lui, Joseph dit : « Vous aviez formé le projet de me faire du mal, Dieu l’a transformé en bien, pour accomplir ce qui arrive aujourd’hui et pour sauver la vie d’un peuple nombreux. Maintenant soyez donc sans crainte ; je vais pourvoir à tous vos besoins et à ceux de vos enfants. Il les consola en parlant à leur cœur » (v.20-21). Notez que : 1) seul Dieu comprend le cœur des gens, et il est donc le seul qualifié pour les juger. 2) à mesure que vous grandissez en maturité, vous serez capable de voir la main de Dieu à l’œuvre dans certaines situations que vous avez traversées. Vous y verrez plus de bien que de mal. 3) parce que vous avez grandi spirituellement, vous admettrez que les autres peuvent aussi grandir et changer. 4) grâce aux faveurs et aux bénédictions que Dieu vous a accordées, vous serez non seulement aimable mais généreux envers ceux qui vous ont offensé(e). Jésus a dit : « Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent » (Mt 5.44). Êtes-vous prêt(e) à le faire ? Êtes-vous au moins prêt(e) à prier : « Seigneur, rend-moi disposé ? »

 


07/07/2018
0 Poster un commentaire

Accepter l’épreuve (1) ( Bob Gass )

 

La Bible dit : « Dieu mit Abraham à l’épreuve et lui dit : […] Prends donc ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t’en dans le pays de Moriya et là, offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je t’indiquerai. Abraham se leva […] et partit pour se rendre à l’endroit que Dieu lui avait indiqué » (v.1-3). Vous dites : « Pourquoi Dieu me mettrait-il à l’épreuve ? » D’abord pour prouver qu’il vous est fidèle. Ensuite pour vous donner l’occasion de prouver que vous lui êtes fidèle. Vos épreuves sont les examens de passage de Dieu. Elles vous font monter en grade dans son royaume. Ce jour-là, Abraham prouve que rien ne surpasse son amour pour Dieu. Ce même jour, Dieu se présente à Abraham sous le nom de « Jéhovah Jireh », l’Éternel qui pourvoit. C’est en exerçant votre foi que vous découvrez la fidélité de Dieu. C’est pourquoi Dieu va éprouver votre foi. Les épreuves seront de plus en plus dures. Et les tests concerneront certainement ce qui vous importe le plus. Dans quoi trouvez-vous votre identité ? Où êtes-vous le plus à l’aise ? C’est là votre « Isaac ». Dieu vous éprouvera pour s’assurer que votre identité et votre assurance se trouvent en lui seul. Bien sûr, il s’en prendra à toutes les choses auxquelles vous croyez plus qu’en lui, jusqu’à ce que vous les apportiez devant l’autel. Pas besoin de vivre dans la crainte que Dieu vous enlève ce qui vous importe le plus. Mais si le cadeau prime toujours sur celui qui l’offre, alors les choses-mêmes que Dieu vous a données pour servir ses desseins vont contrarier ses plans pour votre vie. Et c’est pour ça que Dieu va s’en occuper.

 


16/05/2018
0 Poster un commentaire

Barabbas et vous ( Bob Gass )

La Bible relate : « Ils s’écrièrent tous ensemble : Fais mourir celui-ci, et relâche-nous Barabbas. Ce dernier avait été mis en prison pour une émeute qui avait eu lieu dans la ville, et pour un meurtre » (v.18-19). Tout comme Barabbas, nous méritons de mourir pour nos péchés. Entre quatre murs d’une prison, la peur, la violence et la haine nous entourent. Nous sommes enchaînés par notre passé, nos mauvais choix et notre orgueil démesuré. Nous avons été déclarés coupable. Assis sur le sol poussiéreux de notre cellule, nous attendons l’instant fatal. Les pas de notre bourreau résonnent sur les murs de pierres. La tête entre les genoux, nous ne levons même pas le regard lorsqu’il entre et s’apprête à parler. Nous savons ce qu’il va dire : « C’est l’heure de payer pour tes péchés. » Mais soudain nous entendons ceci : « Tu es libre. Ils ont pris Jésus à ta place. » La porte s’ouvre, le garde aboie : « Dehors ! » Et nous voilà dans la lumière du soleil, libres de nos chaînes, nos crimes pardonnés, à nous demander : « Qu’est-il donc arrivé ? » La Grâce est arrivée ! Christ a ôté nos péchés. Tous. Où les a-t-il emmenés ? Au sommet d’une colline appelée Calvaire. Dieu dans sa grande bonté nous a déclarés non coupables, par Jésus-Christ qui nous a libérés en ôtant nos péchés. Car Dieu a envoyé Jésus afin d’être puni pour nos péchés et ainsi satisfaire la colère de Dieu contre nous. Nous sommes justifiés devant Dieu si nous croyons que Jésus a versé son sang et sacrifié sa vie pour nous (voir Ro 3.24-25). Jésus vous aime et vous pardonne. Il a un plan merveilleux pour votre vie. Alors aujourd’hui, venez à lui.

 


15/05/2018
0 Poster un commentaire

Surveillez vos propos ( Bob Gass )

Un jour de grand vent en mars 1997, un homme et son fils visitent le Parc Historique National de Valley Forge, où George Washington avait stationné ses troupes révolutionnaires deux cent vingt ans plus tôt lors d’un hiver très rude. Loin de toute considération historique, les deux s’apprêtent à lancer une fusée artisanale. D’abord ils tentent un système de mise à feu électrique, mais sans succès. Alors ils essaient d’allumer la fusée à l’aide d’un simple cierge magique. C’est là que les ennuis commencent. Les étincelles enflamment la végétation et les vents propagent très vite l’incendie qui brûle un champ où s’étaient entraînés les soldats de la Guerre d’Indépendance, et frôle de près le PC de Washington, au point de mettre en péril des trésors inestimables. Il faut trente unités de pompiers qui s’activent pendant plus d’une heure pour maîtriser l’incendie. Au final, une douzaine d’hectares sont calcinés, et l’imprudent est accusé de destruction du bien public et usage frauduleux de feux d’artifice. La Bible dit : « Voyez comme un petit feu peut embraser une grande forêt ! Or la langue aussi est un feu, elle est le monde de l’injustice : la langue a sa place parmi nos membres » (v.5-6). « Éternel, veille sur ma bouche, garde la porte de mes lèvres ! » (Ps 141.3). « Si, en effet, quelqu’un veut aimer la vie et voir des jours heureux, qu’il préserve sa langue du mal » (1P 3.10). « Les lèvres du juste conduisent beaucoup d’hommes » (Pr 10.21). Alors assurez-vous que vos paroles soient secourables et non blessantes, constructives et non destructrices. En d’autres termes, surveillez vos propos !

 


09/05/2018
0 Poster un commentaire

Chantez ! ( Bob Gass )

Pourquoi la Bible dit-elle : « Il est bon de chanter notre Dieu » (Ps 147.1, NBS) ? Parce qu’en exprimant les promesses de la Parole de Dieu en chanson, votre foi est renforcée. La grande dépression des années trente avait durement touché l’homme d’affaire J. C. Penney, au point d’altérer sa santé. Anxieux et désespéré à cause de ses énormes pertes financières, Penney touche le fond et pense qu’il ne lui reste plus rien pour vivre. Même sa famille et ses amis le fuient. Un soir à l’hôpital, son moral est si bas qu’il s’attend à mourir dans la nuit ! Puis il entend un chant venant de la chapelle de l’établissement. Les paroles résonnent : « Quoi qu’il advienne, ne te fais aucun souci, Dieu prendra soin de toi. Sous ses ailes d’amour bien à l’abri, Dieu prendra soin de toi. » Il se rend dans la chapelle, écoute les chants, la lecture biblique et les prières. Il raconte : « Soudain il s’est passé quelque chose. Je ne pouvais pas l’expliquer. C’était juste un miracle, comme si on me transportait d’un coup des ténèbres d’un cachot vers la chaude clarté d’un soleil éclatant. » Depuis ce jour, J. C. Penney n’a plus jamais été anxieux. Pour lui, ces instants dans la chapelle ont représenté les vingt minutes les plus extraordinaires de sa vie. Lorsqu’il disparaît à l’âge de 95 ans, il laisse derrière lui 1660 magasins qui portent son nom. Quand plus rien ne va, chanter les louanges à Dieu permet de vous sortir de la déprime spirituelle. Voilà pourquoi la Bible dit : « Il est bon de chanter notre Dieu ». Essayez et vous verrez. Ça fonctionne !

 


07/05/2018
0 Poster un commentaire